Boule et Bill - Chiens et chats

-

Livres
27 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Une collection qui a du chien !

Découvrez les aventures de Boule et Bill en mini-roman illustré.

C’est bien connu : chats et chiens ne font pas bon ménage. Et ce n’est pas Bill qui pourra dire le contraire ! Rien que de penser à ces affreux félins, notre cocker préféré en a le poil qui se hérisse. Chats siamois ou chats de gouttière, ces vilains matous vont bientôt trouver à qui parler...

Dans ces cinq histoires de Boule et Bill, retrouvez l’univers chaleureux de la bande dessinée qui réjouit tant petits et grands. Et guettez la suite !

À partir de 6 ans.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 août 2011
Nombre de lectures 88
EAN13 9782740434741
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0022€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Chiens et chats

Embrouillamini

— Chaque matin, quand je me réveille, je remercie le dieu des chiens de ne pas m’avoir fait naître chat.

— Pourquoi ?

— Quelle question, Caroline ! Parce que… parce que… un chat, c’est un chat, quoi !

— Un peu légère, ton explication, mon Bill.

— Je sais, je sais, je réfléchis…

— J’aime bien quand tu réfléchis.

— Voilà, j’ai trouvé. Tout d’abord, les chats sont fourbes et sournois. Oh, ne fais pas ta belle offusquée en étirant ton long cou. C’est vrai, on ne les entend jamais arriver avec leurs pattes montées sur coussinets. Ils sont là à nous espionner, toujours à préparer un mauvais coup. Ils nous tirent la langue, bien cachés dans les buissons.

— Tu divagues vraiment, mon Bill.

— Pas du tout. Tu sais, j’ai longtemps pensé à tout ça. Ensuite, les chats sont beaucoup moins affectueux que les chiens, et ça, c’est prouvé.

— Par qui ?

— Ben, par tous les… les… utilisateurs, tiens.

— Mouais… En tout cas, les chats sont très propres et ne laissent pas leurs crottes partout sur les trottoirs, et toc !

— Quoi, « toc » ? Tu te crois maligne ?

— Oui, parfois.

— Et en plus, les chats, ça griffe.

— Et les chiens, ça mord.

— Enfin, il faut bien se rendre à l’évidence : les chats ne sont pas intelligents.

— Ah bon ? J’ai toujours entendu dire le contraire.

— Oui, ben, n’oublie pas que tu as de toutes petites oreilles, ma Caroline chérie, tu as dû mal entendre.

— Humm.

— Tiens, je vais te rafraîchir la mémoire en te donnant un exemple. Rappelle-toi, un jour on était tous à la maison, bien tranquilles : Papa lisait son journal en bâillant à s’en décrocher la mâchoire.