//img.uscri.be/pth/4784d6a933a283f73070d1987a68f62a017f0fa5
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Soutien à la parentalité : les attentes des parents

169 pages
Eduquer ses enfants ne va pas de soi et de nombreux parents sont confrontés à des difficultés lorsqu'il s'agit d'assumer leurs tâches tant à l'intérieur de la famille qu'au niveau de la scolarité. Comment soutenir ces parents ? Quels sont leurs besoins ? Quelles sont les pistes qui sont mises en oeuvre à l'heure actuelle pour les aider ?
Voir plus Voir moins

Soutien à la parentalité
Les attentes des parents

<9 L'Harmattan,
5-7, rue de l'Ecole

2008 polytechnique; 75005

Paris

http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan l@wanadoo.fr ISBN: 978-2-296-06607-6 EAN : 9782296066076

La revue internationale l'éducation familiale 0°23,2008

de

Soutien à la parentalité
Les attentes des parents

Bernard

Coordonné par Terrisse, Serge J. Larivée et Jean-Claude

Kalubi

L'Harmattan

La revue internationale de l'éducation familiale n023,2008

Soutien à la parentalité
Les attentes des parents

Sommaire
Éditorial Monique Robin... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...page 7

Présentation du dossier Bernard Terrisse, Serge J. Larivée et Jean-Claude Kalubi

page 9

Éducation et soutien à la parentalité. Les attentes des parents ayant un enfant handicapé Myriam Squillaci Lanners et Romain Lanners... ... ... page 15 Les besoins parentaux au regard de la formation à l'implication scolaire au Québec François Larose, Bernard Terrisse et Johanne Bédard... ... page 39 Les attentes de parents français à l'égard du soutien à la parentalité Olivier Prévôt et Gérard Pithon ... ... ... ... ... ... .., '" ...page 63 '" Les besoins d'information et de formation à l'exercice des responsabilités éducatives des parents québécois Bernard Terrisse, Serge J. Larivée, François Larose etJohanne Bédard ... ... ... ... ... ... ... ... ... ...

page 81

Comprendre le sens de l'action dans une communauté apprenante. Les rôles des parents d'élèves ayant des difficultés d'attention Jean-Claude Kalubi et Jean-Marie Bouchard ... ... ... ...page 103

La revue internationale de l'éducation famililale, n023, 2008

5

Violence et famille: identification des besoins des femmes victimes de violences Trinidad Donoso, Pere Amoros, Maria José Rodrigo et Maria Luisa Méliquez ...page 127 Les besoins de soutien socio-éducatif des familles dans le cadre du placement dans un milieu familial élargi Pere Amoros, Nuria Fuentes, Crescencia Pastor, Pilar Lozano, Maria Jesus Comellas et Maria Cruz Molina page 143

Notes de lectures ... ... ... ... ... ... ... ...page 157 Fablet D. (Dir) (2007). L'éducation des jeunes enfants. Pour de nouvelles modalités d'accueil éducatif (A.Rurka) Rousseau P. (2007). Pratique des écrits et écriture des pratiques. La part« indicible» du métier d'éducateur (A. Rurka) Abstracts (résumés en anglais) Nouvelles internationales Note aux auteurs Tarift ... ... ...page 161 page 165 page 166 ... ...page 167

