8 histoires fantastiques

-

Livres
49 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

De féeriques aventures au pays des licornes, des fées et des sorciers !

Huit histoires fantastiques spécialement écrites pour les grands. Des textes féeriques et pétillants de magie et des illustrations pleines de vie pour faire découvrir à son enfant le plaisir de lire tout seul.

Idéal pour les 6-9 ans.

Au sommaire :

  • Super Jojo fait l’école buissonnière
  • Le conte de fées de Grenouillet
  • L’arbre aux princesses
  • Le roi Triton, la lune et la petite sirène
  • Les ailes de Flocon
  • Une jungle sur la banquise
  • L’appétit du génie
  • A l’attaque du voleur !

Ces histoires sont aussi disponibles à l’unité au format numérique.

Découvrez vite toutes les autres histoires Fleurus, en album ou à l'unité, et en version numérique.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 17 mars 2011
Nombre de visites sur la page 105
EAN13 9782215099345
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Histoires fantastiques

Tous les jours, Super-Jojo franchit en soupirant la porte de l’école des super-héros.

Il traîne les pieds car lui, ce qu’il préfère, c’est vivre au grand air, faire l’école buissonnière !

Alors, ce matin-là, tandis que la maîtresse écrit au tableau, Super-Jojo enfile sa cape de super-héros, et hop, il s’envole par la fenêtre.La maîtresse s’en aperçoit et s’affole : « Super-Jojo, reviens tout de suite ! Dehors, il y a un… »

Un quoi ? Super-Jojo file bien trop vite, il n’entend pas la fin. Bon, cela n’a aucune importance.

Il fonce droit devant quand soudain une voix venue d’en bas s’écrie : « Au secours, à l’aide ! »

Super-Jojo suspend son vol, c’est sûrement une princesse en danger ! Il scrute le sol et voit quelque chose de bizarre, là, à côté d’un étang couvert de nénuphars. Il descend en piqué, se pose en douceur, atterrissage réussi, et… Ho, ho…

Ce n’est pas une princesse… C’est madame Purbeurre, la plus dodue des boulangères !

La pauvre ! La voilà ligotée, assise au beau milieu d’une nappe à carreaux. À côté d’elle sont disposés sel et poivre, fourchette et couteau, comme si on s’apprêtait à la dévorer…

Super-Jojo s’avance pour la délivrer mais, au même instant, le sol se met à trembler. Il lève la tête, inquiet, et devine enfin ce que la maîtresse a crié tout à l’heure : « Super-Jojo, reviens ! Dehors, il y a un ogre en liberté ! »

Un ogre énorme et terrifiant, là, juste devant lui, qui l’attrape et le contemple aussitôt d’un air vorace.

Super-jojo, paniqué, bat des jambes et des pieds, tente de se libérer, mais c’est peine perdue, il est bien moins fort que le monstre. Ah, si seulement il avait appris sa leçon sur « Comment combattre les super-méchants »…

Mais ce jour-là, au lieu de faire ses devoirs, il s’est amusé à fabriquer des boulettes gluantes avec Super-Gigi, sa meilleure amie ! Tiens, tiens, cela lui donne une idée.

Vite, l’ogre va le gober tout cru, alors Super-Jojo se met à hurler : « M’sieur, une boulangère et un enfant en guise de déjeuner, ce n’est pas un menu équilibré… »

Le monstre gronde : « Que me racontes-tu là ?

– Je peux vous préparer des boulettes de nénuphars, ça vous aidera à digérer ! »

L’ogre se tapote le ventre et grogne : « Hum, hum, pourquoi pas… Mais attention, je te surveille. »

Super-Jojo remet pied à terre et cueille aussitôt de larges feuilles vertes. Puis, ni vu ni connu, super-attaque éclair, il attrape un crapaud, le pose sur sa récolte et le chatouille. Celui-ci, éclate de rire et bave tellement que les nénuphars deviennent gluants à souhait.

Super-Jojo forme de belles boulettes et, l’air innocent, les tend à l’ogre : « Bon appétit ! »

Le glouton enfourne les boulettes, mâche, mâche encore, et soudain ne mâche plus du tout : ses dents, sa langue, ses joues, tout est si bien collé qu’il ne peut même plus ouvrir la bouche !

Pendant que l’ogre gémit et se désole, Super-Jojo libère la boulangère et s’envole pour l’école. Il est pressé de raconter comment, grâce aux boulettes baveuses, il a vaincu un ogre à lui tout seul.

La maîtresse est tellement soulagée de le voir rentrer qu’elle oublie de le gronder.