Le Polonais Pour les Nuls

Le Polonais Pour les Nuls

-

Livres
348 pages

Description

Pour apprendre le polonais en toute simplicité !

Pour apprendre le polonais en toute simplicité !



Le polonais est une langue difficile à apprendre. Heureusement, les Nuls sont là pour vous aider ! Grâce à ses leçons pratiques, ses encadrés culturels et ses références essentielles (notamment avec un mini-dictionnaire polonais-français et une liste des verbes les plus courants), ce guide vous permettra de découvrir en douceur la langue de Varsovie.
Des pistes audio intégrées à l'ebook vous permettront d'écouter des conversations en polonais et vous aideront pour la prononciation et la compréhension orale.
Une méthode complète !



Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 26 mars 2015
Nombre de visites sur la page 22
EAN13 9782754075107
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Le polonais pour les Nuls
Titre de l’édition anglaise : Polish for Dummies
Publié par
John Wiley & Sons, Inc.
The Atrium - Southern gate
Chichester, West Sussex, PO19 85Q
England
Copyright © 2012 John Wiley & Sons, Inc.
© Éditions First, un département d’Édi8, Paris, 2015.
Publié en accord avec John Wiley & Sons, Inc.
« Pour les Nuls » est une marque déposée de John Wiley & Sons, Inc.
« For Dummies » est une marque déposée de John Wiley & Sons, Inc.

Cette oeuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage
privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit
ou onéreux, de tout ou partie de cette oeuvre est strictement interdite et
constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de
la propriété intellectuelle. L’éditeur se réserve le droit de poursuivre toute
atteinte à ses droits de propriété intellectuelle devant les juridictions civiles ou
pénales.

ISBN : 978-2-7540-7219-9
ISBN numérique : 9782754075107
Dépôt légal : mars 2015

Direction éditoriale : Marie-Anne Jost-Kotik
Édition : Raphaël Dupuy
Couverture et mise en page : Catherine Kédémos
Production : Emmanuelle Clément

Éditions First, un département d’Édi8
12, avenue d’Italie
75013 Paris – France
Tél. : 01 44 16 09 00
Fax : 01 44 16 09 01
E-mail : firstinfo@efirst.com
Internet : www.editionsfirst.frÀ propos des auteurs
Auteur : Daria Gabryanczyk enseigne la littérature polonaise et le
polonais langue étrangère depuis près de dix ans. Elle est diplômée
d’un master en langue et littérature polonaise de l’université de Łódź.
Daria Gabryanczyk est professeur et inspectrice pour le Language
Examinations Board du ministère de la Défense britannique et
l’université de Westminster. Elle a travaillé en tant que professeur de
langue pour la Haute Commission européenne, le ministère
britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth,
l’Association du droit de l’environnement du Royaume-Uni et le
University College de Londres. Elle forme au savoir-vivre polonais du
monde des affaires et propose des formations culturelles pour les
entreprises. Elle est également l’auteur de la série Polish Easy Readers
et dirige une école de polonais à Londres.

Adaptation française : Anna Ciesielska-Ribard travaille au
Centre de civilisation polonaise de l’Université Paris-Sorbonne. Elle est
diplômée de langue et littérature polonaise de l’Université de Varsovie
et de l’Université Paris-Sorbonne ainsi que d’un master d’ingénierie de
formation de l’Université de Montpellier 2. Depuis plus de vingt-cinq
ans, elle enseigne le polonais langue étrangère aux francophones non
spécialistes, avant tout dans le cadre de la Formation continue
universitaire.R e m e r c i e m e n t s
De la part de l’auteur : j’aimerais remercier mon mari, Piotr, pour
m’avoir accompagnée à travers les hauts et les bas de l’écriture de ce
livre, et mes parents pour m’avoir réconfortée et préparé de bons
petits plats lorsque je me sentais complètement perdue. Je suis très
reconnaissante à mes amis pour avoir commandé ce livre alors que je
n’en avais pas encore écrit un mot.

Un grand merci à toute l’équipe de Wiley pour avoir rendu ce livre
possible, et particulièrement à mon responsable éditorial Kerry
Laundon de m’avoir proposée cette « mission polonaise » ; à Rachael
Chilvers pour la coordination, son suivi et son aide inestimable ; à
Kathleen Dobie pour une relecture pertinente et complète ; et à mes
éditrices Izabela Mayne et Iwona Dembowska-Wosik pour s’être
assurées que je n’avais rien oublié.

Simon Williams, un de mes étudiants et ami, a toute ma
reconnaissance pour nos si nombreuses discussions, tout comme
Matthew Culver, pour m’avoir guidée sur les aspects juridiques de ce
projet.

Pour l’adaptation française, l’éditeur tient aussi à remercier Krystyna
Bourneuf, linguiste et enseignante de polonais, pour ses conseils
avisés qui ont permis d’établir et de simplifier la transcription
phonétique à l’usage des francophones.Sommaire
Page de titre
Page de copyright
À propos des auteurs
Remerciements
Introduction
À propos de ce livre
Conventions utilisées dans ce livre
À qui s’adresse ce livre ?
Organisation du livre
Première partie : les premiers pas
Deuxième partie : le polonais en action
Troisième partie : le polonais en déplacement
Quatrième partie : le polonais au travail
Cinquième partie : la partie des Dix
Sixième partie : les annexes
Les icônes du livre
Et maintenant…
Première partie - Les premiers pas
Chapitre 1 - Introduction au polonais
Reconnaître le polonais que vous connaissez déjà
L’alphabet polonais : réciter vos lettres
Découvrir la prononciation des consonnes
C
Ć et Ci
Cz
Dz
Dź et Dzi

