Admissions parallèles en écoles de commerce
103 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Admissions parallèles en écoles de commerce

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
103 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Les admissions parallèles : la bonne idée pour vous réorientez !


Les admissions parallèles, dites aussi " admissions sur titre " ou " admissions directes ", permettent chaque année à bon nombre de bac + 2 ou plus, d'accéder à des écoles de commerce réputées. Cet atout maître pour réussir votre réorientation et booster votre cursus est à ne pas négliger, quel que soit votre profil.

Que vous soyez titulaire d'un BTS, d'un DUT ou d'une licence professionnelle, et quelle que soit votre filière, ce guide vous permet d'envisager votre futur parcours scolaire grâce aux conseils des professionnels pour réussir votre admission en vous préparant efficacement aux tests d'entrées (TAGE MAGE, Passerelle, Tremplin etc.)

Les témoignages d'étudiants et de professeurs vous guident pour bien choisir votre future école.

Journalistes spécialisées, Jessica Gourdon et Éva Mignot connaissent les écoles de commerce sur le bout des doigts !


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 février 2020
Nombre de lectures 9
EAN13 9782360759187
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0100€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Les éditions de l’Etudiant sont éditées par les éditions de l’Opportun 16, rue Dupetit-Thouars 75 003 Paris
ISBN : 978-2-36075-918-7
Ce document numérique a été réalisé par Nord Compo .
Sommaire
Titre
Copyright
Introduction
Partie 1 - Découvrir les concours
Chapitre 1 - A-t-on des chances d'entrer dans une école de commerce sans passer par une prépa ?
 Entrer en première année ou en deuxième année d'école de commerce
 Des concours ouverts à tous les profils
 Pour les bacs généraux et les bacs technos
 Des épreuves généralistes
 Des concours accessibles à nombre d'étudiants
Chapitre 2 - Quelle est la meilleure formation pour entrer dans une école via les admissions parallèles ?
 Pas de profil type
 Quelques compétences à maîtriser
Chapitre 3 - Quels sont les principaux concours ?
 Le concours Passerelle
 Le concours Tremplin-Ecricome
 Le concours Ambitions +
Chapitre 4 - Quels sont les autres concours ?
 Les concours indépendants
 Le concours international
Chapitre 5 - À combien d'écoles faut-il se présenter ?
 Bien choisir ses écoles
 Bien choisir ses dates d'oraux
Chapitre 6 - Quand s'inscrit-on pour ces concours ?
 Des concours qui ont lieu tôt dans l'année
 Quelques concours en juillet et en septembre
Partie 2 - Réussir les concours d'entrée
Chapitre 7 - À partir de quand dois-je commencer les révisions ?
 En novembre pour Passerelle et Tremplin
Chapitre 8 - Les tests d'aptitude au management comme TAGE MAGE® sont-ils vraiment difficiles ?
 S'entraîner au maximum
 Des tests qui mesurent des compétences différentes
 Réviser quelques notions de mathématiques
 Aptitudes verbales et culture générale
La tactique à adopter
Chapitre 9 - En quoi consiste l'épreuve de synthèse demandée aux concours Passerelle et Tremplin ?
 Bien gérer son temps
 Construire sa synthèse
Chapitre 10 - Comment se préparer aux épreuves de langues ?
 Se préparer aux écrits
 Se préparer aux oraux
 Se préparer aux épreuves de seconde langue
Chapitre 11 - Au moment des oraux d'admission, qu'attendent les jurys ?
 Comme un entretien d'embauche
 Apprenez à parler de vous
 Renseignez-vous bien sur l'école où vous passez l'oral
 Préparez vos arguments
 Révisez l'actualité
 Quelques conseils pour les autres épreuves orales
Chapitre 12 - Pendant l'entretien de motivation, quelles sont les questions qui reviennent souvent ?
 Présentez-vous !
Qu'allez-vous apporter à l'école ?
 Quels sont vos qualités et vos défauts ?
