//img.uscri.be/pth/8618a37f53eb1bc1d17a4040f76ad116f59e20e0
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les savoirs pour courir autrement

De
404 pages
Cet ouvrage se propose de faire apprendre autrement la course en durée à l'école, en transformant l'activité physique en objet de savoirs, en visant la construction d'une compétence complexe et en redéfinissant le paradigme de la course en durée. Un dispositif didactique a été expérimenté qui se compose de sept séances au cours desquelles l'activité des élèves est analysée en tenant compte des performances sur le terrain et des productions verbales orales et écrites en classe.
Voir plus Voir moins
d’apprendre aux élèves en difficulté.
compétence complexe et en redéfinissant le paradigme de la course en durée. C’est ainsi qu’un dispositif didactique a été expérimenté. Il se compose de sept
performances sur le terrain et des productions verbales orales et écrites en classe.
Les productions de six élèves ont été choisies. Leur analyse montre l’influence
des élèves et la nécessité de réaliser des ajustements. D’une manière générale,
scolaire, facilitant ainsi les apprentissages. L’activité des élèves déployée sur le
situations à problèmes, mais aussi des problématisations.
2015, boucle vidéo.
Jacky W
COLLECTION Émergences, cheImine.mentsD et constructions de savoirs
LES SAVOIRS POUR COURIR AUTREMENT
Étude d’un dispositif didactique
Préface de Gérard Vergnaud
Collection I.D Émergences, cheminements et constructions de savoirs dirigée par Muriel Frisch
LES SAVOIRS POUR COURIR AUTREMENT
© L’HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Pariswww.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06771-1 EAN : 9782343067711
Jacky WATTEBLED Les savoirs pour courir autrement Étude d’un dispositif didactique Préface de Gérard Vergnaud L’HARMATTAN
Série 3 « Didactiques et construction de savoirs »
CollectionI. D. Émergences, Cheminements et Constructions de savoirs dirigée par Muriel Frisch
L’objet de la collection est d’accueillir dans un espace de confluences des travaux d’origines variées, liant la problématisation des pratiques dans les métiers de l’éducation, de la formation et de l’humain avec la construction de savoirs, en s’appuyant sur différents types de recherche. L’enjeu de la collection, en soutenant ces travaux, est d’opérer des focus sur des processus de travail, sur des formes d’éclosions, de conceptualisation en relation avec l’éducation, les didactiques, la formation, les métiers de l’humain.
Cette collection ouvre des perspectives sur des questionnements d’acteurs à travers des interactions, des traces, des regards, révélateurs d’enjeux professionnels, d’élaborations de savoirs. En croisant les dimensions épistémologique, praxéologique et psychologique, elle propose de nouvelles formes de caractérisation de pratiques et de savoirs. Elle tient compte de logiques de développement, d’accompagnement, d’innovation, de co-construction et dégage des éléments de savoirs qui peuvent être transposés ou contre-transposés pour faire évoluer les connaissances et les pratiques.
Elle peut donc hébergerdes documents de différentes natures et de contextes de production divers. Les formes de contributions originales visées sont des actes de colloques, de séminaires, de journées d’étude, des récits d’expérience, des monographies, des biographies, des thèses, des essais…
Mots clés : Information, Ingénierie, Innovation, Identité professionnelle, Confluences, Interactions, Curriculum, Didactiques,
5
Développement, Documentation, Evolution, Education, Formation, Processus, Rapport au savoir, Recherche.
Au sein de laCollectionI. D. : Émergences, Cheminements et Constructions de savoirs, nous proposonscinq séries.
Série 1 « Interactions et construction de savoirs »
Les confrontations d’idées, de recherches, d’expériences et les interactions contribueront, au sein même de cette collection, à redessiner des lignes de partage ou de convergence entre des objets au travail, des réflexions pour les métiers de l’éducation et de la formation.
Série 2 « Information, Documentation et construction de savoirs »
A l’heure d’une société dite « de l’information », cette série s’intéresse à la construction de savoirs de l’information, aux passages de l’information à la connaissance. Elle accueille des travaux qui développent un traitement critique et distancié de l’information, des documents. Elle publie des recherches menées en didactique de l’information, de la documentation, en lien avec les sciences, les pratiques et les technologies de l’information, de la communication pour les métiers de l’éducation et de la formation.
Série 3 « Didactiques et construction de savoirs »
Dans une approche diversifiée, la série 3 s’intéresse à une pluralité de didactiques. Elle publie des travaux élaborés en didactique des disciplines, en didactique professionnelle, en didactique comparée, en didactique curriculaire constituant un apport pour les métiers de l’éducation et de la formation.
Série 4 « Emergences et construction de savoirs »
Cette série focalise sur des innovations décelées dans différents travaux. Il peut s’agir de nouvelles notions, de nouveaux concepts, de regards originaux sur un concept, un domaine existant ou d’une transformation qu’on lui fait subir en l’explicitant. Elle permet de valoriser des formes de créations à partir de recherches, d’analyses de l’activité, de dispositifs, de travaux pour les métiers de l’éducation et de la formation.
Série 5 « Cheminements de pensées et constructions de savoirs »
L’ouverture à des cheminements de pensées inédits, robustes parfois ou en devenir permettra ici de procéder à différentes formes de caractérisations à partir de nouvelles émergences d’idées, tout en tenant compte de leur genèse, de leur contextualisation. Cette série se focalise sur les chemins, les parcours, les développements, les transformations identitaires de professionnels, de chercheurs pour les métiers de l’éducation et de la formation.
6
7
REMERCIEMENTS
À Monsieur Jean-Pierre Astolfi pour avoir accepté de diriger ce travail, pour sa confiance, pour ses nombreuses heures de travail et de réflexion sur l’activité cognitive en EPS et ses encouragements. Voilà, Jean-Pierre est celui qui nous a permis de découvrir autrement le monde en nous faisant entrer dans les savoirs. Il nous a conduits au pied de cette lourde porte rébarbative et inhospitalière. Il nous a aidé à la pousser. Il nous a encouragé à en passer le seuil. Et depuis, après avoir découvert ce petit jardin de paradis, nous avons commencé à saisir la saveur des savoirs et nous nous sommes lancés dans cette aventure, redonner la saveur des saveurs à l’école. À Monsieur Jean Houssaye, Professeur des Universités, qui a accepté de poursuivre cette recherche et a permis de donner une issue à ce travail en nous accompagnant et en nous aidant à revenir sur l’objet de cette thèse. À Monsieur Gérard Vergnaud, Professeur des Universités, qui nous a soutenus, écoutés et encouragés à poursuivre dans cette voie. À Monsieur Bernard Amsalem, Président de la Fédération Française d’Athlétisme, qui nous a accompagnés et soutenus dans le développement des actions éducatives, le terreau de notre travail. À Messieurs Bernard Rias, David Adé et Michel Pradet qui nous ont apporté leur éclairage sur la pratique de l’E.P.S au collège et au lycée. À Madame Brigitte Roux pour ses relectures, ses corrections et son regard critique. Aux enseignants des écoles primaires qui ont accepté de participer à nos expérimentations en adaptant leur programmation. Aux membres du laboratoire CIVIIC de Rouen, aux bénévoles du C.O.B. Athlétisme, aux collègues enseignants, à nos proches pour leur patience et leurs encouragements.
9