Bravo Anna !

Bravo Anna !

-

Livres
22 pages

Description

Comment Anna qui est un peu ronde, va-t-elle réussir à devenir l'héroïne de sa classe ? Dans la saga "Pas comme toi, et alors !", Anna est un peu ronde, Béranger bégaie, Alex est trisomique, Théo a deux mamans, Feng arrive de Chine, Charles est un enfant maltraité. Être différent n'est pas toujours évident à vivre. Voici six petites histoires, six situations pour nous aider à mieux comprendre l'autre même s'il n'est pas tout à fait pareil. Après des études aux Beaux-Arts de Metz, Julie Stein se consacre dorénavant à des ateliers pour enfants et à l'illustration. L'auteur de ce texte, Christine Renaudin, aime quant à elle se laisser embarquer par les histoires des autres et a l'impression d'avoir toujours lu et écrit. Illustrations N&B.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 20 juin 2013
Nombre de lectures 17
EAN13 9782365870108
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
cover.jpg
auteur.jpg

Christine RENAUDIN

Illustrations : Julie STEIN

titre.jpg

 Sommaire

Bravo Anna !














© éditions Le Verger des Hespérides, 2012

levergerdeshesperides@hotmail.fr

http://www.editionslevergerdeshesperides.com

19, rue du Grand Verger, 54000 Nancy.


Image4.tif

Benjamin


« Comme il fait beau aujourd’hui et que vous avez bien travaillé, on va faire une balle au camp à la place de la leçon de gymnastique, déclara la maîtresse après avoir jeté un regard satisfait par la fenêtre.

Image9.tif

Effectivement, le soleil avait remplacé la pluie de ces derniers jours et la décision de madame Bernier fut rapidement suivie par des cris de joie !

Image10.tif

- Cependant, avant toute chose, vous allez noter les devoirs pour jeudi et ranger vos affaires.

Image8.tif

Anna regarda la grosse pendule fixée au-dessus du tableau : quinze heures quarante-cinq. Cela signifiait trois quarts d’heure de balle au camp. Peut-être qu’en traînant un peu, elle arriverait à réduire cette durée de quelques précieuses minutes.

Sous les regards exaspérés des autres enfants, elle demanda à la maîtresse si elle pouvait se rendre aux toilettes.

Là, seule, debout devant le lavabo, elle sentit la douleur bien connue arriver. Ca commençait par le ventre et ça montait jusque dans son cou, l’empêchant...