//img.uscri.be/pth/20d7ab327b70e62b50edabdf17bb2768789b621a
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 20,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Paulo Freire

De
262 pages
Au-delà de nos répétitifs "méthode Paulo Freire", "conscientisation" et "pédagogie bancaire", qui est Paulo Freire ? Qu'en est-il de sa pensée ? Le présent ouvrage étudie la composition syncrétique de sa pensée, ses tensions, ses paradoxes et apporte une analyse de la pensée freirienne à même d'élargir les lectures du pédagogue dans le contexte francophone. Plus largement, il s'agit d'une réflexion plus conceptuelle sur les spécificités de la pensée pédagogique, de sa réception et du voyage des idées.
Voir plus Voir moins
OUssàmà NaOuar
PAULO FREIRE
FigURes dU pédàgogUe, imàginàiRe dU pédàgogiqUe
Préface d’Alain Kerlan
PAULO FREIRE
Figures du pédagogue, imaginaire du pédagogique
Pédagogie : crises, mémoires, repères Collection dirigée par Loïc Chalmel, Michel Fabre, Jean Houssaye et Michel Soëtard La collection « Pédagogie : crises, mémoires, repères » répond à un triple objectif : 1 - Elle se propose de soumettre à la réflexion théorique les problématiques et les situations de crise qui agitent le monde pédagogique. 2 - Elle vise à vivifier les mémoires historiques capables d'éclairer le pédagogue pour l'action présente. 3 - Elle entreprend de décrypter les repères philosophiques, éthiques, politiques qui portent le pédagogue en avant des réalités. Dernières parutions WEISSER Marc,Le chercheur, sa recherches, ses méthodes. De quelques questions épistémologiques aux Sciences de l’Éducation, 2014. UBRICH Gilles,La méthode intuitive de Ferdinand Buisson : histoire d’une méthode pédagogique oubliée, 2014. KOHAN Walter Omar,Socrate : enseigner, ce paradoxe, 2013. CHALMEL Loïc (coord.),Espaces et dispositifs en éducation, 2013. RUOLT Anne,Louis-Frédéric François Gauthey (1795-1864), pasteur et pédagogue, 2013. FIRODE Alain,Théorie de l’esprit et pédagogie chez Karl Popper, 2012. HUBERT Bruno,Faire parler ses cahiers d’écolier, 2012. VINCENT Hubert,Le peuple enfant et l’école, Pourquoi pas Alain ?2012. CHALMEL Loïc,Pestalozzi : entre école populaire et éducation domestique, 2012. SOETARD Michel,Penser la pédagogie. Une théorie de l’action, 2011. JACOMINO Baptiste,Alain et Freinet. Une école contre l’autre ?, 2011. BILLOUET Pierre,L'éducation scripturale. De la plume au clavier,2010. JANNER-RAIMONDI Martine,Surgissements démocratiques à l'école primaire. Analyse de conseils d'élèves, 2010. TROUVE Alain,Penser l'élémentaire. La fin du savoir élémentaire à l'école ?, 2010. BILLOUET Pierre (coord.),Figures de la magistralité. Maître, élève et culture, 2009. CHARBONNIER Sébastien,Deleuze pédagogue. La fonction transcendan-tale de l'apprentissage et du problème, 2009.
Oussama Naouar PAULO FREIRE
Figures du pédagogue, imaginaire du pédagogique
Préface d’Alain Kerlan
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-04019-6 EAN : 9782343040196
À mon père, nomade accidentel Et à mon grand-père, aristocrate impétueux
Remerciements
Je tiens à remercier en tout premier lieu Alain Kerlan. Il a été le maître et l’ami qui a su accompagner la longue progression qui m’amène à proposer cet ouvrage. Son regard attentif et son compagnonnage dévoué m’ont été précieux, mais plus que cela, il a toujours su trouver les conseils, les judicieuses remarques et les paroles réconfortantes quand le cœur se serrait et que le genou venait à fléchir. De même, je remercie André Robert pour ses encouragements amicaux et son soutien sans faille durant toutes ces années. Il a été l’un des principaux artisans, avec Menga Ludke, des liens que j’ai construits avec le Brésil. Que mes remerciements aillent également à mon cher ami Jean-Luc Richard et à ses parents, François et Monique, qui m’ont offert un espace de travail dans leur domicile. Enfin, je remercie, tendrement, Annaëlle Richard pour sa relecture attentive, ses précieux commentaires et ses encouragements.
7
PRÉFACE Par la grâce du travail qu’y accomplit l’auteur, le lecteur tient désormais entre ses mains le premier et seul ouvrage en langue française qui donne à saisir dans sa globalité et la diversité de ses dimensions l’œuvre de Paulo Freire. L’œuvre donc d’un pédagogue de premier plan, le seul sans doute qui ait nourri et continue pour une part de nourrir à l’échelle mondiale l’espérance d’un paradigme alternatif en éducation. Au terme de sa lecture de l’ouvrage d’Oussama Naouar, chaque lecteur aura assurément découvert sous le nom bien connu de Paulo Freire, sous ce nom trop bien connu à certains égards, tant cette notoriété fait paradoxalement écran à la pleine entrée dans l’œuvre, autre chose que les quelques concepts auxquels elle se trouve trop souvent réduite. Ici, enfin, la « pédagogie bancaire » ou la fameuse « conscientisation » accèdent aux horizons qui leur donnent sens et les interrogent. Relativement à l’œuvre totale, peu d’ouvrages de Paulo Freire ont été traduits en langue française. Et c’est l’un des mérites et des apports de ce livre que d’asseoir ses analyses sur la lecture des textes originaux, en langue portugaise et en langue anglaise, textes auxquels n’avait jamais pu accéder le lecteur francophone. Ce mérite en entraîne aussitôt un autre, non négligeable. La France n’était jamais réellement entrée dans les études freiriennes, si l’on désigne par ce terme « études » une histoire des idées savante, érudite, comme ont pu en bénéficier d’autres pédagogues. C’était une lacune, mais elle devient, avec cet ouvrage, un atout. La réflexion demande du temps, et une certaine distance ; les circonstances ont réuni ces conditions. La distance offerte permet à l’auteur de se tenir sur une ligne qui le prémunit de la tentation apologétique à laquelle cèdent souvent les « disciples » de Freire ; il ne participe pas de ce « cercle de la reconnaissance », selon le concept que Oussama Naouar emprunte à la sociologie de l’art. Il échappe tout autant à ce qui ne vaudrait guère mieux, une critique empressée, injuste, et inéluctablement biaisée tant qu’elle ignore la consistance des tensions propres à l’œuvre de Freire, et ce qu’on pourrait appeler avec l’auteur « la cohérence de ses incohérences ». Voilà pourquoi ce livre contribue ainsi de façon exemplaire à la constitution d'une histoire des idées éducatives exigeante, éloignée des slogans qui en tiennent trop souvent lieu, qu'il s'agisse d'un pédagogue aussi considérable que Paulo Freire, ou de toute autre figure. Une histoire des idées éducatives exigeante comporte nécessairement une dimension déconstructive, et c'est l'une des leçons de l'ouvrage d'Oussama Naouar. Il ne
9