G
H et Ch
J
Ł
Ń e t Ni
R
Ś et Si
Sz
W
Ź et Zi
Ż et Rz
Prononcer des consonnes sonores ou sourdes
Prononcer les voyelles en polonais
Voyelles nasales
Les voyelles nasales ą et ę en dernière position
À la recherche des accents et des prépositions cachées
Tenir compte des prépositions
Placer un accent inhabituel
Quelques phrases de base à connaître
Chapitre 2 - Passons aux choses sérieuses : la grammaire
polonaise
Le cas des cas polonaisLe cas nominatif
Le cas génitif
Le cas datif
Le cas accusatif
Le cas instrumental
Le cas locatif
Le cas vocatif
Reconnaître les verbes perfectifs et imperfectifs
Trouver votre chemin dans les temps polonais
Commencer avec le présent
Se rappeler le passé
Se projeter dans le futur
Deuxième partie - Le polonais en action
Chapitre 3 - Dzień dobry ! Cześć ! Dire bonjour et se présenter
Être formel ou informel
Dire « bonjour » et « au revoir »
Éviter les salutations banales
Répondre à « Comment vas-tu ? »
Réussir les présentations
Faire des présentations informelles
Vous présenter et vous informer sur les autres, de manière
formelle
Présenter les personnes de manière informelle ou formelle
Se décrire et décrire les autres
Se familiariser avec le verbe być, être
Dire au revoir aux pronoms personnels-sauf en quelques
occasions
Parler de pays et de nationalités
Se mettre à mówić po polsku (à parler polonais)
Chapitre 4 - Apprendre à vous connaître : Parler de choses et
d’autres
Poser les bonnes questions
Découvrir qui, quoi, où et « comment dites-vous… ? »
Découvrir le secret de la formulation des questions fermées
Partager des informations personnelles de base
Mieszkać : habiter, vivre
Indiquer aux personnes comment vous joindre
Compter
Apprendre à connaître les personnes et leurs familles
Indiquer la possession à l’aide des adjectifs possessifs
Décrire les personnes et les objets
Garder un œil sur la météo
Chapitre 5 - Dîner au restaurant et faire des achats
Smacznego ! Bon appétit !
Est-ce déjà l’heure de manger ? Tout sur les repas
S’attaquer aux termes de la table
Boire et manger : quelques expressions
Utiliser deux verbes à table : Jeść et pić
Le cas de l’accusatif
Les noms masculins et leurs adjectifs
Terminaisons changeantes de noms féminins
Mettre l’accusatif en tableau
Dîner au restaurant : goûter la cuisine polonaise
Faire une réservationArriver et s’installer
Décoder le menu
Demandez ce que vous voulez
Préférer, aimer, ne pas aimer
Trouver le chemin des « Dames » et des « Messieurs »
Faire des courses alimentaires
Faire ses courses au supermarché et à l’épicerie
Trouver ce dont vous avez besoin
Connaître les mesures : poids, volume et contenant
Le cas du génitif
Noms masculins et leurs adjectifs au génitif
Noms neutres et leurs adjectifs au génitif
Noms féminins et leurs adjectifs au génitif
Mettre en tableau le génitif
Mettre au pluriel
Chapitre 6 - Faire les magasins
Où faire les magasins ?
Acheter des vêtements
Demander de l’aide et essayer des vêtements
Se mettre aux couleurs polonaises
Comparer les tissus et les motifs
Vous affirmer par votre style vestimentaire
Comparer : bien, mieux, le mieux et plus
Comparer avec… le comparatif
Être le meilleur avec le superlatif
Comparatifs et superlatifs irréguliers
Faire des compliments
Chapitre 7 - Sortir en ville
Tout est affaire de temps
Compter les nombres ordinaux
Utiliser le système horaire 24 heures
Détailler la journée et parler du futur
Dresser la liste des jours de la semaine
Inviter et être invité
Profiter à fond de la vie nocturne
Profiter des spectacles et autres événements
Acheter des billets
Donner son avis sur la sortie
Chapitre 8 - En profiter : les loisirs
Aimer le verbe Lubić
S’intéresser au verbe réfléchi
Le cas du cas instrumental
Utiliser souvent « souvent » : les adverbes de fréquence
Partir à la découverte des grands espaces
Faire de la randonnée en montagne
Prendre un bain de soleil sur la plage
Aller à la campagne
Faire du ski à la montagne
Faire de la voile l’été
Faire du camping
Chapitre 9 - Au téléphone
Commencer une conversation téléphonique
Demander à qui vous parlez
Entrer en contact
Laisser un message
Demander à quelqu’un de répéterMettre en place le message d’accueil de votre répondeur
Prendre rendez-vous
Troisième partie - Le polonais en voyage
Chapitre 10 - L’argent, toujours l’argent
Tirer profit de quelques notions de base à propos d’argent
Dépenser des złoty et des grosze
Utiliser les distributeurs
Changer de l’argent
Chapitre 11 - Demander son chemin
S’orienter
Comprendre la réponse
Connaître la distance
Cartographier le lieu
Y aller avec les quatre verbes « aller »
Voyager en voiture ou avec un autre type de véhicule
Décrire un lieu ou une position
Localiser le cas locatif
Explorer les prépositions de lieu et de position
Chapitre 12 - Séjourner à l’hôtel
Choisir un hôtel
Décrire la chambre que vous voulez
Effectuer une réservation
Discuter des services et des équipements
Arriver à l’hôtel : les formalités
Quitter l’hôtel
Chapitre 13 - Se déplacer : avions, trains, taxis et autres
Arriver en Pologne par les airs
Passer la douane
S’occuper de l’enregistrement et de l’embarquement
Se déplacer en ville
Trouver un taxi
Prendre un train ou un bus
Louer une voiture
Questions d’horaire : arriver en retard, en avance ou à l’heure
Chapitre 14 - Organiser un voyage
Organiser votre séjour avec une agence de voyages
Choisir le bon moment
Maîtriser la question du visa et du passeport
Faire ses valises
Prendre votre ordinateur avec vous
Chapitre 15 - Au secours ! Que faire en cas d’urgence
Appeler à l’aide – Pomocy !
Faire face aux problèmes de santé
Apporter son aide
Donner un conseil
Exprimer la douleur quand vous avez mal
Braver le dentiste
Faire en sorte d’être remboursé
Faire face à un accident de la route
Quel manque de chance ! Obtenir de l’aide face aux problèmes
juridiques
Aller voir la police
Faire face aux urgences domestiques
Quatrième partie - Le polonais au travailQuatrième partie - Le polonais au travail
Chapitre 16 - Utiliser le polonais au bureau
Trouver vos marques au bureau
Mobilier et accessoires de bureau
Faire face à un équipement défectueux
Organiser votre journée
Prévoir une réunion
Décider d’une date
Annuler une réunion et présenter ses excuses
Se mettre au travail avec les voyages d’affaires
Partir pour de bon
Chapitre 17 - Le polonais sur les chantiers et le lieu de travail
Être embauché et être licencié
Dire combien vous travaillez
Être licencié
Se familiariser avec les ouvriers et leurs outils
S’occuper des outils et du matériel de construction
Faire face aux problèmes à la maison
Hygiène et Sécurité
Signaler un accident
Chapitre 18 - Le polonais pour les fonctionnaires et les autres
professions
Parler de votre travail
Le verbe pracować (travailler)
Secteurs et services
Travailler dans un hôpital ou une pharmacie
Travailler pour la police ou les pompiers
Relier les personnes
Cinquième partie - La partie des Dix
Chapitre 19 - Dix façons d’apprendre le polonais rapidement
Lire des magazines polonais et des livres faciles
Regarder des films polonais
Utilisez des post-it ou des fiches
Écoutez de la musique et la radio en polonais
Surfer sur Internet
Utiliser des CD de langues et des logiciels
Chercher les mots dans le dictionnaire
Voyager en Pologne
Faites-vous des amis polonais
Prendre des cours de polonais
Chapitre 20 - Dix expressions polonaises du quotidien
No
Pa/Pa, pa
Smacznego !
Na zdrowie !
To niemożliwe !
Chyba
Naprawdę
Dokładnie
Masz rację
Palce lizać !/Pycha !/Mniam, mniam !
Chapitre 21 - Dix fêtes polonaises à retenir
Mariage polonaisFête (du saint patron)
Jeudi (mardi) gras
Pâques
Prima Aprilis
Fête de la Constitution – 3 mai 1791
Toussaint
Fête de l’indépendance
Fête de la Saint-André
Noël
Chapitre 22 - Dix expressions qui font croire que vous parlez
couramment polonais
Nie ma mowy !
Nie ma sprawy
Być może et Może być
Wszystko (mi) jedno
Nie mam (zielonego/bladego) pojęcia
O co chodzi ?
Szkoda !/Jaka szkoda !
Co za pech !
Pozdrów go/ją ode mnie
Udanej zabawy !
Annexe A - Mini-dictionnaire polonais-français
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
Ł
M
N
O
P
R
S
Ś
T
U
W
Z
Ź
Ż
Annexe B - Mini-dictionnaire français-polonais
A
B
C
D
E
F
GH
I
J
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
Z
Annexe C - Tableaux de conjugaison
Verbes réguliers polonais
Verbes irréguliers
Verbes sans forme perfective
Verbes modaux
Le conditionnel
Annexe C - La Pologne et sa langue : quelques faits marquants
Annexe D - Pistes audio
Pistes audio
IndexIntroduction
Le monde s’ouvre de plus en plus, les prix des billets d’avion low cost
permettent d’envisager les voyages internationaux de manière plus
réaliste, le milieu des affaires impose les déplacements à l’étranger,
vos amis et voisins parlent peut-être une autre langue que la vôtre, ou
vous souhaitez peut-être vous rapprocher de votre héritage en
apprenant un peu de la langue que parlaient vos ancêtres. Peu
importe la raison, il devient de plus en plus utile de savoir dire au
moins quelques mots dans plusieurs langues étrangères.

