L

L'enseignement des faits religieux dans les manuels d'histoire

-

Livres
265 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet ouvrage étudie le fait religieux et l'évolution de son enseignement depuis 1957 à nos jours au travers des programmes et manuels de sixième et de cinquième. La forme des manuels, porte-parole des programmes de l'enseignement scolaire, affecte-elle leurs contenus, notamment doctrinaux, en ce qui concerne la présentation des trois monothéismes ?

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 avril 2012
Nombre de lectures 21
EAN13 9782296487383
Signaler un abus
LENSEIGNEMENT DES FAITS RELIGIEUX
DANS LES MANUELS DHISTOIRE
© LHarmattan, 2012 5-7, rue de lÉcole polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.comdiffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-56847-1 EAN : 9782296568471
VERONIQUE DENEUCHE
LENSEIGNEMENT DES FAITS RELIGIEUX DANS LES MANUELS DHISTOIRE
PREFACE DE CLAUDE LELIEVRE
LHarmattan
Historiques Dirigée par Bruno Péquignot et Denis Rolland
La collection « Historiques » a pour vocation de présenter les recherches les plus récentes en sciences historiques. La collection est ouverte à la diversité des thèmes d'étude et des périodes historiques. Elle comprend trois séries : la première sintitulant « travaux » est ouverte aux études respectant une démarche scientifique (laccent est particulièrement mis sur la recherche universitaire) tandis que la deuxième intitulée « sources » a pour objectif déditer des témoignages de contemporains relatifs à des événements dampleur historique ou de publier tout texte dont la diffusion enrichira le corpus documentaire de lhistorien ; enfin, la troisième, « essais », accueille des textes ayant une forte dimension historique sans pour autant relever dune démarche académique.
Série Travaux Alain COHEN,Le Comité des Inspecteurs de la salle, 2011. Franck LAFAGE,Le théâtre de la Mort, 2011. Clément LEIBOVITZ,Lentente Chamberlain-Hitler, 2011. Peter HOSKINS,Dans les pas du Prince Noir. Le chemin vers Poitiers 1355-1356,2011. Janine OLMI,Longwy 1979, Pour que demeure la vie, 2011. Fabrice MOUTHON,Lhomme et la montagne,2011. Fernando MONROY-AVELLA,Le timbre-poste espagnol et la représentation du territoire, 2011. François VALÉRIAN,Un prêtre anglais contre Henri IV, archéologie dune haine religieuse,2011. Manuel DURAND-BARTHEZ,De Sedan à Sarajevo. 1870-1914 : mésalliances cordiales, 2011. Pascal MEYER,Hippocrate et le sacré, 2011. Sébastien EVRARD,Les campagnes du général Lecourbe, 1794-1799, 2011. Jean-Pierre HIRSCH,Combats pour lécole laïque en Alsace-Moselle entre 1815 et 1939, 2011. Yves CHARPY,Paul-Meunier, Un député aubois victime de la dictature de Georges Clemenceau, 2011. Jean-Marc CAZILHAC,Jeanne dEvreux et Blanche de Navarre, 2011 André FOURES,Lécole du commissariat de la Marine (Brest 1864-1939), Regard sur soixante-dix promotions et un millier danciens élèves, 2010. Nenad FEJIC,Dubrovnik (Raguse) au Moyen-Age, espace de convergence, espace menacé, 2010.
PREFACE
Depuis une bonne quinzaine dannées déjà, les injonctions à ce quil y ait un enseignement des « faits religieux » (voire « du fait religieux ») se sont succédé de façon récurrente, et ont semble-t-il eu un effet au bonheur plus ou moins incertain dans la réalité du fonctionnement scolaire, dans lenseignement de lhistoire en particulier. Mais ny avait-il rien de cet ordre auparavant ? Si la réponse savère positive, que signifient vraiment ces injonctions ? Et ne pourrait-on aussi tirer quelques leçons de ce qui existait avant les mises en uvre plus ou moins déterminées de « lenseignement des faits religieux » (nouveau ?) réclamé et décidé ces derniers temps ? Le champ étant particulièrement vaste, Véronique Deneuche sest focalisée sur létude certes restreinte (mais exhaustive et méthodique) de la façon dont les manuels dhistoire de sixième et cinquième de la Vème République ont traité les trois « monothéismes ». Sa thèse (soutenue en juin 2010 à Paris V, et qui a reçu à lunanimité du jury la meilleure mention) lui a demandé un travail considérable dinvestigation et de décryptage, mené avec une rigueur et une minutie qui forcent le respect. Véronique Deneuche a comparé ce qui était dit dans les manuels avec les « savoirs savants » que lon peut avoir dans ce domaine, en se posant notamment non seulement la question des « écarts » (inévitables) mais aussi de la nature des différences que lon pouvait enregistrer. Et lun des acquis le plus solide (et qui ne manque pas de signification) est que les évolutions dans les « savoirs savants » nont eu pratiquement aucun effet dans les manuels On peut en particulier noter la tendance à la pratique répétitive des éditeurs, de nombreuses erreurs sur liconographie ; et, ce qui est dans doute le plus important en loccurrence, une certaine confusion (voire le plus souvent une confusion certaine) entre « discours historique » et « discours de foi » (en deçà, dailleurs, parfois de certains propos tenus par les exégètes des traditions religieuses concernées !). Par ailleurs Véronique Deneuche a eu la très bonne idée de suivre de très près les évolutions dordre pédagogique prescrites tout au long de la période de la cinquième République (et plus ou moins mises en uvre effectivement dans les manuels) en sinterrogeant sur leurs effets éventuels quant aux « contenus ». Son analyse, méthodiquement construite, aboutit à repérer quelques changements, mais  somme toute  assez minces. En définitive, ce qui ressort de lensemble de cet important travail, cest que la permanence lemporte de loin sur les changements (mineurs), que lon soit
avant ou après les intentions (voire les décisions) proclamées de se préoccuper désormais des « faits religieux » ou du « fait religieux ». Et cette permanence est aussi celle plutôt dun enseignement implicitement « religieux » des trois monothéismes, que de celui dun enseignement effectivement « laïque » des faits religieux. Ce qui, on en conviendra, pose pour le moins problème. On est donc conduit, après ce remarquable travail, à se demander encore davantage ce que peuvent bien signifier, en définitive, les appels récurrents à enseigner « enfin » les « faits religieux » ou le « fait religieux ». Il déplace les lignes : il mérite dêtre connu et médité.
Claude Lelièvre Professeur émérite dhistoire de léducation à la Faculté de Sciences humaines et sociales  Sorbonne (Université René Descartes)
8
SOMMAIRE
INTRODUCTION.............................................................................. 11 PREMIERE PARTIE : CADRES ET METHODOLOGIE DE LA RECHERCHE .................................................................................... 17 Chapitre 1 : les cadres de la recherche. .......................................... 17 Chapitre 2 : La méthodologie. ........................................................ 22 DEUXIEME PARTIE : EVOLUTIONS DES PROGRAMMES DHISTOIRE ET TRADUCTION DANS LES MANUELS. ........... 29 Chapitre 1 : évolutions des programmes dhistoire et place des trois monothéismes dans les programmes. ............................................. 30 Chapitre 2 : évolutions de lactivité de lélève et de la place du document dans les programmes, et traductions dans les manuels pour les trois monothéismes. .......................................................... 51 TROISIEME PARTIE : LES DOCUMENTS POUR LES TROIS MONOTHEISMES DANS LES MANUELS DHISTOIRE. ........... 73 Chapitre 1 : généralités sur le type, la fonction et la nature du document. ....................................................................................... 73 Chapitre 2 : inventaire des documents pour les trois monothéismes. ........................................................................................................ 76 Chapitre 3 : observations générales sur le document. .................. 113 QUATRIEME PARTIE : LES TROIS MONOTHEISMES DANS LES MANUELS DHISTOIRE. ...................................................... 129 Chapitre 1 : le traitement du judaïsme dans les manuels dhistoire. ...................................................................................................... 130 Chapitre 2 : le traitement du christianisme dans les manuels dhistoire....................................................................................... 177 Chapitre 3 : le traitement de lislam dans les manuels dhistoire. 205 CONCLUSION ................................................................................ 239 BIBLIOGRAPHIE INDICATIVE : PROGRAMMES, MANUELS ET OUVRAGES. ................................................................................... 245 Programmes : intitulés et horaires dHistoire et Géographie. ...... 245 Manuels consultés. ....................................................................... 246 Références bibliographiques indicatives des ouvrages. ............... 250