//img.uscri.be/pth/0871d30bc3943aff6737df4fcad8bc5b28cde929
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,75 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La transmission intra-organisationnelle des savoirs : une perspective anglo-saxonne

De
106 pages
Cette note de synthèse s'appuie essentiellement sur des travaux anglo-saxons issus des sciences de gestion. Elle vise à camper la notion de transmission des savoirs au regard de celle, plus globale, de gestion des savoirs. Suivent deux articles de recherche. Le premier s'intéresse au développement professionnel perçu et objecté de certaines catégories de travailleurs. Le second analyse un projet expérimental visant à accompagner vers l'emploi des personnes vivant avec un trouble psychiatrique.
Voir plus Voir moins
ϯϭ Ͳ ϮϬϭϯ
EŽƚĞ ĚĞ ƐLJŶƚŚğƐĞ >Ă ƚƌĂŶƐŵŝƐƐŝŽŶ ŝŶƚƌĂͲŽƌŐĂŶŝƐĂƟŽŶŶĞůůĞ ĚĞƐ ƐĂǀŽŝƌƐ ͗ ƵŶĞ ƉĞƌƐƉĞĐƟǀĞ ĂŶŐůŽͲƐĂdžŽŶŶĞƌƟĐůĞƐ ĚĞ ƌĞĐŚĞƌĐŚĞ /H GpYHORSSHPHQW SURIHVVLRQQHO SHUoX GHV DQLPDWHXUV G·XQ GLVSRVLWLI G·LQVHUWLRQ HQ O\FpH DJULFROH /H SURMHW (PLOLD  LQFOXVLRQ VRFLDOH SDU OD IRUPDWLRQ GHV SHUVRQQHV YLYDQW DYHF XQ WURXEOH SV\FKLTXH
Savoirs
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1 wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00914-8 EAN : 9782343009148
Savoirs Revue internationale de
Recherches en éducation et formation des adultes
2013 – 31 La transmission intraorganisationnelle des savoirs : une perspective managériale anglo-saxonne
Revue publiée avec le concours :
- de l’association Interface recherche - de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris - de l’université Paris Ouest Nanterre La Défense
L’Harmattan
Le Comité d’orientation s’est constitué en association de droit français dénommée Association internationale pour la promotion des recherches en éducation et formation des adultes (Aiprefa). /·$LSUHID D pWp HQUHJLVWUpH DX -RXUQDO RIÀFLHO GX  IpYULHU  /·DVVRFLDWLRQ GRQW OH VLqJH VRFLDO VH VLWXH j O·XQLYHUVLWp GH 3DULV 2XHVW 1DQWHUUH /D 'pIHQVH HVW SURSULpWDLUH GH OD UHYXH Le bureau du conseil d’administration est composé deJean-Marie Barbier, Jean-Pierre Boutinet, Philippe Carré, Solveig Fernagu-Oudet, Cédric Frétigné, Gérard Jean-Montcler, Françoise L. Laot. Comité éditorial d’orientation BrigitteAlbero -SandraProfesseur de sciences deEnlart –Directrice Générale Entre-O·pGXFDWLRQ 8QLYHUVLWp 5HQQHV prise et Personnel Jean-MarieBarbierSolveig-Professeur au CnamFernagu-Oudet-Maître de confé-UHQFHV HQ VFLHQFHV GH O·pGXFDWLRQ 8QLYHUVLWp ChristianBatalPDG Interface Études et -Paris Ouest Nanterre La Défense Formation CédricFrétignéProfesseur de sciences de – Jean-MichelBaudouin -Professeur de scien-O·pGXFDWLRQ 8QLYHUVLWp 3DULV (VW &UpWHLO FHV GH O·pGXFDWLRQ 8QLYHUVLWp GH *HQqYH GérardJean-Montcler -Maître de conféren-Jean-PierreBoutinet -Professeur émérite de FHV HQ VFLHQFHV GH O·pGXFDWLRQ 8QLYHUVLWp VRFLRORJLH 8&2 $QJHUV 3DULV 2XHVW 1DQWHUUH /D 'pIHQVH 5HWUDLWp PhilippeCarréProfesseur de sciences de -ChristopheJeunesse- Maître de conférences O·pGXFDWLRQ 8QLYHUVLWp 3DULV 2XHVW 1DQWHUUH HQ VFLHQFHV GH O·pGXFDWLRQ 8QLYHUVLWp 3DULV La Défense Ouest Nanterre La Défense PierreCaspar– Professeur émérite Chaire de Françoise F.Laot 3URIHVVHXU GH VRFLRORJLH IRUPDWLRQ GHV DGXOWHV &QDP 8QLYHUVLWp 5HLPV DenisCristol- Directeur de l’ingénierie et des ClaudieSolar- Professeure d’andragogie et de GLVSRVLWLIV GH IRUPDWLRQ &1)37 SV\FKRSpGDJRJLH XQLYHUVLWp GH 0RQWUpDO PierreDominicéProfesseur émérite de -VéroniqueLeclerc 3URIHVVHXUH GH 6FLHQFHV VFLHQFHV GH O·pGXFDWLRQ 8QLYHUVLWp GHGH O·pGXFDWLRQ &8((3 8QLYHUVLWp /LOOH  *HQqYH AndréVoisin– Économiste JérômeEneau 0DvWUH GH FRQIpUHQFHV +'5 HQ VFLHQFHVGHO·pGXFDWLRQ8QLYHUVLWp5HQQHV Fondateur :JackyBeillerotDirecteur de publication :PhilippeCarré 5HVSRQVDEOHV VFLHQWLÀTXHV Jean-MarieBarbier -HDQ3LHUUHBoutinet GérardJean-Montcler,CédricFrétigné ChristopheJeunesse )UDQoRLVH )Laot 5HVSRQVDEOH pGLWRULDOH SolveigFernagu-Oudet Secrétaire de rédaction :FrançoiseLemaire 7UDGXFWLRQV IUDQoDLVHVSDJQRO DyanneEscorcia 7UDGXFWLRQV IUDQoDLVDQJODLV StephenBrewer
Revue SAVOIRS
8QLYHUVLWp 3DULV 2XHVW 1DQWHUUH /D 'pIHQVH 8)5 636( %kW &   DYHQXH GH OD 5pSXEOLTXH   1DQWHUUH &HGH[ UHYXHVDYRLUV#XSDULVIU KWWSQHW[XSDULVIUVDYRLUV
Savoirs, 31, 2013
La transmission intraorganisationnelle des savoirs : une perspective managériale anglo-saxonne
Éditorial..........................................................................................................................................7 Note de synthèse Nancy LAUZON -HDQ)UDQoRLV 5OUSSEL &ODXGLH 6OLAR 0DXG %OUFFARDLa transmission intraorganisationnelle des savoirs : une perspective managériale anglo-saxonne.......................11 Articles de recherche LucieAUSSEL,d’inser-Le développement professionnel perçu des animateurs d’un dispositif tion en lycée agricole.............................................................................................................. Emmanuelle JOUET,Le projet Emilia : inclusion sociale par la formation des personnes vivant avec un trouble psychique ........................................................................................... Comptes-rendus de lecture PierreNAVILLE  (VVDL VXU OD TXDOLÀFDWLRQ GX WUDYDLO....................................... BénédicteZIMMERMANN  Ce que travailler veut dire : la sociologie des capacités et des parcours professionnels.................................................................................................... Éducation permanente   © /·DOWHUQDQFH DXGHOj GHV GLVFRXUV ªQ ƒ...... FabienneMAILLARD GLU  )RUPHU FHUWLÀHU LQVpUHU (IIHWV HW SDUDGR[HV GH O·LQ-jonction à la professionnalisation des diplômes....................................................................... GérardDEVECCHI  Évaluer sans dévaluer et évaluer les compétences.. ............ EmmanuelQUENSONHW 6ROqQHCOURSAGET GLU  La professionnalisation de l’enseignement supérieur. De la volonté politique aux formes concrètes.................................... Vie de la recherche /HV WKqVHV HQ IRUPDWLRQ G·DGXOWHV..........................................................................
