//img.uscri.be/pth/3d2aad922dcdd4a2d1d96a445f37c28d9e21c2a8
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,38 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'efficacité de l'action éducative d'aide à domicile

De
93 pages
Ce livre explore le point de vue des parents d'enfants suivis par les services d'Action Educative d'Aide à Domicile (AEAD). Les places prises et attribuées dans la relation d'aide influencent-elles l'efficacité perçue de la mesure ? Qu'est-ce qu'une aide efficace pour les parents des enfants suivis en AEAD ? A-t-elle le même sens pour les parents que pour les professionnels ?
Voir plus Voir moins
Savoir et formation
Collection dirigée par Jacky Beillerot (1939-2004) Michel Gault et Dominique Fablet
Éducation familiale Série dirigée par Dominique Fablet
Entendue à la fois comme un champ spécifique de pratiques éducatives et de recherches sur ces pratiques, l’éducation familiale s’intéresse aux activités éducatives intra-familiales, c’est-à-dire principalement des parents à l’égard des enfants, mais également aux interventions sociales mises en œuvre par une assez grande diversité de professionnels pour former, soutenir, aider, voire suppléer les parents ; soit le domaine des interventions socio-éducatives. La sérieÉducation familialese propose d’offrir au lecteur des travaux centrés sur ces différents aspects et contribuer ainsi à la diffusion de la recherche en éducation familiale, commeLa revue internationale de l’éducation familialepubliée également par les éditions L’Harmattan.
Déjà parus
Daniel GAYET,Pédagogie et éducation Familiale, 2006. Dominique FABLET (coord.),Les professionnels de l’intervention socio-éducative, 2007. Patrick ROUSSEAU,Pratique des écrits et écriture des pratiques, 2007. Dominique FABLET (coord.),L’éducation des jeunes enfants,2007. Catherine SELLENET,t,Pertinence et dérives d’un concedécr tée.La arentalité2007.
L'efficacité de l'action éducative d'aide à domicile
Anna Rurka
Du même auteur
Rurka A. (2007). La perspective participative dans l’évaluation de l’action éducative en milieu ouvert.Actes decongrès international d’Actualité de la Recherche en Education et en Formation.Strasbourg, du 28 au 31 août 2007.
Rurka A. (2007). Les parents face aux travailleurs sociaux. Quelles représentations pour quelle efficacité de l’intervention?Les Sciences de l’éducation - Pour l’Ere nouvelle.n° 1, vol. 40, 97-113.
Rurka A. (2008). L’objet de l’entretien d’évaluation dans le cadre de l’Action Educative d’Aide à Domicile (AEAD). In Boutanquoi M. & Minary J.-P.,L’évaluation des pratiques dans le champ de la protection de l’enfance.Paris, L’Harmattan, 71-88.
Rurka A., Orzelowska B. (2005). Les changements actuels dans le système de protection de l’enfance en Pologne. XXVième Assises du Carrefour National AEMO, Nice, du 16 au 18 mars 2005,Espace social,n°10, juillet 2005.
Rurka A (2005). Un accueil de la diversité... Ailleurs en Pologne. Travailler avec les jeunes enfants en difficulté.Actes de colloque des XVI èmes Université d’Automne de la Fédération nationale des éducateurs deeunes enfants.La Rochelle, du 10 au 12 octobre 2005.
© L’HARMATTAN, 2008 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
9782296060647
EAN : 9782296060647
Sommaire
Savoir et formation
Page de titre Du même auteur Page de Copyright Préface Introduction 1 - La logique du service et la dimension symbolique des mesures éducatives 2 - Les demandes d’aide éducative 3 - Les changements perçus à la suite des mesures éducatives 4 - L’aide et le contrôle social : une articulation paradoxale 5 - Les places attribuées à l’usager et au travailleur social dans la relation d’aide 6 - À la recherche de l’efficacité des interventions socio-éducatives Présentation des parents interviewés Références bibliographiques
Cette recherche a été menée durant les trois années de doctorat et réalisée dans le cadre d’une allocation de recherche. La soutenance de thèse a eu lieu le 23 novembre 2006, à l’Université de Paris X Nanterre, devant un jury composé des membres suivants : Michel Corbillon, (Professeur, université de Paris X) qui a dirigé cette thèse, Walter Hellinckx (Professeur, université de Louvain, Belgique), Nicole Mosconi (Professeure, université de Paris X), Bertrand Bergier (Professeur, université Catholique d’Angers). La pluralité des sciences de l’éducation a permis d’appréhender l’objet de cette recherche à travers les concepts théoriques appartenant à différents domaines. Il s’agissait de faire dialoguer les diverses pensées, issues des contextes culturels différents, également intelligibles. Dans le contexte actuel, ce travail de recherche est une exploration scientifique de l’efficacité et de la qualité du dispositif du travail social, perçues et traduites en termes de satisfaction. Dans cette logique, la réalisation des objectifs reste dans le domaine du vécu. Cet axe est indispensable, mais il est sans doute insuffisant pour définir la valeur sociale d’une activité rofessionnelle,dans toute sa comlexité.