 Pourquoi une école de commerce ?
 Avez-vous des questions à poser au jury ?
 Avez-vous déjà exercé des responsabilités ?
 Où vous voyez-vous dans dix ans ?
 Avez-vous déjà été confronté à un échec ?
Chapitre 13 - Comment dois-je m'habiller le jour de l'oral ?
 Pour les garçons
 Pour les filles
Partie 3 - Bien s'orienter
Chapitre 14 - Quelles sont les différences des écoles de commerce par rapport à la fac ?
 Une insertion professionnelle facilitée
 Des écoles très ouvertes à l'international
 Une vie associative dynamique
 Des études chères
 Des études très pratiques
 Les IAE, une voie à explorer
Chapitre 15 - Comment savoir si je suis vraiment fait pour des études en école de commerce ?
 Vous ne savez pas bien ce que vous voulez faire
 Vous avez envie d'international
 Vous voulez bien gagner votre vie
Vous avez envie d'études concrètes
 La vie de campus vous attire
Chapitre 16 - Les concours des admissions parallèles sont-ils plus faciles que ceux DE prépa ?
 Des taux de réussite moins élevés qu'en prépa
 Des candidats aux niveaux moins homogènes
 Une meilleure école ?
 Des épreuves plus accessibles
Chapitre 17 - Les concours des admissions parallèles, combien ça coûte ?
 L'inscription aux concours
Le coût des oraux
Chapitre 18 - Vaut-il mieux entrer en école de commerce à bac+2, bac+3/4 ou bac+5 ?
 Après un bac+2
 Après un bac+3/4
 Après un bac+5
Chapitre 19 - Peut-on entrer dans une école de commerce quand on n'est pas matheux ?
 Des candidats qui réussissent très bien
  Des épreuves spéciales pour les littéraires
 Avoir un certain goût pour les chiffres
Chapitre 20 - Quel est le profil des étudiants entrés via les admissions parallèles dans les meilleures écoles ?
 HEC
 ESCP Business School
 ESSEC
Chapitre 21 - Quelles sont les écoles où le nombre d'admis via les admissions parallèles est le plus élevé ?
 Un nombre de places qui dépend de la stratégie des écoles
Quelques tendances
Chapitre 22 - Comment puis-je choisir mon concours et mon école de commerce ?
 En vous informant sur chaque école
 Les labels, les accréditations, les classements
Partie 4 - Réussir ses études et bien s'intégrer
Chapitre 23 - Combien coûtent les études en école de commerce ?
 Des études chères
 Des solutions pour financer ses études
Chapitre 24 - L'alternance, comment ça marche ?
 Des avantages financiers et professionnels
 Un mode d'études très particulier
 Une insertion facilitée
Chapitre 25 - Si je ne réussis pas le concours, ai-je le droit de le retenter l'année d'après ou dois-je choisir une autre voie ?
 Repasser les concours
  Poursuivre dans une autre voie
Chapitre 26 - Peut-on passer les concours d'admissions parallèles après une prépa ?
 Impossible en fin de prépa HEC
 Impossible en fin de prépa littéraire
 Des concours ouverts aux autres prépas
Chapitre 27 - Les étudiants admis via les admissions parallèles s'intègrent-ils bien ?
 Des étudiants bien accueillis
 Des cours spécifiques
 Une intégration plus ou moins facile
 Plus facile en première année qu'en deuxième année
Chapitre 28 - Les stages de préparation pour les admissions parallèles sont-ils efficaces ?
 Utiles pour s'entraîner en temps réel...
 ... Mais pas inévitables
 D'autres manières de se préparer
Chapitre 29 - Les entreprises font-elles une différence entre les étudiants passés par une prépa et ceux passés par les admissions parallèles ?
 La formation postbac, un atout à valoriser
 Quelques entreprises très élitistes
 Les stages avant tout
Chapitre 30 - Les week-ends d'intégration sont-ils obligatoires ?
 Jamais obligatoires
L'alcool omniprésent
 Du bizutage ?
 De plus en plus de prévention
Chapitre 31 - Est-il possible d'entrer en admissions parallèles dans les écoles de commerce qui recrutent directement après le bac ?
 Plusieurs types d'écoles postbac
 Des écoles de même niveau que les écoles postprépa
Introduction