Quelle que soit votre motivation pour apprendre le polonais, ce livre
peut vous aider. Le polonais pour les Nuls vous apporte les
connaissances dont vous avez besoin pour une communication de
base en polonais. Nous ne vous promettons pas de parler la langue
couramment, mais si vous voulez saluer quelqu’un, acheter un billet
ou commander quelque chose sur un menu en polonais, vous n’avez
pas besoin de chercher ailleurs que dans Le polonais pour les Nuls.
À propos de ce livre
Ce livre n’est pas un cours auquel vous devez vous déplacer deux fois
par semaine pendant six semaines. Vous pouvez utiliser Le polonais
pour les Nuls comme bon vous semble, que votre objectif soit
d’apprendre quelques mots et expressions pour vous aider à vous
débrouiller lorsque vous voyagerez en Pologne, ou que vous souhaitiez
simplement pouvoir dire bonjour à un ami polonais. Ce livre peut vous
aider à atteindre des moments de véritable compréhension dans une
langue étrangère. Utilisez cet ouvrage comme un guide linguistique et
culturel quand vous avez réellement besoin de savoir le pourquoi et le
comment des choses.

Parcourez ce livre à votre propre vitesse, en lisant autant que vous
voulez à chaque fois. De plus, vous n’êtes pas obligés de vous imposer
une lecture des chapitres dans l’ordre ; vous pouvez simplement lire
les paragraphes qui vous intéressent.

La seule manière de connaître et d’aimer une langue est de la parler.
Tout au long du livre, vous trouverez de nombreux mots, expressions
et dialogues, complétés des prononciations que vous pourrez utiliser
pour pratiquer la langue. Les pistes audio vous offrent un large
échantillon de conversations, que vous pouvez utiliser pour améliorer
votre prononciation.

Les langues vous dévoilent tous les aspects de la condition humaine,
vous permettant d’étudier le passé, de comprendre le présent et de
réfléchir au futur. Elles modifient parfois la manière dont les
personnes expriment divers états et émotions. Les individus sont reliés
par leur capacité à parler, mais vous pouvez aller un cran plus loin, en
comprenant, en étant capable de communiquer dans une autre
langue. Il existe peu de choses aussi enthousiasmantes !
La meilleure façon de découvrir une nouvelle langue est de vous y
immerger. Écoutez les sonorités du polonais, concentrez-vous sur sa
prononciation et regardez comment on l’écrit. En écoutant et en
répétant, vous entrez dans un nouveau monde d’idées et de
personnes. Acquérir le polonais par immersion est assez magique.
Conventions utilisées dans ce livre
Pour que l’utilisation de ce livre vous soit plus facile, nous avons établi
quelques conventions :
Les mots en polonais sont en gras pour les faire ressortir.
La prononciation, entre parenthèses en italique, suit le mot en
polonais. La traduction, également entre parenthèses, suit la
prononciation.
Les tableaux de conjugaison (les listes qui vous présentent les
formes d’un verbe) suivent cet ordre :
• ja : je
• ty : tu
• on, ona, ono : il, elle, neutre
• my : nous
• wy : vous
• oni, one : ils (masculin pl.), elles (forme générique)
Un tableau de conjugaison type possède une colonne pour le pronom,
une pour le verbe en polonais, une pour la prononciation et une pour
la traduction, comme dans le tableau ci-dessous :
Comme vous avez pu le remarquer, les pronoms personnels ja, ty,
my, wy sont entre parenthèses. En effet, lorsqu’on parle polonais, on
ne prononce pas ces pronoms ; ils sont donc mis entre parenthèses
dans tous les tableaux de conjugaison du livre (pour en savoir plus sur
les pronoms, consultez le chapitre 3).Comme en français, le polonais utilise des formes spécifiques pour
s’adresser aux personnes dans des situations officielles. (Pour en
savoir plus, rendez-vous au chapitre 3.) Le vous a les formes
équivalentes suivantes en polonais :
pan, pani : pan (pan) est le vous formel pour vous adresser à
un homme et pani (pa-n’i) le vous formel pour une femme
(singulier).
państwo, panowie, panie (pan’-stfo, pa-no-v’ie, pa-n’ie) : le
pluriel formel de vous pour vous adresser respectivement à un
groupe mixte, un groupe d’hommes et un groupe de femmes.
Państwo signifie également mesdames et messieurs, panowie
correspond à messieurs et panie se traduit par mesdames
(pluriel).
En lisant les tableaux de verbes ou en conjuguant des verbes,
n’oubliez pas que pan suit la même forme verbale que on (il) et pani
la même forme verbale que ona (elle), la troisième personne du
singulier. Au présent, les pluriels państwo, panowie et panie voient
le verbe conjugué à la troisième personne du pluriel, comme oni (ils)
et one (elles). Toutefois, au passé et au futur utilisant des formes de
temps passé, państwo et panowie ont leur verbe qui se conjugue
comme pour oni, tandis que panie suit one. Le chapitre 2 explique
les verbes de manière plus détaillée.

