L

L'enseignement des langues vivantes étrangères à l'école

-

Livres
234 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'enseignement des langues étrangères, désormais prescrit dans les programmes de l'école élémentaire, est devenu indiscutable. La mention des bénéfices escomptés serait même un lieu commun des textes officiels. Cependant, il n'est pas aisé d'articuler l'acquisition de la langue vivante étrangère avec le développement de la langue première dans le cours des programmes scolaires. Néanmoins, le développement langagier en langue maternelle est loin d'être menacé par l'apprentissage d'une langue étrangère.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 juin 2010
Nombre de lectures 211
EAN13 9782296253834
Langue Français
Signaler un abus

Colette CORBLIN ]érémiSAUVAGE
(Sous la direction de)

L'ENSEIGNEMENT DES LANGUES
VIVANTES ETRANGERES A L'ECOLE

Impacts sur le développement de la langue maternelle

La collection

Enfance et langages a pour but d'éditer langagier des langues (du bébé à l'adolescent, )

des textes dont l'objet portera co-existeront: en langue maternelle, (Français

sur le

« langage entàntin » de façon générale. Deux dominantes . Le développement . L'enseignement situation unilingue ou plurilingue...

étrangère i en Maternelle, ).

dans tout type de situations

Langue

Français Langue Seconde, Français Langue Etrangère, didactique Un intérêt particulier enseignement

des langues étrangères...

sera porté alL'\:ouvrages faisant le lien entre développement

langagier et

des langues.

L'approche disciplinaire de ces sujets sera alors très varié: . psychologie . sociologie . sciences du langage

.

. sciences de l'éducation
didactique . anthropologie... Les textes édités pourront les recherches...) être issus de travaux universitaires également constituer (doctorats, habilitation à diriger les actes mais ils pourront un essai monographique,

d'un colloque, un ouvrage collectif sur un thème ou une approche scientifique particulière, un bilan de recherche intermédiaire ou final, etc. La ligne éditoriale générale peut donc se détlnir simplement par « étude des rapports entre le( s) langage( s) et les enfants ».

parus 1.

Emmanuelle CANUT & Martine VERT ALlER (éds.) 2009. L'Apprentissage du langage. Une approche interactionnelle. Réflexions théoriques et pratiques de terrain. Mélanges offert par ses collègues, ses élèves et ses amis en hommage à Laurence Lentin. 430 p. Claudine DAY 2009. Modalité et modalisation dans la langue. 132 p. Françoise DEMOUGIN, Claudie CANA T, Carole ROUSSEAU-ELBAZ
2009.

2. 3.

Enjeux et réalités de l'école maternelle. Qui veut la peau du petit Chaperon Rouge. 148 p.

4.

J.-M. Odérie Delefosse (éds) 2009. Le langage de l'enfant. Choix de textes: 1876-1962. 410 p.

Colette CORBLIN Jérémi SAUVAGE
(Sous la direction de)

L'ENSEIGNEMENT DES LANGUES
VIVANTES ETRANGERES A L'ECOLE

Impacts

sur le développement

de la langue maternelle

Collection

créée et dirigée par ]érémi Sauvage

(Ç) L'Harmattan, 5-7, rue de l'Ecole

20 JO 75005 Paris

polytechnique;

http://www.librairieharmattan.com diffusion. harm attan@wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-11640-5 EAN: 9782296116405

PRESENTATION

Apprendre une LVE à l'école: la cible et le médium

L'enseignement programmes comme presque Outre

des langues

étrangères

est désormais

prescrit

dans les

scolaires de l'école élémentaire) et l'initiation est encouragée dès les premières années de l'école j le législateur considère ce domaine indiscutable dans le contexte sociétal d'aujourd'hui. Ce serait primaire clé un lieu commun les bénéfices des textes officiels pour l'enseignement attendus la compétence langagière «internes

et secondaire d'insertion comme soulignés compétence En matière d'évaluer, instituant

que de répéter les bénéfices externes)

de ces enseignements. comme interculturels ») définis sont de la à d'autres

professionnelle d'autres

et sociale, comme clé d'échanges pays) certains bénéfices ou des développements

avec les locuteurs

des enrichissements dans l'apprentissage

de la personne

de la LYE) ainsi de l'ouverture

univers culturels) ou) pour ce qui nous intéresse ici) du renforcement en langue première. de bénéfices externes) un rapport à l'échelle montre

qu'il est possible de la France)

c'est-à-dire

d'en donner une valeur chiffrée) les conséquences d'un pays comme d'une ou deux langues étrangères

choix politiques

linguistiques

l'apprentissage

au plus tôt dans

la scolarité. Il s'agit d'un rapport commandé

en 2005 par le Haut Conseil de

l'Evaluation à déterminer pédagogie

de l'écolel.

