//img.uscri.be/pth/731db62a40ecbdb55e142e8162ac12c986b2031a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF - DOC

sans DRM

Le Résumé de Les Antiquités de Rome

5 pages
Résumé détaillé de Les Antiquités de Rome de Joachim du BELLAY. Ce résumé a été rédigé par un spécialiste en littérature.
Le Premier Livre des Antiquités de Rome contenant une générale description de sa grandeur et comme une déploration de sa ruine est le titre exact, et complet, des Antiquités de Rome. Il est à lui tout seul un programme...
Voir plus Voir moins

Les Antiquités
de Rome Joachim du BELLAY
Présentation de l’œuvre
Le Premier Livre des Antiquités de Rome contenant une générale description de sa
grandeur et comme une déploration de sa ruine est le titre exact, et complet, des Antiquités
de Rome. Il est à lui tout seul un programme. Mais il a le mérite d’expliciter tout le
mouvement du recueil : en trente-deux sonnets, et un poème liminaire, Du Bellay partira des
fondements mythologiques de Rome, en passant par le paysage qui l’entourait avant,
pendant, et après sa gloire, à sa gloire même, avant de déplorer sa chute et d’en appeler aux
poètes, pour inscrire à la postérité les œuvres de leur temps, et surtout les exploits de leurs
monarques. Publiées par Frédéric Morel, avec « privilège du roy », les Antiquités de Rome
connaissent deux éditions dès leur première année, ce qui est un signe assez fort de son
succès, qui ne peut se chiffrer précisément. En digne défenseur de la langue française, ce
poète de la « Brigade » achève presque totalement avec ce recueil la « translatio studii »
qu’il préconise. Car s’il en appelle à la prudence pour toutes les civilisations à venir, sur
l’exemple de Rome, il rappelle aussi que la Rome des poètes latins est dépassée. Elle
appartient bien à l’Antiquité. Désormais, c’est à la France de reprendre le flambeau des arts,
et Du Bellay illustre cette idée avec le talent qui lui assurera une pension, offerte par la
Régente, quelques années plus tard, mais dont il ne profitera qu’un an.
1
©Fichebook.com Tous droits réservés h ttp://www.fichebook.com