Les sept plaies de l'enseignement technique au Cameroun

-

Livres
162 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet ouvrage est un tableau réaliste et transparent, peint par un professionnel de l'éducation et présentant la situation de l'enseignement technique jusqu'en 2017 au Cameroun. De toute évidence, cette Ecole est malade. Face à la profondeur du mal, l'auteur soumet son "ordonnance" à la relecture d'une large expertise qui pourrait contribuer à la guérison de ce secteur.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 novembre 2017
Nombre de visites sur la page 12
EAN13 9782140051586
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Fritz BELL
Les sept plaies de l’enseignement technique au Cameroun Plaidoyer pour une rénovation des fondements
Les sept plaies
de l’enseignement technique
au Cameroun
Fritz BELL
Les sept plaies de l’enseignement technique au Cameroun
Plaidoyer pour une rénovation des fondements
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-13161-0 EAN : 9782343131610
Ont collaboré à cet ouvrage : 1.GWET NDJOM Mathias PLEG Hors Échelle 2.BAYIGBEDEG Albert Florand PLEG Hors Échelle 3.BALEBA Emerand PLET
« Nous devons donc, dès que possible, engager une réflexion d’ensemble sur l’avenir de notre système éducatif et envisager l’élaboration d’une vaste réforme… » Paul BIYA, e Extrait du discours de la 46 édition de la fête nationale de la jeunesse du 10 février 2012
AVANT-PROPOS
La société camerounaise a pris la triste habitude de n’intervenir que lorsque certaines situations deviennent insupportables, voire invivables : laxisme ? Ponce pilatisme ? Mauvaise foi ? Comment le savoir ! Les Bantous disent « l’idiot traverse toujours des concessions avec son sac de pangolins ». C’est dire que les êtres censés nous apporter des subsides vitaux sont le plus souvent les plus méprisés. Voici donc un homme, un enseignant, qui ose poser un regard froid sur notre système éducatif ; il aborde plus précisément le volet enseignement technique. Mais les Bantous disent aussi que dans une basse-cour, le mal qui attaque le poulailler atteint aussi les canards. Au regard des tares relevées dans cet ouvrage, l’enseignement général doit certainement être aussi malade. L’auteur de ce livre n’est pas de ces enseignants bureaucrates qui croient jouir du pouvoir de « pondre » des textes que d’autres auront l’impérieux devoir d’implémenter sur le terrain, avec l’assurance que ceux-ci rencontrent toutes les difficultés qui pourront susciter des descentes lucratives sur le terrain. À y observer de près, force est de croire que des efforts se multiplient pour que l’enseignement technique ne fonctionne pas, ou alors qu’il tourne à perte. Depuis sa création jusqu’à son mode de fonctionnement, en passant par son ouverture, un établissement d’enseignement technique a besoin d’études minutieuses préalables pour être déclaré fonctionnel. Cet ouvrage relève quelques manquements qui entourent cette volonté politique de créer et d’ouvrir un