//img.uscri.be/pth/37fc02283958a788fdd381e36af178e7e4c369df
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,50 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

L'expérience

130 pages
Ce numéro aborde la notion d'expérience telle qu'elle est traitée dans le champ de la formation des adultes et de la formation professionnelle. Cette approche se fait en lien étroit avec une certaine actualité : celle de la mise en place, en France, de la validation des acquis de l'expérience, à la suite de la validation des acquis professionnels ; celle aussi d'une préoccupation - au moins européenne - pour le thème de la validation des acquis. Valorisation et formalisation semble devenir les thèmes les plus actuels de l'expérience.
Voir plus Voir moins

Savoirs
revue internationale de

recherches en éducation et formation des adultes

2003- 1

Savoirs
revue internationale de

recherches en éducation et formation des adultes
2003 - 1

Revue publiée avec le concours: - du ministère de la Jeunesse, de l'Éducation nationale et de la Recherche;
-

de l'association Interface recherche

- de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris - de l'Université Paris X Nanterre

L'Harmattan 5-7, rue de l'Ecole Polytechnique 75005 Paris

FRANCE

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Via Bava, 37 10214 Torino ITALIE

Éditorial.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..

p. 7

Charte.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..

p.

9

Note de synthèse Patrick Mayen, Catherine Mayeux - Expérience et formation...

p. 15

Débat JacquesAubret - La validation des acquis de l'expérience... ... ... ... ... Réponses de... Edmée Ollagnier
Gérard Malglaive... .. . .. . .. . .. . .. . .. . .. . .. . . .. .. . .. . .. . .. . .. . .. .. Michel Feutrie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

p. 57 p.67
p. 72 p. 77

Article de recherche Cédric Frétigné - Logiques de formation en entreprise d'entraînement Notes de lecture

p. 85

D. Colardyn (ed.)- Lifelong learning: which ways forward? O. Aubret)...
L. Albarello - Apprendre
scientifique (E. Bourgeois)

p. 105 p. 106

à chercher. L'acteur social et la recherche
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..

"' (PD Offi1n1ce. ) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 109 B. Gazier - Tous «sublimes », vers un nouveau plein emploi (p.

C. Morel - Les décisions absurdes. Sociologie des erreurs radicales et .
pers1s tantes.
San telmann) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ...

p. 113 p. 115

G. Leclercq - Le prescripteur, l'usager et le pédagogue:
(G. Jean-Mon

lire l'agir éducatif

tcl er) . . . . . . . . . . . . . . . . .: . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Vie des associations Groupe d'études histoire de la formation des adultes (Gehfa) - Pour un développement de l'histoire de la formation.. .. .. .. .. .. .. .. . .. . .. .. . .. .. ... p. 119 Association internationale des histoires de vie en formation (Asihvif) Mort de pionniers... naissance d'une revue (G. Pineau)... ... ... ... . .. ... p. 121

@L'Hannattan,2003 ISBN: 2-7475-4935-6

Éditorial

Le premier éditorial de la première livraison d'une nouvelle revue est appelé à faire date sans doute, mais plus encore à être soumis à l'analyse et à la critique des lecteurs. Le point principal et crucial sur lequel repose l'essentiel de l'entreprise est de trouver un accord partagé sur ce que l'on entend par recherches; les difficultés proviennent dans notre cas du fait que la formation des adultes n'est pas une discipline, mais un champ social; comme telle, elle est scrutée par des personnes dont les titres, les statuts, les approches sont très variés; mais en sus on sait que les sciences sociales et humaines ont de plus en plus de mal à se mettre d'accord soit entre elles, soit même à l'intérieur de chaque communauté sur des critères d'évaluation. Certes l'expérience annuelle des sections du Conseil national des universités, les commissions du CNRS, pour ne citer que des exemples français, montrent que nécessité fait loi et donc que les recrutements, les promotions se font malgré tout. Mais c'est à la fois une permanente vigilance théorique alliée aux comparaisons entre dossiers ou entre articles qui assurent un fonctionnement à peu près cohérent sans soulever trop de tempêtes. Une revue de recherches est soumise aux mêmes problèmes que toute commission d'évaluation. S'entendre sur ce que l'on veut accepter comme articles, en n'excluant aucune approche, aucune discipline de référence, et cependant en ne pouvant accepter nombre de textes qui, pour pertinents qu'ils soient, relèveraient d'autres genres d'écriture, comme les comptes rendus d'action ou d'expérience, les récits, les essais, les réflexions, etc. Le Comité éditorial a donc adopté sinon une défmition académique ou canonique, du moins une courte liste de critères qui devraient aider aussi bien les lecteurs que les futurs auteurs, mais aussi les Lecteurs1 (voir la Charte de la revue) qui auront la charge de l'évaluation des articles. Rien n'empêchera, dans l'avenir, d'améliorer cette liste.
On entend par recherches en éducation etformation des adultes, des travaux qui analYsent du point de vue des disciplines, ou d'un ensemble conceptuel cohérent, les faits et les

