Le décrochage scolaire

Le décrochage scolaire

-

Livres
64 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Qu’attend-on de l’école aujourd’hui ? Quel est le niveau d’étude minimal que chacun devrait avoir atteint à la sortie du système scolaire ? Comment y parvenir et éviter les ruptures précoces de scolarité ?
Cet ouvrage propose une synthèse de travaux qui, partant de cette notion de décrochage, ont apporté des éclairages nouveaux sur les problèmes scolaires. Ces recherches ont mis en valeur la complexité des facteurs de risque de décrochage. Elles ont notamment permis d’identifier des types de parcours favorisant la rupture scolaire. Elles ont aussi souligné l’incidence des interactions de l’élève avec l’institution scolaire, la famille, les professeurs, l’entourage, et l’impact de l’échec scolaire précoce sur les risques de décrochages ultérieurs : autant de réflexions qui invitent à repenser l’orientation globale de la politique éducative.


Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 24 août 2011
Nombre de lectures 190
EAN13 9782130616818
Langue Français
Signaler un problème
QUE SAIS-JE ?
Le décrochage scolaire
PIERRE-YVES BERNARD
Bibliographie thématique « QUE SAIS-JE ? »
Patrick Rayou, Agnès Van Zanten, (dir.)Les 100 mots de l’éducation, n° 3926.
Agnès Van Zanten,Les politiques d’éducation, n° 2396.
Jean-Paul Resweber,Les pédagogies nouvelles, n° 2277.
Pierre Moeglin,Les industries éducatives, n° 3887.
Martine A. Pretceille,L’éducation interculturelle, n° 3487.
978-2-13-061681-8
Dépôt légal – 1re édition : 2011, août
© Presses Universitaires de France, 2011 6, avenue Reille, 7501« Paris
Sommaire
Page de titre Bibliographie thématique « QUE SAIS-JE ? » Page de Copyright Introduction Chapitre I – Le décrochage scolaire, une délimitation problématique I. –La question scolaire : échec ou décrochage ? II. –Comment conceptualiser le décrochage scolaire ? Chapitre II – La construction d’un problème public I. –Le décrochage scolaire aux États-Unis II. –Une problématique internationale, adoptée tardivement en France III. –Une question de norme Chapitre III – Question sociale, question scolaire ? I. –L’approche par les facteurs de risque II. –Les analyses en termes de parcours III. –Les théories du décrochage scolaire Chapitre IV – Les politiques éducatives face au décrochage scolaire I. –Les enjeux des politiques éducatives de traitement du décrochage scolaire II. –Une typologie des politiques de traitement du décrochage scolaire Conclusion Bibliographie Notes
Introduction
En ce début du XXIe siècle, le décrochage scolaire semble être un des principaux problèmes auxquels sont confrontés les systèmes éducatifs de nombreux pays. Sous les termes des « sorties précoces du système éducatif » ou de l’« abandon scolaire », il constitue un défi essentiel notamment pour les pays membres de l’Union européenne, comme en atteste le sommet de Lisbonne en 2000, puis le processus Éducation 2020 lancé en 2009. En France, plusieurs textes réglementaires1en bonne place les mettent termes « décrochage scolaire » ou « décrocheurs », ce qui marque une forme de consécration institutionnelle de cette problématique. Par ailleurs, le décrochage scolaire devient un objet de recherche dans les divers champs disciplinaires des sciences de l’éducation. Le nombre de travaux qui y sont consacrés augmente significativement en France depuis une dizaine d’années. Ils sont toutefois nettement moins nombreux qu’en Amérique du Nord, où la recherche a multiplié depuis longtemps études et résultats dans ce domaine. Cet ouvrage vise à apporter une synthèse de ces travaux et, plus encore, l’identification des principales questions que pose la problématique du décrochage scolaire, présentées dans les chapitres qui suivent. La première interrogation porte sur la délimitation de l’objet. Qu’appelle-t-on décrochage scolaire ? Quels sont les débats sur la pertinence scientifique de cet objet ? Quelles conceptualisations opérer à partir des ruptures de scolarité ? Est-ce un vrai problème social ou une simple catégorie institutionnelle imposée par les acteurs des systèmes éducatifs ? Le deuxième chapitre porte sur la dimension historique de la question du décrochage scolaire. Quel processus aboutit à l’émergence d’une telle question ? Qu’apporte l’étude du cas américain, où la question apparaît dès le début du XXe siècle, pour comprendre cette dimension historique ? À l’inverse, quels enseignements peut-on tirer d’une relative résistance à formuler la question scolaire en termes de ruptures précoces en France ? Que révèle la question du décrochage scolaire sur l’évolution des systèmes éducatifs ? L’analyse des facteurs du décrochage constitue le troisième chapitre. Quels types de facteurs distinguer ? Le décrochage scolaire est-il complètement imputable aux caractéristiques sociales de certains publics d’élèves ? Révèle-t-il des caractéristiques psychologiques particulières ? Ou alors est-ce le système scolaire qui est en cause ? Quelle est la pertinence de la notion même de facteur pour un phénomène qui s’inscrit dans des interactions et dans des parcours ? Les politiques font l’objet du quatrième chapitre. À quels enjeux répondent les politiques de traitement du décrochage scolaire ? Comment ces politiques se sont-elles construites ? Quelles places respectives donnent-elles à la prévention et à la remédiation du problème ? Quels en sont les effets ?