Didactiques: bilans et perspectives

Didactiques: bilans et perspectives

-

Livres
343 pages

Description

Tout didacticien, peu importe la discipline à laquelle il est rattaché (mathématiques, sciences et technologies, langues maternelles, langues secondes ou étrangères, astronomie, arts, histoire, géographie, éthique et culture religieuse), s’engage fréquemment dans des discussions et des réflexions sur la didactique et ses origines et, plus particulièrement, sur les cours, la recherche et l’évolution des disciplines dans le contexte de la formation des futurs enseignants. Les origines de la didactique remontent à la philosophie grecque, précisément aux termes didaktos (enseigné, appris) et didaskw (enseigner, instruire, apprendre). Cette présence des deux pôles, à savoir l’enseignement et l’apprentissage, ne permettait pas à l’origine de différencier la didactique de la pédagogie. Progressivement, la didactique s’est distinguée de la pédagogie par le rôle central des contenus disciplinaires et par sa dimension épistémologique, c’est-à-dire par la nature des connaissances à enseigner. Ont ainsi vu le jour les didactiques disciplinaires, différentes de la didactique générale.
Les auteurs du présent ouvrage rendent ici accessibles des connaissances issues de la recherche dans les différentes didactiques. Ce livre intéressera étudiants en éducation et professionnels de la didactique. Ils y trouveront des connaissances utiles à la formation et y découvriront le rôle de grandes figures dans chaque discipline.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 septembre 2017
Nombre de visites sur la page 3
EAN13 9782760547926
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
DIDACTIQUES bilans et perspectives
Sous la direction deSonia El Euch,Audrey GroleauetGhislain Samson
Presses de l’Université du Québec Le Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2 Téléphone :418 657-Télécopieur :418 657-2096 4399 Courriel : Internet :www.puq.ca puq@puq.ca
Révision Hélène Ricard
Correction d’épreuves Carine Paradis
Mise en page et adaptation numérique Studio C1C4
Images de couverture iStock
ISBN 978-2-7605-4790-2 ISBN PDF 978-2-7605-4791-9 ISBN EPUB 978-2-7605-4792-6
e Dépôt légal : 3 trimestre 2017 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada
© 2017 – Presses de l’Université du Québec Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés
Remerciements
Nos remerciements s’adressent en premier lieu à l’U niversité du Québec à Trois-Rivières (UQTR), et particulièrement au Décanat de la recherche et de la création, pour l’aide financière à la publication qui nous a été a ccordée. Nous tenons aussi à exprimer notre reconnaissance e nvers les personnes suivantes :
Félix Bouvier, professeur à l’UQTR, pour sa lecture attentive de certains chapitres ;
Stéphane Trudel, doctorant en éducation à l’UQTR, p our sa recherche documentaire ;
Claude Fortin, chargé de cours à l’Université de Sh erbrooke, pour son regard politique sur certains enjeux ;
Odette Larouche, technicienne en édition, pour ses lectures attentives et ses suggestions constructives.
Nos remerciements les plus chaleureux s’adressent b ien entendu aux auteurs. Nous avons eu le plaisir de découvrir les enjeux qui les animent. Qu’ils trouvent ici l’expression de notre grande reconnaissance pour le urs contributions, leur ouverture aux commentaires et suggestions, et leur confiance en ce projet de collectif rassembleur.
Liste des encadrés
2.1 Problème tiré deDéfi mathématique
2.2 Trois problèmes « semblables »
2.3 Situation susceptible de faire ressortir la conception « dépendance »
5.1 Exemple tiré de Maurer (2001)
5.2 Exemple tiré de Dumais, Lafontaine et Pharand (2015)
5.3 Exemple tiré de Dumaiset al. (2015)
Liste desfigures
1.1 Exemple d’une activité travaillant l’effet de la distance numérique (EDN)
1.2 Exemple d’une activité travaillant l’effet du rapport numérique (ERN)
1.3 Exemples de cartes permettant de travailler les deux formes de subitisation
1.4 Exemple d’inclusion numérique
1.5 Exemple d’une tâche travaillant l’inclusion numérique