L’étude d’une langue est quelque chose de très particulier, ce livre
inclut donc quelques éléments que vous ne trouvez pas dans d’autres
livres Pour les Nuls :
Dialoguer avec les Conversations : La meilleure manière de
progresser dans une langue est d’observer et d’écouter comment
elle est utilisée dans les conversations, c’est pourquoi j’ai inclus
des dialogues tout au long du livre. Les dialogues sont indiqués par
le titre « Conversation » et vous proposent les textes en polonais,
la prononciation et la traduction en français.
Tableaux de Mots clés : Mémoriser des mots clés et des
expressions est également important dans l’apprentissage d’une
langue ; j’ai donc rassemblé les mots importants qui apparaissent
dans un chapitre (ou une section à l’intérieur d’un chapitre) dans
un tableau sous le titre « Mots clés ».
Jeux & activités : Si vous ne connaissez personne parlant
polonais pour pratiquer vos nouvelles compétences en langue,
vous pouvez utiliser ces jeux pour renforcer ce que vous êtes en
train de découvrir. Ces jeux linguistiques sont une manière ludique
d’évaluer vos progrès.
Par ailleurs, comme chaque langue possède sa propre manière
d’exprimer les idées, les traductions en français que je vous propose
ne sont parfois pas littérales. Je souhaite que vous saisissiez l’esprit de
ce qui est dit, pas simplement les mots qui sont prononcés. Par
exemple, on peut traduire l’expression polonaise wszystko wporządku (fchy-stko fpo-jon-tkou) littéralement par tout en ordre,
mais l’expression signifie en réalité tout va bien. C’est ce type de
traductions que donne le livre.
À qui s’adresse ce livre ?
Pour écrire ce livre, j’ai dû émettre quelques hypothèses vous
concernant et concernant vos attentes pour un livre intitulé Le
polonais pour les Nuls :
Vous ne connaissez pas le polonais.
Vous ne cherchez pas un livre qui vous permettra de parler
couramment polonais ; vous voulez simplement apprendre des
mots, des expressions et comment construire une phrase pour
pouvoir communiquer des informations de base en polonais.
Vous n’avez pas envie d’apprendre par cœur de longues listes de
mots de vocabulaire ou une tonne de règles de grammaire
ennuyeuses.
Vous souhaitez vous amuser tout en découvrant le polonais en
même temps.
Si ces affirmations vous correspondent, vous avez trouvez le bon livre !
Organisation du livre
Ce livre est divisé thématiquement en parties et en chapitres. Les
paragraphes suivants vous indiquent quel type d’informations vous
trouverez dans chaque partie.
Première partie : les premiers pas
Vous faites vos premières armes dans cette partie, grâce aux bases du
polonais qui sont fournies : comment prononcer les mots, ce que
signifient les accents, etc. Vous lisez des mots polonais que vous
connaissez déjà probablement, pour comprendre que les deux langues
peuvent parfois se ressembler. À l’occasion, nous esquissons les bases
de la grammaire polonaise dont vous aurez besoin lorsque vous vous
dirigerez vers les chapitres plus détaillés de ce livre.
Deuxième partie : le polonais en action
Dans cette partie, vous commencez à pratiquer et à utiliser le
polonais. Au lieu de se focaliser sur des points de grammaire, comme
dans beaucoup de manuels de langues, cette partie se concentre sur
des situations quotidiennes qui pourraient être les vôtres si vous
habitiez en Pologne ou si vous aviez des amis polonais. Cette partie
vous permet de perfectionner vos capacités à converser et vous aide à
faire des courses. À l’issue de cette partie, vous devriez être capable
de naviguer dans le polonais basique.
Troisième partie : le polonais en déplacementCette partie vous offre les outils dont vous avez besoin pour emmener
votre polonais en déplacement, que vous alliez dans un restaurant
polonais local ou dans un musée à Varsovie. Ces chapitres vous aident
à surmonter les formalités de douane, à arriver dans un hôtel et à
appeler un taxi, tout cela en y prenant plaisir. Le tout est accompagné
de quelques informations culturelles vous présentant la population,
les lieux et les éléments importants à la culture polonaise.
Quatrième partie : le polonais au travail
Cette partie vous conduit dans le monde des affaires, du bureau et
dans divers lieux de travail, et elle présente leur langage spécifique.
Cinquième partie : la partie des Dix
Si vous êtes à la recherche de petites informations à propos du
polonais, cette partie est pour vous. Ici, vous pouvez trouver comment
parler cette langue rapidement, des expressions utiles ou des fêtes
auxquelles il est bon de participer.
Sixième partie : les annexes
Cette partie du livre comporte des informations importantes
auxquelles vous pourrez vous référer. Nous vous proposons un
minidictionnaire polonais-français et français-polonais et quelques faits sur
la Pologne. Vous trouverez des tableaux de conjugaison qui montrent
comment conjuguer un verbe régulier, puis comment conjuguer ces
verbes qui refusent obstinément de suivre la règle. Nous vous
fournissons une liste des pistes audio afin que vous puissiez identifier
où se trouvent les dialogues dans le livre, et les suivre.
Les icônes du livre
Cette icône signale des informations fondamentales qu’il est bon de
garder en mémoire.
Cette icône met en avant des astuces qui peuvent vous rendre le
polonais plus facile.
Les langues sont pleines d’excentricités qui peuvent vous faire
trébucher si vous n’y êtes pas préparé. Cette icône vous oriente vers
l’explication de ces règles grammaticales étranges.
Si vous cherchez des informations et des conseils à propos de la
culture et des voyages, suivez cette icône.Les pistes audio qui accompagnent ce livre vous donnent l’opportunité
d’écouter des Polonais, permettant ainsi de mieux comprendre à quoi
ressemble le polonais. Cette icône indique les dialogues
« Conversation » que vous pouvez trouver sur les pistes audio.
Et maintenant…
Découvrir une nouvelle langue consiste à se jeter à l’eau et être prêt à
faire l’essai (peu importe que votre prononciation ne soit pas parfaite
au début). Alors sautez le pas ! N’ayez jamais honte de parler en
polonais ! Toutes vos tentatives pour parler, ne serait-ce que quelques
mots, seront très appréciées et les fautes de langue ou faux pas
culturels seront vite oubliés par les Polonais. Ce qui compte, c’est
votre effort pour apprendre et parler leur langue. Bien sûr, plus votre
polonais sera bon, et plus vos amis, famille ou associés polonais seront
impressionnés.
Si vous n’avez jamais pris de leçon de polonais auparavant, lisez les
chapitres de la première partie avant de vous attaquer aux chapitres
suivants. La première partie vous fournit les bases, par exemple la
prononciation des différents sons.

Ensuite, choisissez un chapitre qui vous intéresse ou écoutez les pistes
audio. Et surtout, n’oubliez pas de vous amuser !Le polonais pour les Nuls
Titre de l’édition anglaise : Polish for Dummies
Publié par
John Wiley & Sons, Inc.
The Atrium - Southern gate
Chichester, West Sussex, PO19 85Q
England
Copyright © 2012 John Wiley & Sons, Inc.
© Éditions First, un département d’Édi8, Paris, 2015.
Publié en accord avec John Wiley & Sons, Inc.
« Pour les Nuls » est une marque déposée de John Wiley & Sons, Inc.
« For Dummies » est une marque déposée de John Wiley & Sons, Inc.

Cette oeuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage
privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit
ou onéreux, de tout ou partie de cette oeuvre est strictement interdite et
constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de
la propriété intellectuelle. L’éditeur se réserve le droit de poursuivre toute
atteinte à ses droits de propriété intellectuelle devant les juridictions civiles ou
pénales.

