Québécois - guide de conversation

-

Livres
90 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Description du livre



Quelques jours à Montréal ou dans le delta du Saint-Laurent ? Le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre séjour au Québec.

°Les spécificités de la langue du Québec

°Tout sur la culture et la société québécoises

°Des dialogues truculents autour de conversations classées par thèmes

°Un index thématique


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 janvier 2014
Nombre de visites sur la page 82
EAN13 9782700560848
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
© Assimil 2013 EAN numérique : 9782700560718 ISBN papier : 978-2-7005-0535-1 Création graphique : Atwazart
Réalisation de l’ePub :Prismallia Contrôle de l’ePub :Céladon éditions
Québécois
Jean-Charles Beaumont & Sébastien Amadieu
B.P. 25 94431 Chennevières-sur-Marne cedex France
INTRODUCTION
Quizz
Avant-propos
Mode d’emploi
Faits et chiffres sur le Québec
La société québécoise
Deux mots d’économie
La culture québécoise
?Quizz
Non, ceci n’est pas un test de personnalité, seulem ent une invitation souriante à la découverte d’une langue et d’un coin du monde très attachants.
Répondezouiounonaux questions ci-dessous :
Êtes-vous bien loadé ? Appréciez-vous le sirop de poteau et la Mol ? Les bibittes vous effraient-elles ? Roulez-vous en barouette ? Êtes-vous souvent dans le tapis ? Pensez-vous bien vous en sortir avec votre tralée ? Une invitation au gala du homard vous siérait-elle ? Avez-vous besoin de barniques ? Avez-vous déjà mangé un sous-marin ? Avez-vous déjà goûté un plat de poutine ?
Avez-vous pu répondre à toutes les questions ?
Si ce n’est pas le cas, poursuivez votre lecture ! Notre petit guide vous ouvre les portes du Québec. Il vous propose pour cela : - un aperçu du Québec d’aujourd’hui, - quelques remarques de prononciation, - des informations sur les coutumes locales, - des conseils judicieux pour vos sorties, - et bien sûr tout un éventail lexical classé par t hèmes, des conversations authentiques ainsi qu’un index thématique.
Lancez-vous à nos côtés ! Les méandres des particul arismes québécois vous séduiront sans aucun doute…
?Avant-propos
Bienvenue à bord de la seule croisière au monde qui ne risque Das de vous donner le mal de mer et qui tient dans la Doche ! La durée de notre traversée ? Trois semaines, tout au Dlus. Notre seule ambition à travers ce guide : vous donn er un outil simDle mais efficace vous Dermettant de goûter le Dlaisir d’échanger ave c des Québécois, de Drofiter sans Deine des conversations et de faire en sorte que vo tre séjour soit une immersion agréable dans la vie au Québec.
Que trouverez-vous au fil de ces pages ? Rien de moins que tout ce que vous voulez savoir sur la société québécoise, son art de vivre, ses habitudes culinaires, ses traditions mais aussi sa géograDhie magnifique, sa faune et sa flore… Dar le biais de sa langue !
Vous serez sûrement tenté de voir Dar vous-même ses légendaires grands esDaces naturels.Êtes-vous belgeat ? Neinquiet à l’idée d’exDlorer un Days Das très Dl  et vous inquiétez Das, en voiture, en train ou en auto bus, tout est Dossible !… Aidé de notre guide, vous voyagerez en toute tranquillité e n n’ignorant rien du vocabulaire lié aux moyens de transDort. EsDérons que l’ambulance n e soit Das l’un d’eux ! Quoi qu’il en soit, en cas d’urgence, notre guide vous livrera tous les secrets Dour Drendre soin de votre santé.
Vous partez d’Afriquecraignez de vous Derdre dans les variations cli matiques de et ce Days tour à tour si chaud et si froid ? Pour vou s rassurer, nous avons DréDaré un Doint Drécis à ce sujet. Sitôt lues ces quelques li gnes, détendez-vous et découvrez au détour de nos Dages tout ce qui vous Dermettra de d escendre en ville Drendre un verre !