1.6 Épreuves de conservation du nombre des petits ensembles
1.7 Exemple de cartes travaillant le sens des nombres et permettant de travailler l’inhibition
2.1 Diagramme en arbre des résultats de trois lancers d’une pièce de monnaie
4.1 Schéma fonctionnel du mécanisme des phases de la Lune et de la Terre et des éclipses de Lune et de Soleil
4.2 Illustration du mécanisme des saisons
4.3 Le processus de découverte en astronomie
5.1 Typologie des objets d’enseignement/ apprentissage de l’oral
11.1 Différents modèles de collaboration entre les disciplines
12.1 Différentes représentations du triangle didactique
Liste des tableaux
I.1 Les conceptspédagogieetdidactiquedans différents types de rapports
1.1 Niveaux d’acquisition liés au principe de suite stable
3.1 Principales caractéristiques des quatre courants de recherche
4.1 Fiche d’observation des phases de la Lune (fragment)
BÉPEP CNRTL CREDIF CSE DAM DPAEE ÉCR EDN ERN L1 L2 M MAO MELS MEQ MST PELO PFEQ PISA QSV SAÉ SEA SGAV SPHQ ST TIC UQTR
Liste des sigles
Baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire Centre national de ressources textuelles et lexicales Centre de recherche et d’études pour la diffusion du français Conseil supérieur de l’éducation Didactique des arts et du mouvement Dévolution de la posture d’auteur et de l’expérience esthétique Éthique et culture religieuse Effet de la distance numérique Effet du rapport numérique Langue première Langue seconde Mathématique Méthode audio-orale Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport Ministère de l’Éducation du Québec Mathématiques, sciences et technologie Programme d’enseignement des langues d’origine Programme de formation de l’école québécoise Program for International Student Assessment Question socialement vive Situation d’apprentissage et d’évaluation Situation d’enseignement-apprentissage Méthode structuro-globale audio-visuelle Société des professeurs d’histoire du Québec Science et technologie Technologies de l’information et de la communication Université du Québec à Trois-Rivières
Introduction
Lapédagogie, la didactique générale et les didactiques disciplinaires
Où en sommes-nous ?
Sonia El Euch, Audrey Groleau, Ghislain Samson
Comme didacticiens, il nous est arrivé à maintes re prises d’engager des discussions sur la didactique et ses origines, et plus particul ièrement sur les cours, la recherche et l’évolution des disciplines dans le contexte de la formation des futurs enseignants. Nous savons que les racines de la didactique remontent aux philosophes grecs avec les termesδιδακτός(enseigné, appris), etδιδάσκω(enseigner, instruire, apprendre). Cette présence des deux pôles, à savoir l’enseignem ent et l’apprentissage, ne permet pas de différencier, à l’origine, la didactique de la pédagogie. Toutefois, comme nous l’expliquerons ci-dessous, progressivement, la dida ctique s’est distinguée de la pédagogie par le rôle central des contenus discipli naires et par sa dimension épistémologique, c’est-à-dire par la nature des con naissances à enseigner. Ont ainsi vu le jour les didactiques disciplinaires, différen tes de la didactique générale. Après plus de 30 ans d’existence de ces didactiques disci plinaires, il nous est paru utile de rendre disponible un ouvrage qui inclut les connais sances issues de la recherche dans les différentes didactiques, un ouvrage qui soit un e sorte de manuel dans lequel l’étudiant en éducation peut trouver des connaissan ces utiles à sa formation et peut voir le rôle de grandes figures dans chaque discipl ine.
La pédagogie et la didactique
Lapédagogieet ladidactiquesont des termes très souvent confondus chez les no n-spécialistes de ces champs. Pour les spécialistes, par contre, non seulement pédagogieetdidactiquees rapportsrenvoient à des concepts différents, mais aussi à d différents entre ces concepts, allant d’un rapport conflictuel à un rapport d’égalité (ou d’équilibre), en passant par un rapport de disquali fication, d’inclusion ou de complémentarité. Le tableau I.1 résume les caractéristiques de chaque concept à l’intérieur de ces différents types de rapports.