Même

dans ce rapport} d'économie qui se situe hors

marchande} de la

orienté par la recherche

d'une politique publique pour le choix des langues du cadre

dans les programmes} d'apprendre «l'enseignement à l'unique

ou de la didactique} l'idée de la nécessité pour le développement une langue étrangère} voire plusieurs des langues fonction étrangères s'affirme langues} comme car Ce

de l'élève-sujet est intégrée:

élément incontournable n'y est pas réduit surtout l'efficience

de la formation

de chacun ».2 L'usage des langues d'échange communicationnel}

toute langue inscrit l'identité

culturelle et affective d'un locuteur} mais c'est des langues qui est étudiée. par pays} et indique quelle solution Il envisage trois scénarios à porter et au compte «l'espéranto symboliques. Conseil des ». de la Le qui le ni son en des de choix politiques} qui économique

externe d'une politique

rapport étudie le coût d'enseignement et en calcule les coûts matériels communautés sont le L'intérêt politique rapport qui les adopteraient} »} «le «tout-à-l'anglais de cette étude

serait la plus rentable pour définir une politique. et symboliques trois scénarios

plurilinguisme» une analyse les conséquences

est d'apporter le résumé le bien-être

des LVE sans en négliger précité} tout comme Ce n'est pas

et l'avis du Haut du sujet

concluent} permet de contextualiser qui suivent. développement ou ses motivations

les recherches

dont font état les articles apprenant}

propres} qui guident le rapporteur de la compétence multilingue

2005, même si l'apprenant individus qui la constituent. Or les convictions « appreneur

n'est pas oublié} mais plutôt ce qu'une société

peut espérer gagner de l'accroissement

sur les bienfaits

du plurilinguisme

pour

l'individu

de langues »} et dans un premier temps} ceux du bilinguisme}

I «L'enseignement des langues étrangères comme politique publique », de François Grin, Professeur à l'Université de Genève. Rapport établi à la demande du Haut Conseil de l'Evaluation de l'Ecole, et publié en France en octobre 2005 et ayant donné lieu à la publication suivante: Avis du HCEE n' 19 octobre 2005, directeur de la publication Christian Forestier. (131 pages) 2 Id p. Il.

6

précoce

ou non, sont diversement des enseignants pratiqué

partagées

dans l'opinion

pédagogique. scolaire du parlant une sont ceux de

Ainsi se trouve-t-il bilinguisme autre langue encore précoce

qui font dépendre

l'échec

par les enfants issus de l'immigration, du bénéfice étrangère, que l'élève alors qu'il tirerait

que le français dans le foyer familial. Nombreux langue est encore

qui doutent d'une

de l'apprentissage en phase

développement soient candidates élémentaire,

de sa langue première. à être enseignées

En outre, bien que huit langues années de la scolarité de l'anglais, même si (espagnol, allemand) Dans l'institution serait pris son enrichissement comment

dès les premières européenne

dans les faits, il s'agit le plus souvent

d'autres langues issues de la communauté ou non (russe, arabe) sont mentionnées du tout-à-l'anglais en compte le développement individuel

aux programmes. de l'enfant,

précoce, qui semble se généraliser, de la langue première?

culturel, et le renforcement L'inscription France bilingue pour voire

de la et des LVE au programme des raisons trilingue) que l'on a évoquées étant réalisée) français étrangère des

des écoles élémentaires (construction les langue questions première.

en sur Les

du citoyen

se posent

du l' enseignement/ développement programmes stipulent que la langue contact avec une langue autre

et la langue effets

maternelle que ce sur le sensible

doivent être objets de réflexion et de comparaison aura développement de la première langue acquise.

j ils suggèrent bénéfiques C'est un point

quand on connaît les exigences ministérielles

actuelles sur la maîtrise de la de fait, où les individus représente (Georges de plus en Lüdi) RFLA bi-

langue française) et qu'il s'agit de faire de la place à la nouvelle langue. Par ailleurs, dans une société de plus en plus multilingue sont bien souvent plus dans le monde 2004) IX-2 (125-135), ou plurilingues? La démarche cinquante Comprendre processus l'apprentissage de ce projet a donc consisté à s'appuyer sur les travaux de ces dernières années à propos du développement langagier. ce qu'apprendre une langue signifie en termes d'enjeux et de le point de vue que l'on peut avoir de précoce d'une autre langue se 7 bilingues, et où «l'unilinguisme d'aujourd'hui, comment un handicap» répondre

à l'exigence

de compétences

oriente immanquablement

d'autres langues, au cours de la vie en général, au tout début Ainsi, l'apprentissage

de la vie en particulier.

trouve-t-il forcément première.

lié au déjà-là} ce qui implique un impact sur la langue

L'ouvrage fait suite à un colloque soutenu par l'A.F.LA} et qui s'est déroulé à l'université langage pour Paris Ouest-Nanterre-La Défense} le 12 novembre 2006} avec pour objectif de réunir des chercheurs en didactique et en Sciences du L}apprentissage et l'enseignement des langues questionner l'Impact sur le développement Par leur contribution l'impact plus largement de la langue aujourd'hui}

vivantes à l}école} en particulier les auteurs veulent interroger

maternelle. Il poursuit un même objectif

de l'apprentissage Ils s'interrogent intellectuelle et

d'une langue étrangère dans le développement sur ce que l'apprenant tant pour son

de la langue acquise d'abord}

la langue première} le français souvent} mais pas seulement. développement mental} sa formation

y gagne} la LVE étant vue plutôt comme un medium} de sa langue première. aux enseignants toute une variété de leur de que argumentée

culturelle} que pour le renforcement Ce recueil de contributions réflexions et d'expérimentations réflexion} de les aider à élaborer visant à soutenir le développement l'initiation constituent monolingue à la langue vivante propose

susceptibles

d'éclairer ou de conforter pédagogique malgré

une conduite étrangère}

cognitif de l'enfant dans le domaine les obstacles de la langue nationale

le statut et la représentation comme le nôtre.