Vous êtes suisse ? Sortez de la neutralité, vous avez entre les mains tous les outils Dour Darler un québécois assuré et Dasser votre séj our en toute quiétude. À l’arrivée, un couD de fil à Dasser ? N’ayez crainte ! Nous res tons à vos côtés Dour vous rendre la conversation téléDhonique facile.
Oh, vous êtes français ?àvous voyons venir, vous qui cherchez toujours  Nous Darler d’amour… Nous ne vous avons Das oublié ! Grâ ce à nous, l’amour en québécois n’aura Dlus de secret Dour vous ! Mais, c her lecteur, déclamez votre flamme sans faux accent québécois, s’il vous Dlaît : gardez donc votre accent Dointu ! Il n’y a rien de Dlus désagréable que de se voir si ngés Dar des étrangers en visite…
Que vous soyez belge, francophone d’Afrique ou d’As ie, suisse ou français, vous le verrez, ce livre est un témoignage d’amitié Dour nos cousins québécois dont la générosité et l’ouverture d’esDrit vous garantiront une belle exDérience humaine, une exDérience dont le souvenir demeurera imDérissable.
?Mode d’emploi
Vous vous êtes procuré le guide de conversation de Québécois. Bravo ! Maintenant à vous de jouer et de vous frayer un chemin à travers les mots colorés propres à la langue de nos lointains cousins et leurs nombreuses expressions populaires. Ce guide comporte trois parties principales : - La première constitue uneintroduction culturellele Québec : des faits, des sur chiffres, des rappels historiques indispensables po ur comprendre le pays. - La deuxième partie brosse untableau linguistique des spécificités de la langue québécoise: règles de grammaire, prononciation et accent, et remarques lexicales. - Enfin, la troisième partie, de loin la plus impor tante, est divisée en thèmes. Elle traite plus spécifiquement de lalangue populaire parlée au quotidien. Vous y trouverez des notices culturelles, des expressions typiquemen t québécoises concernant des situations de tous les jours ainsi que de courtes c onversations pour les illustrer et les mettre en contexte. Une remarque s’impose quant à c es conversations. Il faut bien comprendre que dans une situation formelle, dans le monde professionnel par exemple, les dialogues québécois ne se différencien t guère des dialogues français. Ainsi, pour que vous puissiez goûter les couleurs e t les spécificités d’un québécois de tous les jours, il nous a fallu choisir un niveau d e langue informel, quelque peu relâché, mais commun et populaire. Nous sommes parf ois volontairement caricaturaux, afin de rendre ces dialogues authenti ques plus vivants et amusants.
Dans toute langue, les locuteurs utilisent des expr essions que l’on trouve parfois un peu spéciales et des mots assez peu raffinés. Cepen dant, d’un pays à l’autre, les situations qui engendrent un changement de registre langagier peuvent être différentes. C’est donc à cela qu’il faut rester at tentif ; notre guide vous y aidera. Vous verrez, les expressions québécoises sont souvent tr ès imagées et parlent d’elles-mêmes. L’équivalent français qui est donné tente, d ans la mesure du possible, de refléter à la fois le sens véhiculé par l’expressio n québécoise et le contexte au sein duquel vous serez susceptible d’entendre ladite exp ression. Par ailleurs, comme il est difficile de saisir parf aitement l’esprit d’une langue lorsque l’on en comprend mal les jurons, vous rencontrerez également dans ce livre quelques mots et expressions un peu vulgaires, systématiquem ent signalés par les symbolesou✵✵oi que nous n’encourageonsselon le niveau de grossièreté exprimé. Il va de s pas l’utilisation de ces termes péjoratifs ! Seulem ent et vous verrez cela dans le système qui sous-tend les jurons québécois –, les m ots grossiers reflètent bien des choses concernant la mentalité et la culture popula ires. Nous vous invitons donc à les découvrir !
Finalement, en dernière partie, vous trouverez unindex thématiquequi vous aidera à vous approprier ce guide !
?Faits et chiffres sur le Québec