Les guides de l’Etudiant répondent à vos questions sur l’orientation. À partir d’une méthode simple : vous écouter.
Vous le constaterez aisément, les questions qui structurent ce livre sont les vôtres. Nous les avons récoltées au cours des conférences organisées sur ce thème lors de nos divers salons, partout en France, et dans les forums ouverts sur www.letudiant.fr . Pour y répondre, nous nous sommes appuyés sur l’expérience d’enseignants, de responsables de formation, mais aussi sur les témoignages d’étudiants ou de professionnels. Pour vous guider au mieux, nous avons complété le texte de repères utiles : les principaux points à retenir, des références à d’autres publications, des liens Internet... Dans un même ouvrage sont ainsi rassemblés tous les ingrédients qui vont vous permettre d’amorcer votre réflexion.
Parallèlement à cette lecture, vous pouvez suivre sur www.letudiant.fr les dernières évolutions des filières ou des métiers qui vous intéressent. Ce suivi est fondamental. Vous le savez : bien s’orienter, c’est d’abord bien s’informer. Parce que l’univers des formations est d’une redoutable complexité. Parce que la richesse des filières demeure, pour beaucoup, un trésor caché. Parce que la puissance des représentations est parfois terrifiante et qu’elle stérilise l’imagination.
Ce livre est donc une porte d’entrée. À vous d’enrichir votre projet en rencontrant des étudiants et des responsables de formation, dans leurs établissements ou lors des manifestations qui ponctuent l’année – l’Etudiant en organise plus de 90 sur l’ensemble du territoire. À vous de piocher dans notre liste d’établissements (plus de 5 000 !) en vous connectant sur www.letudiant.fr pour découvrir leurs offres en détail. À vous aussi de confronter vos projets à vos capacités, vos désirs à la réalité, et si ces désirs vous semblent flous ou difficilement formulables, prenez conseil auprès de spécialistes (les nôtres vous aident de manière individualisée à travers l’offre « l’Etudiant Coaching Orientation »).
 
Bonne lecture, et à bientôt !
Partie 1
Découvrir les concours


Si vous vous rendez compte au cours de vos études que vous n’avez pas choisi la formation qui vous convient, que vous regrettez de ne pas avoir passé les concours d’école de commerce post-bac ou de ne pas être entré en classe préparatoire, sachez que rien n’est jamais trop tard ! Plus méconnus que leurs homologues post-classe préparatoire ou post-bac, les concours d’admissions parallèles (aussi appelés concours d’admission sur titre) permettent eux-aussi d’entrer dans une grande école de commerce.
La plupart des écoles en organisent. Ils sont accessibles après un BTS, un DUT, une licence ou un master. Ils peuvent être communs à plusieurs business schools ou propres aux établissements. Dans cet ouvrage, nous vous faisons découvrir cette voie parallèle et les différents concours auxquels vous pourrez vous confronter si vous cherchez absolument à intégrer une école de commerce.



CHAPITRES
1. A-T-ON DES CHANCES D’ENTRER DANS UNE ÉCOLE DE COMMERCE SANS PASSER PAR UNE PRÉPA ?
2. QUELLE EST LA MEILLEURE FORMATION POUR ENTRER DANS UNE ÉCOLE VIA LES ADMISSIONS PARALLÈLES ?
3. QUELS SONT LES PRINCIPAUX CONCOURS ?
4. QUELS SONT LES AUTRES CONCOURS ?
5. À COMBIEN D’ÉCOLES FAUT-IL SE PRÉSENTER ?
6 QUAND S’INSCRIT-ON POUR CES CONCOURS ? 
Chapitre 1
A-t-on des chances d’entrer dans une école de commerce sans passer par une prépa ?


En dehors du recrutement d’étudiants issus des classes préparatoires, toutes les écoles de commerce ont mis en place des concours d’admissions parallèles.
Entrer dans une école de commerce via les admissions parallèles (aussi appelées « admissions directes » ou « sur titres ») était autrefois l’exception. Mais cette voie tend à devenir la norme : les deux tiers des diplômés des grandes écoles de commerce ont pris ce chemin pour intégrer une ESC (école supérieure de commerce). Plus de 10 000 places sont ouvertes dans les grandes écoles de commerce par cette voie chaque année.

 Entrer en première année ou en deuxième année d’école de commerce
Grâce à ces concours, vous pourrez entrer soit en première année, soit en deuxième année des écoles post-classe préparatoire (la scolarité dure trois ans), selon le concours passé et votre niveau d’études. Toutefois, la proportion d’étudiants entrés via ces concours varie beaucoup d’une école à l’autre. Dans certains établissements, ces étudiants représentent moins de 15 % d’une promotion. Dans d’autres, cette part peut atteindre 80 % ! Ainsi, à l’ESSEC (École supérieure des sciences économiques et commerciales), 30 % de tous les nouveaux admis au programme Grande École à la rentrée 2018 étaient issus d’autres concours que ceux réservés aux prépas. À l’INSEEC, cette proportion atteint 82 % ! Notez que le palmarès des grandes écoles de l’Etudiant (disponible en ligne) vous permet de savoir, pour chaque école, quelle est la proportion d’élèves qui ont été admis par cette voie, et de réaliser un classement en utilisant ce critère. Bref, chaque école fait ses choix, mais une chose est sûre : toutes, même les plus prestigieuses, ont mis en place des procédures pour recruter des élèves en dehors des classes préparatoires.