6

La revue internationale de l'éducation familiale, n023, 2008

Éditorial
Notre revue vient de passer le cap de ses dix années. Un rapide retour en arrière sur l'ensemble des numéros réalisés pendant cette décennie montre que la revue internationale de l'éducation familiale a pleinement rempli ses objectifs initiaux de diffusion des recherches en langue française dans le domaine de l'éducation familiale et des interventions sociales auprès des familles. Le cahier des charges tel qu'il a été défini par ses fondateurs, l' AIFREF et les laboratoires européens associés - multidisciplinarité, pluralité des approches, caractère international des contributions, double expertise scientifique en aveugle des manuscrits, choix de thématiques correspondant à une demande sociale forte et rencontrant les questionnements des praticiens - a été largement respecté. Nous devons cette réussite à tous les collègues qui se sont mobilisés pour faire vivre la revue et en particulier à Paul Durning, Jean-Marie Miron, Michel Corbillon et Daniel Gayet qui en ont assuré ensemble ou successivement la responsabilité pendant cette décennie. Soulignons aussi le rôle moteur des membres du comité éditorial et des coordinateurs de numéros qui ont alimenté la diffusion des grandes thématiques de notre domaine de recherche. Leurs responsabilités vont s'amplifier dans les années à venir puisque chaque numéro est désormais composé d'un dossier thématique placé sous la direction d'un ou de plusieurs experts du domaine. Nous remercions également les évaluateurs internationaux externes qui ont accepté de consacrer du temps pour garantir à notre revue son haut niveau scientifique (la liste pour 2008 apparaitra dans le numéro 24). Enfin, nous rendons également hommage aux auteurs qui nous ont fait confiance pour diffuser leurs travaux. Reconnaissons que certains ont du faire preuve parfois de patience face au caractère un peu « artisanal» de notre projet! Ayant pris en 2008 la responsabilité de la revue internationale de l'éducation familiale, mon projet est de travailler dans la continuité des objectifs de ses fondateurs, tout en faisant face aux défis qui se posent à l'heure actuelle à l'ensemble du monde scientifique. Nous aurons en particulier à accroitre l'effort de visibilité de notre revue, tant sur le plan de la diffusion, que sur celui de sa place au sein des grandes bases de données internationales. La mutation radicale des formes de diffusion et d'acquisition des connaissances impose en effet une réactivité particulièrement vive de notre milieu. Toutefois, nous sommes également de plus en plus

La revue intemationale de l'éducation famililale, n023, 2008

7

fréquemment confrontés aux dérives produites par l'utilisation d'internet dans la communication scientifique. Allant du «copier-coller» de quelques phrases au véritable plagiat de textes relevant de la violation de la propriété intellectuelle et de l'usurpation de la qualité d'auteur (voir le communiqué ci-dessous), ces pratiques sont contraires à l'éthique de notre profession et nécessitent une réflexion collective sur la façon dont nous devons y faire face. Qu'il nous soit permis de rappeler à nos lecteurs que toute citation, même partielle, d'un de nos articles doit s'accompagner d'une indication explicite de sa source et qu'il est toujours bon aux enseignants de rappeler à leurs étudiants de façon réitérée les valeurs centrales de production des connaissances. Les deux numéros de l'année 2008 ont été produits en parallèle et seront donc acheminés en même temps. Le numéro 23 est consacré aux questions de soutien à la parentalité. Il rassemble sept contributions d'équipes provenant de quatre pays différents. Placé sous la houlette de Bernard Terrisse, Serge J. Larivée et Jean-Claude Kalubi, ce dossier rend compte des dernières enquêtes menées sur les besoins et attentes de soutien des parents et des actions d'intervention qui sont mises en œuvre pour tenter d'y répondre. Etant donné l'importance de ce numéro, nous n'avons pu inclure d'articles «hors thème », mais ceux-ci seront présents dans le numéro 24 consacré aux questions de santé et d'éducation, numéro coordonné par Bernadette Tillard.
Monique Robin

Communiqué

Nous informons nos lecteurs que l'article suivant paru dans la revue internationale de l'éducation familiale a fait l'objet d'une tentative de plagiat: Andrée Fortin (1998). L'enfant en contexte de violence conjugale: témoin ou victime? La revue internationale de l'éducationfamiliale, 2(1),41-56 Bien que la direction de la revue ait manifesté sa réprobation auprès de l'auteur du plagiat et de ses autorités universitaires, dans le souci de protéger nos auteurs, nous invitons les lecteurs à prendre contact avec nous dans le cas où cet article, même légèrement remanié, fasse l'objet d'une publication dans une autre revue.