ISBN : 978-2-7540-7219-9
ISBN numérique : 9782754075107
Dépôt légal : mars 2015

Direction éditoriale : Marie-Anne Jost-Kotik
Édition : Raphaël Dupuy
Couverture et mise en page : Catherine Kédémos
Production : Emmanuelle Clément

Éditions First, un département d’Édi8
12, avenue d’Italie
75013 Paris – France
Tél. : 01 44 16 09 00
Fax : 01 44 16 09 01
E-mail : firstinfo@efirst.com
Internet : www.editionsfirst.frChapitre 1
Introduction au polonais

Dans ce chapitre :
Identifier des mots polonais qui vous sont familiers
Réciter l’alphabet, avec l’ensemble de ses voyelles et ses
consonnes
Accentuer la bonne syllabe
Utiliser des expressions simples

Afin de réussir à communiquer, il est fondamental de savoir produire
des sons que les Polonais puissent reconnaître et comprendre. Ce
chapitre aborde la prononciation du polonais et explique une partie
des conventions utilisées dans le livre.
Reconnaître le polonais que vous connaissez déjà
Le polonais emprunte un certain nombre de mots au français et à
l’anglais dans des domaines très variés tels que l’informatique, la
politique, les technologies, le sport, l’économie et le monde des
affaires. Ces mots ont conservé leur orthographe originale ou ont été
adaptés à l’orthographe polonaise, mais ils sont faciles à reconnaître
(et à mémoriser !). Vous n’aurez pas beaucoup de difficultés à deviner
leur sens :
adres (a-dres) (adresse)
biznes (bi-znes) (business)
budżet (boud-jet) (budget)
establishment (e-sta-bli-chment) (établissement)
hotel (kho-tel) (hôtel)
interfejs (in-ter-feïs) (interface)
kawa (ka-va) (café)
komputer (kom-pou-ter) (ordinateur)
kultura (koul-tou-ra) (culture)
marketing (mar-ke-tink) (marketing)
mecz (metch) (match [de football])
menadżer (me-na- djer) (manager)
park (park) (parc)
telefon (te-le-fon) (téléphone)
Bien entendu, vous pouvez avoir des soucis lorsque vous avez affaire à
de faux amis – des mots qui se ressemblent en français et en polonais,
mais qui ont des significations différentes. Mais entre ces deux
langues, il n’y en a pas beaucoup.
Hazard (kha-zart) correspond aux jeux d’argent (ce qui peutêtre plutôt hasardeux vis-à-vis de votre compte en banque)
Ordynarny (or- dy-nar-ny) signifie vulgaire, et non pas
ordinaire.
Reżyser (re-jy-sser) n’est pas un régisseur français, mais un
metteur en scène
L’alphabet polonais : réciter vos lettres
La première difficulté est de prononcer correctement la nouvelle
langue étrangère que vous apprenez, et le polonais peut vous sembler
impressionnant.

Tout au long de ce livre, les mots polonais sont accompagnés de leur
prononciation entre parenthèses. Pour rendre la lecture des mots plus
facile, nous avons choisi la transcription phonétique la plus proche des
sonorités françaises et la plus intuitive pour vous. Il existe un alphabet
phonétique international commun à toutes les langues, mais nous
n’allons pas l’utiliser pour ne pas imposer son apprentissage à ceux, et
ils sont nombreux, qui ne l’ont jamais appris.

Il est normal d’avoir des doutes au début : reportez-vous alors
régulièrement aux exemples de prononciation qui vont suivre, retenez
des exemples types, tels que le son c comme dans le mot français
tsar ; le son cz comme dans le mot tchèque ; le son e comme dans le
mot sec. Et bien sûr, il vous sera très utile de vous servir
régulièrement des enregistrements et de comparer ce que vous
entendez et ce que vous lisez.

Les prononciations sont détaillées en syllabes séparées par un tiret,
par exemple (al-fa-bet). Essayez de prononcer la syllabe soulignée
plus fortement, car il s’agit de la syllabe accentuée. Pour en savoir
plus sur l’accentuation en polonais, consultez le paragraphe « À la
recherche des accents et des prépositions cachées », plus loin dans ce
chapitre.
Lorsque les premiers écrits en polonais sont apparus, les 26 lettres de
l’alphabet latin ne permettaient pas de transcrire les 45 sons que l’on
avait besoin de représenter. Par conséquent, l’alphabet polonais
compte 32 lettres et utilise une variété de groupes de consonnes tels
que ch, cz, dż, dz, dź, sz et rz. Note : q, v et x ne sont pas des lettres
polonaises et n’apparaissent que dans les mots étrangers.

L e tableau 1-1 vous présente l’ensemble des lettres en polonais et
vous indique entre parenthèses comment les prononcer (écoutez la
piste audio 1 pour vous aider).
Tableau1-1 : L’alphabet polonaisBien que la prononciation du polonais semble plutôt impressionnante,
elle est en fait régulière, et une fois que vous avez mémorisé quelques
modèles, vous vous rendrez compte assez vite que vous pouvez
prononcer tous les mots que vous rencontrez.

Parfois, on peut vous demander d’épeler votre nom ou vous pouvez
avoir besoin de demander à quelqu’un d’épeler le nom d’une rue, c’est
pourquoi les phrases suivantes peuvent avoir leur utilité :
Czy może pan/pani przeliterować ? (tchy-mo-je pan/pa-n’i
pche-li-te-ro-vats’) (Pourriez-vous épeler cela, s’il vous plaît ?) –
formel, à un homme/ une femme. Prononciation : n’oubliez pas de
prononcer la voyelle « e » comme dans le mot « sec ».
Proszę przeliterować. (pro-chin pche-li-te-ro-vats’) (Épelez,
s’il vous plaît.) – formel
Czy mam przeliterować ? (tchy mam pche-li-te-ro-vats’)
(Souhaitez-vous que j’épèle ?)
Proszę mi to napisać. (pro-chin mi to na-pi-sats’)
(Pourriezvous écrire cela pour moi, s’il vous plaît ?)
Lorsque vous épelez, vous pouvez vous servir, comme en français, des
prénoms : A jak Anna (a ïak an-na), Be jak Barbara (bé ïak
bar-ba-ra), Ce jak Celina (tsé ïak tse-li-na), etc.
Découvrir la prononciation des consonnes
Certaines consonnes se prononcent de la même manière en polonais
et en français : b, d, f, g, k, l, m, n, p, s, t, et z. Dans des mots avec
des lettres doubles comme Anna et lekki, chaque lettre se prononce
séparément, par exemple an-na et lek-ki.

En polonais, la consonne terminant le mot se prononce comme si vous
aviez un « e » muet français à la fin. Prenons quelques exemples : le mot dom (maison) se prononce dome
le mot kot (chat) se prononce kote
le mot pan (monsieur) se prononce pane
Mais pour des raisons de simplicité, nous n’allons pas marquer ce
phénomène dans la transcription phonétique. Souvenez-vous
seulement, la consonne finale doit être prononcée.