Éditorial
La revue accueille dans ce numéro 31 une note de synthèse, La trans-mission intraorganisationnelle des savoirs, relevant d’une perspective assez peu habituelle pour les chercheurs et praticiens de la formation des adultes habitués à nous lire. Elle s’appuie en effet essentiellement sur des travaux anglo-saxons, la plupart non traduits et donc peu diffusés en francophonie, du moins en France ; elle permet en outre une incursion dans une discipline, les sciences de gestion, qui n’avait pas encore été jusqu’ici véritablement abordée dans nos colonnes. Nous la devons à une équipe pluridisciplinaire et pluri-universitaire québécoise composée de Nancy Lauzon, Jean-François Roussel, Claudie Solar et Maud Bouffard. Cette ouverture vers des terrains moins familiers répond à deux objec-tifs : d’une part faire connaîtreSavoirsau-delà de notre lectorat constitué au ÀO GHV QXPpURV PDLV DXVVL HW VXUWRXW SURSRVHU XQ pWDW GHV UHFKHUFKHV GDQV un domaine très proche de la formation d’adultes, mais qui, comme le sou-lignent les auteurs de la note, en reste très largement indépendant. Le passage en revue de ces travaux en sciences de gestion anglo-saxons pose un certain nombre de questions, dont la plus essentielle touche à la cumulativité des savoirs en sciences humaines et sociales et la seconde, à la communication entre les disciplines, le découpage des objets et le choix des points de vue s’avérant toujours plus ou moins compatibles entre les diffé-rentes approches. Comment les travaux de recherche naviguent-ils d’un univers discipli-naire à l’autre ? Mal visiblement…, les références fondamentales des uns semblant totalement ignorées ou délaissées (pour cause d’inadéquation ?) par les autres. La lecture de cette note de synthèse amène donc un certain dépaysement culturel et, inévitablement, une interrogation sur la solidité des repères qui nous accompagnent au quotidien dans le développement de nos analyses. Ainsi, le lecteur averti trouvera sans doute étonnant qu’encore très récem-ment, selon les chercheurs travaillant dans cette perspective managériale, les savoirs se transmettaient, voire se transféraient, d’un « détenteur » à un « desti-nataire » quasi passif. Les représentations très imagées d’un savoir qui « colle », qui se conserve dans des « réservoirs », les « capacités d’absorption » ou de « rétention » de ces mêmes savoirs par des récepteurs « novices » mettent en scène des conceptions très particulières (plutôt liquides ou pâteuses) d’un 7
savoir extérieur aux individus, qu’on peut stocker, s’échanger et qui rapporte de l’argent. Ces conceptions très monétaires, dénoncées par Paulo Freire dans les années 1960, peuvent surprendre par leur actualisation au tour-nant du siècle. La vision mécaniste de la transmission semble toutefois avoir récemment évolué vers une complexité plus grande et une différenciation davantage prononcée entre savoir et information. Il n’en reste pas moins TXH OHV GLIIpUHQWHV FODVVLÀFDWLRQV GHV VDYRLUV SURSRVpHV SDU FHV FKHUFKHXUV nous invitent à relire nos propres catégories et à croiser les apports sur ce thème de différente disciplines : philosophie, psychologie, didactiques, psy-chosociologie, histoire des idées… Je tiens ici à remercier les deux relectrices qui m’ont accompagnée dans le travail de pilotage de cette note de synthèse, Sandra Enlart et Véronique Leclercq. Nos échanges intercontinentaux avec les auteurs ont permis d’en-gager un dialogue fécond sur la base de nos interrogations. Le numéro contient aussi deux articles de recherche. Lucie Aussel s’intéresse au développement professionnel perçu et ob-jectivé de certaines catégories de travailleurs : les cadres et techniciens du secteur agricole : des animateurs d’un dispositifd’insertion. La méthode de recueil des données et leur analyse effectuée dans le cadre de l’évaluation d’une formation a mis en évidence l’émergence de nouvelles compétences, distinguées ici entre compétences fonctionnelles, de processus et sociales. Emmanuelle Jouet, quant à elle, analyse un projet expérimental visant à accompagner vers l’emploi des personnes vivant avec un trouble psychia-trique. L’article est l’occasion d’interroger le concept d’empowerment etsa traduction concrète à travers des pratiques innovantes d’accompagnement, s’appuyant sur l’expérience et l’expertise des usagers eux-mêmes. Bonne lecture.
8
Françoise F. Laot
Note de synthèse