Le harcèlement scolaire

-

Livres
70 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Tous les matins, Léo, onze ans, part pour l’école avec la boule au ventre. Ses notes baissent. Il dort mal. Depuis six mois, ses camarades l’humilient. Il est victime de harcèlement. Moqueries, brimades, coups, racket, insultes ou photos compromettantes postées sur les réseaux sociaux... Le harcèlement scolaire, longtemps nié ou considéré comme un rite de passage, se révèle pourtant lourd de conséquences. Combien d’adolescents ont cru ne trouver d’autre échappatoire que dans le suicide ? Combien d’enfants le « jeu du foulard » a-t-il tué ? Dans la cour de récréation comme sur Internet, le phénomène a pris une ampleur inquiétante. Dysfonctionnement du groupe, climat scolaire détérioré, intolérance, défaut d’empathie : les causes en sont multiples. Mais le docteur Catheline entend réaffirmer qu’il n’est pas une fatalité et fournit ici des clés essentielles pour sortir de cette spirale infernale.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782130813729
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0049 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

À lire également en
Que sais-je ?
COLLECTION FONDÉE PAR PAUL ANGOULVENT
o
Olivier Houdé, La Psychologie de l’enfant, n 369.
o
Jean Maisonneuve, La Dynamique des groupes, n 1306.
o
René Kaës, Les Théories psychanalytiques du groupe, n 3458.
o
Dominique Picard, Edmond Marc, Les Conflits relationnels, n 3825.
o
Fanny Dargent, Vincent Estellon (dir.), Les 100 mots de l’adolescent, n 4084.ISBN 978-2-13-081372-9
ISSN 0768-0066
re
Dépôt légal – 1 édition : 2015
e
2 édition : 2018, novembre
© Presses Universitaires de France / Humensis, 2018
170 bis, boulevard du Montparnasse, 75014 Paris
Ce document numérique a été réalisé par Nord Compo.Introduction
Longtemps nié dans la société française, le phénomène de harcèlement entre pairs à l’école
n’a été que très récemment pris en considération. Il aura fallu attendre les années 2010 pour que
les gouvernements successifs s’intéressent à ce phénomène largement connu dans d’autres pays,
en particulier dans ceux du nord de l’Europe et dans les pays anglo-saxons. Les premiers travaux
sur le sujet remontent aux années 1970, mais c’est dans les années 1990 qu’ils se sont multipliés.
Deux psychologues, l’un norvégien, Dan Olweus, l’autre britannique, Peter Smith, ont contribué à
faire connaître ce phénomène en lui donnant une définition précise, et principalement en réalisant
des enquêtes qui ont permis de mesurer l’ampleur du phénomène et de mettre en place des
programmes de prévention.
Dans tous les pays de l’OCDE, le harcèlement scolaire concerne environ 15 à 20 % des
enfants en âge d’être scolarisés, parmi lesquels on compte 10 à 15 % de victimes, 4 à 6 %
1
d’agresseurs et 3 à 4 % de victimes-harceleurs . Les conséquences psychologiques peuvent être
dramatiques, certaines victimes croyant ne trouver d’autre issue que dans le suicide. Cinq pour
2
cent des élèves subissent un harcèlement au moins une fois par semaine , fréquence à partir de
laquelle il est considéré comme une forme grave.1. Voir Olweus D., Bullying at School, Oxford, Blackwell, 2002 ; Kowalski R.M.,
Limber S.P., « Psychological, physical and academic correlates of cyberbullying and
o
traditional bullying », Journal of Adolescent Health, n 53 (suppl.), 2013, p. 13-20.
2. Voir Debardieux É., « Refuser l’oppression quotidienne : la prévention du harcèlement à
l’école », rapport rendu au ministre de l’Éducation nationale, de la jeunesse et de la vie
associative, avril 2011.