 Des concours ouverts à tous les profils
Les concours des admissions parallèles sont ouverts aux étudiants de niveau bac+2 au minimum, issus de tous types de filières : littéraires, technologiques, scientifiques, commerciales... À l’origine, ces concours ont été conçus pour diversifier les profils d’élèves, c’est pourquoi ils sont destinés à des étudiants issus de cursus variés. Certaines écoles (EM Lyon, Audencia, ESCP Business School, HEC) ne recrutent qu’après de bac+3, et l’ESSEC à bac+4 uniquement.
Les candidats qui réussissent ces concours viennent de BTS (brevet de technicien supérieur), de DUT (diplôme universitaire de technologie), de licences ou de masters universitaires (droit, économie, histoire, lettres, sciences), d’écoles de commerce postbac en trois ans, d’instituts d’études politiques, d’écoles d’ingénieurs...

 Pour les bacs généraux et les bacs technos
Si la majorité des admis ont décroché un bac général (ES et S avant tout), on trouve aussi un nombre important de bacheliers STMG. C’est le cas de Steven, qui a intégré La Rochelle Business School via le concours Passerelle après un DUT Techniques de commercialisation. Une fois admis, grâce notamment à sa grande aisance à l’oral, il n’a eu aucun problème pour s’adapter aux exigences d’une grande école. « La grande différence entre les étudiants issus de prépa et ceux issus des admissions parallèles, c’est que les premiers ont une capacité d’apprentissage très importante et rapide. Nous, nous avons l’avantage d’avoir plus d’expérience professionnelle : souvent, nous entrons en école de commerce après avoir fait quelques mois de stages pendant nos deux premières années d’études. Ce qui n’est pas souvent le cas chez les élèves de classe préparatoire », justifie Steven. D’autant que les étudiants qui viennent comme lui de BTS ou de DUT dans le domaine commercial ont souvent des bases en management ou en marketing. « Au fil de la scolarité, tout cela se régule et on ne perçoit plus de différence », complète le jeune homme.

 Des épreuves généralistes
Le programme des épreuves est très généraliste. La plupart des écoles demandent au candidat de passer un test d’aptitude au management (Tage 2 ou TAGE MAGE®). Il s’agit de QCM (questionnaires à choix multiple) qui visent à mesurer vos capacités de raisonnement logique, votre connaissance de la langue française et votre aptitude à résoudre des problèmes simples rapidement. Une épreuve de langue et une autre de synthèse de documents viennent souvent compléter l’ensemble. À la place du test d’aptitude au management, le concours Passerelle prévoit une épreuve « à option », qui permet de valoriser les formations initiales suivies par les candidats : droit, mathématiques, culture générale et littérature, espagnol, négociation commerciale... Sachez aussi que la quasi-totalité des écoles imposent un oral d’anglais, tandis que certaines organisent également une épreuve de seconde langue à l’oral. Enfin, l’épreuve clé est un entretien général de motivation, qui vise à mesurer l’adéquation de votre profil avec des études en école de commerce, vos qualités d’expression et votre culture générale.

 Des concours accessibles à nombre d’étudiants
Intégrer une école de commerce via les admissions parallèles est à la portée de beaucoup d’étudiants. Si le volume de candidats a eu tendance à gonfler fortement ces dernières années, le nombre de places a lui aussi augmenté. À titre d’exemple, dans le cadre du concours Passerelle 1, près de 8 étudiants sur 10 sont admissibles pour passer les oraux dans au moins une école. 40 % des inscrits aux concours Passerelle 1 et Passerelle 2 intègrent une école de commerce. Le concours Tremplin est légèrement plus sélectif : en 2018, un candidat sur trois a intégré une école membre d’Ecricome.

