Chagrine

-

Livres
116 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Sabrine vit avec sa tante Anne, dont la tristesse revient chaque année avec la neige. Pour s’évader un peu de la maison où l’ambiance est si lourde, Sabrine se réfugie dans sa cabane perchée dans un arbre. Là-haut, elle observe la nature et dessine des souvenirs heureux. Elle retrouve ses ailes.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 30 mars 2011
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782896860814
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,003 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
10
roman bleu
D O M I N I Q U E E T C O M P A G N I E
Chagrine
Nathalie Loignon
roman bleu
Sous la direction de Yvon Brochu
Nathalie Loignon
Chagrine
Illustrations Christine Delezenne
Données de catalogage avant publication (Canada)
Loignon, Nathalie Chagrine (Roman bleu) Pour les jeunes de 10 ans et plus ISBN 2895123594 Direction de la collection : I. Delezenne, Christine. II. Titre. Yvon Brochu, RD création enr. Éditrice : Agnès Huguet PS8573.O356C52 2004 jC843'.54 C20039421635 PS9573.O356C52 2004Direction artistique et graphisme : Primeau & Barey © Les éditions Héritage inc. 2004 Révisioncorrection : Tous droits réservés Martine Latulippe e Dépôts légaux : 3 trimestre 2004 Bibliothèque nationale du Québec Dominique et compagnie Bibliothèque nationale du Canada 300, rue Arran Bibliothèque nationale de France SaintLambert (Québec) J4R 1K5 Téléphone : (514) 8750327 ISBN 2895123594 Télécopieur : (450) 6725448 Imprimé au Canada Courriel : 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 dominiqueetcie@editionsheritage.com Site Internet : www.dominiqueetcompagnie.com Nous remercions le Conseil des Arts du Canada de l’aide accordée à notre programme de publication. Nous recon naissons l’aide financière du gouverne ment du Canada par l’entremise du Programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition (PADIÉ) pour nos activités d’édition. Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Québec par l’entre mise du Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – SODEC– et du Programme d’aide aux entreprises du livre et de l’édition spécialisée.
Chapitre 1 Les pluies d’hiver
La photo du chêne accrochée au dessus de mon lit a été prise au prin temps. Les bourgeons ne trompent pas. En quelle année ? C’était il y a longtemps, puisque l’arbre ne dé passe pas le toit de notre maison. Difficile de croire qu’il soit aussi gi gantesque aujourd’hui… La branche la plus basse, qui ressemble toujours à un bras de géant, est vide : la ca bane n’existait pas encore. Les ini tiales gravées dans l’écorce sont plus claires que dans la réalité. On voit bien «MDlove »», mais celles après «
7
avaient déjà été rayées. Le cœur encerclant les lettres, lui, n’a pas changé. Moi aussi, j’arrive à dessiner des cœurs parfaits. Je tiens peut-être ça de ma mère. Comme pour mes yeux: ma mère avait les yeux pâles.Verts, je crois. Mais ce n’est pas facile à dire, parce que toutes les photos d’elle qui placar-dent les murs de notre maison sont en noir et blanc. Je pourrais le demander à tante Anne, et en profiter pour poser quelques questions sur la décoration : pourquoi avoir accroché partout le vi-sage de sa sœur et n’avoir mis, dans ma chambre, qu’une photo du chêne sans la cabane ? Je pourrais, mais je n’en ai pas envie. Les yeux de ma tante, eux, sont pers. Quand elle pleure, ils changent de couleur.
8
• • •
Encore toute cette neige… Depuis des semaines, je rêve de voir autre chose que des flocons en m’éveillant. Si on pouvait au moins glisser sur la colline où nous vivons ! Mais c’est trop haut, trop à pic, trop dangereux. On dirait une feuille froissée où per-sonne n’ose dessiner. L’hiver ne serait pas aussi triste si tante Anne souriait un peu plus. Mais je sais bien que le printemps finira par revenir et que tout rentrera dans l’ordre. Quand les grandes oies contourneront les ballons multi-colores, ma tante ira mieux. Sa joie réapparaît toujours comme par en-chantement le jour de la fête des montgolfières. En attendant, elle vit dans une bulle de silence.
9