Les défis de l'Union européenne

-

Livres
3 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 3
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0038 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Les défis de l'Union européenne (fiche -Terminale ES - Economie pour adulte -Terminale STMG)
L’UE fait face à une tourmente économique qui doit l’amener vers des réformes de structures mais sont-ce les seuls enjeux auxquels e lle doit répondre ? 1. Surmonter la crise économique a. La crise de la dette Lacrise financières européennes, débutée en 2008, a plongé la plupart des économie dans unecrise de la dette publique. Beaucoup d’États, déjà soumis à un endettement conséquent, se retrouvent face à des problèmes de financement de leurs dettes et un risque de défaut de paiement. La situation de la Grèce (endettée à plus de 160% de son PIB - Produit intérieur brut) est emblématique de cette crise européenne.
Cette crise met en évidence lafaiblesse des économies européenneset lemanque de coordination de ses politiquesface à la crise. La réaction des pays européens a été tardive face aux difficultés de la Grèce mais a ussi de l’Irlande, du Portugal et, dans une moindre mesure, de l’Italie et de l’Espagne. Le fonds de soutien européen a mis du temps à se mettre en place (devant la manque d’entrain de l’Allemagne notamment) et les solutions proposées aux Grecs sont très critiqu ées (la cure d’austérité des politiques publiques risque d’aggraver la récession et donc, mécaniquement, les dettes).
Les contraintes économiques décidées lors du passag e à l’euro (critères de convergence, pacte de stabilité, interdiction de l’ intervention de la BCE pour accorder des crédits aux États) et la pression des marchés financiers (rôle des agences de notation par exemple) empêchent les pays de l’UE de régler cette crise définitivement et retrouver le chemin de la croissance. b. Vers une meilleure intégration économique ? La convergence des économies européennes est insuff isante et mise à mal par la crise. La dette grecque atteint le double de celle de la France en proportion de son PIB, le déficit public irlandais atteint plus de 10% du PIB alors que celui de l’Allemagne est deux fois moins élevé. Il est donc difficile de men er des politiques communes pour les pays de la zone euro. Des voix s’élèvent pour assou plir les conditions des critères de convergence, qui sont devenus impossibles à tenir p our un bon nombre de pays, et mener une vraiepolitique de relance. Mais cette politique risque d’être mal perçue par les marchés financiers…
D’autres pensent que l’intégration européenne a été insuffisante. En effet, une vraie convergence doit se faire d’un point de vue structu rel enharmonisant les taux d’impositionou encore les législations relatives à la protecti on sociale. L’économie européenne doit-elle moins faire confiance au march é et à la concurrence ? Les projets de coopération européenne se sont montrés efficaces (Ariane, Airbus), alors pourquoi ne pas lancer une grande politique de développement industriel concertée et non plus simplement concurrentielle ? 2. Les enjeux futurs