dans un pays

Dans un article introducti£Jérémi un défi} et montre

Sauvage souligne que les représentations par l'enseignant} conscience comme de façon

de la difficulté de la tâche doivent être surmontées sur la langue première} l'adulte explicite des phénomènes

comment} dans la situation didactique} et en s'appuyant aide à faire prendre de langue} et favorise en retour le développement

même de la langue première dès l'école maternelle. S'intéressant à la compréhension de la parole} relayée ou remplacée sur la compréhension du lexique dans par le dans

geste} Marion Tellier montre que le geste occupe une place importante la classe de langue: rôle visent fondamental la langue d'apprentissage. première langue. 8 il a un effet indéniable sur la mémorisation ou qu'ils

et joue un la phase de la

Par là se complètent étrangère

les apprentissages servent

langagiers} qu'ils

au développement

Dans ce contexte, qui défend les bénéfices de l'initiation étrangère, niveau l'anglais, enseignants sensibilisés Daniel Modard fait entendre des langues expériences de la politique il décrit des

précoce à la langue de la langue de des être les par

une voix différente i se plaçant au par la mondialisation réalisées

et de la préservation pédagogiques

française, qu'il sent menacée

de provincialisation

et des élèves apprenant Il soutient aux modes d'enseignement

le français dans l'espace francophone de France devraient du français seconde langue. Selon

hors métropole.

que les enseignants

cet auteur, un déplacement

dans le point de vue et dans les méthodes d'une LV et montrerait

aiderait dans leur enseignement

que la dimension et montrerait

culturelle de toute langue permet de réfléchir sur sa propre identité et donc de se forger une véritable conscience culturelle et linguistique, encore que l'on peut s'ouvrir aux autres tout en réaffirmant ce que l'on est.

Nathalie Auger prend la question « en miroir» : elle s'intéresse à ce qui se
passe lorsque d'apprentissage France (ENA). la langue étrangère est Peut-on celui des mesurer (LE) est le français, Elèves les impacts Nouvellement et que le public Arrivés en (la

sur la langue maternelle

LM ou LI) de l'apprentissage mener à bien l'observation, des enseignants première d'un concernés

de cette autre langue qu'est le français? Pour elle se fonde sur des enquêtes par les ENA et souligne
-

réalisées auprès le bien fondé -

développé par les théoriciens et les pédagogues
des enfants pour mieux lire, comprendre partage de l'expertise la classe. Elle en appelle à un changement véritable connaissance plus approfondie

de recourir à la langue
et utiliser les langues de à l'exercice une et des enfants, des langues.

de comportement, comparée

de l'adulte

de la didactique

Cette didactique

comparée des langues peut également prendre la forme du Evlang conçu et développé par Michel Candelier, un regard distancié. A d'une comme une base et

dispositif d'apprentissage

ce dont rend compte Martine Kervran en proposant l'heure où le Conseil de l'Europe didactique langues d'étudier du plurilinguisme, de toutes

réfléchit sur une mise en pratique question

Evlang semble s'imposer

possible de la réflexion. Il sera notamment une mise en place possible

de valoriser toutes les des représentations) en classe de primaire.

les élèves (indépendamment du dispositif

Dans un dernier temps, Martine Kervran propose

de revenir sur les enjeux

9

et les objectifs

de la formation

des enseignants

pour rendre

applicable

Evlang dans toutes les classes de l'école primaire. Soucieux scolarité} d'opinion} bilittéraciques de montrer contrairement que le bilinguisme étudie n'est pas un handicap encore pratiques trop les dans la et

à ce que déclarent

de discours

Mehmet Ali Akinci

langagières

des jeunes bilingues turc-français les compétences

de la deuxième génération de productions textuelles en France} à

turque en France} en particulier en les comparant l'égard

orales et écrites des enfants et adolescents à celles des monolingues littéraciées que les jeunes bilingues des activités français et des monolingues de la composante

bilingues turc-français

français et turcs. Il fait apparaître ont des comportements de celles des monolingues à une classe sociale}

issus de l'immigration très proches

turcs. Les différences observées viennent moins que de l'appartenance

de bilinguisme

à un âge ou à un groupe donnés. Dans une interrogation du même ordre} portant monolingue} sur le statut du français Marie-Madeleine Bertucci des langues

dans un pays institutionnellement souligne les difficultés rencontrées étrangères et cela qui soit complémentaire dans la perspective Elle y questionne plurilinguisme. Enfin différentes séquences

pour trouver une didactique de la didactique communauté

de la langue nationale. qui évolue vers le

le statut et la place du français dans sa fonction identitaire} d'une

pédagogiques

mettent en scène l'enseignement

comparé de l'anglais et du français à l'école. L'ensemble Degrouas concernant des résultats des expérimentations menées par Dominique à émettre Ulm a et Thomas des propositions à

avec des élèves de CM conduit montre

la façon dont ces difficultés pourraient que les enfants mobilisent de langues inconnues. dont Les

être résolues. L'analyse des savoirs construits des observations développent de cette été les d'ailleurs d'engager

partir de la LI} par analogie ou par contraste} et formulent sur le fonctionnement ainsi une posture conscience langagières distanciée

Les apprenants avaient

par rapport à la langue} et l'activation les fonctions auteurs

métalinguistique} et linguistiques.

étudiées par Hawkins

(1984)} facilite le développement proposent

des compétences

10

enseignants

à construire

ces séances de contact entre langues et insistent sur pédagogiques appropriées. lors de séances d'initiation à de

la nécessité de formations Pour

finir, les expérimentations

menées

l'anglais en France, et du français en Angleterre, comparaison entre les langues, mènent - à poser certaines Sylvie Falempin conclusions

dans une méthodologie - Jacques en réponse

leurs auteurs

David et

au débat qui

anime tout l'ouvrage. Selon leurs propres conclusions, il ressort « qu'une pratique régulière de

1'« observation réfléchie de la langue »3, loin d'être un facteur d'échec ou d'ennui, peut assurer une meilleure maitrise des différentes composantes de la langue: de la phonologie à la morphosyntaxe, en passant par les aspects sont apparues. Alors que la pratique métalinguistique orthographiques anglais, également, L2 et LI sans les plus sophistiqués...