À retenir

1\ Les admissions parallèles dans les grandes écoles de commerce sont de plus en plus fréquentes.
2\ Ces concours sont ouverts aux bac+2 au minimum et à tout type de profils.
3\ La quasi-totalité des écoles impose un oral d’anglais.
Chapitre 2
Quelle est la meilleure formation pour entrer dans une école via  les admissions parallèles ?

Il n’existe pas de « meilleure » formation pour réussir les concours des admissions parallèles. Ces épreuves ont justement été créées pour accueillir des candidats de profils variés.

 Pas de profil type
Tous les étudiants bac+2 ou bac+3 ont potentiellement leurs chances. Reste que ces épreuves attirent certains types d’étudiants plutôt que d’autres. La grande majorité des jeunes qui se présentent à Passerelle sont issue des filières économiques ou commerciales (DUT techniques de commercialisation ou gestion des entreprises et des administrations, BTS management des unités commerciales ou négociation relation clients, etc.). On trouve aussi des candidats inscrits en licence ou master de droit, de sciences, de sciences éco, ou dans les filières communication/publicité.
À titre d’exemple, au concours Passerelle 1 de 2018 (réservé aux bac+2), 85,2 % étaient issus de formations commerciales (Bachelor, DUT, BTS, licence 2), 7,9 % de filières juridiques, littéraires ou scientifiques. Pour le concours Passerelle 2 (réservé aux bac+3 ou bac+4), ces proportions étaient respectivement de 78,7 % et 8,1 %.
Au concours Tremplin 1, un peu plus exigeant que Passerelle, on retrouve le même type de profils. Les titulaires de DUT et de L2 sont cependant davantage représentés que les BTS parmi les admis. Ainsi, à Tremplin 1 (réservé aux bac+2), en 2018, 46,65 % des admis étaient titulaires d’un DUT et 31,9 % d’une licence 2, contre 13,7 % d’un BTS. Pour les écoles les plus cotées (HEC, ESSEC), les admis ont souvent des profils bac+5 et viennent avant tout des écoles d’ingénieurs, d’IEP (institut d’études politiques) ou de masters universitaires en droit ou en sciences économiques.

 Quelques compétences à maîtriser
S’il n’existe pas de formation idéale pour préparer les concours des admissions parallèles, certains prérequis sont nécessaires afin de réussir ces épreuves.
Tout d’abord, il faut savoir s’exprimer correctement à l’écrit et entraîner son esprit de synthèse, afin de valider l’épreuve d’analyse de documents. Les épreuves comportent aussi des tests d’aptitude (TAGE MAGE®), qui requièrent d’avoir certaines compétences en mathématiques (niveau classe de troisième). Vous devrez aussi vous tenir au courant de l’actualité, afin de répondre aux questions de culture générale.
Mieux vaut aussi être à l’aise en anglais : un très bon niveau de terminale est un minimum, beaucoup d’écoles exigent un niveau supérieur. Certaines ESC (toutes celles du concours Tremplin et quelques écoles de la banque Passerelle) imposent, lors des oraux, une seconde langue étrangère. Enfin, les écoles sont très attentives à l’expression orale des candidats, à leur façon de se présenter et de « se vendre » lors de l’entretien de personnalité.
Chapitre 3
Quels sont les principaux concours ?


Plusieurs concours permettent d’intégrer les écoles de commerce via les admissions parallèles. Certaines écoles recrutent ensemble, par le biais de banques d’épreuves communes. Il existe trois principaux concours : Passerelle, Tremplin et Ambition +. D’autres écoles organisent leur propre recrutement.

INFOS PLUS

Sur le même sujet, lire aussi le chapitre  4 .

 Le concours Passerelle
Le concours Passerelle est celui qui offre le plus de places et rassemble le plus de candidats. Cette banque d’épreuves permet d’intégrer 10 écoles : Burgundy School of Business, EDC Paris Business School, EM Normandie, EM Strasbourg, Grenoble École de Management, Groupe ESC Clermont, ICN Business School, Institut Mines-Télécom Business School, Montpellier Business School, La Rochelle Business School. Depuis 2020, trois écoles ont quitté la banque d’épreuves : Rennes School of Business et l’EM Strasbourg qui ont rejoint Tremplin, et l’ESC Pau qui a choisi de mettre en place son propre concours indépendant. Toutes ces écoles conduisent à un diplôme visé bac+5, conférant le grade de master, un label gage de qualité délivré par l’État.
Le concours Passerelle 1, réservé aux titulaires d’un bac+2, permet d’intégrer la première année de l’école (1 605 places en 2018). Et le concours Passerelle 2, pour les bac+3/4, vous donne la possibilité d’accéder directement en deuxième année (1 555 places en 2018). 1

POUR EN SAVOIR PLUS

Consultez www.passerelle-esc.com .