1

Le terme de « Lecteurs» désigne ici les experts chargés de r évaluation des articles soumis à la
notre public.

revue. TIs se distinguent, par cette simple majuscule, des lecteurs qui constituent

Savoirs, 1, 2003

phénomènes de l'éducation et de la formation des adultes. Font également partie des recherches,les travaux qui contribuent à la compréhension et à la transformation des
pratiques et des rystèmes de formation, et qui constituent alors, ce qui est souvent appelé « recherche-développement». Les auteurs devront situer leur recherche par rapport à un ensemble de questions et, de problèmes,. ils insisteront sur les instruments qu'ils utilisent pour étudier leurs données, ils argumenteront leurs conclusions et seront attentifs à l'analYse critique des notions qu'ils utilisent.

La revue espère et souhaite accueillir des travaux aussi bien de doctorants que de chercheurs confirmés, qui peuvent porter sur toutes les populations d'adultes en formation, et elles sont nombreuses, relevant de tous les dispositifs réglementaires et fmanciers. C'est pourquoi nous croyons qu'à terme, la communauté des chercheurs dans le champ de l'éducation et de la formation des adultes pourra mieux s'identifier et être identifiée. Nous croyons aussi que les recherches «fondamentales» ou de «recherche-développement» contribueront d'une façon significative à enrichir et à améliorer les pratiques mêmes de la formation (notamment des publics les plus fragiles), dont on sait aujourd'hui qu'elle participe au fonctionnement économique et social.

Le Comité éditorial

8

Charte

La nouvelle revue a pour vocation de favoriser la production, la valorisation et la mise en débat des synthèses et des résultats de travaux scientifiques (thèses, recherches sur contrat, symposium, notes d'habilitation à diriger des recherches, etc.), réalisés dans le champ de la formation des adultes. Ce domaine se révèle largement pluridisciplinaire; la création d'une nouvelle revue permettra de progresser dans la production des savoirs sur la formation et de contribuer à la compréhension des systèmes d'éducation et de formation. Le Comité éditorial est, aujourd'hui, composé de 15 enseignants-chercheurs et experts (voir liste en 2èmede couverture) de plusieurs nationalités. La revue paraîtra au moins trois fois par an. Chaque livraison comprendra plusieurs rubriques: des articles de recherche primaire, une note de synthèse thématique, une rubrique Débats, des notes de lectures, et des informations d'autres associations engagées dans le champ de la formation des adultes1. Chaque numéro aura un thème. Il sera déterminé soit par la note de synthèse et le débat, soit par l'association de plusieurs articles suffisamment proches par leurs objets d'études.

Comme toutes les revues internationales de recherche primaire la revue accueille des articles envoyés spontanément par des auteurs individuels ou collectifs. Les procédures sont alors les suivantes: Un Secrétariat éditorial composé de Jacques Aubret, Jacky Beillerot, Claudie Solar et André Voisin choisit les Lecteurs de chaque article sur une liste qui comprend 50 Lecteurs français et étrangers qui nous ont donné leur accord pour faire ce travail, chacun spécifiant sa discipline, son champ de compétences et d'intérêts. Chaque article, anonymé, est lu par trois Lecteurs (dont au moins un n'est pas français) qui peuvent donner leur avis en renseignant une feuille d'évaluation. Un principe simple a été pris et déjà mis en œuvre: si les trois Lecteurs sont du même avis (article accepté sans modifications, article accepté avec modifications mineures, article accepté avec modifications majeures, article refusé), le Secrétariat suit strictement les avis des Lecteurs; s'il y a des divergences, le Secrétariat arbitre.
1 Les bibliographies, les annonces de colloques, les parutions seront signalées régulièrement sur un site web en construction. d'ouvrages ou d'articles