/ ... Du côté des enseignants

des prises de consciences doute parce que cette

plupart ne ressentaient n'appartient

pas la nécessité de ces activités réflexives comparant

pas à la tradition scolaire anglaise -, ils ont observé des « gains

sensibles chez leurs élèves ». Si le débat concernant deuxième apporte des éléments la mise en œuvre de l'enseignement de réflexion et des éléments références théoriques. relatives à la mise en œuvre, deux Dans le premier, seconde, concernant de si l'enfant est soumis le domaine scolaire

/

initiation à une pratique,

langue vivante est loin d'être

clos, le recueil de contributions de réponse

appuyés sur de nombreuses Excepté les questions

institutionnelles

grands ordres d'interrogation le devenir du développement ponctuellement scolaire

se manifestent. d'une

de la langue maternelle langue

à l'enseignement

l'apprentissage d'une deuxième langue, les recherches menées en « milieu
monolingue», où la langue 2 est une matière parmi

3 Pour reprendre

les objectifs

et dénominations

des mêmes

programmes

officiels de l'école primaire

mis en place en 2002.

11

d'autres) comme en milieu de bilinguisme développement l'apprentissage résultats discussion. Le second domaine d'interrogations langagier d'une autre langue. apportent

institutionnel)

montrent

que le et les dans la

en langue maternelle des

est loin d'être menacé par comparatives positives

Les recherches données

d'investigations

porte

sur

l'articulation

entre dans variés de

l'enseignement

de la langue étrangère

et celui de la langue première:

le temps institutionnel l'école) quelles pratiques

compté qui est consacré aux apprentissages et quels supports permettraient «unifiante» donner

d'unifier - ou tout des

au moins de relier
Comment trouver langues vivantes)

-)

les connaissances en matière de langue et de discours?
une didactique de l'enseignement aux enseignants? Dans ce

et quelle formation

domaine) de nouvelles recherches

restent à mener.

Les auteurs

tiennent

à remercIer Michel

Candelier)

Christian

Hudelot)

Catherine Le Cunff et Colette Noyau pour leur participation oraux à l'origine de cette publication.

lors des débats

12

DEVELOPPEMENTS

DES LANGUES,

IMPACTS RECIPROQUES ET SENSIBILISATION PRECOCE A UNE AUTRE LANGUE

IUFM de Montpellier UMR CNRS MoDyCo EA 739 Dipralang

Introduction
Dans parlera constitue bilinguisme des conditions de situation en rien simultané naturelles insistent un d'acquisition) obstacle de communication} par opposition Delefosse (2005) (on ne de comme Lüdi (2005) bien sur le fait que le plurilinguisme) à apprentissage)} Qu'il s'agisse cognitivo-Iangagier. s'accordent

(l'autre langue est présente

avant l'âge de 3 ans) ou à répéter depuis dans cet des

de bilinguisme

successi£ tous les spécialistes

plus de trente ans que le développement ouvrage). La vision encore contrôlée répandue

langagier en contexte plurilingue de l'acquisition-apprentissage
(<<

est un atout} un avantage} une chance (cf Auger citant Cummins langues de manière de façon successive

avant de parler une plus qu'à des (point de salut à la plupart qui est-il son

langue 2 il faut qu'il maîtrise la première») barrières sociétales) parfois fortement important

ne se heurte

établies. En outre} il semble toujours contrairement

de préciser que la France est un pays monolingue (1984)

en dehors de la langue unique de la République) des autres pays du monde. Do Carma dérange: la langue première du français langue l'acquisition envisageable langue seconde

pose ainsi la question En d'autres termes} que

(autre que le français) par exemple) gêne-t-elle scolaire? par d'une langue première à tel point

de concevoir l'existence d'interférences exemple}

sur le français

appropriation appréhension

serait

menacée?

Do

Carmo

dénonce

alors

cette

propre à la France s'expliquant co-existent,

par l'histoire de la République aboutissant oral ou même

française, si deux langues une aptitude leurs variétés) aptitude (tâtonnement il s'approprie interférences l'autre relativisé

deux codes co-existent

alors à une concurrence entre les deux langues. « La fonction langage est
à communiquer dans un système de signes (langage de l'enfant. des stratégies Cette gestuel par exemple) lui permet se réalisant de mettre dans la (les) langue (s) (ainsi que dans en œuvre cognitives

en usage dans l'environnement par essai-erreur, le fonctionnement

analogie, généralisation...)

grâce auxquelles sur d'éventuelles ont de la (2007)

langagier dont on lui propose les formes. » d'effet négatif de la langue première sur et Vasseur sur l'interlangue Ainsi, les interférences. démarches

