//img.uscri.be/pth/1a99db43bd438b9cfa7e896856b9158886507558
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

PROFESSEURS, L'ORIENTATION C'EST AUSSI VOTRE AFFAIRE

De
130 pages
A l’école, l’orientation semble aller de soi, comme s’il s’agissait d’un processus « naturel ». L’école joue un rôle de « médiation » entre la vie des familles et celle des sociétés, elle influence les choix des élèves qui lui sont confiés. Les enseignements dont chaque professeur est porteur tendent à assurer une certaine égalité devant les besoins socio-économiques et les rapides évolutions dont font l’objet les organisation du travail. Or les donnes évoluent et il n’est plus du tout sûr que le processus « naturel » assure l’égalité devant le choix professionnel. D’où la nécessité de développer chez chacune et chacun les compétences à s’orienter et cela tout au long d’une vie professionnel caractérisée par le changement. Ce livre propose des moyens concrets d’accompagnement des jeunes.
Voir plus Voir moins

Danielle FERRE Jean-Marie QUIESSE

PROFESSEURS

L'ORIENTATION

C'EST AUSSI

VOTRE AFFAIRE
Guide pratique accompagné

d'un glossaire

Préface de Jérôme Chapuisat

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris France

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino ITALIE

DES MEMES AUTEURS

ORIENTATION-LYCEE, METHODE DanÎel1e FERRE (éd.) Gilles GUST AU Régine-Eva PENISSON-KLEINHANS Philippe ROQUIGNY

D'ORIENTATION

ACTIVE

Avec la collaboration de Jean-Marie QUIESSE Préface de Robert DENQUIN PARIS, L'HARMATTAN, 2000

« Ta vie est une histoire Qui déjà peut se lire. Mais je te demande de croire Que tout reste à écrire» Nicky, élève.
Agendas, cahiers de textes et agendas d'adolescents

Nous souhaitons remercier pour le regard critique et constructif qu'ils ont bien voulu porter sur cet ouvrage Josiane Bastide, Michel Bourguet, Olivier BruneI, Pierre Koest, Régine-Eva Pénisson-Kleinhans et Philippe Roquigny. Nous remercions également pour leur précieuse contribution Barraud, Sophie Juanchich et Chantal Sciabbarrasi. Nous remercions enfin, pour son soutien, notre éditeur Denis Pryen. Jean

SOMMAIRE

Préface (p. 9)

Introduction (p. Il)

1 Vous avez de l'influence (p. 14)

2 Vous n'êtes pas seul(e) (p. 18)

3 Les disciplines concourent à l'orientation (p. 24)

4 Apprendre et s'orienter: deux pôles d'équilibre (p. 29)

5 Naviguer entre les sources d'information pour l'orientation (p. 34)

6 La séance à réaliser avec les élèves: « S'informer sur les études et les métiers» (p. 41)

7 Pour y voir plus clair dans le système (p. 58)

7

8 Les élèves sont-ils déjà pré-orientés? (p. 63)

9 Du rêve au projet: un accompagnement indispensable (p. 69)

10 Assurer l'égalité devant les choix (p. 77)

Il Ailleurs en Europe (P. 82)

« LES PLUS» (p. 90)

.

Vous-même à 15 ans... L'arbre généalogique professionnel Orientation-Lycée, méthode d'orientation active Pour aller plus loin: sites et portail Internet Pour aller plus loin: outils pédagogiques Glossaire

. .
. .

.