Les épreuves concernent toutes les écoles
Le concours Passerelle est désormais digitalisé : les étudiants amènent leur propre ordinateur pour passer les épreuves écrites. Au moment des écrits, les étudiants sont candidats à toutes les écoles. Les épreuves, organisées dans 34 centres d’examen en France ainsi qu’à Casablanca et Londres, sont composées d’une synthèse de dossier (deux heures), d’une épreuve d’anglais (QCM d’une heure quinze), d’une épreuve à option (12 possibilités dont espagnol, droit, sport et société, géopolitique, négociation commerciale, calcul et raisonnement...).

Des coefficients différents selon les écoles
Pour ces épreuves écrites, chaque ESC possède ses propres coefficients. À titre d’exemple, Burgundy School of Business et l’IMT Business School sont celles qui sont les plus exigeantes sur le niveau d’anglais des candidats (coefficient 10 pour Passerelle 1). Pour South Champagne Business et Grenoble École de Management, cette épreuve est moins décisive (coefficient 6).
Chaque candidat obtient donc aux écrits une note différente pour chaque école. Ensuite, ces dernières fixent une « barre » d’admissibilité (note minimale). Grenoble Ecole de Management la plus convoitée de la banque Passerelle, est celle qui fixe la « barre » la plus élevée. Ce système fait que vous pouvez très bien être admissible à toutes les écoles, à quelques-unes, ou à aucune. À vous ensuite de choisir quelles sont celles où vous souhaitez vous porter candidat pour les oraux : vous avez une dizaine de jours pour faire votre choix. En effet, les épreuves orales sont organisées dans chaque ESC. En moyenne, chaque étudiant de Passerelle passe les oraux dans trois ou quatre établissements différents. Mais certains vont jusqu’à six ou sept.

Des oraux spécifiques dans chaque ESC
À chaque fois, vous devrez passer un entretien de personnalité avec un jury, qui cherchera à évaluer votre motivation, vos capacités d’expression et d’argumentation.
Vous passerez aussi un oral d’anglais (une épreuve à ne passer qu’une fois, la note comptant pour toutes les ESC où vous êtes admissible). Certaines écoles (Burgundy School of Business, Grenoble École de Management, ICN Business School, Institut Mines-Télécom Business School, Montpellier Business School) organisent aussi une épreuve obligatoire de seconde langue.
Il est à noter également que les étudiants qui sont à l’étranger au moment des oraux peuvent passer les épreuves par Skype.

Inscriptions entre novembre et mars
Pour vous inscrire à ces épreuves, vous devrez vous y prendre tôt dans l’année : les dossiers sont à remplir entre novembre et avril. Les frais d’inscription pour 2020 sont de 190 euros pour les écrits (gratuit pour les boursiers) et de 30 euros pour chaque école où vous présenterez les oraux (demi-tarif pour les boursiers). Les épreuves écrites sont organisées mi-avril. Les oraux se déroulent entre la fin du mois de mai et mi-juin, et les résultats définitifs sont connus au début du mois de juillet.

Des stages de préparation
Le concours Passerelle organise chaque année, entre janvier et mars, des journées de préparation gratuites, avec distribution d’annales et explications des épreuves par des professeurs. Ces journées sont pro posées dans une vingtaine de villes et notamment dans chacune des écoles membres.

POUR EN SAVOIR PLUS

Consultez www.passerelle-esc.com .

 Le concours Tremplin-Ecricome
Le concours Tremplin-Ecricome rassemble désormais quatre écoles : Kedge Business school (école issue de la fusion de BEM Bordeaux et EUROMED Marseille), Neoma Business school (issue de la fusion de Rouen Business School et de Reims Management School) et, depuis 2020, Rennes School of Business et l’EM Strasbourg. Jusqu’à présent, le concours Tremplin-Ecricome était un peu plus sélectif que Passerelle. Depuis l’arrivée des deux établissements, le niveau est un peu plus hétérogène qu’auparavant : si les trois premières ont à la fois les deux grands labels reconnus à l’international que sont EQUIS et AACSB, l’EM Strasbourg ne dispose pas encore du premier.