(Do Carmo, 1984 : 48). Si Petit (1987) attirait l'attention en parlant notamment les travaux de intégrées l'importance ces langue, de Arditty

pédagogiques

(cf. Chiss, 2001 pour un exemple à propos de la transversalité de l'apprentissage

bivalence) vont dans le sens de ce dernier point de vue. Deyrich insiste également sur l'importance des langues où les connexions l'apprentissage permettront

dans l'apprentissage d'une autre langue:

de donner du sens. Finalement,

Deyrich résume ainsi la complexité

d'une autre langue ne peut pas être un calque et, pourtant,

on ne peut envisager un cloisonnement. Indépendamment du statut politique l'existence
langue

et social des langues, d'un point de de ces débats montre
première

vue psycholinguistique,
revenir sur cette

et ces lieux communs de
nous langue. Ainsi,

parfois encore trop souvent
articulation

véhiculés

selon nous la nécessité

/

autre

proposons relations

de réfléchir dans ce chapitre à ce qu'on entend aujourd'hui langagier, développement questions s'appuyer «sensibiliser» cognitivo-langagières dans le cas d'une sensibilisation et questionnements de l'apptopriation autre langue? précoce

par à

développement

d'une langue, ainsi que sur les divers découlent d'une Quelles

une autre langue. Plusieurs de notre problématique. langue première, de cette langue conceptions pour comment

Parmi les conceptions à une

sur les processus-développements le contact à une autre langue?

envisager pour structurer

14

Appropriation de la langue première
Dans un premier processus cadre pose notamment deux
j

temps, nous proposons de l'interactionnisme pour

une conception

particulière

du

d'appropriation théorique temps par le premier de rendre

de la langue première, chapitre de Bronckart caractériser

en nous inscrivant dans le socio-discursif, (1997). les différents langagier (1997) symbolisé processus (Sauvage, de Cette approche

de base

susceptibles

compte

du développement

2003a

Sauvage 2003b jAuger & Sauvage 2009). Ainsi, dans un premier
ce qui est appelé par Bronckart «processus ». La réflexion s'inscrit dans ce cas dans le prolongement de l'approche agit de Habermas (1987). L'idée principale interaction approche dans est de considérer

temps, se déroule conscientisation philosophique qu'un notamment nécessité approches

des réflexions autour de la théorie de l'action, en particulier autrui, dans le cadre d'une de considérer cette

sociale avec l'enfant, comme une

sur lui de façon verbale ou paraverbale. socia-discursive, c'est-à-dire

C'est en ce sens qu'il y a approche entre la lignée (1934-97) de plusieurs et Bruner

interactionniste

socio-cognitives

existantes,

elles-mêmes

s'inscrivant,

autres, dans la continuité communication, empruntée devenant «l'agir

des travaux de Vygotski communicationnel (1987)

(1983 j 1991 j 1996). En fait cette action effectuée a lieu grâce à un outil de ». Cette notion philosophique le milieu dans lequel deviennent de Jacta le une à Habermas est utilisée comme outil social, l'Homme Ses connaissances

alors capable du même coup de transformer représentés. collective constitutive de l'enfant. En d'autres relation

il évolue en mondes donc pour l'entourage

résultat d'une construction action sur la conscience pas conscience d'un phénomène temps, processus,

du monde social. Il s'agit d'opérer termes, l'enfant ne prend conscience un nouveau Car sociale. Dans un second amène individuelles.

de l'enfant, au cours de ce processus, mais autrui lui fait prendre déclenché

d'un phénomène,

dans le cadre d'une de conscientisation

le processus

celui de la sémiotisation conscience en substance

des représentations

puisque la culture donne forme à l'esprit (Bruner, 1991), l'enfant que l'on a aidé à prendre en modifiant L'objectif doit « travailler» cette nouvelle représentation, référentiel dans le but partagées, acceptables. des connaissances son système symbolique du monde socialement

de rendre ses représentations premier

de l'enfant

sera ici de construire

15

partagées référentiel

avec autrui} c'est-à-dire

de faire évoluer son système symbolique se rapproche des normes social: une baleine n'est pas un poisson de leur développement la dimension psychique. individuelle La de

pour faire en sorte que ce dernier

existantes dans son environnement mais un mammifère ainsi dans sémiotisation la nouvelle collective. Ainsi} si le processus sémiotisation niveau première un premier représentation temps

marin même si tous les petits enfants la catégorisent

a donc pour objet de transposer en une construction

basée sur une dimension

de conscientisation

se déroule au niveau individuel de se déroule quant à lui au d'une à la

bien que dans une interaction collectif Il est donc

sociale} soumis à une action} le processus individuelles question ici de passer pour l'enfant lui fera modifier en l'incitant des processus

des représentations

représentation

(R-l)} qu'autrui piagétien

déstabiliser} à une autre représentation écho au raisonnement accommodation compte est certainement et adaptation.

(R-2)} ce qui n'est pas sans faire d'assimilation} à prendre en en effet qu'une sémiotisé. à c'est peu évidente baleine,

à propos

L'un des aspects importants

le facteur « temps ». Il apparaît

durée est à la fois nécessaire construire. Pour un enfant

et très variable selon le phénomène de 4 ans} comprendre un mammifère des processus débute qu'une

Une baleine n'est pas un poisson} voilà une représentation comme une vache... structuré notamment c'est-à-dire par

pose une difficulté pour la lexico-sémantique} de par des psycholinguistiques généralement

plupart des jeunes enfants parce que le développement catégorisations simplifications nous constatons d'emploi des signes linguistiques}

de la complexité

réelle et globale du système lexical de la du vocabulaire les animaux actif, entre IS et 24 mois seront des chats, tous les peut par exemple prendre la forme

langue. Lors du développement d'hyperonyme: tous

que cette simplification

véhicules seront des tracteurs} y compris les voitures et les camions (Cellier 200S). Par ailleurs, nous remarquons inévitable} consiste à comprendre autre complexité familiariser des différents pour devenir que ce phénomène} certainement et se doivent les oppositions systèmes sémiques} précisions

auxquels les enfants Ce processus

des personnes

sociales et devenir capables, par de construction

exemple} de construire de la complexité

des savoirs partagés.