Bibliographie (p. 128)

8

Préface
Cet ouvrage est le fruit de nombreuses années d'expériences menées avec des équipes éducatives. Les professeurs y apparaissent comme des acteurs quotidiens essentiels pour l'orientation des élèves puisque l'école, selon le mot de Jean Jaurès «ne prolonge pas la vie des familles mais prépare celle des sociétés ». Ces sociétés changent très vite pour s'adapter aux nouvelles conditions économiques et sociales, aux évolutions sciêntifiques et techniques, mais aussi aux transformations induites par la construction de l'Union Européenne. Ainsi, préparer les élèves à s'orienter tout au long de la vie devient l'objectif de tout système éducatif, la mission de tous les professeurs et pas seulement celle des professionnels de l' orientation. L'ambition de l'Ecole doit être d'offrir à chacun les plus grandes chances de réaliser son projet personnel. Pour cela, trois conditions spécifiques doivent être réunies: l'égalité dans l'accès à l'information; la liberté devant les choix d'orientation scolaire et professionnelle; l'efficacité des dispositifs d'aide de conseil et d'accompagnement indispensables. Ce n'est qu'à ce prix que peuvent être corrigées les inégalités économiques et culturelles qui menacent de désagréger le tissu social. 9

L'orientation ne peut se réduire à une procédure administrative en trois phases successives dites d'information, d'orientation puis d'affection. Ce triptyque bureaucratique a fait de l'affection la seule partie visible de 1'.orientation. Demandez donc àun élève ou à sa famille ce que signifie «être orienté»? Il contribue en outre à cautionner des inégalités grandissantes devant l'orientation, en ne profitant qu'à certains qu'il faut bien appeler les bénéficiaires de véritables « délits d'initiés ».La politique d'orientation est au cœur du projet de démocratisation réelle du système éducatif. La démarche que proposent Danielle Ferré et Jean-Marie Quiesse est une réponse pédagogique claire et adaptée à ces questions. Elle concourt grandement à la promotion de chaque élève au sein de la collectivité en complétant l'apport des champs disciplinaires. La transmission des connaissances dont vous, professeurs, êtes porteurs et qui peuvent être puisées au cœur même de vos disciplines ou de vos pratiques pédagogiques prend toute sa valeur dans la façon dont chaque élève la relie à son propre devenir. Le Directeur de l' Onisep Jérôme CHAPUISA T Recteur d'académie

10

« Rendre l'élève acteur de son orientation»

v ous ne voulez pas orienter vos élèves et vous avez bien raison si cela consiste à leur dire ce qu'ils doivent choisir. Mais au fait qu'est-ce que l'orientation? A cette question des élèves interrogés répondent: «avenir, futur, devenir, se diriger, trouver son chemin, notes, être heureux, s'informer, décider, choisir, passage obligé, études, diplômes, lycées, apprentissage, métier, profession, travail, chômage, salaire, argent, apprendre, connaître »...Qu'en pensez-vous? La question est complexe mais peut-être peut-elle se résumer pour chacun ainsi: «Que vais-je faire maintenant, avec ce que l'on afait de moi ?» Le professeur identifie légitimement son métier à une discipline. En enseignant, en évaluant et en participant aux décisions de passage dans les classes supérieures, il exerce une influence sur l'orientation de ses élèves et donc sur leur vie. Si vous êtes professeur principal ce rôle est encore plus important. Guider les élèves, les accompagner dans la construction de leurs projets fait partie de votre mission. Les élèves aspirent à s'insérer dans la société, c'est l'insertion sociale et professionnelle qui donne du sens à une trajectoire scolaire. Encore faut-il qu'ils aient une représentation correcte des voies de formations, des milieux professionnels Il

et des organisations du travail. Il est mieux qu'ils en aient une relative expérience. Ils ont besoin d'être accompagnés en ce domaine. C'est pourquoi il entre également dans les missions des enseignants d'apprendre aux élèves à traiter l'information, les formations, les environnements socioéconomiques, les métiers et à développer des stratégies mais aussi à imaginer ce qu'ils souhaitent apporter à la société. Depuis 1996, des textes existent qui font de l'éducation à l'orientation une mission. Ce sont les circulaires du 31 Juillet

