Les relations familles-professionnels

-

Français
154 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Qu'il s'agisse de "soutenir les parents dans leur fonction parentale" ou bien de chercher à les "impliquer" dans les autres lieux d'éducation, de les responsabiliser, de les faire coopérer ou bien qu'il s'agisse plus simplement de les prendre en compte en leur ouvrant les portes de l'école, les chercheurs constatent les difficultés rencontrées par les différents acteurs pour mettre en œuvre cette nouvelle norme relationnelle entre les familles et les autres instances éducatives de nature institutionnelle.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2010
Nombre de lectures 16
EAN13 9782296935112
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Les relations famillesprofessionnels Un partenariat obligé
La revue internationale de l’éducation familiale n°27, 2010 Les relations famillesprofessionnels Un partenariat obligé Cordonné par Michèle Guigue L’Harmattan
© L'HARMATTAN, 2010 57, rue de l'ÉcolePolytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 9782296121850 EAN : 9782296121850
La revue internationale de l’éducation familialen°27, 2010 Les relations familles-professionnels Un partenariat obligé Sommaire Éditorial Monique Robin……………………………………………………page 7 Présentation du dossier : Les relations parents-professionnels dans le cadre de la co-éducation Michèle Guigue……………………………………….…………page 11 Technologies de l’implication des parentsdans les institutions éducatives Gilles Monceau………………………………………….…page 17 Le travail d’écoute des services intervenant en directiondes familles en Italie Chiara Sità…………………………………………………page 37 Parents et professionnels du travail éducatif : une relation en tension. Regards croisés autour de vingt jeunes en difficulté Michèle Guigue et Bernadette Tillard……………………..page57 Aux origines sociales de la culpabilité maternelle. Handicap mental et sentiments parentaux dans la France contemporaine Jean-Sébastien Eideliman………………………………….page83 Varia La narration d’un événement émotionnel dans la famille avec un enfant de cinq ans : précurseurs interactifs durant la petite enfance Nicolas Favez, Elodie Abbet et France Frascarolo……….page 103
La revue internationale de l’éducation familiale,n°27, 2010 5
Abstracts (résumés en anglais)…………………….…………......page127 Notes de lecture………………………………………...…………....…page 131 Actualités des revues…………………………………………….…..…page 137 Actualités des congrès et colloques…………………...………….page144 Présentation des formations………………………………………….page 145 Liste des lecteurs pour 2009………………………………….…..page147 Précédentes numéros et Tarifs.…………………………..……page 149 Note aux auteurs…………….………………………...……..…...page151
La revue internationale de l’éducation familiale,n°27, 2010 6
Éditorial Comme nous l’avons annoncé dans le dernier numéro de 2009, la revue internationale de l’éducation familiale a poursuivi son effort de renforcement de l’équipe de rédaction et a définit les modalités d’une nouvelle organisation, laquelle devrait permettre une meilleure efficacité et un suivi plus étroit de la conception de chaque numéro. En lien avec les rédacteurs invités à coordonner des dossiers thématiques, l’une des trois rédactrices (Véronique Francis, Anne-Marie Doulcet-Dahgren et moi-même) sera désormais en charge, à tour de rôle, du suivi technique de chaque numéro. Par ailleurs, nous travaillons à l’amélioration de la diffusion de la RIEF au niveau des abonnements individuels et institutionnels et avons eu le plaisir de constater pour 2008 et 2009 une nette augmentation des ventes au numéro. La réalisation de dossiers de recherche sur des thèmes intéressants les professionnels du travail social et éducatif et l’effort de visibilité mis en œuvre par nos deux collègues Anna Rurka et Virginie Avezou Boutry en sont sans nul doute à l’origine.Je mentionnerais également que tous les sommaires et résumés en français et en anglais des articles parus dans la RIEF sont désormais en ligne sur le site de la revue grâce à Hélène Milova qui se charge de la mise en ligne et de l’actualisation régulière dusite (voir page 148). Pour 2010, nous allons consacrer les deux prochains numéros a un thème d’actualité extrêmement sensible: celui des relations entre les familles et les autres instances éducatives de nature institutionnelle (école, secteur socio-éducatif dans le domaine de la protection de l’enfance et de la jeunesse, secteur médico-social dans le domaine du soin aux enfants malades et/ou en situation de handicap). Ce thème a vu s’accroitre ces dernières années l’attention des chercheurs en sciences de l’éducation, et plus largement en sciences humaines et sociales, comme en témoignent les nombreux symposia organisés lors des derniers congrès de l’AIFREF (Association internationale de formation et de recherches en éducation familiale), en 2007 à Coimbra (Portugal) et en 2009 à Toulouse (France). La thématique du prochain congrès qui se déroulera en novembre 2010 à Florence (Italie), portera sur les services pour l’enfance, l’adolescence et
La revue internationale de l’éducation familiale,n°27, 2010 7