se retrouve

plus tard} par exemple à l'école} les notions

16

grammaticales apprentissage Nous pensons peut apporter conception

se complexifiant

d'un niveau à l'autre) du CEl au CM2. De la dans leur développement à un

même manière) les enfants se confrontent de la complexité du monde. que ce principe

développemental)

difficile à ignorer) qui

consiste à progresser lors de l'apprentissage théorique d'être interrogé

d'une simplicité à une complexité plus proche du réel) d'une autre langue. L'un des intérêts de cette

un éclairage à ce qui se passe sur un plan psycholinguistique est de proposer un principe général et global méritant de situations. Une première langue) que

dans une multitude

l'on qualifie souvent de maternelle, se caractérise du point de vue de l'être humain, au sens de complexité humaine (Morin) 2000\ comme un outil essentiel de la constitution en tant que personne sociale. Dès lors) en référence à la démarche s'installent impacts de Morin qu'il nomme lui-même la Méthode (1977de ne pas concevoir que des liens réciproques logiquement exister à des des Reconnaître langue» qu'il puisse

2004)) il nous est impossible d'une langue

de facto entre les langues) ce qui conduit sur l'autre. d'une première

impacts sur la langue première que «appropriation son statut singulier.

conduit alors logiquement

à revenir sur ce langue

veut dire. Arrêtons-nous

quelques instants sur cette constitution

qui donne à cette première

Tout d'abord) du point de vue linguistique) premières structures langues viendront exemple) systèmes syntaxiques s'inscrivant se construire

la première

langue construit les toutes les autres

dont elle a besoin et sur lesquelles (voir l'ensemble deux systèmes

à leur tour. En effet) les études nombreuses des travaux de Jo Arditty) par lexicaux) deux systèmes en

portant sur le plurilinguisme phonologiques)

ont montré que chez le locuteur bilingue il ne coexistait pas deux (un pour chaque langue). Parler de systèmes complexes,

dans un courant de pensée proche d'Edgar Morin par exemple, mais bien d'un sens littéral. Nous du français d'un locuteur lao (33 des auprès d'un enfant de CP dont les langues maternelles (36 phonèmes) s'ajoute le système phonologique Beaucoup de langues ont

ne relève alors plus de la métaphore sommes intervenu bilingue français-lao consonnes phonèmes

sont le Lao et le Thaï. Au système phonologique

(langue asiatique de la famille des langues thaï)) à savoir 61 phonèmes et 28 noyaux communs vocaliques). mais) au final) chaque phonème

des deux langues 17

trouvera sa place dans ce qui sera la conscience en question. Au passage) on ne s'étonnera articuler sans trop de variations pour automatiser le rapport

phonologique

du locuteur pour réussir à de

donc pas que le petit enfant ait dans les deux langues ou à l'apprentissage dans le cadre du serait le

besoin d'un peu plus de temps que ses pairs monolingues phonologiques graphie-phonie nécessaire

la lecture) d'un point de vue général et donc également impacts réciproques (Appropriation « montage» de

Français langue de l'école. Par ailleurs, dans la réalité, parce qu'il y a des d'une langue sur l'autre, le nombre de phonèmes l'autre langue et impacts réciproques). en fait plus restreint. Nous reviendrons sur ce point dans la section suivante Ainsi, à la suite au fur ceci

(Rondal, 1990) d'un premier système phonologique, (les phonèmes), phonologique permettra

de perceptions/productions et à mesure linguistique mêmes de classement permettant et produire fonctionnaliste articulation) d'une conscience

d'unités sonores dont le statut deviendra en opposant des traits distinctifs, phonologique d'un

la création des principes constitutive point de vue (première

alors l'émergence linguistique des unités nécessaires

d'une conscience

plus vaste. L'enfant pourra alors discriminer articulation des unités signifiantes

de seconde à la production

dans le but de produire linguistique.

de discours. Il en va de même pour appeler par un terme ce

toute composante

Ce que l'on pourrait

piagétien un « schème », se met donc en place de manière à structurer que Wallon (1942) appelle le psychisme humain. Ensuite, il en va de même de l'apprentissage cas d'un plurilinguisme de communication comprendre remercier... l'alternance apprendre simultané) qu'est

de l'usage social des langues. Il à faire usage de cet outil Apprendre à écouter, Tous ces

y a bien nécessité d'une première ou de plusieurs premières langues (dans le pour apprendre naturelle. une langue

des tours de parole, faire usage des silences, saluer, l'acte de parler et les actes de parole. qui donnent au locuteur son statut social puisque l'un des moteurs que Bronckart de son (1997) sociale qu'il a avec son environnement pour cette raison ce à quoi vers tend

aspects difficilement développement socioculturel.

quantifiables

doivent être appris par un enfant-locuteur est l'interaction C'est également

emploiera les termes de personne sociale pour déterminer l'enfant en développement.

