//img.uscri.be/pth/6a12848a5db0e3c7f31e332403af22d4f1058f8a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,60 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Djibouti

De
176 pages
Publié par :
Ajouté le : 01 janvier 1991
Lecture(s) : 372
EAN13 : 9782296223677
Signaler un abus

Marie-Christine AUBRY Docteur en Littérature et Civilisation d'expression française

DJIBOUTI
Bibliographie (Domaine Fondamentale Francophone)

Éditions L'Harmattan 5-7, rue de l'École Polytechnique
75005 Paris

SOMMAIRE
* Carte de la RDD
* Plan d ep jib 0 uti..

"

..

..

.. ..

..........

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . .

* Avertissement..............................................................................

I II III 1 16 16 25 27 30 32 36 36 38 38 38 65 75 81 96 99 99 128 134 134 136 148 153 164

1 - VUES D'ENSEMBLE .......................................................
2 - LA NATURE....................................................................

2.1.

- La terre........................................................................ 2.2. - Lec Iimat ................................................... 2.3. - Les eaux...................................................... 2.4. - La végétation ........................................... 2.5. - La faune....................................................
HOMMES. .. .. .. .. .. .. .. .. .. . . .. .. . . . .. .. .. ... . . . .. .. . . . . .. . . . .. . . .. ..

3 - LES

3.1. - Les vestiges du passé................................... 3.2. - Histoire et vie politique........................... 3.2.1. - avant l'indépendance........................................... 3.2.2. - depuis l'indépendance.......................................... 3.3. - L'héritage des tradi tions .......................... 3.4. - Vie sociale et culturelle.............................. 3.5. - Vie économique............................................ _
3.6. B io grap hi es. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . .

4

- VISIONS
4 . 2. nom

LITTERAIRES de voyageurs.....................................
Fi c t i on.

......

4.1. - Récits
* Index
i n urn

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . ... . . . .. . . . . . ... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Producteurs de documents anonymes.............. (voir aussi l'index des périodiques) . Au te urs ............................................................... . Personnalités citées .........................................
* Index des périodiques... * Index des sigles. ... .'. ...

@ L'Harmattan, 1990 ISBN 2-7384-0818-4

Li"",T'E'S. MtS ~1S

A~

::: :::::.-:

t:9-o ~ ""'

A~__. %.S$.\ _M~
_KOU(àE.

I.~.:o -

_

~~
Mo\nfA
~4'" ~ 'I-'/.~1tJ

O-=-

_

/

~~',

O.p',t:

. .I ~T<1°~~f.,c.J., )II
'Il 11

/

I

...
JI

! .,.
J

-"
L.

.-.:. f'l"

."

y.
f>
OA. Qr\

J : bof.AA,

o.

,

/

.,

..

"
....s

'. ~NA~~., . 1) . e TA-t>JouR.AH '-.

a-c:;. ... "","1.4

;~."

-.

LA~L b~.f

~AOVSSA
.,.
GALA

sUl; T1-INA'.,. D"/

~

...... ...

r(

t

t'--

t

FI

.

....

1+
'")!t:t8.0K";12I

~

\

... ~

el'

~. .... .. .. ... .~.

..
ETHiop,e.

30ktn '
Carte de la RDD sultanats).
(topographie, limites des peuplements afar et issa, les anciens

c.or~il

G otç. d.
T...dJ h

fjJ
vMe

:t
.! ?) /; ~

f

p' SB'

" 'I

c.e.."."

~

~
~i ,:I

J

<=~.k.\.
"--\7~'''''''~-;
AAJ>'~(.,~(.,..
l'' I

../:.~

I

~
;
{I
""ses
__

f::-~~ ~~l...
'

......... ,.".5 ,.....

J
...

/

Gor..;'

...;£'

\
f I \ ':t,

.:."

.... .~..'.. k'JC.

.

~

\\
"(t

~;~
"',

;~\
..' #. \ \ \

~\J"

~~
""

).'

-. ;-..

r ..'J :~ ! d :0 ~ '" .f '" i

r.J...u..

: "1

C'1c>1te'

.d

.

A~,,",

MtJYo.l.A

l

lA).:!, 1"1""""ov.5

(

DJIBOUTI

Echc.lle.

. It/,., ...

Plan de Djibouti-Ville 11 schéma établi d'après le plan levé en 1889, par le lieutenant de vaisseau DE SAINT-SAUVEUR DE BOUGAINVILLE, commandant la canonnière "Le Météore" : le site est constitué de quelques îlots madréporiques dans des terrains marécageux. 21 plan actuel, dressé d'après un relevé du Ministère des travaux publics de la RDD. En cent ans, des terrains qui réunissent les îlots rocheux ont été gagnés sur la mer et se sont bâtis. Le coeur de la ville se situe autour des places Lagarde et Ménélik. Les quartiers résidentiels sont les deux plateaux du Serpent et du Marabout, balayés par la brise de mer. Ce que l'on appelle encore improprement l'îlot du Héron est le domaine des militaires français. Les quartiers indigènes et populaires s'étendent vers le désert à partir de la place Rimbaud, aujourd'hui appelée Mahmoud Harbi. Gabode est le quartier des coopérants et des fonctionnaires. Les lointains jardins d'AmbouIi sont maintenant intégrés à la ville et Balbala est devenu une banlieue urbanisée où vivent plusieurs dizaines de miniers de per sonnes. Les projets d'extension de Djibouti prévoient de construire vers l'ouest, sur les terres basses entre l'estuaire de l'oued Ambouli et Doralé.

AVERTISSEMENT
Après un peu plus d'une décennie d'indépendance, et passée la fièvr~ des premières orientations et décisions, le tout jeune Etat djiboutien commence à s'interroger sur luimême. Qu'il s'agisse de retrouver le passé, de déterminer le point d'équilibre entre les égales nécessités de l'enracinement culturel et de l'ouverture au monde, qu'il s'agisse de stimuler des formes d'expression populaires ou d'inventer l'avenir, tout ou presque est à dire, en tout cas à écrire, dans une perspective nationale, car tout a été considéré jusqu'ici dans l'optique coloniale. Mais pour indispensable, et d'une certaine façon urgente, qu'apparaisse une telle tâche d'investigation, de retour sur soi, d'imagination, elle ne peut être entreprise ex nihilo. D'ailleurs, et heureusement, les jeunes générations qui vont donner les historiens, les économistes, les artistes et les penseurs de demain, sont particuÜèrement 'avides d'informations de tous ordres sur le passé de leur pays, j'ai pu le constater personnellement à leur contact. Or, malgré leur curiosité et leur bonne volonté, ils sont souvent bien démunis dans leur quête. Il n'y a guère d'archives à consulter sur place: déposées à Paris ou à Aix-enProvence, la plupart sont encore secrètes, et beaucoup de documents ont été égarés ou détruits au moment de l'Indépendance. Les vieillards, derniers témoins des temps anciens, disparaissent sans avoir eu le temps ou l'occasion de léguer leur savoir, autrement que par bribes et au sein de la tradition familiale. Dans la pratique, toute la mémoire de Djibouti se trouve hors de portée du public, soit consignée dans des manuscrits restés confidentiels et dans des livres, aujourd'hui épuisés, d'auteurs souvent obscurs, soit dispersée dans d'innombrables articles de presse, sur lesquels il faudrait d'ailleurs jeter un oeil critique. Certes les bibliographies existantes apportent une aide indubitable: la plus remarquable, et certainement la plus commode car elle est disponible, est la Biblioeraphie de la RDD. publiée en 1980 sous l'égide du Ministère français de la Coopération. Mais l'utilisateur n'y trouve pas toujours son compte, car elles ne répondent que très imparfaitement à son souci premier: où se procurer les documents de base, à partir desquels élaborer et nourrir une réflexion à la fois prospective et fondée sur le réel, qui doit maintenant être le fait des Djiboutiens eux-mêmes, comme ils le revendiquent à bon droit? Confrontée à ce problème pratique à l'occasion de mes recherches personnelles, j'ai pensé utile de communiquer mes trouvailles et d'améliorer ainsi les productions existantes. J'ai établi une fiche signalétique aussi détaillée que possible sur chacun des ouvrages retenus. Pour éviter les redites, la ville d'édition n'est précisée que lorsqu'il ne s'agit pas de Paris.. Un bref commentaire met l'accent sur les particularités et les dimensions des textes, sauf si le titre en est parfaitement explicite, et indique les cotes permettant de les localiser soit au Centre Culturel Arthur Rimbaud à Djibouti; soit, pour l'immense majorité, à la Bibliothèque Nationale de Paris, (qui offre dans certaines conditions un service de prêt, même à l'étranger); soit encore, exceptionnellement, dans divers services et organismes qui détiennent des documents non publiés ou confidentiels, mais toujours consultables sur place (par exemple le BCEOM ou le CEGD de Bordeaux). Le classement, en quatre parties et quatorze rubriques spécialisées, a été voulu assez précis pour sérier les questions, mais aussi assez souple pour éviter les multiples entrées qui alourdissent, d'ordinaire, les bibliographies générales. En outre, deux index, auteurs et périodiques, peuvent aider à approfondir et à systématiser les premières investigations.

-

-

-

-

-

III

Il faut préciser enfin que les publications étrangères au domaine francophone, sauf lorsqu'elles sont traduites, ont été volontairement écartées en raison de leur accès malaisé, et surtout de leur rareté (une légère exception toutefois, en ce qui concerne les sciences de la terre). Il serait d'ailleurs utile, on peut l'indiquer en passant, de dresser une bibliographie des publications étrangères. en continuant le travail amorcé par W.S. CLARKE (I), ne serait-ce que pour apprécier l'état des relations entre Djibouti et le reste du monde, en dehors de la France, bien entendu, qui est, comme chacun sait, l'ancienne puissance coloniale, ce qui explique en grande partie sa prééminence ici. Ce sont en effet des Français qui ont laissé, à propos de Djibouti, le plus grand nombre de relations de voyage, les descriptions les plus fouillées du pays, surtout de l'hinterland longtemps inconnu, et des curieuses coutumes en usage chez les nomades, ainsi que les études les plus diverses et les mieux informées. Et n'oublions pas que les Djiboutiens euxmêmes, lorsqu'ils écrivent, le font en français. A partir des seules publications francophones, il est donc possible de tenter une approche globale de la production écrite qui intéresse Djibouti, et plusieurs remarques s'imposent à l'évidence. A l'heure actuelle, très peu d'auteurs sont des Djiboutiens. Dans ce pays de tradition orale, la littérature nationale est encore à venir, à part quelques contes, d'ailleurs recueillis et traduits par des étrangers, quelques articles et quelques récents livres politiques. Peu d'ouvrages ont été, Jusqu'ici, exclusivement centrés sur Djibouti, car l'individualisation du pays est récente, tant sur le plan géographique que politique et culturel: les renseignements concernant Djibouti se découvrent souvent au détour d'un chapitre, dans un livre sur l'Ethiopie, surie peuple somali, sur la Mer Rouge H. Si l'on n'y prend garde, une bibliographie de Djibouti devient facilement une bibliographie de la Corne de l'Afrique ce que l'on ne peut éviter tout à fait cependant, tant sont grandes les analogies entre ces contrées voisines sur de nombreux points (histoire, linguistique, ethnologie, sciences de la terre ...) Les articles courts reportages, brèves informations, études ponctuelles, chroniques succintes sont infiniment plus nombreux que les ouvrages d'envergure. Parmi ces articles, la priorité va à la vie économique et à la vie politique: on s'intéresse d'abord aux ressources, aux possibilités de rapport, l'aspect humain n'étant guère apprécié au-delà du pittoresque, ce qui apparaît comme une caractéristique de la vision coloniale. Et on fait mention de Djibouti dans la presse essentiellement dans les périodes troublées, guerre d'Ethiopie en 1936, manifestations de 1966, marche vers l'Indépendance entre 1975 et 1977 ce qui ne contribue pas à affiner le trait, l'accent se trouvant mis sur les aspects les plus bizarres ou les plus inquiétants, pargoQt du sensationnel.