Les paragraphes suivants abordent les consonnes dont la
prononciation diffère du français.
C
En polonais, c se prononce ts, comme dans mouche tsé-tsé ou tsar. Ne
le confondez pas avec le son k français comme dans car. Dans les
parenthèses de prononciation, vous verrez le symbole ts pour indiquer
la lettre c, comme dans les exemples suivants :
cebula (tse-bou-la) (oignon)
co (tso) (quoi)
cukierek (tsou-kie-rek) (bonbon)
Ć et Ci
Ces consonnes représentent exactement le même son. Il n’a pas
d’équivalent direct en français. Pensez au mot anglais cheese ou à
tchin-tchin et essayez de prononcer le chee un peu plus doucement.
Voilà, vous y êtes ! Dans les parenthèses de prononciation, ts’
correspond au ć et au ci.
L’apostrophe dans une prononciation vous rappelle que c’est un son
mou. Nous rajoutons le i à l’intérieur des mots pour vous le rappelez à
chaque fois.

À présent, essayez de dire ces mots :
ciepło (ts’ie-pwo) (chaud)
mówić (mou-vits’) (parler, dire)
Ć et ci s’utilisent dans des situations différentes. On écrit ć lorsqu’il
apparaît à la fin d’un mot, comme dans pić (pits’) (boire) ou avant une
autre consonne comme dans ćma (ts’ma) (mite). On utilise la forme ci
avant une voyelle comme dans ciocia (ts’io-ts’ia) (tante). Toutefois,
vous rencontrerez un certain nombre de mots dans lesquels ci
apparaît avant une consonne ou à la fin d’un mot. Cela ne se produit
que lorsque ci forme vraiment une syllabe, comme dans
cicho(ts’ikho) (calme) et nici (n’i-ts’i) (fil à coudre). Les mêmes règles
s’appliquent à d’autres couples de consonnes comme ś et si, ź et zi,
dź et dzi, ń et ni, que nous aborderons dans les paragraphes suivants.Cz
La prononciation de cz peut vous surprendre. Mais ce son ressemble
a u tch dans le mot tchèque, avec un peu plus de dureté. Dans les
parenthèses de prononciation, tch correspond au cz. Voici quelques
exemples :
czarny (tchar-ny) (noir)
czas (tchas) (temps)
wieczór (vie-tchour) (soir)
Dz
La prononciation de dz ressemble au zz dans le mot pizza et est
représentée par dz dans la transcription phonétique. Exercez-vous sur
les mots suivants :
dzwon (dzvon) (cloche). Rappel : prononcez – one à la fin du
mot.
Bardzo (bar-dzo) (très)
Dź et Dzi
Là encore, la langue française n’a pas l’habitude des sons mollis dź et
dzi. Leur prononciation ressemble à j dans le mot anglais jeep ou à gi
dans le prénom italien Giordano. Voici quelques exemples en
polonais :
dzień (dz’ien’) (jour)
godzina (go-dz’i-na) (heure)
Concernant les règles d’orthographe de dź et dzi, reportez-vous au
paragraphe « Ć et Ci » plus haut dans ce chapitre.

En prononçant dż, pensez au mot Djacarta, et vous y êtes. Dans les
parenthèses de prononciation, dż est représenté par dj. Vous pouvez à
présent vous entraîner :
dżungla (djoun-gla) (jungle)
dżem (djem) (confiture). Rappel : prononcez –ème à la fin du
mot.
G
C’est un son qui ne va pas vous surprendre. Mais il ne faut pas oublier
qu’il se prononce en polonais d’une seule manière, comme dans le
mot français vague, Ghana. Nous allons le transcrire partout par un g.
Il vous suffira alors de penser à une vague ! Lisez ces deux
exemples polonais :
góry (goury) (les montagnes)
gdzie (gdz’ie) (où, à quel endroit)H et Ch
H et ch sont de vrais jumeaux en ce qui concerne leur prononciation.
Ces sons n’existent pas en français. Mais pensez à l’anglais hot, hello.
Comme h et ch se prononcent de la même manière, vous verrez un kh
dans les parenthèses de prononciation pour les indiquer tous deux. En
vous entraînant à ce son, n’oubliez pas d’expirer doucement :
historia (khi-sto-rïa) (histoire)
hotel (kho-tel) (hôtel)
chleb (khlep) (pain). Rappel : prononcez – èbe à la fin du mot.
ucho (ou-kho) (oreille)
J
La lettre j se prononce comme ill du mot bouteille, abeille. Ou bien
pensez à y du mot yes anglais. Dans les parenthèses de prononciation,
nous la désignerons par ï :
jeden (ïe- den) (un). Prononcez -ène à la fin du mot.
projekt (pro-ïekt) (projet)
Ł
Cette lettre peut vous sembler un peu exotique par sa graphie – en
majuscule Ł, en minuscule ł et en attaché comme sur la figure 1-1.
Heureusement, sa prononciation ressemble au français oi dans les
mots roi, moi, ou à l’anglais w dans water. Ł est noté w dans l’écriture
phonétique, comme dans ces exemples :
szkoła (chko-wa) (école)
mały (ma-wy) (petit)
łatwy (wa-tfy) (facile)
Figure 1-1 :
L’écriture du ł
majuscule et
minuscule.
Ń e t Ni
Ces deux consonnes, comparables aux ć et ci, sont molles et se
prononcent exactement de la même façon que gn dans les mots
agneau, règne. Nous allons le transcrire avec n’. Lisez les exemples
suivants :
nie (n’ie) (non), prononciation : n’oubliez pas de prononcer le
« e » final comme dans le mot français « sec »
koń (kon’) (cheval)
hiszpański (khich-pan’-ski) (espagnol)
nisko (n’i-sko) (bas)
Pour connaître les règles d’orthographe de ń et de ni, reportez-vous àla section « Ć et Ci » plus haut dans ce chapitre.
R
La lettre r, bien qu’elle se prononce un peu différemment qu’en
français, est un r roulé, et elle est représentée par un r dans les
parenthèses de prononciation. En fait, ce n’est pas un problème si
vous le prononcez à la française. Les personnes dont le polonais est la
langue maternelle vous comprendront sans aucun doute.

Mais si vous voulez perfectionner votre prononciation, prenez une
inspiration profonde, faites osciller le bout de votre langue juste
derrière vos dents dans un mouvement vertical, et prononcez le son r
très fort. La piste audio 1 vous permettra d’entendre ce à quoi
ressemble vraiment ce son.