8

La revue internationale de l'éducation familiale, n023, 2008

Présentation du dossier

Soutien à la parentalité : les attentes des parents
En tant que concept, la parentalité s'inscrit, d'une part, dans la sphère privée et pennet de comprendre l'ensemble des rôles parentaux, des fonctions parentales et des relations parents-enfants; d'autre part, elle touche à la sphère publique et aide à décrire l'ensemble des services de soutien aux parents. Le soutien à la parentalité recouvre un ensemble de programmes dont le trait commun est de souligner l'inéluctabilité de la dynamique des changements au sein des familles. Quelles que soient les caractéristiques spécifiques de ces dernières, elles subissent l'influence directe ou indirecte des moyens mis en place pour répondre aux demandes sociales. Elles sont aussi tributaires des luttes engagées pour l'actualisation des conditions de mieux-être ainsi que pour l'amélioration des capacités des parents à comprendre le développement de leurs enfants et à mieux y faire face car l'exercice de la parentalité entraîne des besoins différents, selon les contextes et les milieux de vie. C'est ainsi que de nombreux parents réclament davantage de pouvoirs, souhaitant être plus engagés dans l'éducation de leur enfant, alors que d'autres semblent encore piégés par les difficultés à combler les besoins de base, notamment en raison de leurs conditions de vie précaires. Les programmes de fonnation et de soutien à la parentalité visent à répondre aux attentes de tous les parents, en tenant compte de 1'hétérogénéité des situations vécues par ces derniers. Il convient d'admettre que le concept de parentalité est abordé de manière spécifique, en fonction d'une pluralité d'enjeux et de domaines (droit parental, sociologie de la famille, éducation, psychologie, etc.). Les connotations de la parentalité fournissent alors des leviers d'action orientés vers une recherche d'efficacité et d'épanouissement, dans un cadre global de plus en plus axé sur l'insertion scolaire ou sociale des enfants issus des classes dites « socioéconomiquement faibles ». Dans cette optique, le concept de parentalité met en évidence six registres significatifs et complémentaires: - elle vise à amener les parents à améliorer leurs habiletés éducatives, à s'interroger sur leurs pratiques et à mieux comprendre les besoins de leurs enfants;

La revue internationale de l'éducation famililale, n023, 2008

9

- elle vise à faire comprendre par des actions spécifiques les meilleures conditions permettant aux parents de mener à bien leurs tâches d'éducateurs; - elle aide à améliorer les interactions entre parents et enfants, en vue d'encourager chez ces derniers l'émergence des comportements positifs et réduire la fréquence des comportements jugés négatifs par la communauté; - elle cible le développement du sentiment de compétence susceptible d'amener les parents à un meilleur usage des ressources disponibles dans leur environnement; - elle entend donner aux parents les moyens de s'inscrire dans un processus de créativité, à la recherche des solutions fonctionnelles adaptées aux situations évolutives de leur enfant; - elle vise à rompre le cercle vicieux de leur dévalorisation et à inverser la logique qui associe de manière irréversible les familles à problèmes aux enfants perturbés.
Par leurs travaux, les auteurs réunis dans ce numéro thématique soulèvent des questions et proposent des réponses qui touchent à l'un ou l'autre des registres ci-dessus. Pour les uns, en effet, les différentes interventions et les programmes de parentalité ont été conçus a priori par les chercheurs et les praticiens à partir de modèles théoriques et de la recherche sur les représentations d'une parentalité bien traitante. Tandis que, pour les autres, il est important de reconnaître les problèmes de l'adéquation entre les besoins et les attentes réelles des parents, compte tenu de leurs milieux de vie. Les interventions proposées aux familles n'ont pas souvent permis à ces dernières d'être associées aux choix des objectifs et des modalités d'interventions. Les chercheurs reconnaissent que très peu d'études ont abordé ce sujet. D'une manière générale, tous les auteurs tendent à reconnaître que les programmes d'éducation ou de soutien parental ont pour principal objectif d'aider les parents à développer leurs compétences éducatives (enabling) et d'améliorer la gestion de leurs responsabilités parentales (empowerment). Ainsi, il ne s'agit pas pour les intervenants de travailler avec les parents selon une approche déficitaire considérant a priori ces parents comme incompétents. Tous les auteurs tendent plutôt à proposer une approche positive visant à responsabiliser les parents ou les familles, à les aider, à leur apporter un soutien dans leur projet d'éducatif (Pourtois, Desmet, Terrisse, & Barras, 2006). Seule une telle approche est susceptible de mettre en évidence les attentes de toutes les catégories de parents. 10
La revue internationale de l'éducation familiale, n023, 2008