-

-

-

-

Dans le domaine scientifique, pas de surprise: les études portent majoritairement sur la géologie, la sismologie, la géothermie et la recherche de l'eau, en accord avec la nature particulière du terrain. Quant à la littérature proprement dite, exclusivement d'origine étrangère pour l'instant, elle est réduite à la portion congrue et encore les récits de voyage en constituent-ils, par leur nombre, le morceau de choix, ce qui n'est pas sans danger pour l'image de Djibouti. Terre de malédiction, de nostalgie ou d'accomplissement au gré des voyageurs, la représentation de Djibouti est encombrée de mythes tenaces que rien n'est venu contrebalancer jusqu'ici. Si l'on dresse le bilan de la production littéraire, il est mince: à peine quelques notices biographiques, plus hagiographiques que critiques, très peu d'oeuvres de fiction hormis l'écrasante contribution de MONFREID d'ailleurs d'inégale valeur, aucun poème. Pis encore: seuls, quelques pages inspirées de LOTI et le roman de KESSEL, Fortune carrée. présentent un réel intérêt esthétique. C'est peu! Djibouti, qui a su conquérir des aventuriers et des marginaux, n'a pas encore rencontré de véritable écrivain qui lui soit attaché, comme STENDHAL par exemple le fut à l'Italie, sa patrie de coeur et d'élection.

-

IV

Une remarque, au passage: Djibouti n'a pas séduit les femmes. Clara MALRAUX lui a consacré quelques lignes, Erique GUILLOTEAUX et Colette RAVIER-FRACHON quelques pages, Gisèle de MONFREID un peu plus, mais sur les traces de son père... Seule Ida TREAT a paru sensible à l'étrangeté des espaces vierges qu'elle a su exalter avec conviction et un certain bonheur d'écriture. Mais Djibouti se résume-t-il (2) à la poésie de l'insolite? Aux Djiboutiens, entre autres, de. répondre. La présente Bibliographie n'a pas pour ambition rexhaustivité. Chacun dans son secteur, les spécialistes iront aux sources encore cachées, s'efforceront de dépouiller systématiquement les archives, débusqueront des inédits et, sans nul doute, le temps fera surgir des éléments nouveaux. EUe se propose plus modestement de faciliter l'approche des références de base et de rendre service à l'étudiant, au journaliste, à l'honnête homme, en leur offrant un point de départ et un instrument de travail pratiques (3), en leur faisant aussi gagner du temps. Puisse-t-eUe se révéler commode à J'usage, fournir un appui efficace à tous les passionnés de Djibouti, et éveiller des vocations de chercheurs, peut-être même d'écrivainsl Je ne saurais conclure sans mentionner que je dois de précieux renseignements à l'amabilité de Pierre BURGER, de Michel CLIN, d'Annick EGUE, de Roger GRAU, de Roger JOUSSAUME, d'Alain LAURENT, de Didier MORIN, de Bernard QUENNESSON, d'Alain ROUAUD. Qu'ils en soient remerciés, ainsi que les services de documentation où j'ai reçu le meilleur accueil (4). Ma reconnaissance va déjà à tous ceux qui m'ont encouragée de leurs avis et de leurs critiques, et va p~u avance à tous les utilisateurs attentifs dont les remarques seront les bienvenues pour améliorer les éditions ultérieures. Marie-Christine AUBRY Juillet 1990

(1)

- W.S. CLARKE, A developmental bibliograpl-.Yfor the Republic of DiiboutL chap.

XVIII et XIX. (2) - La RDD est couramment appelée Djibouti, du nom de sa capitale. Par commodité, j'ai adopté la distinction orthographique suivante: Djibouti au masculin désigne le pays, et au féminin, la ville. Pour rester dans le domaine de l'orthographe: on pourra s'étonner de rencontrer plusieurs graphies différentes pour les mots étrangers. La raison de cette apparente anomalie est que j'ai toujours respecté l'orthographe voulue par les auteurs. (3) - Au total, environ 1600 titres. 888 auteurs sans compter de nombreux anonymes, plus de 300 périodiques cités.
(4)

- BRGM,

HCR, IGER,

IGN, SHOM,

ainsi que Jeune

Afrique.. Le Canard

Et)chaîné,

1&

Nouvel

Observateur. Le Point, Libération.

v

1
Af. Nelle n°

VUES
Djibouti tI, p. 28, carte.
1907, 5 fév.

D'ENSEMBLE
1986, "Faisons connaissance avec

de la F.O.M. .. La CFS. notice de présentation. Impr. nat., 1950. -La CFS. notice, 1956. ALBOSPEYRE (M.) .. tlpanorama et perspectives de la CFS", Rev. His!. A. nOl, 1965 , p. 1-24. Souligne l'action de la France qui a abouti à faire de laCFS une "enclave de prospérité" dans une région déshéritée. ALIS (H.) .. NO$ africains, Hachette, 1864, 568 p., ill., 1 chap. sur Obock, p. 521-524. BSG : G 8° SUP 726. ALLAIN (M.) .. "LaCFS", p. 234-239, Encyclopédie pratique illustrée des colonies françaises, préf. P. DOUMER (Pdt R.F.), avant-propos L. PROUST (député), Quillet, 1931, t. 2, 417 p. BN : Fol Lk 9 1153. Ambassade R.F. (Services de presse) - La Somalie française, New York, 1961, 24 p. BN : go Lk Il 2069. ANGOUL VANT (G.), gouverneur intérimaire de la CFS en 1900, VIGNERAS (S.) - DiiboutL M~r Rouge. Abyssinie, Lib. afr. et col. J. André, 1902, 415 p. Une somme de renseignements en dix-sept chapitres, regroupés en quatre livres (histoire, géographie et ethnologie, organisation administrative, commerce et industrie). En conclusion, un acte de foi dans "l'avenir de la
Colonie française de la CFS
tI

Agence

.

BN : 8° Lk Il 756. BARRERE (P.) - rtDe Djibouti aux Comores", Découvrir la France, 28 fév. 1974, ph. cou!., cartes. - "Un port dans Ie déserttl, Ibid. n° 100, 21 novo 1975, p. 61-70, 10 ph., 4 cartes. tlLa fin du Rift", "Afars et Issas", "L'échelle d'Orient", "Les

trois villes de Djibouti fi, "Port ou île?".
BARTHELEMY (G.) .. "La CFS" (situation géographique, l'effort de nos administrateurs, commerce et climat, la question éthiopienne), Chass. fro n° 482, mai 1930, p. 328-329. BELINKO (A.) - "CFS. Djibouti, escale mondiale", p. 233-234, 2 ph., A vol d'oiseau, Alépée et Cie, 1950, 266 p. Extrait des numéros "Afrique" et "Outre-Mer" d' Air-Fr. Rev. 1

B.L.A.C.T. -Synthèse de renseignements pratiques et généraux sur Diibouti, dact., 1978, 14 p., 1 carte. DJ 365. BLANC (P.) -Le Prince et le griot (expérienc~s et espérances africaines), Berger-Levrault, 1987, 252 p. Les réflexions d'un diplomate attaché au continent africain. Dans la quatrième partie, "paix et guerre au coeur du continent", un chapitre est consacré, entre autres, à Djibouti ("Bases militaires et gardes présidentielles", p. 121-123) : le maintien d'une importante force militaire française est-il indispensable? BN : 8° R 94063 (1). BONNEFON (L.) ,capitaine du génie nCFS et dépendances", p. 439-443, L'Afrique politique en 1900. H. CharlesLavauzelle, 1900, 532 p. Obock et Djibouti, leur importance et l'avenir de la colonie, avec quelques renseignements tirés d'une notice de F. ROMANET DU CAILLAUD. BN : 03 1049.

-

BORLEE

(M),

capitaine

-

"La CFS",

BulL

Soc.

roy.

géogr.,

1924,

p. 5-25, 1 carte. BOVDEN (M) - "Spécial Djibouti" , Le Monde Ar., mars 1979, p. 9..39. BOURGES (H.), W AUTHIER (C.) - "Djibouti", t. 1, p. 320-332, 1 carte, Les 50 AfriQues, Seuil, 1979, 2 1., préf. J. KI -ZERBO, cartogr. R. SEGOND. BN : 16° G 4138 (29, I-II). Bull. corn. Af., 1932, "Où en est la CFS?", p. 657-661, 2 cartes. C.C.A.R. .. Bibliographie de la RDD, Min. Coop., 1980, 77 p., 1 carte, 6 ph., ind. alph., 10 rubriques répertoriant environ 700 ouvrages divers de 435 auteurs. Première, et jusqu'ici seule bibliographie imprimée, établie à partir d'un Essai de Bibliographie sommaire (ORSON!, CCF, 1978, 117 p.). A son propos, E. RAB UT, conservateur aux Archives de France, écrit justement: "Elle répondra à un besoin véritable, les rares bibliographies dressées étant à la fois anciennes et malaisément consultables". Mais, en l'absence de description et de commentaire des ouvrages cités, elle reste un simple répertoire (voir le CR. critique d'A. ROUAUD, Mois Af. n° 201-202, nov. 1982, p. 160-161). BN : 4° Q 9849. C.E.R.S.O.I. - "La RDD", p. 680 , Annuaire des pays de l'Océan Indien (1982-1983), 1985. .. Guide des sources documentaires sur l'Océan Indien, P.U. Aix-Marseille, graphies). 1985, 100 p., couv. ill. (bibI. de biblio-

2

BN : 16° Q 3441. Golfe d'Aden et l'Abyssinie: Obock et Tadjourahtt, Rev.. .EL. n° 6, juin 1885, p. 459-473. Conférence en faveur de la colonisation, à l'Ecole des Sciences politiques. CHA UDORDY (J.B. de ) -Consicjération~ sur la politique extérieure et colonia!e de laFrance, Plon, 1897, 116 p. (1 ° éd. 1895, 69 p.). La politique coloniale de la France coûte généralement trop cher pour un maigre profit. Ex : comparaison entre Aden et Obock, due à un voyageur "sans parti-pris't, L. BOUDOURESQUE, naturellement à l'avantage des possessions britanniques. (p. 49-52). BN : Lb 57 11723. CHEDEVILLE (E.) .. Tropiques n° 373 (nO sp. supervisé par Chédeville, un officier spécialiste de la langue afar), mai 1955, 81 p., 16 art., jaquette ilL, 3 cartes et 1 dépliant de la CFS, sch., tab!., 54 ph. dont 1 couI. CHENAL (A.) - "Le TFAI", Annuaire du Tiers-Monde, 1975-76, p. 327 -332, bibI. "DF: B 16570. Chroniques O.M. n° 5, mai 1953, "La CFS", p. 52-53, 1 ph. CLARKE (W.S.) - A developmental bibliography for the Republic of Diibouti, Djib., 1979, intr. de l'auteur alors Chargé d'affaires des E.U. à Djibouti, carte, ind. d'environ 800 auteurs. Appréciable instrument de travail par la variété des publications recensées (livres, cartes, art. de presse, rapports) en anglais, français, italien. Mais peu maniable (ni numéro-tation, ni pagination) et surtout presque introuvable (60 exemplaires). COA TS (P.) .. pjibouti et les ports de la Mer ROijge 1900-1917, thèse IHPOM. COUBECHE (S.A.), conseiller de l'Union Française - nCFS", Chroniques O.M. n° 8, sept. 1953, p. 75-76., 1 ph. DA COST A (A.) - "Un pays peu connu: le TFAI" , Ar. Nelle, juill. 1975, p. 12-15. DAPPER (O.) - Description de l'Afrique, Amsterdam, Ed. Wolfgang, Waesberge, Boom et Van Someren, 1686, 534 p., 38 cartes. Savant ouvrage d'un compilateur averti; un chapitre est consacré au Royaume d'Ethiopie, dans lequel les territoires côtiers étaient alors englobés. BN : Fol 0 3 12. DARCH (C.) - A soviet view of Afriç~ : an annotated biblîography on Ethiopia_ Somalia and Diibouti, Boston, 1980.

C.H.

- "Le

3

DF: 8° 23 981. DECRAENE (P.) - "Djibouti", Encyclopedia Vniversalis, t. 5, p. 729-730. Survol historique, indications ethnographiques, bibI. sommaire, carte.

- YieilleAfrique.. jeunes nations.PUF, 1982, 304 p., 4 ~artes, bibI. p. 295 -301. Le continent noir au seuil de la troisième décennie des indépendances; Djibouti: p. 170, 195, 201, 252, 270, 277. BN : 8° G 21693 (3). DELABERGERIE (G.) - Fleuron de la Mer Rouge.. le TFAI, Boulogne, Delroisse, 1972, 128 p.t préf. ALI AREF BOURHAN (alors Président du Conseil de gouvernement du TFAI). Un album de photos assorties d'un léger commentaire. BCP : 795 (628) DEL. DeI. Gén. Info. .. "Le TFAI",p. 16..21, Les Territoires d'Ol,ltreMer, ronéot., juiU. 1975. Un aperçu historique, géographique et ethnographique. DJ 42. DEMANGEON (A.), CHOLLEY (A.), ROBEQUAIN (C.) "Djibouti", France.. métropole et colonies, n° 26, C. Santy, 1936, 12 p., pl. BSG : L 8° SUP 1519 Rés. DEPINCE (C.), MACQUART (A.) - Congrès de l'Afrique Orientale: Madagascar et dépendances.. CFS.. tenu à Paris du 9 au 14 oct. 1911, 821 p., 2 cartes HT (CR des travaux en 2 parties: questions de politique indigène, Djibouti). DF : 4° C Y 77. DES C HAM P S, lieutenant - "Le Djibouti du présent et le Djibouti de l'avenir", Bull. Soc, Géoi:r. Alger, vol. 8, 1903, p. 348-364. DESCHAMPS (H.) .. "Avant..propos", Y..YIII (où l'auteur justifie l'appellation "France de l'Océan Indientt) et "La CFS", p. 3-85, 3 cartes, 8 ph. G.A. CHALON, bibI. sommaire, in DESCHAMPS, DECARY, MENARD, Côte des Somalis.. Réunion.. Inde, Berger-Levrault, 1. 1, 1948, 209 p. BN : 16° Lk 9 1298(3).
"Préface", Mer Rouge.. Afrique orientale, Peyronnet et

Cie, 1959, 344 p. fig., pl., cartes. BN : 16° Lk 9 1298 (3). .. "La CFS", p. 488-490 in GANIAGE, DESCHAMPS, GUITARD, L'Afrique au Xxo siècle.. Sirey, 1966, 908 p. La minceur du propos correspond bien à la désaffection dans laquelle on a longtemps tenu Djibouti. BN : go G 18068 (4).

___

- "Le TFAI, bilan et perspectives", CR Ac. Sc. O.M., vol. 35, 1975, p. 155-160.
4

DIDIER (P.) - "La CFS et l'Empire éthiopien" , Dépêche col. 31 août 1903, carte, grav. DISCORA TO (M.) - Bibliographie de la Corne Nord-Est l'Afrique 1945-1967. DES IHPOM, 1967.
DIVES (E.), colonel

ilL, de
1955,

- La

CFS,

conférence

CMISON,

15 nova

7 p. ronéot.. DF: 4° Br 1554. DORESSE (J.) - Histoire sommaire de la Corne d(( l'Afrique, P. Geuthner, 1971, 389 p., 9 cartes dont 1 dépliant de la Corne, 15 chap., 2 ind. (noms propres, noms géogr.) En réaction contre la coloration qu'il estimait abusivement politique des quelques ouvrages alors disponibles, Doresse a tenté une approche synthétique de l'histoire de la Corne, à la lumière de ses observations, de quelques sources arabes récemment publiées (Moscou, 1960-1965), des travaux du Dr CERULLI sur l'ancien Royaume des Zendj (1937) et des témoignages de voyageurs. Impressionné par la puissance éthiopienne à laquelle il a consacré une large part de ses recherches, l'auteur réduit à néant les peuples d'alentour. BN : 4° 0 3 e 337 (1).
ESME (J. d')

-

"La CFS", p. 113-120,

12 ph.,

La France

lointaine,

Les Horizons de France, 1930, 405 p., ilL, préf. colonel H. GOURAUD. Panorama de la France coloniale en 3 parties, l'Afrique Noire, les colonies d'Asie, les îles, confiées à des plumes diverses. Le texte de J. d'Esme, hommage aux "bâtisseurs" d'un patriotisme vibrant, a été repris dans T r 0 p i Que s (n° 373, mai 1955, p. 6-9), sous le titre "Notre-Dame des Sables" . BN : Fol L 15 150. - "La CFS", 1. 3, p. 85-104, Le Domaine colonial français, Ed. du Cygne, 1930. BN : Fol Lk 9 1120. Eu. Fr. D.M. n° 423 sp., 1965 , rtDjibouti", p. 13-24.
I.l1i.d.... ,

1978, "RDD", p. 101-104.

Ibid., 1° mars 1989, "RDD", p. 92-96, carte. Fr.-Pays Ar. n° 54, sept. 1975, UA l'ouest d'Aden, le TFAI", p. 8-26. GAFFAREL (P.), doyen de la faculté de Dijon "Obock", Bull. Soc. norm., Rouen, E. Cagniard, 1879, vol. 2, p. 123-126, bibI. de 6 titres. - "Obock", p. 129-132 ,Les colQnies françaises, G. Baillière, 1880, 423 p. BN : 8° Lk 9 707. GASCON (A.) - "Djibouti, Ethiopie, Somalie", p. 291-295, L'Etat du monde, 1989-90, Ed. La Découverte.

-

5

GOLTDAMMER (F.) Notice sur Obock (Golfe <J'Aden).. colonie française. A. de Rivière, 1877, 16 p., 2 cartes. En trois chapitres, un éloge d'Obock; mais des erreurs (il y aurait à Obock du charbon et des métaux précieux) et quelque naïveté: l'auteur propose d'y écouler le surplus de pièces de cinq francs qui encombrent le marché français. BN : 8° Lk Il 203. GOUROU (P.) L'Afrique, Hachette, 1970, 488 p., ill. BN : 4° 0 3 2212. Guide annu~ire de la CFS, 1959, 206 p., ph. CHEAM : 116 983. GUILLAIN (C.), contre-amiral... Documents sur l'histoire.. la géographie et le cQmmerce de l'Afrique orientale, A. Bertrand, 1856-1857. 1) Exposé critique des diverses notions acquises sur l'Afrique orientale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours. 2) et 3) Relation du voyage d'exploration à la Côte orientale d'Afrique exécuté pendant les années 1846, 1847 et 1848, par le brick le "Ducouëdic". BN : 8° 0 3 161. Album, lithographié par MM. BA YOT, CICERI, JACOTfET, SABATIER et VOGT, d'après des daguerréotypes et des dessins de MM. CARAGUEL et BRIDET, enseignes de vaisseau. BN : Gr Fol 0 3 162. Le "Ducouëdic" n'est pas allé plus loin au nord que Berbéra. La carte mentionne "Teudjoura" et les "Danakil Ezaal". Des indications intéressantes sur les Somali voisins. HACHETTE (R.) - Diibouti. Au seuil de l'Orient, A. Redier, 1932, 159 p., 2 cartes, croquis et ph. F.A. FAMECHON, dont 18 pour Djibouti (coll. C. MICHEL-COTE). A l'occasion de l'Exposition Coloniale de 1931, l'auteur, un fonctionnaire colonial, rend un vibrant hommage à la colonisation française qu'il estime pacifique et généreuse, ainsi qu'à ceux qui sont morts à la tâche (par ex. son cousin, le commissaire DELONCLE, emporté par le choléra). BN : go Lk 9 1171 (3).
... ...

HANCOCK

(G.),

LLOYD

(S.)

- Djibouti,

terre

d'échanges

et

de

rencontres, Nairobi, H.L. Ass, 1982, 79 p., ph. Un ouvrage à la gloire du gouvernement en place, dont le titre est un slogan officiel. HASSAN GOULED APTIDON... "Djibouti, son histoire, son chemin de fer et son port" , Rev~ Fr Euraf. n° 102, jan. 1959. HENRIQUE (L.) - "Obock", notice ill., Les colonies françaises, Sous-Secr. Col., 1889-1890, (15 1.) BN : go Lk 9 813.

6

HE.RTIEL (J.M.) 1947.
HEUGLIN (Th.

de)

"Un pays ignoré, la CFS" , Mar.