18

Enfin, devenir une personne troisième renvoie importantes structuration l'interprétation du travail représentés (1997). cognitif au psychisme

sociale repose selon nous également empreint de dimensions

sur un

pilier que l'on peut qualifier de psycho-cognitif, wallonien et le cognitif aux mécanismes subséquente cognitivo-langagier sémiotisés sont

où le psycho affectives très et de ici de ainsi que mondes

de fonctionnement Il sera question du monde, de

de la pensée dans un sens vygotskien. de toute représentation aboutissant

à l'existence

tels que décrits plus haut à propos liés et finalement individuel

de Bronckart que la

C'est d'ailleurs parce que ces piliers linguistique, intimement identitaire comme processus

social et psycho-

indissociables

construction

et collectif, interne et sociale, un individu

externe à un enfant lui permet de devenir une personne dans le sens de Bourdieu. On peut donc comprendre, que les enjeux sous-jacents dépassent largement

à la suite de ce que nous venons d'expliquer, à l'appropriation d'une première langue stricto sensu. Nous avons par de la première

le champ linguistique

ailleurs déjà expliqué les conséquences seconde (Sauvage & Auger, à paraître). dans les sections suivantes précoce de langue étrangère. Appropriation français langue de l'autre langue

de l'aspect primordial C'est pourquoi

langue pour un enfant scolarisé en France et dont le français est une langue nous développerons d'apprentissage sur des situations scolaires

et impacts

réciproques:

le cas du

non-maternelle

L'autre langue est par définition celle qui n'est pas première. Elle n'est donc pas la langue qui a contribué socio-cognitivo-linguistiques. étrangère un individu s'est construit à son environnement à construire Cette autre les premières langue est structures étrange psychoque parce

psychoaffectif la première.

et socioculturel Continuons

dans lequel

en tant que personne

sociale. Dès lors, l'autre à nous appuyer

langue ne vient jamais remplacer

sur le développement du système phonologique (Sauvage, 2003a j 2003b j 2005 j 2007). « S'approprier» une autre langue nous semble alors être le
terme le plus adéquat pour caractériser 1975) du crible phonologique le contact qui a lieu dans un tel cas (Halliday, entre deux langues. Alors que l'on parle depuis des décennies

et de la plasticité du système neuroperceptif,

19

nous essaierons

dans cette partie de cerner en quoi les impacts

entre les

langues parlées par un même locuteur sont réciproques En matière d'impacts origines pointé

et co-existantes. (première),

de la langue autre sur la langue maternelle permet de s'interroger Commençons à propos par revenir

l'entrée psycholinguistique de tels impacts. et utilisé d'un locuteur

alors sur les raisons et les sur le conditionnel de phonèmes

précédemment

du nombre

constitutifs simultané caractérise Ainsi,

parlant deux langues en dehors d'un bilinguisme du système phonologique successif et plus sur dudit locuteur. encore d'un et le filtre

dans le cadre duquel la fusion des deux systèmes phonologiques la constitution-même le cas d'un un bilinguisme rôle

dans

apprentissage phonologique articulation

plus tardif encore de l'autre langue, la plasticité joueront des phonèmes non-négligeable de l'autre langue. Prenons français-arabe. de réduire comment

la perceptionlangue est un du

un cas plus répandu phonologique système

que le précédent: arabe dialectal, Guimbretière (arabe) rapprocher constatons perceptuelle lai, lai, lai
les aires

le locuteur il est possible

Si la première le système le premier

locuteur au système vocalique: (1996) explique déterminera

16 voyelles pour le français, 3 pour l'arabe. vocalique dont le principal rôle sera de

des aires perceptives

les valeurs phonologiques ainsi que les phonèmes et IJI par le lai
du

de l'ensemble

des voyelles du français

aux trois voyelles de l'arabe. Si l'on ne garde que les voyelles orales, nous

lei sont assimilés par l'aire du Iii arabe, les lui et loi par le lui arabe et les lEI, lœl,
arabe, tandis que le 101 se situe à cheval sur
et du la/. La mise en place de ces aires

Iii, /y l,

perceptuelles

Iii

perceptuelles fait phonologique) s'exprime

explique bien sûr la plupart puisque liées à concernant

des variations la structuration

phonétiques du

(en

phonologiques

système dont la

les voyelles orales lorsqu'un

natif arabophone

en français comme autre langue. A l'inverse, le locuteur se représenter

première langue est le français et qui apprend un langue arabe rencontrera des difficultés pour discriminer, consonantique de la langue-cible. possibles de la langue première aux impacts sur l'autre et donc articuler le système

S'il en va ainsi des impacts langue, intéressons-nous langue première. il s'avère qu'un locuteur

maintenant

de l'autre langue sur la entre les différents codes, est le français, qui se

Parce qu'il existe un continuum

dont la langue première

20

retrouve variations recherche

immergé absentes

dans une autre communauté de sa langue avant l'immersion.

linguistique

pourra

voir des

l'articulation

des phonèmes

1 se caractériser

par diverses

Plus encore)

le déséquilibre de chercher

temps d'usage des langues sur une longue période pourront possible du vocabulaire, d'alternance à cette nécessité voire à l'apparition production

conduire) à une ses mots)

de codes. Dans le temps) il arrive qu'un
»)

jeune locuteur en arrive à « oublier sa langue maternelle
par la suite) ce qu'a montré Akinci (dans cet ouvrage). Apprendre l'éducation connaissances partir du CEl académies qu'une une autre langue nationale depuis de compétences à l'école est devenu

au niveau de la

dans un premier temps) parfois au niveau de la compréhension

l'un des objectifs systématique

de de à à par

en France

(deuxième

pilier du socle commun devenant 2006. Néanmoins)

\

apprentissage scolaire

la rentrée

certaines Plus par le incite à

proposent

de mettre en place des dispositifs de sensibilisation dès les classes de maternelle. (Candelier) 2003) propose très importante le projet EVLANG

une autre langue que sa langue première sensibilisation) langue exemple, une diversité de situations fait qu'aucune comparer entre elles quelques

d'apprentissage

n'est mis en avant et que la démarche dizaines de langues

au cours d'une année

scolaire (cf. la contribution réflexion didactique

de Martine Kervran dans cet ouvrage pour une

sur le dispositifEvlang).