pour les collèges et du 1er Octobre pour les lycées « A l'issue

du lycée, les élèves doivent pouvoir se déterminer en pleine connaissance des exigences des enseignements supérieurs et de leurs débouchés. Au cours des trois années du lycée, une éducation à l'orientation doit permettre la construction progressive de choix de formation hiérarchisés.». Ces textes sont renforcés par les circulaires des 8 et Il Juin 2001: « La démarche éducative en orientation a pour objectif de développer chez le lycéen les compétences lui permettant d'effectuer des choix d'orientation de façon autonome et responsable. L'éducation à l'orientation s'appuie sur les contenus disciplinaires, dont les objectifs se recoupent avec les siens propres tels que: savoir communiquer, travailler en équipe, repérer les acquis et les lacunes, analyser, hiérarchiser, décider...» Reste la question du « comment faire ». Fort heureusement, il existe des outils au collège, au lycée, au lycée professionnel pour vous permettre, en collaboration avec les autres professionnels du système éducatif: conseillers d'orientationpsychologues, chefs d'établissements, professeurs documentalistes, conseillers principaux d'éducation et avec les parents, d'accompagner le développement intellectuel et

12

psychologique des élèves, mais aussi de les aider à construire des choix d'orientation valides. Outre le sentiment du devoir accompli, les professeurs qui entrent dans le jeu disent vivre des relations plus ouvertes avec les élèves et entre collègues, une mise en cohérence plus serrée entre leur mission de transmission de savoir et celle d'éducation.
Vous avez de l'influence en matière d'orientation.

13

1

Vous avez de l'influence
« Je ne le savais pas, mais, à la seconde où vous avezfranchi le seuil de la salle de classe, je faisais des projets d'avenir» Claude I

Une fonction à forte équation

personnelle

Au fil des pages de l'ouvrage intitulé Mémoire de maîtres, paroles d'élèves, des hommes et des femmes disent leur sentiment d'avoir été révélés à eux-mêmes par un maître. D'autres au contraire se sont sentis brisés dans leur élan: « Je l'écris pour tous ceux qui ont encore des mots de l'école gravés en eux ,. des jugements de profs qu'ils ont pris comme des claques, des zéros notés sur des copies qui les ont transformés eux-mêmes en zéros ... J'écris ça pour tous ceux à qui l'école a fait perdre les mots, ceux qui ne pourront pas mettre ces douleurs en mots et qui gardent en eux cette violence qui les brise.2 » Vous aussi, vous avez peut-être eu un professeur qui vous a «marqué », un maître à qui vous vous êtes un temps identifié(e) ou au contraire quelqu'un à qui vous ne vouliez pas du tout ressembler? Au delà de son domaine disciplinaire, tout enseignant a de l'influence, celle de I' éducateur.

1 Mémoire de maîtres, paroles d'élèves, sous la direction de Jean-Pierre Guéno, Paris, Librio, 2001 P 131 2 Ibid François, p 62 14

Une fonction socialement influente
Le contact régulier entre l'élève et son professeur représente beaucoup de temps sur une année de vie (cf. chapitre 3). C'est une ouverture essentielle sur le monde à travers la connaissance, avec parfois une intensité qui ne se reproduira plus dans la vie professionnelle. C'est souvent lui qui initie au débat structuré, à la formulation des questions et des arguments. Les contacts individualisés sont aussi des moments pédagogiques forts dont l'impact sur les choix futurs est sans doute plus important que les flots médiatiques. Et moins l'élève a d'expériences personnelles, moins son univers familial est favorisé, plus votre influence peut être grande. L'enseignant est en quelque sorte un adulte référent. Même les parents l'écoutent avec attention. Bref, ses avis « pèsent ».

Exercer

à bon escient

Pour le professeur, s'il convient de travailler la didactique des matières et la pédagogie éducative pour atteindre les effets de réussite souhaités, pourquoi n'en serait-il pas de même dans le domaine de l'orientation dont le processus n'a rien de « naturel» mais dépend également des Inéthodologies mises en oeuvre. On constate une certaine réticence chez les enseignants à s'approprier ce domaine souvent sous le prétexte que c'est l'école qui régule les flux d'orientation au mérite et à la performance, ou encore que c'est le domaine réservé du conseiller d'orientation-psychologue. Et pourtant vous savez bien que vous influencez souvent les élèves dont vous avez la responsabilité, et c'est normal.

15