Fr... 29 mars
sur la Mer

-

tfNouveaux

territoires

égyptiens

Rouge" , B\lll. Soc. Géogr. Le Caire, vol. 1-4, 1875-76, p. 246. Bref résumé d'une communication sur les environs de Tadjoura et de Zeila (séance du 21 avr. 1876). HIDALGO (F.) - Guide touristique de la RDD, Djibouti, ODT, 1982, ph. J.P. BAILLE et MOUSSA ROBLEH AWALEH (directeur de l'ODT). HUE (F.), HAURIGOT (G.) - UObocktt, p. 175-189, 3 ill., !i.Q..s. p~tifes colQnies, H. Lecêne et H. Oudin, 1884, 417 p., ill., ouvrage adopté par le Min. de l'Instruction Publique. A l'aide de citations de GOLTDAMMER ou de SOLEILLET, les auteurs plaident pour l'installation française à Obock, au moment où le gouverneur LAGARDE vient d'arriver dans la colonie et s'apprête à fonder Djibouti. BN : 8° Lk 9 762.
JANVIER (R.), DUPONT (C.)

- Bibliographie.. Côte des Somalis

et dépendances, 208 p., manuscrit s.d., 2 parties (classement alphabétique p. 4-120, classement par matières p. 121-208). Document très complet, à consulter absolument, en particulier pour les articles de presse systématiquement recensés jusqu'aux années 30 - p. 8-19 : publications anonymes du Min. des coL, du .IlY.!.L

corn. Af.. du Bull. Ag. col. , de la Chambre de commerce de Djibouti, 1880-1932.

- p. 30-35:

Bull. Ag. col.,1908-1931.

JOURDAIN (H.), DUPONT (C.), administrateurs des colonies D'Obock à Djibouti, A. Corbier, 1933, 140 p., carte, 13 dessins de S. OHL, 30 ph. Deux autres tomes étaient annoncés "Djibouti, son développement", et "Une oeuvre française, le chemin de fer franco-éthiopien". Sont-ils parus? DF : 8° KIll 84. KREMPF (A.) - "Côte des Somalis", p. 377-384 ,in BROSSARD Géogr~phie pittoresque et monumentale de la France et des" colonies, Flammarion, 1905-1910. BN : 4° Lk 9 1187. L'Express n° 1704, 9mars 1984, "Djibouti", p. 7-18. Un cahier de publicité. 7

- p. 56 :Bull. com. Af., 1899-1932. - p. 38-42 : Bull. Soc. Géogr. Paris, 1842-1932. - p. 61 : Le Figaro. - p. 72 : L'Ill., 1881-1931. - p. 117 : Le Temps, 1894-1907. DF : 4° 1391.

LABROUSSE (H.) - uLaCFS et son avenir'" Tropiques, mars 1959, p. 37-44, 1 carte, 6 ph., couv. ill. LACROIX (A.) ...TFAI. 1976, 31 p., cartes, tab!. CHEAM : 301 766. LAGARDE (L.) , 10 gouverneur de la Colonie d'Obock - Notice colonial~ sur le territoire d'Obock, Min. de la Marine et des Colonies, exposition universelle d'Anvers, 1885. LALLEMAND, lieutenant de vaisseau"Obock, possession française dans la Mer Rouge", Bull. Soc. brç~. n° 10, jan.-fév. 1884, p. 63...72, carte (conférence donnée en la séance du 13 fév. 1884). LAMY (A.) ... fiLa CFS", Rev. déf. nat., juill. 1950, p. 40-59. LAMY (R.) - "Mer Rouge... Afrique Orientale", Cahiers Af. Asie. L 5, Peyronnet et Cie, 1959; "Le destin des Somalis", p. 163-212, 2 cartes. Survol des problèmes d'actualité en 5 chap. : "Les Somalis", "Esquisse d'une histoire des Somalis'" "Evolution actuelle", "Perspective d'avenir", "Conclusion ". LANESSAN (de), député - "Obock-Tadjoura", Ann. E.O.. 1886. LATREMOLIERE (J.) - "LA RDD", Marchés trop. médit., 1983, p. 895-907. LAUDOUZE (A.) - Djibouti. J1ation-carrefour, Karthala, 1982, 228 p., préf. H. TAZIEFF (véritable hymne à la beauté des paysages de brousse, p. 3-5), 2 cartes, 12 ph. d'archives, 4 ann. (code des investissements, éléments statistiques, bibI. sommaire, renseignements pratiques). BN : 80 G 22094 (5). - Djibouti, Karthala, 1990, 213 p., ph., préf. H. TAZIEFF. Ouvrage de journaliste: tout sur Djibouti pour le touriste (géographie, géologie, histoire, politique, économie, paysages, et même quelques échantillons de "littérature orale" des ethnies afar et somali. LA VISON (R.) - "La Somalie d'hier et d'aujourd'hui", Rev. mil. info. n° 283, mai 1957, p. 6-33. Le Monde col. n° 202, avr. 1940, "Aux confins somalis", p. 82, 2 ph. La région du lac Abbé. l.l2liL. n° 204, mai 1940, "Djibouti, carrefour des routes du monde" , p. 136. Deuxième salon de la FOM. LEMOYNE (R.), administrateur de la FOM 'tCFS", p. 279-297,

-

carte, 2 ph., bibI. sommaire, in La France de l'Océan Indien (Madagascar.. Comores.. Réunion.. CFS.. Inde Franç~ise), Soc. Ed. géogr., 1952, 314 p., préf. gouverneur général R. BARGUES. BN : 160G 630 (8).
8