Dans cet ordre d'idées, M Squillaci-Lanners et R. Lanners (Suisse) s'attardent aux besoins des parents ayant à leur charge un enfant handicapé. La notion de soutien parental est au cœur de leur texte: les auteurs la définissent, la questionnent et la situent temporellement en termes d'intervention, selon le cheminement de l'enfant. Ils présentent le soutien comme une réponse aux revendications des parents qui souhaitent voir leurs droits et leurs rôles davantage respectés par les nombreux spécialistes qui interviennent auprès de leur enfant. Les types de soutien attendus par les parents et le partage des responsabilités éducatives avec les personnes ressources sont longuement explorés dans ce texte. De leur côté, F. Larose, J. Bédard et B. Terrisse (Canada) abordent les attentes des parents québécois d'enfant d'âge préscolaire et primaire en termes de besoins d'information et de formation relatifs à leur implication dans la vie scolaire. Ils mettent en évidence les différences entre les parents selon leur statut socioéconomique. Plus spécifiquement, ils discutent des difficultés entourant l'établissement des relations entre l'école, les familles et la communauté, dans le cas notamment des familles les plus vulnérables. À cet égard, les pistes qu'ils suggèrent aux milieux scolaires s'avèrent porteuses de solutions pour le développement de liens plus harmonieux et pour un meilleur soutien aux parents. o. Prévôt et G. Pithon (France), à l'instar des auteurs précédemment mentionnés, présentent les résultats d'une recherche sur les attentes de parents. S'appuyant sur une enquête menée auprès de 2492 parents du Territoire de Belfort (France), ils mettent en évidence les préoccupations quotidiennes, les attentes des familles en matière de soutien à la parentalité ainsi que les moyens d'accéder à l'information et aux ressources. Plus particulièrement, ils soulignent l'importance d'une meilleure coordination entre les divers acteurs et services offerts. Bien que les familles rencontrant des difficultés dans l'éducation de leur enfant soient souvent celles visées par les offres de services, les auteurs mentionnent la nécessité d'offrir un soutien à l'ensemble des parents qui, à un moment ou à un autre, auraient besoin d'être soutenus dans leurs rôles et dans l'exercice de leurs responsabilités. B. Terrisse, S.J. Larivée, F. Larose et J. Bédard (Canada) traitent des besoins d'information et de formation des parents québécois à l'exercice de leurs responsabilités éducatives. S'appuyant sur les transformations majeures des familles depuis la fin des années 1960 et sur l'évolution des rôles et responsabilités parentales qui en ont découlé, les auteurs
La revue internationale de l'éducation famililale, n023, 2008 11