Voici quelques exemples pour vous aider à vous entraîner au r :
rok (rok) (année)
rower (ro-ver) (vélo)
park (park) (parc)
Ś et Si
Ś et si se prononcent exactement de la même façon, malgré leurs
différentes orthographes. Vous ne trouverez pas non plus d’équivalent
direct en français, mais si vous pensez au chi du mot chimie, chinois
et que vous le prononcez avec douceur, c’est ça ! Dans le livre, ce son
est représenté par s’. Voici quelques exemples :
siedem (s’ie-dem) (sept)
środa (s’ro-da) (mercredi)
coś (tsos’) (quelque chose)
silny (s’il-ny) (fort)
Concernant les règles d’orthographe, reportez-vous au paragraphe « Ć
et Ci » plus haut dans ce chapitre.
Sz
Sz ne vous posera pas de problème de prononciation. C’est le ch
français dans les mots cher, chat. Il est représenté par ch dans les
parenthèses de prononciation, comme dans les exemples suivants :
szansa (chan-sa) (chance)
szkoda (chko-da) (dommage)
wasz (vach) (votre)
W
Le w se prononce comme le v de visa et est représenté par un v dans
les parenthèses de prononciation. Voici quelques exemples :
Warszawa (var-cha-va) (Varsovie) woda (vo-da) (eau)
wiem (viem) (je sais). Rappel : prononcez – ème à la fin du mot.
Ź et Zi
Voici une autre paire de sons mous qui n’existent pas en français.
Toutefois, si vous prononcez le gi de girofle ou le s du mot anglais Asia
tout doucement, vous aurez un ź parfait. Dans les parenthèses de
prononciation, il est indiqué par z’. Entraînez-vous sur les exemples
suivants :
źle (z’le) (mal)
zima (z’i-ma) (hiver)
późno (pou-z’no) (tard)
Concernant les règles d’orthographe de ź et zi, reportez-vous au
paragraphe « Ć et Ci » plus haut dans ce chapitre.
Ż et Rz
Malgré leur apparence plutôt exotique, ż et rz sont faciles à
prononcer, comme le j dans les mots joli, marjolaine. Ces deux lettres
se prononcent de manière identique. La différence n’existe que dans
la graphie. Le j dans les parenthèses de prononciation indique ż et rz.
Entraînez-vous :
żart (jart) (blague)
rzeka (je-ka) (rivière, fleuve)
marzec (ma-jets) (mars)
Prononcer des consonnes sonores ou sourdes
Parfois, certaines lettres se prononcent différemment de la manière
dont elles s’écrivent, comme nous l’avons vu dans les paragraphes
précédents. Bienvenue dans la langue polonaise ! La différence de
prononciation s’explique par les consonnes qui changent légèrement
de personnalité lorsqu’elles sont entourées d’autres consonnes. Par
exemple, vous avez appris que w se prononce comme un v, comme
dans w Gdańsku (vgdan’skou) (à Gdansk). Mais il se prononce
comme un f dans w Polsce (fpol-stse) (en Pologne).

Le w sonore se prononce ici comme son équivalent sourd f : il s’agit
des consonnes sonores et sourdes.
La règle générale indique qu’une consonne sonore se transforme en sa
forme sourde à la fin d’un mot (chleb, pain, se prononce khlep) ou
avant une autre consonne sourde (podpisać, signer, se prononce
pot-pi-sats’), à la fois à l’intérieur d’un mot ou de deux mots comme
dans w Polsce (fpol-stse).

Mais trop de théorie tue la théorie ! Gardez donc à l’esprit le fait que,pour des raisons de simplicité, les mots et groupes de mots sont
prononcés d’une manière qui n’impose pas trop d’efforts à vos cordes
vocales. Par exemple, prononcez le dk de wódka (vou-tka) (vodka) tk
et le ż de już idę (ïouch i-din) (j’arrive tout de suite) ch, car il est plus
simple de faire cela. Tout au long du livre, vous verrez plusieurs
exemples de cela dans les parenthèses de prononciation.
Au lieu de vous forcer à mémoriser ces règles, essayez de lire à haute
voix ou de discuter avec une personne dont le polonais est la langue
maternelle, afin de vous habituer à la musicalité de celle-ci. N’oubliez
pas : moins vous mettrez d’effort à prononcer les lettres séparément,
plus vous obtiendrez de bons résultats. Observez les Polonais lorsqu’ils
parlent, et vous remarquerez bientôt qu’ils ne bougent pas autant la
bouche que les Français.

Voici la liste exhaustive des consonnes sonores : b, d, g, w, z, ź, dz,
dź, ż/rz, dż ; et de leurs équivalents sourds : p, t, k, f, s, ś, c, ć, sz,
cz. Juste au cas où elles vous intéresseraient tout particulièrement !
Prononcer les voyelles en polonais
Les voyelles polonaises sont très « pures » et n’ont qu’une seule et
unique prononciation. Pour un Français, leur prononciation est plutôt
simple. Quel soulagement ! Les voyelles nasales -ę et -ą ne vous
poseront aucun problème non plus.

L e tableau 1-2 vous présente les voyelles polonaises avec des
exemples en polonais et en français, avec leur transcription
phonétique.

Notez que – e polonais est différent du – e français. Il se prononce
comme dans les mots français sel, mais, sec. Il faut également
prononcer le – e à la fin des mots.

La seule difficulté viendra pour vous du son – y qui n’existe pas en
français. Mais pensez à l’anglais – i, dans le mot big, et vous saurez le
prononcer. Nous le transcrivons par – y.

La lettre u et la lettre ó correspondent à un seul son : c’est le français
– ou, et nous la transcrivons comme – ou dans le mot souris.
Tableau 1-2 : Voyelles en polonais (à l’exception de -ą, -ę)Voyelles nasales
Le polonais possède deux voyelles nasales : -ą et -ę. Les Français n’ont
aucun souci avec ces deux sons. Notez toutefois que la prononciation
de ces voyelles dépend de leur place dans le mot ; en d’autres termes,
de quelles consonnes les suivent. Presque partout dans ce livre et pour
simplifier quelques variantes minimes, nous vous proposons leur
transcription par -on et -in.
Tableau 1-3 : Les voyelles nasales ą et ę
Les voyelles nasales ą et ę en dernière position
Répétons : dans ce livre, -ą est représenté par on dans les
parenthèses de prononciation. Voici d’autres exemples :
są (son) (ils sont)
idą (i-don) (ils vont)
La nasale – ę en fin de mot perd sa sonorité nasale et se prononce
comme le e de sec. Ce phénomène est particulièrement vrai quand il
s’agit des mots brefs. De fait, deux prononciations existent
aujourd’hui :
imię (i-mïe, i-mïin) (prénom)
idę (i-de, i-din) (je pars)Vous allez peut-être remarquer que certains Polonais tiennent à cette
voyelle nasale et font encore l’effort de la prononcer. Dans ce livre,
pour les mots courts qui ne se composent que d’une syllabe, comme
się, cię, nous vous proposons la prononciation la plus courante, sans la
nasalisation : s’ie, ts’ie.
À la recherche des accents et des prépositions
cachées
L’accent tonique est l’accentuation que l’on porte sur une syllabe en
parlant : on prononce cette syllabe plus intensément ou plus fort que
le reste du mot. Dans la plupart des mots polonais, on met l’accent sur
l’avant-dernière syllabe. Voici quelques exemples :
Polska (pol-ska) (Pologne)
aparat (a-pa-rat) (appareil photo)
dyskoteka (dy-sko-te-ka) (discothèque). N’oubliez pas de
prononcer le e comme dans le mot sec.
Tenir compte des prépositions
Les prépositions comptent en tant que syllabes des mots qu’elles
rejoignent, comme si elles faisaient partie du mot. Il faut donc placer
l’accentuation en conséquence :
bez cukru (bes tsou-krou) (sans sucre) : trois syllabes au total,
donc on accentue tsu qui est l’avant-dernière.
dla nas (dla nas) (pour nous) : ici, on voit deux syllabes au total,
donc si l’on compte en partant de la fin, l’accent tombe sur dla, qui
est l’avant-dernière syllabe.
Une situation comparable s’observe avec les verbes à la forme
négative. Si nie précède un verbe d’une syllabe, c’est le nie qui est
accentué :
nie mam (n’ie mam) (je n’ai pas)
nie spał (n’ie spaw) (il ne dormait pas)
Dans les parenthèses de prononciation, les prépositions plus longues
(constituées de plus d’une lettre), telles que dla, na, bez, od, etc.
sont indiquées séparément des mots auxquelles elles sont attachées,
comme par exemple : od Marty (ot mar-ty) (de Marta) et na lotnisku
(na lot-n’i-skou) (à l’aéroport). En revanche, des prépositions courtes
comme z et w sont assemblées au mot suivant, comme w pracy
(fpra-tsy) (au travail) et z Anglii (zan-gli) (d’Angleterre).
Placer un accent inhabituel
L’accent tonique est placé sur une syllabe particulière – la troisièmeen partant de la fin – dans les situations suivantes :
Des noms se terminant en -yka ou -ika, qui viennent
initialement du latin ou du grec :
• gramatyka (gra-ma-ty-ka) (grammaire)
• muzyka (mou-zy-ka) (musique)
• botanika (bo-ta-n’i-ka) (botanique)
Des nombres :
• czterysta (tchte-ry-sta) (400)
• siedemset (s’ie-dem-set) (700)
• osiemset (o-s’iem-set) (800)
La première et deuxième personne du pluriel au passé :
• lubiliśmy (lou-bi-li-s’my) (nous avons aimé)
• robiliście (ro-bi-li-s’ts’ie) (vous avez fait)
Mettre l’accent tonique sur l’avant-dernière syllabe de ces verbes
compte parmi les péchés les plus fréquents contre l’intonation
polonaise, et il est possible que vous entendiez des Polonais accentuer
la mauvaise syllabe, car c’est devenu acceptable. Toutefois, soyez
conscient que cela ne sonne pas bien et ne laissez pas votre oreille
s’habituer à cela ! (pour en savoir plus sur les temps des verbes,
consultez le chapitre 2.)