Savoirs, 1, 2003

Les auteurs reçoivent les avis anonymés des Lecteurs. Le dernier numéro de chaque année fera connaître la liste des Lecteurs qui auront été sollicités, pour les articles que la revue a reçus, articles qui pourront avoir été publiés, ou refusés, ou en navette avec les auteurs pour des corrections. Ainsi, tous les usagers de la revue vérifieront que nous nous sommes adressés à des Lecteurs reconnus comme experts dans les différentes communautés disciplinaires et interdisciplinaires. En revanche les notes de synthèse et les débats sont commandités par le Comité éditorial qui choisit les auteurs connus pour leur expertise et leur expérience sur les thèmes sélectionnés. Une note technique esquisse le « genre» note de synthèse et est fournie aux auteurs sollicités qui restent bien entendu responsables de leur plan et de leurs idées.
Il n'existe pas de définition littéraire ou canonique de la note de synthèse. Selon les pays, les époques et les disciplines, elle se présente sous des formes différentes. C'est pourquoi lespropositions suivantes doivent être lues comme des indications. Une note de synthèse est une étude systématique de la littérature (en langue française et anglaise) relative à un thème ou un objet d'actualité, en distinguant les recherches et d'autres travaux comme les essais, études, comptes rendus etc. La note classe et organise les savoirs acquis, les théories apparentes et sousjacentes aux différentes œuvres. Elle fait ressortir les courants de pensée et les orientations actuelles des recherches.

De même, nous avons établi une note pour organiser les débats.
Gardons l'essentiel de la signification du terme: il s'agit de la discussion, organisée et dirigée, d'une question. Cette discussion échange des arguments et permet l'examen contradictoire des points de vue. Le champ conceptuel et social du mot lui associe les notions de contestation, voire de polémique, ce qui ne rend pas le débat facile, puisqu'il est une pratique intellectuelle qui engage souvent la passion des protagonistes. La forme des débats pourra varier: ainsi la revue organise une table ronde qui, retranscrite, est publiée, ou une question est posée à un ou deux auteurs et leurs contributions sont commentées par d'autres partenaires, les premiers auteurs clôturant le débat épistolaire. Une chose importante: la revue formule une question précise et limitée pour être susceptible de donner lieu à des points de vue différents.

10

Charte L'annonce de la création de la revue a été faite début janvier 2003 sous la forme d'un courrier électronique adressé à 2500 correspondants, et sous la forme papier envoyée aux directeurs de thèse et aux revues francophones du champ de la formation des adultes. L'association a signé une convention avec les éditions l'Harmattan qui se chargent de la fabrication et de la vente des numéros. En revanche l'association gère les abonnements. On peut donc se procurer la revue soit dans les librairies qui diffusent les ouvrages de l'éditeur, soit par commande par email auprès de l'éditeur (http://www.editionsharmattan.fr/commandes.htnù), ou encore par commande à la revue même (adresse: Revue Savoirs - Université Paris X-Nanterre, UFR SPSE, Bât. C 301, 200 avo de la république, 92001 Nanterre cedex. Règlement au nom de « Aiprefa »). L'ensemble des charges de travail est assuré bénévolement par les membres du Comité éditorial, par les Lecteurs et par les auteurs des notes et des débats. Une attachée de rédaction a, à temps très partiel, la responsabilité de l'organisation et de la mise en forme de chaque numéro. Des demandes de subvention sont en cours d'instruction, mais nous savons que la conjoncture est difficile; c'est pourquoi il nous faut faire le pari que les ventes et les abonnements couvriront l'essentiel des frais. Ces principes doivent être confrontés aux problèmes rencontrés au fur et à mesure de la préparation des numéros, de même qu'aux réflexions des lecteurs. Une chose est sûre, si nous devons changer sur un point ou sur un autre le mode fonctionnement, le public en sera averti. Enfm, chaque année, nous ferons le bilan du travail accompli. C'est l'intérêt de tous de savoir rendre compte de la manière dont un périodique fait son œuvre. C'est à ce prix que la revue, et donc ses lecteurs et ses auteurs, conquérront une reconnaissance et une légitimité.

11

NOTE

DE SYNTHESE