Préface
1 Michel Corbillon
L’ouvrage d’Anna Rurka se distingue par l’originalité de l’approche qu’il propose au lecteur. Certes, l’objet général étudié–les interventions socio-éducatives - a fait l’objet de discours et d’analyses variés. Mais, le point de vue adopté, l’objectif poursuivi et les repères théoriques utilisés entraînent des développements inédits et apportent des connaissances originales.
Avant d’évoquer le contenu de l’ouvrage, je souhaite rappeler quelques éléments de l’itinéraire d’Anna Rurka. Son parcours universitaire est une histoire d’aller et retour entre Varsovie et Paris, des voyages motivés par un souci de formation diversifiée avec toujours le même intérêt pour les interventions socio-éducatives.
Après une licence d’éducation primaire à l’université de Varsovie, elle commencera un Master de pédagogie sociale, un des lieux de la formation professionnelle des travailleurs sociaux en Pologne. Durant ce Master, elle effectuera un semestre à l’université de Paris X Nanterre, dans le cadre des échanges Erasmus/Socrates, profitant au mieux des liens existant entre les deux universités à travers l’EUSARF (European Scientific Association on Residential and Foster Care for Children and Adolescents), une association européenne regroupant des chercheurs qui mènent des travaux sur la suppléance familiale et les alternatives au placement. Avant même l’obtention de son Master en Pologne, elle posera des jalons en vue 2 de son inscription en DEA(Diplôme d’études approfondies) de sciences de l’éducation à Nanterre. Ce DEA sera remarqué et Anna Rurka sera retenue par les instances universitaires pour l’obtention d’une allocation de recherche en vue de réaliser une thèse. L’alternance Pologne/France tourne alors à l’avantage de cette dernière, élaboration de la thèse oblige. Bénéfice de l’âge, son itinéraire professionnel est bien sûr relativement modeste, cependant, outre des stages durant sa formation, Anna Rurka exercera, au moment de son DEA, comme travailleur social, accompagnant des jeunes et leurs familles dans le cadre de la prévention spécialisée.
Le dynamisme d’Anna Rurka, sa place particulière et ses compétences vont l’amener à prendre des responsabilités dans des groupes de travail européens. Elle est Présidente du Comité européen d’action spécialisée pour l’enfant et la famille dans leur milieu de vie, une OING auprès du Conseil de l’Europe et elle a participé au Comité d’experts sur l’enfance et la ème famille. Elle fut très engagée dans l’organisation du 9Congrès de l’EUSARF qui s’est tenu à Nanterre en 2005. Bien sûr, ses compétences linguistiques l’ont amenée à traduire des textes polonais en langue française. Compte tenu de son histoire et de ses qualités, elle occupe d’ores et déjà une place particulière au cœur de l’Europe. Nul doute qu’elle saura développer cet atout. Notons, pour finir, que son contrat d’allocataire terminé, il lui a été proposé des charges de cours à l’Université de Nanterre et dans deux instituts de formation des travailleurs sociaux.
Le travail d’Anna Rurka présente un grand intérêt, il est novateur à différents niveaux. Il est tout à fait pertinent de travailler aujourd’hui sur les actions socio-éducatives menées au domicile des familles, sur les interventions en milieu ouvert, notamment, en raison de l’actualité de la réflexion sur les alternatives au placement, de la spécificité française de cette intervention et de la relative faiblesse des travaux dans ce domaine (Durning & Chrétien, 3 2001) .Même si des recherches se sont développées ces dernières années, elles restent 4 relativement rares. Parmi d’autres, des travaux récents de l’éui ede rechercheà lauelle