Pour les verbes à la première et à la deuxième personne du pluriel
(nous et vous) au conditionnel, l’accent tombe sur la quatrième
syllabe avant la fin :
chcielibyśmy (khts’ie-li-bys’-my) (nous aimerions)
moglibyście (mo-gli-bys’-ts’ie) (vous pourriez)
Quelques phrases de base à connaître
Voici quelques phrases très simples qui vous seront utiles lors de vos
premiers pas en polonais :
Nie rozumiem (n’ie ro-zou-miem) (Je ne comprends pas)
Słucham ? (swou-kham) (Pardon ? Excusez-moi ?)
Dziękuję (dz’in-kou-ïin/dz’in-kou-ïe) (Merci)
Przepraszam (pche-pra-cham) (Je suis désolé(e)/Excusez-moi)
Co to znaczy ?(Tso to zna-tchy) (Qu’est-ce que ça veut dire ?)
Jak się mówi po polsku… ? (ïak s’ie mou-vi po pol-skou)
(Comment dites-vous … en polonais ?)
Piste audio 1 : Guide de prononciationChapitre 2
Passons aux choses sérieuses :
la grammaire polonaise

Dans ce chapitre
Aborder les cas
Reconnaître les verbes perfectifs et imperfectifs
Parler des temps

Seuls les jeunes enfants ont la chance de pouvoir assimiler une
nouvelle langue naturellement. Le cerveau d’un enfant est comme
une éponge qui absorbe rapidement, facilement, et surtout sans un
enseignement explicite de la grammaire un nouveau vocabulaire, de
nouvelles structures de phrases, l’accentuation des mots, la
prononciation et tout ce qui constitue une langue. Mais
l’apprentissage d’une langue demande un peu plus d’efforts à un
adulte.

Bien évidemment, si vous souhaitez simplement retenir quelques
expressions pour être capable, lorsque vous voyagerez en Pologne,
d’acheter un ticket ou de demander votre chemin, vous pouvez ouvrir
le chapitre correspondant de votre Polonais pour les Nuls, mémoriser
les phrases pertinentes et laisser de côté le monde des cas, des temps
et des terminaisons. Cependant, comprendre comment fonctionne
une langue vous aidera non seulement à la maîtriser, mais vous
permettra aussi d’éviter des traductions qui vous laisseront incompris
face à des interlocuteurs polonais déconcertés.
Des difficultés de la traduction
Le polonais ne fonctionne pas comme le français, et une
traduction mot à mot n’a aucun sens. Faisons un petit test
pour le prouver. Imaginez que vous avez reçu un e-mail d’ami
polonais qui ne maîtrise pas bien la grammaire française ou les
règles idiomatiques, et vous lisez la phrase ci-dessous :

Jean présentait à moi intéressante proposition. Je me suis
accordée et faisons projet dans deux.

(Jan przedstawił mi interesujący projekt. Zgodziłam się i
robimy projekt we dwoje.)

Avez-vous compris ce qu’il voulait dire ? Vous avez devinépeut-être : « Jean m’a fait une proposition intéressante. Je suis
d’accord pour l’exécuter, et nous faisons le projet à deux.

Mais vous ne voulez pas vous retrouver à dire une chose
comparable en polonais !
Les tableaux de ce chapitre utilisent les formes suivantes :
ja : je
ty : tu
on, ona, ono : il, elle, forme neutre
my : nous
wy : vous
oni, ono : ils, elles
N’oubliez pas qu’il ne faut pas prononcer les pronoms entre
parenthèses dans les tableaux lorsque vous parlez polonais.

Grâce à ce chapitre, suivre les règles de base de la grammaire
polonaise vous paraîtra aussi naturel que de mettre un pied devant
l’autre – krok po kroku (krok po kro-kou) (pas à pas).
La clé du succès consiste à accepter que le polonais fonctionne
différemment du français. Ne vous laissez pas frustrer par les noms,
les pronoms et les adjectifs qui changent de terminaison tout le
temps ; concentrez-vous à retenir quand et comment ils changent.
Le cas des cas polonais
On peut avoir l’impression que les noms, pronoms et adjectifs polonais
changent de terminaison tout le temps, et qu’un simple nom en
français possède plusieurs formes en polonais. Eh bien, c’est plutôt
vrai. En français, on met les mots dans un certain ordre et on peut
dire, par leur position dans la phrase, qui ou quoi fait quoi à qui. En
polonais, en revanche, l’ordre des mots n’est pas aussi important que
les terminaisons des mots employés. Prenez cet exemple simple :
Adam kupił dom Annie (a-dam kou-piw dom an-n’ie) (Adam a
acheté une maison à Anna)
Adam kupił dom Anny (a-dam kou-piw dom an-ny) (Adam a
acheté la maison d’Anna)
Dans les deux phrases, Adam (cas nominatif) est le sujet et dom
(maison) joue le rôle de complément d’objet direct (la chose qui est
achetée, ce qui correspond au cas accusatif). Cependant, dans la
première phrase, Anna est le destinataire de la maison (Annie est le
datif d’Anna et joue le rôle de complément d’objet indirect), tandis