Histoire
Reprenons tout depuis le début…
Un Européen mal averti ferait coïncider l’histoire du Québec avec la découverte du Nouveau Monde, la tête pleine d’histoires de conquê tes et de concurrence entre les pays européens, évoquant successivement les Italien s Christophe Colomb, Giovanni da Verrazano, Amerigo Vespucci, Giovanni Caboto, ou Jacques Cartier (qui donna son nom au Saint-Laurent et à l’île de Montréal) et Sam uel de Champlain – le « Père de la Nouvelle-France ». Grave erreur : on sait maintenant de manière sûre q ue des peuples premiers y sont e arrivés d’Asie, que des Vikings s’y sont installés au début du X siècle, et que les e pêcheurs basques s’y aventuraient au XVI siècle.
Sous l’impulsion de Louis XIV, soucieux de peupler les colonies, s’opère une forte croissance démographique en Nouvelle-France. Des lu ttes s’engagent entre la France et l’Angleterre ; elles aboutissent en 1763 au Trai té de Paris, par lequel la France choisit de conserver la colonie antillaise au détri ment de la Nouvelle-France. Celle-ci, alors habitée par plusieurs dizaines de milliers de francophones, est conquise difficilement par l’Empire britannique et se peuple de quelques milliers d’anglophones ! En 1774, l’Acte de Québec permet d’enrayer la tenta tive d’imposer à la population de l’ancienne colonie française les lois britanniques et le reniement de la religion catholique. La Déclaration d’Indépendance des États-Unis, en 17 76, précipite la création du Canada : l’arrivée de milliers de loyalistes anglop hones, affirmant leur attachement à la couronne britannique, conduit à la création du Bas- Canada (essentiellement francophone) et du Haut-Canada (majoritairement ang lophone). Il faudra attendre l’Acte d’Union, en 1840, mais surtout l’Acte de l’Amérique du Nord Britannique en 1867, pour commencer à voir s’apaiser les tensions entre anglo phones et francophones, répartis entre deux provinces, l’Ontario et le Québec (où il s sont respectivement majoritaires), auxquelles s’ajoutent le Nouveau-Brunswick et la No uvelle-Écosse…
Jusqu’alors, le Québec se définissait principalemen t comme étant une province agricole, tournée vers le commerce de la fourrure. La révolution industrielle change la donne par le biais de la crise économique mondiale de 1873 : l’ouverture à l’immigration et aux capitaux étrangers s’accompagn e d’un développement industriel en faveur de la production de produits chimiques, d ’aluminium et d’hydroélectricité. Pourtant, la crise de 1929 porte un coup sévère à l ’économie québécoise, multipliant le chômage par 10 en 4 ans. La croissance ne refait su rface qu’au moment de la Seconde Guerre mondiale : l’effort de guerre relance pour u n temps l’économie. Au sortir de la guerre débute une période qualifiée de « Grande Noi rceur ». Elle désigne les 15 ans de pouvoir du Premier ministre Maurice Duplessis. Marq uée par un ultra-conservatisme économique et social, elle s’accompagne d’une métam orphose de la société québécoise qui s’adapte au mode de vie américain. L es progrès sociaux réalisés contribuent à amener la Révolution Tranquille, cara ctérisée par l’élection en 1960 du Parti libéral du Québec, dirigé par Jean Lesage. Le temps passant, la tension monte entre les franco phones – dont le sentiment
’impuissance à se faire entendre va croissant et les anglophones. De nouveaux partis sont créés, clairement axés sur l’indépendan ce du Québec, et la déclaration du Général de Gaulle, en 1967, semble en légitimer l’i dée. Mis à part quelques actes terroristes (dont l’enlèvement et l’assassinat du m inistre Laporte en 1970), cette conquête de l’indépendance du Québec se fait de man ière pacifique, par les outils de la démocratie.
Panorama politique actuel
Depuis 1976, deux partis se partagent le pouvoir : le Parti québécois et le Parti libéral du Québec. Deux référendums successifs, en 1980 et en 1995, ont rejeté la proposition de souveraineté faite par le Parti québécois.
