La gratuité de l

La gratuité de l'école publique laïque

-

Français
220 pages

Description

Depuis 1953, le Comité National d'Action laïque (CNAL) agit pour que soient garantis les fondements de l'École de la République ainsi que les principes constitutionnels. Le CNAL pointe le danger d'une banalisation de la transgression du droit pour le service public laïc à une éducation gratuite. Le principe de gratuité est consubstantiel à celui de l'égalité. Il s'intègre aux deux autres principes de l'École de la République : laïcité, gratuité, obligation, concrétisant ainsi cette égalité. Aujourd'hui, l'individualisme et la perte du sens collectif alimentent le financement par l' État de sa propre concurrence scolaire privée. On invalide ainsi les principes fondateurs de l'école publique, ouverte à toutes et tous.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 novembre 2019
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140136412
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Coordination des contributeurs Eddy Khaldi, président du CNAL
La gratuité de l’école publique laïque Pour promouvoir la mixité sociale
Débatslaïques
LA GRATUITÉ DE L’ÉCOLE PUBLIQUE LAÏQUE Pour promouvoir la mixité sociale
COLLOQUE JUIN 2019
Débats Laïques Collection dirigée par Gérard Delfau Nombreuses sont les collections qui traitent des religions. En revanche, il n’existait pas jusqu’ici de collection consacrée à la Laïcité, alors qu’elle est devenue un enjeu majeur, en France et dans le monde. L’objectif de la collection Débats laïques, c’est d’ouvrir une discussion de fond sur sa dimension historique et philosophique ; mais aussi de faire le point sur un certain nombre de sujets controversés, liés à sa mise en œuvre, le Concordat, par exemple. Les auteurs s’inscrivent dans la grande tradition humaniste, celle des Lumières, de la Révolution française, et des lois de laïcisation de la IIIe République. Or ce mouvement d’émancipation se prolonge aujourd’hui dans le combat en faveur de l’égalité des droits pour les femmes et les minorités sexuelles, ou dans le droit de maîtriser sa fin de vie. Irremplaçable Laïcité, qui reste un acquis fragile, menacé par un regain des intégrismes, y compris sur notre sol. Dernières parutions Nadia GEERTS,L’après-midi sera courte. Plaidoyer pour le droit à l’euthanasie, 2018. Gérard BOUCHET,La laïcité en question(s),2018. Gérard DELFAU,André GOUNELLE, Jacques HAAB, Thierry MESNY,Didier MOLINES, Jacques-Louis PERRIN,L’invention de la liberté de conscience ou l’entrée dans la modernité, 2017. Jean-Marie GILLIC,La laïcité à l’école en Alsace et en Moselle, 2017. Monique CABOTTE-CARILLON (dir.),Citoyens d’abord, croyants peut-être, laïques toujours, 2016. Michel SEELIG,Vous avez dit Concordat ?, Sortir progressivement du régime dérogatoire des cultes, 2015. Gérard DELFAU,La laïcité, défi du XXI siècle, 2015e
Coordination des contributeurs Eddy Khaldi, président du CNAL LA GRATUITÉ DE L’ÉCOLE PUBLIQUE LAÏQUE Pour promouvoir la mixité sociale COLLOQUE JUIN 2019
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-18896-6 EAN : 9782343188966
Le CNAL,Comité National d’Action Laïque,le est collectif historique de défense et de promotion de la laïcité dans l’école. Depuis 1953 il rassemble cinq organisations : la FCPE, la Fédération desDDEN, laLigue de l’Enseignement,l’Unsa Education et leSE-Unsa. Dans les départements il est représenté par le CDAL, Comité Départemental d’Action Laïque, qui rassemble ces cinq partenaires et fonctionne avec les mêmes principes. Depuis sa création, le CNAL défend et promeut la laïcité de la République et notamment sur le champ de l’École. Il assure une mission de vigilance et engage des actions militantes avec ses relais, en favorisant quand il le faut, le rassemblement de toutes les organisations laïques. L’action juridique du niveau local jusqu’au Conseil d’État fait aussi partie de « l’arsenal » dont dispose le CNAL. Il s’agit souvent de limiter les financements dont bénéficient les écoles privées qui sont à plus de 96 %, catholiques. Le CNAL est aussi un lieu d’échanges privilégiés entre ses organisations fondatrices. Il permet de faire le point sur les grandes questions éducatives, avec le souci commun, améliorer l’École publique et laïque, parce qu’elle est l’école de tous et la seule école libre. En effet, à l’École laïque, on considère l’élève comme un être singulier en construction et un futur citoyen à former. C’est pourquoi il faut préserver l’élève de toute forme de prosélytisme. Le Comité National d'Action Laïque fonctionne selon deux principes fondamentaux : -La présidence du CNAL est assurée de manière tournante chaque année par chacune des organisations membres. -Au sein du CNAL, les décisions sont prises à l'unanimité.
- 7 -
Le Serment de Vincennes du 19 juin 1960
Voici le Serment qui a été prêté le 19 juin 1960 à l’assemblée qui s’est tenu à la Porte de Versailles, par les 24 000 délégués des pétitionnaires et qui a été repris, l’après-midi, par l’immense foule de 400 000 militants du CNAL rassemblés à Vincennes : «Nous, délégués des pétitionnaires des communes de France, représentant 10 813 697 français et françaises de toutes origines et toutes opinions ayant signé la pétition solennelle contre la loi scolaire de division du 31 décembre 1959, faisons le serment solennel : De manifester en toutes circonstances et en tous lieux notre irréductible opposition à cette loi contraire à l’évolution historique de la Nation ; De lutter sans trêve et sans défaillance jusqu’à son abrogation ; Et d’obtenir que l’effort scolaire de la République soit uniquement réservé à l’école de la Nation, espoir de notre jeunesse. »
- 8 -
SOMMAIRE LA GRATUITÉ DE L’ÉCOLE PUBLIQUE LAÏQUE La gratuité de l’enseignement n’est pas un luxe : « l’organisation de l’enseignement publicobligatoire,gratuitetlaïqueà tous les degrés est un devoir de l’État », Préambule Constitution 1958. Préface. Eddy Khaldi ....................................................... pages 13 à 16 La gratuité de l’enseignement public : Principe, conquête et enjeux actuels.Jean-Paul Scot ....................................................... pages 17 à 47 La gratuité à l’école publique : les principes juridiques. Mathilde Philip-Gay............................................. pages 49 à 66 Inégalités d’accès à la culture… les activités extrascolaires en question.Philippe Coulangeon......................................... pages 67 à 87 La gratuité première loi avant l’obligation scolaire. Jean-Louis Baglan - Eddy Khaldi ................. pages 89 à 113 L’école ne parvient pas à réduire les inégalités. Jean-Paul Delahaye - Marie-Aleth Grard... pages 115 à 129 Conclusion Eddy Khaldi.............................. pages 131 à 139
- 9 -