Méthodologie de la dissertation

-

Livres
4 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 123
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0038 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Méthodologie de la dissertation (fiche -Terminale L - Terminale S - Terminale ES - Terminale STMG)
Rédiger une dissertation de philosophie peut semble r un exercice difficile, mais tout est dans laméthodeet lagestion du temps. Il faut savoir ne pas se précipiter etprendre le temps de la réflexionavant même d'écrire quoi que ce soit. Mais il ne faut pas non plus s'étendre dans un brouillon trop détaillé afin dese garder du temps pour la rédaction et la relecture.
1. La réflexion a. Analyser le sujet Il s'agit d'abord dedéfiniret d'expliquer chacun des termes du sujet, de façon à éviter tout contresens et tout hors-sujet, et à ne pas manquer la spécificité de la question posée.
Analyser la forme verbale interrogative du sujet pe rmet dereconnaître le genre de la question poséeet de savoir à quel type de sujet on a affaire : - sujetdéfinitionnel(« La science est-elle utile ? ») - question portant sur uneobligation(« Faut-il tout expliquer ? ») - question depossibilité(« Peut-on se connaître soi-même ? ») - question dedroits(« Peut-on faire tout ce qu'on veut ? »)
Il faut aussi faire attention au différentsadverbes(«nécessairement», «toujours», «surtout») ou auxrestrictions(«La langagen'est-ilqu'utile?») qui ajoutent des subtilités aux sujets.
Il est important ensuite de relever le terme princi pal, lanotion au programme(« Le langage »), d'en trouver unedéfinition simple et synthétique, sans l'épuiser néanmoins pour garder pouvoir en parler plus précis ément lors du développement. S'il y en a un, il faut aussi identifier leterme secondaire du sujet: il s'agit d'une notion mineure(« utile »), qui semble à première vue moins importante, mais qui donne sa spécificitéà la question. On peutanalyserce terme en le réutilisant dans une phrase plus simple et plus concrète (« Un instrument est u tile. »). Il ne faut pas hésiter à proposer alors unereformulation du sujetpour l'éclairer. b. Trouver une problématique La question posée par le sujet n'attendpas de réponse directedans le déroulé du devoir, mais il faut trouver une autre question, trouver un autre questionnement philosophique qui deviendra laproblématique. Une fois le sujet analysé et reformulé, il devient possible dedégager un problème interne. La dissertation sera alors la résolution progressivede ce problème et inversement la problématique en sera le fil conducteur.
Il s'agit en fait de relever unecontradictionplus ou moins implicite contenue dans la question, unparadoxequi fait obstacle à une réponse immédiate.