les familles et devrait accentuer encore l’intérêt de notre communauté scientifique pour l’étude des relations entre parents et institutions.Il était donc logique que la RIEF se fasse l’écho de ces recherches qui contribuent à éclairer le débat social. En complément du numéro 23 de 2008 dont le dossier était centré sur les attentes et besoins des parents en matière de soutien à la parentalité, plusieurs articles dans des numéros récents avaient pointé les enjeux et difficultés d’établissement d’un tel partenariat au niveau de l’école, surtout dans le cas des milieux populaires ou immigrés (tels les articles de Pierre Périer dans le numéro 22 et de Philippe Maubant dans le numéro 24). Dans notre précédent numéro (N°26), Catherine Sellenet avait proposé une réflexion critique sur la notion de « compétences parentales », expression dont les usages témoignent de façon ambiguë du nouveau regard porté sur les parents dans le secteur du travail socio-éducatif. Le deuxième numéro de 2010 (N°28, à paraitre à l’automne),coordonné par Débora Poncelet et Véronique Francis portera spécifiquement sur l’évolution des relations parents-école dans différents pays de la communauté européenne alors que le présent numéro (N°27), coordonné par Michèle Guigue, rassemble des textes qui nourrissent une réflexion autour des modalités, tant organisationnelles que relationnelles, de ce qu’elle nomme un «partenariat obligé ». En effet, qu’il s’agisse de «soutenir les parents dans leur fonction parentale » ou bien de chercher à les « impliquer » dans les autres lieux d’éducationou bien encore, plus simplement et démocratiquement, de les « prendre en compte » en leur « ouvrant les portes» de l’école, on constate que cette nouvelle norme a bien du mal à être mise en œuvre dans les pratiques quotidiennes des différents acteurs. Les efforts qui sont réalisés, les ajustements nécessaires, les dispositifs souvent innovants de travail en réseau rencontrent bien des difficultés, accompagnées parfois de malentendus et de tensions, non seulement entre les familles et les professionnels qu’entre les professionnels eux-mêmes, comme en témoignent les quatre articles rassemblés dans ce dossier. Àleur suite, l’article «hors thème » de N. Favez, E. Abbet et F. Frascarolo nous déplaceau cœur du microsystème familial. Dans la continuité de leur approche pionnière, intégrant dès les années 80 le modèle interactionniste et le modèle systémique en psychologie du développement, l'équipe du centre de la famille de Lausanne avait montré quel’enfantétait intégré dès la naissance dans un système triadique père-
La revue internationale de l’éducation familiale,n°27, 2010 8
mère-bébé déterminant des types d’alliance plus ou moins fonctionnelles. La recherche exploratoire qui est présentée ici poursuit cette perspective en abordant cette fois, grâce à une étude longitudinale, la question de la continuité entre la qualité des interactions préverbales à 18 mois et la nature des échanges familiaux à 5 ans dans une situation de co-construction d’un récit narratif.Ce travail apporte en outre des éléments descriptifs encore peu étudiés sur la variété des fonctionnements familiaux dans cette situation mettant en œuvre l’élaboration des émotions relationnelles. Enfin, ce numéro comprend la liste des lecteurs ayant expertisé les articles soumis pour publication à la RIEF en 2009. Nous publierons désormais cette liste dans le premier numéro de l’année suivante afin de garantir un meilleur anonymat. Nous rappelons les règles du processus d’expertise tels qu’ils ont été mis en place lors de la création de notre revue : expertise en « double aveugle » par au moins deux lecteurs du domaine concerné, dont l’un d’un pays différent du pays de l’auteur de l’article. Les articles des auteurs parus en 2009 (N° 25 et 26) ont été évalués dans le respect de ces règles et nous remercions vivement les collègues ayant accepté de contribuer au renforcement de la validité scientifique des textes publiés dans la RIEF. Monique Robin
La revue internationale de l’éducation familiale,n°27, 2010 9
Communiqué Àpropos de l’évaluation des revues scientifiquesde langue française Les responsables de la revue internationale de l’éducation familiale maintiennent leur implication dans les actions menées collectivement par les responsables de revues scientifiques de langue française en sciences humaines et sociales dans le but de clarifier les principes et modalités de reconnaissance des revues par les instances d’évaluation de la recherche et des chercheurs.En France, des initiatives ont été prises afin d’assurer une meilleure visibilité des revues de recherche relevant des sciences de l’éducation avec pour objectif la réalisation d’une cartographie des revues. En psychologie, c’est la création d’un collectif de concertation des responsables de revue ayant pour but de défendre les publications de langue française et de promouvoir la qualité des supports de publication. Les lecteurs intéressés par ces questions trouveront sur le site de l’administration de la RIEF(voir page 148) les courriers envoyés par les revues signataires aux responsables de l’AERES et de plusieurs instances impliquées dans les processus d’évaluation de la recherche en France, ainsi que le point actualisé sur les actions engagées.
La revue internationale de l’éducation familiale,n°27, 2010 10