ADQ, Action Démocratique du Québec. Parti autonomiste représenté à l’Assemblée nationale du Québec. BQParlement d’Ottawa. Prône la, Bloc Québécois. Parti nationaliste représenté au séparation du Québec d’avec le reste du Canada. PConnelle., Parti Conservateur. Le parti de la droite traditi PLCpartis politiques ; représenté au, Parti Libéral Canadien. L’un des plus importants Parlement d’Ottawa. PLQpartis politiques ; représenté à, Parti Libéral du Québec. L’un des plus importants l’Assemblée nationale du Québec. PQu Québec et une association, Parti Québécois. Ce parti prône la souveraineté d économique avec le reste du Canada. L’un des partis politiques les plus importants, représenté à l’Assemblée nationale du Québec. Ses m embres s’appellent des péquistes. Québec Solidairee Nationale du, le seul parti de gauche ayant un élu à l’Assemblé Québec. FLQ, Front de Libération du Québec. Organisation “clan destine” dont les membres s’appellent des felquistes. Elle fit parler d’elle en 1970, en déclenchant la Crise d’octobre.
Vous reprendrez bien un peu de géographie ?
Le Québec est parfois critiqué par les francophones hors Québec à cause de sa prétendue attitude hégémonique et impérialiste. En effet, il ne représente pas la totalité du Canada francophone, malgré son importance au niv eau politique, économique et démographique. Il convient donc de distinguer les C anadiens francophones selon leur origine, laquelle revient régulièrement dans les co nversations. Pour vous aider à vous repérer parmi les nombreux territoires et régions q ui constituent ce vaste pays, permettez-nous de vous proposer une petite visite g uidée…
Québec ou Canada ?
Le drapeau fleurdelisé
Le drapeau québécois, qui flotte sur tous les monum ents publics provinciaux et devant beaucoup de maisons, fut adopté en 1948. Avec sa cr oix blanche et ses fleurs de lys, il marque nettement deux aspects importants de l’ident ité des Québécois : l’origine
chrétienne (pour ne pas dire catholique) de la plup art d’entre eux et surtout, leurs origines françaises. Paradoxalement, la fleur de ly s ne pousse pas au Québec !
Les territoires d’hier et d’aujourd’hui
Territoire
Superficie totale
Régions administratives
Municipalités
Fleuve Saint Laurent
Longueur
Part des réserves mondiales d’eau de source
1 667 441 km²
17
1 288
3 260 km
25%
Source : Environnement Canada, Normales et moyennes climatiques au Canada, 1971-2000
Les susceptibilités locales et les convictions poli tiques déterminent souvent la manière dont les francophones de la province de Québec se p erçoivent. Pour certains, la seule appellation possible estquébécois, comme s’il s’agissait d’une nationalité à part entière. Il est évident que les indépendantistes et les nationalistes convaincus se reconnaissent dans cette dénomination, souvent util isée au détriment du terme canadien. Au-delà de toute polémique politicienne, rares so nt les Québécois qui font passer leur citoyenneté canadienne avant leur ident ité québécoise. Un conseil : évitez en toute circonstance l’emploi du termecanadiendes Québécois dont vous avec ignorez les convictions !
Les anciennes dénominations
La Belle Province Ancienne dénomination de la province de Québec, que l’on trouvait à la place de l ’ a c t u e l“Je me souviens” sur les plaques d’immatriculation. L’expression, b ien qu’encore communément utilisée dans les guides tour istiques, est désormais teintée d’une certaine nostalgie et renvoie à une image que lque peu désuète de la province.
Le Canada français Ce terme, assez désuet de nos jours, était employé pour parler des parties francophones du Canada, le Québec y compris. Aujour d’hui, lorsqu’il s’emploie, il fait davantage référence aux parties francophones située s en dehors du territoire québécois.
Québec et Canada aujourd’hui
L’Acadie