Fiche de lecture Généalogie de la morale
20 pages
Français

Fiche de lecture Généalogie de la morale

-

Description

La collection Fichebook vous offre la possibilité de tout savoir du livre Génélogie de la morale de Friedrich Nietzsche grâce à une fiche de lecture aussi complète que détaillée.


La rédaction, claire et accessible, a été confiée à un spécialiste universitaire.


Notre travail éditorial vous offre un grand confort de lecture, spécialement développé pour la lecture numérique. Cette fiche de lecture répond à une charte qualité mise en place par une équipe d’enseignants.


Cet eBook contient :


- Un sommaire dynamique

- La biographie de Friedrich Nietzsche

- La présentation de l’œuvre

- Le résumé détaillé

- Les raisons du succès

- Les thèmes principaux

- L'étude du mouvement philosophique de l’auteur

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 juillet 2013
Nombre de lectures 66
EAN13 9782367882246
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Biographie de l’auteur Friedrich Wilhelm Nietzsche naît dans une famille de pasteurs en octobre 1844, à Röcken bei Lutzen, un petit village allemand. Son père décède alors qu’il a cinq ans, et son petit-frère âgé de deux ans décède six mois plus tard. Sa famille s’installe alors à Naumburg. Nietzsche vit avec sa mère, sa grand-mère et ses trois sœurs. De quatorze à dix-neuf ans, Nietzsche suit les cours du collège de Pforta. Il entreprend, à partir de 1864, des études de philologie et de théologie à l’université de Bonn. Il se distingue très rapidement en philologie et est nommé professeur à
l’université de Bâle dès 1869. Sa carrière universitaire dure dix ans : il se retire en 1879, la détérioration de son état de santé ne lui permet plus d’enseigner. Alors qu’il a 21 ans, Nietzsche découvre par hasard l’œuvre du philosophe Schopenhauer (1788-1860) :Le Monde comme volonté et comme représentation qui a sur lui une grande influence. Il rencontre le compositeur Richard Wagner (1813-1883) en 1869. Tous deux partagent une grande admiration pour Schopenhauer, et en outre, Nietzsche compose lui-même de la musique pour piano, chœur et orchestre depuis qu’il est adolescent. Il se développe entre les deux hommes une relation quasi-filiale
(Wagner est presque du même âge que le père de Nietzsche). Parmi les rencontres qui ont marqué la vie de Nietzsche, il faut également mentionner Lou Salomé (1861-1937), une brillante jeune fille russe, qu’il rencontre en 1882 et dont il tombe amoureux. Mais Lou refuse de transformer leur relation en histoire amoureuse, et Nietzsche ne peut trouver avec elle l’apaisement qu’il avait espéré. Il publie son premier livre en 1872, à l’âge de 27 ans :La Naissance de la tragédie. En 1878, il fait paraître Humain, trop humain, qui marque un tournant dans son style philosophique, ainsi que la fin de l’amitié avec Wagner. La santé de Nietzsche n’a jamais été très
bonne, et constitue pour lui un objet d’attention. Blessé lors de son service militaire, il connaît des complications lors de la guerre franco-prussienne (1870-1872) à laquelle il prend part. Il souffre régulièrement de migraines, de maux oculaires, de nausées. C’est la maladie qui le conduit à renoncer à son poste de professeur en 1879. Il commence alors une vie errante, voyage entre l’Allemagne, la Suisse, la France, l’Italie… C’est durant ces dix années, de 1879 à 1889 que Nietzsche publie ses œuvres majeures :Aurore(1880-1881), Le Gai Savoir(1881-1882),Ainsi parlait Zarathoustra(1883-1885),Par-delà le bien et le mal(1886),La Généalogie de la morale(1887),Ecce Homo(1888).
En janvier 1889, alors qu’il se trouve à Turin, Nietzsche voit un cheval que son cocher est en train de fouetter, se jette à son encolure et s’effondre. Après cette crise de démence, Nietzsche ne retrouvera jamais ses esprits. Il fait un bref séjour dans un sanatorium, puis il est soigné par sa mère, dans la maison où il a passé son enfance. Après la mort de sa mère en 1897, c’est sa sœur Élisabeth qui s’occupe de lui. Nietzsche meurt en août 1900.