POUR EN SAVOIR PLUS

Consultez www.ecricome.org .

Deux niveaux de recrutement
Deux niveaux de recrutement existent : Tremplin 1 (réservé aux bac+2) pour entrer en première année et Tremplin 2 (pour les bac+3/4) pour intégrer la deuxième année. En 2019, Tremplin 1 offrait 515 places à répartir entre les deux écoles, KEDGE et NEOMA, tandis que Tremplin 2 en proposait 895. En 2020, avec l’arrivée des deux nouvelles écoles, le nombre de places a fortement augmenté : 820 pour Tremplin 1, 1275 pour Tremplin 2.
Les épreuves écrites sont composées d’une synthèse de documents, d’une épreuve d’anglais (QCM d’une heure trente) et d’un test d’aptitude (Tage 2 pour Tremplin 1, TAGE MAGE pour Tremplin 2). Au lieu de la synthèse de textes, les candidats à Tremplin 2 ont affaire à une analyse de textes comparés portant sur le thème de la société et le monde de l’entreprise et du travail. Il s’agit pour les étudiants « d’identifier la problématique commune aux textes et d’y répondre par un développement structuré. Les candidats seront évalués sur leur capacité à comprendre le thème et les problèmes communs aux documents et à restituer fidèlement les idées du dossier, à organiser les éléments d’un débat dans un plan cohérent et à s’exprimer dans une langue claire et correcte », indique la banque d’épreuves. Pour Tremplin 1, les candidats devront rédiger une note de synthèse, c’est-à-dire un résumé à partir de plusieurs documents, assorti d’une réflexion personnelle sur le thème abordé. À l’oral, vous devrez passer une épreuve d’anglais, un entretien général de motivation et une épreuve de seconde langue obligatoire pour Tremplin 1, facultative pour Tremplin 2. À noter : des annales sont disponibles en ligne, sur le site du concours Tremplin. Écricome a mis en place sur son site Internet une plateforme d’entraînement réservée aux candidats, avec des vidéos pour chaque épreuve (mode d’emploi, conseils de préparation, etc.), des fiches de révision, des exercices spécifiques et une application mobile. Ecricome organise aussi des sessions Facebook Live en février et mars pour se préparer aux épreuves.

Inscriptions de décembre à mars
Les inscriptions se déroulent entre décembre et mars. Les épreuves écrites sont organisées dans 17 centres d’examen pour Tremplin 1 et 19 pour Tremplin 2, en France ou à l’étranger (Londres, Casablanca). Elles ont lieu mi-avril, tandis que les oraux se déroulent entre fin mai et début juin dans chacune des écoles. En 2020, l’inscription à Tremplin s’élève à 230 euros (30 euros pour les boursiers) si le candidat a déjà passé le Tage 2 ou le TAGE MAGE, et à 295 euros (95 euros pour les boursiers) si le candidat doit passer le test d’aptitude au management.

 Le concours Ambitions +
Le concours Ambitions + est un concours commun, lancé en 2014. Il permet d’intégrer, à partir de bac+2, quatre écoles de commerce parisiennes délivrant des diplômes de grade master : l’IPAG, l’EBS, l’ESCE et Paris School of Business (ex-ESG [École supérieure de gestion]). Les candidats s’inscrivent en ligne à l’une des six sessions proposées (de janvier à septembre). Les épreuves écrites, organisées sur une demi-journée, sont communes, mais chaque école applique ses propres coefficients. En revanche, les épreuves orales sont spécifiques à chaque école. Le concours est organisé à Paris, Lyon et Nice. Il se compose d’une épreuve de créativité en trois parties évaluant trois compétences managériales (la force de proposition, la qualité d’écoute, la capacité de conviction) d’une épreuve d’anglais (essai et QCM) et d’une épreuve de synthèse de documents portant sur l’actualité. Chaque école place des coefficients différents dans chacune de ces épreuves. Si vous êtes admissible, vous serez ensuite convoqué à des épreuves orales. Ces épreuves orales dépendent de chaque école, et chacune est libre d’ajouter un entretien de groupe.

À retenir

1\ Le concours Passerelle concerne 10 écoles.
2\ Le concours Tremplin rassemble 4 écoles.

POUR EN SAVOIR PLUS

Consultez www.concours-ambitions.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents