L'escapade du Père Noël et autres contes de Noël

-

Livres
58 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le 22 décembre 2020, le Père Noël disparut subitement. Ses elfes avaient beau le chercher dans tous les coins et recoins du Pôle Nord, il était introuvable à quelques jours de la grande distribution de cadeaux. Mais où pouvait-il donc se trouver ? Il aurait dû être auprès de ses lutins pour surveiller le bon déroulement des opérations...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 21 juillet 2015
Nombre de lectures 152
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
L’ESCAPADE DU PERE NOEL
Le 22 décembre 2020, le Père Noël disparut subitement. Ses elfes avaient beau le chercher dans tous les coins et recoins du Pôle Nord, il était introuvable à quelques jours de la grande distribution de cadeaux. Mais où pouvait-il donc se trouver ? Il aurait dû être auprès de ses lutins pour surveiller le bon déroulement des opérations…
Mais le Père Noël, cette année-là, n’était pas content. Les enfants n’aimaient plus les joujoux en bois que ses lutins créaient depuis des siècles avec amour. Ils ne s’intéressaient qu’aux jeux vidéo ou aux téléphones portables et autres objets modernes que ses aides ne savaient pas fabriquer. Du coup il devait sous-traiter pour remplir sa hotte et satisfaire les enfants. Ce qui le mettait dans une grande fureur, lui qui était la gentillesse même. Ses elfes ne le reconnaissaient plus et ils étaient fort
inquiets. L’esprit de Noël allait-il disparaître ?
En fait le Père Noël avait décidé que les enfants se passeraient de cadeaux cette année-là. Il avait envie de prendre des vacances, de découvrir le monde qu’il parcourait en quelques heures seulement la nuit de Noël. Il voulait aussi aller à la rencontre de ces enfants qu’il ne comprenait plus.
Il plia soigneusement ses vêtements rouges, les plaça dans son placard et enfila pour la première fois de sa vie un jeans et un tee-shirt. Il voulait commencer son voyage par les pays chauds, comme son elfe Gurwan quelques années plus tôt. Il rêvait à son tour de sable fin et de cocotiers. Il décida de ne mettre personne dans la confidence car il avait peur qu’on cherche à le retenir. Il savait que les elfes allaient être perdus sans lui mais il n’en avait cure. Il ne reviendrait pas sur sa décision.
3
Il prit donc le chemin du sud grâce à sa boussole magique. Il ne voulait pas entraîner ses rennes dans son aventure. Ils n’étaient pas habitués à la chaleur.
Il fut propulsé en une fraction de seconde sur une plage d’un sable presque aussi blanc que la neige de son Pôle Nord. Un enfant jouait au bord de l’eau avec un coquillage. Le Père Noël s’approcha de lui, intrigué.
- Bonjour mon petit, que fais-tu avec ce coquillage ?
- J’écoute la mer.
- Qu’as-tu demandé pour Noël ?ne put-il s’empêcher de lui demander car il ne s’en souvenait plus.
- Noël ? Je ne sais pas ce que c’est.
- Comment ? Tu ne fêtes donc pas Noël comme tous les enfants du monde ?
Le petit garçon le regarda, étonné.
- Non.
- Quel cadeau aimerais-tu recevoir ?
Perplexe, l’enfant finit par répondre :
- Je ne sais pas. Je n’ai jamais eu de cadeau.
Le Père Noël était très étonné. Ce garçon avait donc toujours été oublié. C’était très étrange. Le Père Noël se dit qu’il avait mal fait son travail et il était très désappointé.
Il laissa le garçon à son occupation et partit à la recherche d’autres enfants.
Un peu plus loin, devant une hutte en roseaux, il rencontra des petites filles qui se fabriquaient des poupées avec des morceaux de tissus de toutes les couleurs. Il se dit qu’elles étaient inventives et douées de leurs mains. Avaient- elles vraiment besoin des jouets de ses elfes ? Elles n’avaient pas l’air d’être malheureuses. Il leur posa les mêmes questions qu’au garçon de la plage et elles lui firent les mêmes réponses. Lui qui croyait que tous les enfants du monde le connaissaient fut très déçu.
4
Il poursuivit son chemin mais ne vit aucun enfant en train de s’amuser avec un des jouets fabriqués par ses elfes. Puisqu’il en était ainsi, il décida de visiter un autre pays et il se propulsa en Afrique.
Ce qu’il y vit l’épouvanta. Des enfants armés d’un fusil ou d’une machette y faisaient la guerre, enrôlés par de jeunes hommes, eux-mêmes à peine sortis de l’enfance. Il vit le sang d’autres enfants couler.
Il se dit que le Père Noël ne devait pas seulement apporter des jouets aux enfants, il devait surtout les aider à rester des enfants, les protéger de la méchanceté des hommes. Ce ne serait pas une mince affaire. Mais il devait absolument se fixer une nouvelle tâche.
Le Père Noël commençait à se dire que ce n’était pas vraiment des vacances de tout repos et il regrettait un peu d’avoir quitté son cher Pôle Nord.
Puis il partit en Inde et là il vit des enfants qui travaillaient dans des ateliers ou pire encore dans des mines pour aider leurs familles à survivre. Eux non plus n’allaient pas à l’école et il aurait été vain de leur demander ce qu’ils souhaitaient comme cadeau pour Noël. Il devinait la réponse qui lui serait faite.
Le Père Noel était de plus en plus consterné. Comment avait-il pu être aussi aveugle ? Il y avait bien plus grave que les jeux vidéo ou les téléphones portables. Mais tout de même il restait persuadé que les jouets en bois étaient plus écologiques et plus éducatifs que toutes ces inventions modernes. Et il regrettait les Noëls d’antan. Pourtant s’il voulait être honnête, même jadis tous les enfants n’étaient pas logés à la même enseigne. Certains étaient plus gâtés que d’autres. Il avait toujours fait de son mieux bien sûr pour leur donner un peu de bonheur le jour de Noël mais il n’y avait pas toujours réussi. Les enfants étaient tellement nombreux ! Et les elfes avaient beau travailler toute l’année, ils ne parvenaient pas à les contenter tous. Ceux qui envoyaient leur lettre au Père Noël étaient prioritaires.
Le Père Noël poursuivit son voyage. Allait-il enfin rencontrer des enfants heureux ? Il arriva devant une maison modeste d’où provenaient des cris joyeux d’enfants. Une bande de bambins déchaînés sortit en trombe dans le jardin.
5