Une ouverture sur les autres Appréhender francophone Au niveau propriétés l'enseignement précoce d'une langue étrangère en classe)

quelle que soit la situation des sonorités linguistiques

du locuteur-élève pour commencer; propres)

(monolingue l'autre

ou plurilingue) sur les autres. possède différentes ses de

ou non)) permet, en premier lieu) une ouverture langue et sonores phonologique par définition immanquablement

celles de la langue première) qui contribuent place de la conscience ici de proposer découvrent mélodie de classe à l'école maternelle

à la mise en

du locuteur) ce qui rejoint les activités 2004). Il s'agit notamment ce que les jeunes linguistique enfants de la

(Briquet-Duhazé) pédagogique

sur le terrain

en entrant dans leur langue première, à savoir l'importance

de cette langue. Ensuite) la structure

de cette autre

21

langue

offrira à l'enfant lexicale) et/ou

de nouvelles syntaxique... culturelles

perceptions Par

quant les

à une réalité dimensions

phonologique) extralinguistiques jouent également représente

ailleurs)

comme) par exemple) le mima-gestuel du point de vue de ce que (Auger) 2007 j 1999)) car la L'autre la langue.

un rôle tout à fait fondamental dimension langue

le contact de langue (Tellier) dans cet ouvrage j Cosnier! 2006). interculturelle & Marquis) 1997 j Lavallée également

Enfin) il existe une indéniable Collès) 1998) 2006 j Caste! dimension linguistique d'une

n'est pas toute

culture de cette autre langue donnera (Sauvage) 2008).

à son tour forme à l'esprit

Une ouverture sur soi Une ouverture proviennent positionner contribuant sur le monde et la construction également sans cesse) sociale en construction négocier) ajuster par un acte cognitif des représentations que constitue (sémiotiser)) aboutissant l'enfant induites aux doit se et ces dans

d'un travail sur soi. En effet) dans la relation

autres) la personne immanquablement

ce qui passe

à une réflexivité

au développement

de la conscience

de soi. Que m'apportent est-il envisageable! linguistique)

situations de contacts à d'autres langues? Peut-être un premier temps) de constater un enrichissement par exemple) au travers des structures prendre conscience réciproquement. considérer la langue. l'apport pleinement changement enrichissement que celui-ci qu'enrichissement moins un milieu quatrième 22 et de phénomènes linguistiques linguistiques

qui fait que) et de

de l'autre langue! je peux de ma langue première possible

Puis) dans un deuxième

temps! il devient nécessairement

un enrichissement culturel impliqué

de soi du point de vue du pendant dans cette ouverture à une prise sur soi peut

culturel de contribuer à un un

Ainsi) autre langue impliquant et fortement

autre culture)

de conscience) existant initialement

c'est-à-dire

d'état des représentations de soi qu'il est possible ne concerne

chez l'individu. en compte

Dans un troisième

temps) il parait primordial exclusivement lui permettant la clé de

de prendre

de qualifier de personnel! non pas l'intéressé! d'évoluer son coûte mais bien et d'exister en tant dans au En de cet en tant qu'individu d'individu.

de la personne sociale) c'est-à-dire social et d'y construire lieu!

socialisé ayant des attributs dernier

identité

de l'ensemble

enrichissement (pouvant l'individu l'existence incidence

de soi passe inévitablement d'une action d'autrui

par une prise de conscience susceptible de faire Il s'agira prendre ici pour

résulter

conscIence de) de l'interlangue) de mettre d'autres culturelles) personnelles)

de l'interculturel...

en perspective

ses connaissances culturelles

(linguistiques) ayant alors une et

et de les situer par rapport à d'autres plans comme linguistiques) de soi. Par ailleurs) cela peut être ce ses connaissances ces dernières ne faisant que se du système

connaissances

sociale sur les connaissances qui permettra

type d'approche

de relativiser également

son positionnement symbolique l'apprenant sociale langue) concerné) adulte développer comparaisons général conscience) réciproques référentiel

vis-à-vis des normes) de la personne son étiquette

déplacer au fur et à mesure de l'enrichissement (peu importe

et de l'évolution

concernée.

Mais surtout) l'élève ou cette personne de cette prise mutuelles construction) d'élaborer de et ou des et l'autre

conventionnelle)) à la suite

donc) sera à même ce qui pourra

de mesurer)

les relations intimes établies entre la langue première constituer la base d'influences

entre les deux langues) entre les deux cultures. Aussi) l'individu qu'il soit enfant (personne sociale capacités des mentales sociale en première ajustée et l'autre lui permettant langue. en construction permanente)) pourra

(personne

entre la langue première alors se caractériser sur la langue première.

Le processus de l'autre

ici pourra

par une appropriation

langue en s'appuyant

S'appuyer sur quoi et dans quelles limites? L'individu premier préalable joueront s'approprier structure ensemble l'appropriation langue première. la double négation enfant)
»)

comme pourra réunira

«personne par exemple première un ensemble basiques

sociale s'appuyer

en

construction existant

et Le au

développement

sur trois points.

de ces points

de phénomènes sur lesquelles pourra

grâce à la langue

et dont les structures

cognitives pour à

un rôle de structures de la négation de phénomènes

s'appuyer

un même type de phénomène

de l'autre langue. Par exemple) la servir de base de ces points réunira un pas par 23

no en espagnol non-sémiotisés

de don)t en anglais. Le deuxième

mais existant malgré tout dans la et qui commencera

Il s'agira par exemple du cas de l'enfant qui n'emploie formelle en français-normé-écrit