présentent les résultats d'une recherche montrant que les parents souhaitent davantage bénéficier de soutiens formatifs qu'informatifs, et ce, dans plusieurs sphères de leurs responsabilités parentales (développement de l'enfant, pratiques éducatives parentales, structuration éducative dans la famille, vie scolaire et services sociaux, médicaux et communautaires). Pourtant, la recension faite des services de soutien aux parents montre que, parmi ces services, les plus offerts sont de type informatif. Ces constats soulèvent des questionnements importants quant à la réelle prise en compte des besoins des parents dans le développement des services de soutien à leur égard. Pour leur part, J.c. Kalubi et J.M Bouchard (Canada) analysent le sens de l'action dans une communauté apprenante composée de parents d'enfants présentant des difficultés d'attention. Les rencontres organisées par ces parents ont permis de stimuler la participation à la recherche des solutions relatives aux problèmes scolaires de leurs enfants ayant des difficultés d'attention. Grâce aux techniques de la Démarche réflexive d'analyse en partenariat (DRAP), les préoccupations de ces parents ont pu être traitées et analysées dans un format de recherche collaborative. L'analyse effectuée montre que le cours de vie de ces familles est sensiblement perturbé par la situation des services offerts à l'élève. Les parents concernés ont des chances de réussir, d'atteindre les buts fixés dans leurs rencontres surtout parce qu'ils aspirent à une identité commune en tant que membres d'une communauté d'apprentissage qui se développe et se renforce de manière continue. De plus, leur activité s'inscrit dans les voies recommandées actuellement par diverses instances en vue d'une recherche régulière des pistes de solutions davantage compatibles avec les attentes des familles. T. Donoso, P. Amoros, M J. Rodrigo et M L. Méliquez (Espagne) abordent la délicate question de la violence conjugale. Plus spécifiquement, ils analysent et discutent des besoins d'aide des femmes qui ont été victimes ou qui sont victimes de violence conjugale. Ce type de violence, qui n'est pas un phénomène nouveau, a une prévalence importante dans différentes cultures et affecte tous les âges et toutes les classes sociales. La violence contre les femmes est la forme d'expression la plus fréquente face aux crises d'identité masculines (Jewkes, 2002). Dans une perspective de prévention, les auteurs proposent un programme d'intervention conçu pour aider les femmes victimes de violence conjugale à réintégrer la vie sociale et professionnelle et à assumer les conséquences psychologiques et physiques engendrées par la violence. Ils

12

La revue internationale de l'éducation familiale, n023, 2008

exposent aussi le processus d'élaboration et d'expérimentation programme.

de ce

Quant à P. Amoros, N. Fuentes, e. Pastor, P. Lozano, M.J. Comel/as et M.e. Molina (Espagne), ils abordent un type de soutien particulier très fréquent en Espagne, soit celui qui vise les familles élargies ou familles d'accueil. Jouant d'abord un rôle de protection à l'enfance, dans le cadre d'un placement, ces parents « accueillants» font état de besoins spécifiques pour arriver à bien encadrer et sécuriser le jeune « accueilli ». Cependant, les auteurs soulignent que ce type de soutien est aussi celui qui reçoit le moins d'appui de la part des professionnels. Pour tenter de répondre aux besoins de ce type de famille, ils ont conçu le « Programme de formation pour l'accueil en famille élargie» qui est structuré selon neuf unités thématiques correspondant à diverses réalités et problématiques des parents « accueillants ». Dans ce numéro thématique, divers types d'expériences de soutien à la parentalité ont été présentés. Ils mettent notamment en évidence la complexité des situations selon les contextes d'intervention ainsi que la diversité des attentes et des besoins des parents. Quoique plusieurs autres facettes demeurent à être explorées, une plus grande implication des parents dans la conception et le développement de programmes de soutien, visant leur empowerment, apparaît comme une des pistes de recherche et d'expérimentation à poursuivre.
Bernard Terrisse et Serge J. Larivée, Université du Québec à Montréal Québec), Canada Jean-Claude Kalubi, Université de Sherbrooke (Québec), Canada

La revue internationale de l'éducation famililale, n023, 2008

13

Éducation et soutien à la parentalité Les attentes des parents ayant un enfant handicapé

Myriam Squillaci Lanners et Romain Lanners!

