La plasticité cérébrale

-

Livres
4 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 6
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0038 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
La plasticité cérébrale (fiche - Terminale S - Sciences de la Vie et de la Terre pour adulte)
Objectif(s) Comprendre une des propriétés remarquables du systè me nerveux, la plasticité cérébrale, c'est-à-dire la capacité du cerveau à se modifier selon les circonstances que connaît un individu au cours de sa vie. Un peu d’histoire
e Laplasticité cérébralesiècle par de nombreuxa été évoquée dès la fin du 19 scientifiques. L’idée que le cerveau puisse voirson fonctionnement se modifier en fonction des expériences et du vécude l’individu s’imposait, mais les techniques d’ét udes ne permettaient pas encore de visualiser ces changemen ts. Ce n’est qu’à partir des années 50 que les méthodes d’investigation de l’activité cérébrale ont permis de voirla nature de ces modifications. Depuis, on ne cesse de découvrir l’ampleur de ce phénomène etl’incroyable adaptabilité du système nerveux.
Les capacités motrices d’une personne évoluent au c ours de sa vie, lors de son enfance mais également à l’âge adulte. Ces changeme nts sont la conséquence de la plasticité cérébrale, c'est-à-dire dela capacité du cerveau à modifier perpétuellement son fonctionnement. 1. La plasticité cérébrale au cours du développemen t Lacomparaison de cartes motriceschez différents individus a mis en évidence que la disposition selon les différentes zones du corps humain restait la même chez chacun d’entre eux. Par contre,l’étendue de ces aires changeait d’un individu à l’autre. Certaines avaient une surface plus importante, d’autres étaie nt plus petites.Ces changements traduisaient le vécu de chacune des personnes.
Dès sa naissance, voire même avant, l’enfant est co nfronté àune multitude de situationsqui vont contribuer à construire sa personnalité e tses aptitudes motrices. Cetteadaptabilitén’est possible que grâce à laplasticité cérébrale. En effet, nos gènes sont à l’origine de notre cerve au et des cellules qui le constituent mais il ne s’agit là que de sonorganisation générale. La plasticité, elle, va intervenir au fur et à mesure des expériences vécuespar notre organisme.
Dès ledébut de la grossesse, les cellules nerveuses se mettent en place et établissent une multitude de connexions avec d’autres cellules, qu’elles soient nerveuses ou non. Cette phase s’avère primordiale c ar il a été démontré qu’un enfant qui naissait d’une mère qui souffrait de sous-nutri tion possédait moins de neurones, ce qui limitait ses futures capacités. À la fin de la vie fœtale et après la naissance,certaines connexions vont être