LEYMARIE (P.) Océan Indien.. le nQuveau coeur du monde, Karthala, 1981, 372 p., avant-propos (justification du titre), 7 cartes, 14 ill., bibI. ("L'Océan Indien en langue française"), post-face (10 art. d'actualité, de "alerte" à "rumeur") . Livre documenté, précis et incisif d'un journaliste depuis longtemps familier de la région. Djibouti y figure au titre de base militaire française, "Toulon sur Mer Rouge". BN : 8° G 22094 (4). MADROLLE (C.) - De Marseille à Canton - Guide du voyag~ur, Corn. Asie fr., 1902, 214 p., pl., cartes. BN : 8° 0 2 1042. - De Marseille à $~rgQn.. les escales de la traversée de Françe en Indochine: Djibouti.. Ethiopie. Ceylan.. Malqisje, Hachette, 1926, 90 p., fig., cartes, plans. BN : 8° G 11774. M.A.E. - DiibQuti, monographie ACIFE, 1989.
MAINDRON (M.)

-

-

"La

CFS"

(histoire),

p. 245-276,

in

PETIT,

Petite encyclopédi~ cC)loniale. Larousse, 1903. BSG : L 8° SUP 2750. MARIE (R.), lieutenant-colonel - "Le pays des Afars et des Issas", Le Saharien n° 66, 3° et 4° trim. 1976, p. 24-31, carte, 3 ph. (géographie physique) et n° 67, 1978, p. 32-42, 2 ph. (géographie humaine, la vie traditionnelle). MARTINEAU (A.), ancien gouverneur de la CFS (1892-1896) ... La CFS, Soc. Ed. mar. et coL, 1931, 64 p., 3 ph. (dont 2 du chemin de fer en Ethiopie). A l'occasion de l'Exposition coloniale, un panorama en 5 chap. : "les origines de la colonie", "le pays et ses habitants", "la convention de janvier 97", "la mission de Bonchamps", "le chemin de fer", "administration générale". Même texte in Histoire des Colonies françaises, t. 8, Plon, 1931. BN : 4° Lk 9 1128 (8). - Djibouti, Boulogne, Delroisse, s.d., 128 p. Un court rappel historique accompagne un album de photos aériennes et sous-marines non signées. BCP : 795 (628) MAR. MA THIEU (C.), enseignant - "Obock", Petite géographi~ de l'Afrique à l'\lsqge dçs écoles, Challamel, 1884, 125 p., fig. BN : 8° 0 3 621. MAURETTE (F.) - "La CFS", t. 12 in VIDAL DE 'LA BLACHE, GALLOIS, Géographie Universelle, 1938. BN : 4° G 1641 (12). M.E.N. - Madagascar et les territoires français dans l'Océan Indien et la Mer Rouge, 1954, 99 p. 9

La CFS", p. 13-18, dessin de GABORIAUD, MEGGLE (A.) Madagascar et dépendances.. Soc. Fr. Ed., 1931, 167 p., carte, ill. (colI. "Terres Françaises", t. 7). Quelques indications sur l'histoire, les ressources naturelles, l'industrie, l'outillage économique, les villes, la population et le climat de ce coin de terre perdu". BN : 8° Lk 9 1144. MERCH (C.) - "La Dankalie - En CFS", Cahiers Géogr., s.d. (vers 1950-60), 24 p., très belles ph.
fi It

MIEGE (J.L.)..
.

ft

LaCome

Nord-Est de l'Afrique", Encyclopedia

Ul1iversalis, 1978. Min. Col. - Obock et le protec~or~t de la CFS, 1896.

_ _ _ _ _ _ -La. CFS.. notice de présentation à l'usage des ém i grants, s.d. - CFS, 1940. Min. Coop. - Diibouti, 1978, 98 p. Min. F .O.M. - Notice illustrée sur la CFS, 1950, 23 p. tab!., ill., bibl., cartes. DF : 8° Br 1700. - Notice illustrée sur la CFS, 1955.
Missionnaires Capucins Rapport 1947 (Préfecture apostolique d'Ambaja, Madagascar,. Préfecture apostolique de Djibouti, Somalie Française), Strasbourg, impr. Nouvals, 1947, 16 p., fig. BN : 8° Lk Il 1423. MOUSSA ALI - "Djibouti: entre la myrrhe et les mythes", Arabies n° 22, oct. 1988, p. 50-63, tab!. Vision globale plutôt favorable. NA VARRE (P.).. "La CFS et Cheik Saïd, tenaille française en Mer Rouge", p. 127-134, 2 ph., Visions impériales, Arthaud, 1946, 237 p., ill. 46 p. L'auteur, un écrivain particulièrement prolifique sur l'Outre-Mer, passe en revue l'Empire colonial français, le deuxième au monde. Djibouti, estime-t-il, "devra se contenter de son rôle d'escale". BN : 16° Lk 9 1281. Notes doc. n° 1321, 28 avr. 1950, "La CFS", 21 p. DF : 4° Br 1269. l.b.id..s. n° 1854, 27 mars 1954, "La CFS". Ibid. n° 2774, 29 avr. 1961, "La CFS", 52 p., tabl., cartes. DF : 4° Br 1632. OBERLE (P.) - Afars et Somalis_ le dossier de Diibouti, Présence Africaine, 1971, 296 p., 3 cartes, 40 ph. (dont des portraits de politiciens), 1 grav., 1 précieux dictionnaire des responsables socio-politiques (109 notices biogr.), 1 bibI. bien composée, 8 ann. (renseignements statistiques). 10

-