La multiplication des prises en charge des enfants handicapés par les divers spécialistes et les revendications des parents pour le respect de leurs rôles et de leurs droits ne sont que quelques-uns des facteurs ayant contribué à l'émergence de la notion de soutien dans le champ de la pédagogie spécialisée. Cet article aborde différentes questions, parmi lesquelles: quels sont les soutiens demandés par les parents qui ont un enfant porteur d'un handicap? Existe-t-il des soutiens plus spécifiques à certains moments-clés de l'existence? Comment assurer une coordination des soutiens dispensés aux familles? Après avoir défini la notion de soutien, l'article s'appuie sur une revue de la littérature scientifique récente pour présenter les divers soutiens formels et informels considérés comme utiles par les parents aux divers moments de leur existence.

Mots clés: soutien social, familles, handicap mental, organisation de la
""pf'l;>,e~,'i'~?rdI6'"

Les familles avec un enfant handicapé ont fait l'objet de toutes sortes de spéculations et d'erreurs d'interprétation de la part de chercheurs. Ceux-ci leur ont attribué une étiquette de «cas spécial ». Des années durant, une lourde culpabilité a flotté au-dessus de la tête des parents, en particulier de celle des mères. Les pédagogues de tout temps ont poursuivi l'objectif idéologique, ambitieux et louable, de répondre au bien-être des
I Université de Fribourg Dr. phil. Myriam Squillaci Lanners. Courriel : mvriam.squillaci@unifr.ch Dr. phil. Romain Lanners. Courriel : romain.lanners@unifr.ch La revue internationale de l'éducation famililale, n023, 2008 15

enfants « différents» et de leur famille. Ils pratiquaient autrefois leur métier en soustrayant l'enfant à sa famille; aujourd'hui, ils le font en travaillant avec elle, en soutenant ses membres, ce qui par ailleurs, est susceptible d'engendrer certaines difficultés (Squillaci-Lanners, 2005). Se posent dès lors différentes questions, qui serviront de fils conducteurs à notre article:

. quels sont les soutiens demandés par les parents qui ont un enfant
porteur d'un handicap? . existe-t-il des soutiens plus spécifiques à certains moments-clés de l'existence? comment assurer une coordination des soutiens dispensés aux familles?

.

Notre article, basé sur une revue de la littérature scientifique récente, met en exergue les différentes variables influençant la qualité du soutien aux familles qui ont un enfant handicapé. Au préalable, il convient d'abord de définir le concept de « soutien ». Définition du concept de soutien Le soutien est défini comme un ensemble de ressources et de stratégies permettant de promouvoir le développement, l'éducation, les intérêts, le bien-être personnel tout en améliorant le fonctionnement des individus (AAMR, 2002). Il s'agit d'une aide, d'une assistance émotionnelle, psychologique, affiliative, informative, instrumentale ou matérielle dispensée par une personne ou un groupe de personnes du réseau social (Dunst, & Trivette, 1988 ; Dunst, Trivette, & Jordy, 1997 ; AAMR, 2002). S'il est fourni de manière appropriée, il influence positivement le comportement du bénéficiaire (Dunst, & Trivette, 1988 ; Trivette, Dunst, Boyd, & Hamby, 1996). Dans un tel contexte, Ie soutien familial se spécifie comme une somme d'efforts formels et informels visant le renforcement des capacités des familles, afin de faciliter leur autonomie, leur intégration, les soins et à offrir une vie de qualité à tous ses membres (Singer, 2002). Le soutien implique à la fois des faits mineurs découlant de la vie quotidienne et d'autres essentiels aux yeux de l'individu (Haelewyck, & Magerotte, 2001). Nous tenterons dans cet article de définir l'ensemble des soutiens demandés par les parents, tels qu'ils apparaissent dans la littérature scientifique internationale. Loin d'être exhaustifs, les différents types de

16

La revue internationale de l'éducation familiale, n023, 2008