Fiche de lecture Bérénice (résumé détaillé et analyse littéraire de référence)

Fiche de lecture Bérénice (résumé détaillé et analyse littéraire de référence)

-

Français
64 pages

Description

La collection « Fichebook » vous offre la possibilité de tout savoir de Bérénice de Jean Racine grâce à une fiche de lecture aussi complète que détaillée.


La rédaction, claire et accessible, a été confiée à un spécialiste universitaire.

Notre travail éditorial vous offre un grand confort de lecture, spécialement développé pour la lecture numérique. Cette fiche de lecture répond à une charte qualité mise en place par une équipe d’enseignants.


Ce livre numérique contient :

- Un sommaire dynamique

- La biographie de Jean Racine

- La présentation de l’œuvre

- Le résumé détaillé (scène par scène)

- Les raisons du succès

- Les thèmes principaux

- L'étude du mouvement littéraire de l’auteur

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 juillet 2014
Nombre de lectures 30
EAN13 9782367884462
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Extrait


Bérénice est la pièce de l’amour malheureux. Racine l’a voulue très simple du point de vue de l’intrigue. En effet, l’essentiel de la pièce concerne l’amour impossible qui embrase Titus et Bérénice. Au second plan se dessine un autre amour douloureux : celui d’Antiochus, fidèle ami de Titus, pour Bérénice.

À la suite de Titus, ces personnages nobles vont être confrontés, chacun à leur manière, au devoir, un devoir qui s’oppose à leur désir de bonheur. Titus doit choisir entre Rome et sa maîtresse, Bérénice doit choisir entre vivre sans Titus ou mourir, et Antiochus entre son rôle d’ami de Titus, son respect pour Bérénice, et son amour.

Ces décisions sont douloureuses à prendre, et chaque personnage va exprimer ses doutes et ses souffrances, soit dans des monologues, soit dans des dialogues avec les confidents qui semblent être là pour laisser s’épancher les âmes ou pour provoquer les confessions. Le spectateur est donc convié au spectacle de la « tristesse majestueuse » qui rend ces grands hommes si attachants.