Créatures fantastiques
63 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Créatures fantastiques

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
63 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Que de créatures extraordinaires dans le folklore du monde entier ! Dracula le vampire, Finn le géant, Jehan le loup-garou… Ils ont subi de terribles malédictions, affronté des monstres encore plus effroyables qu’eux, échappé à l’emprise de leur maître… et terrorisé la population.

12 chapitres pour découvrir les secrets des plus célèbres d’entre eux : à chacun sa fiche d’identité et son récit légendaire magnifiquement illustré, pour mêler savoir et merveilleux !


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 juin 2017
Nombre de lectures 49
EAN13 9782215135166
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0037€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Sommaire
Introduction

Finn mac Cool
Le petit peuple
Fafnir
La manticore
Mami Wata
Le loup-garou
Le golem
Le zombie
Les marcheurs de nuit
Dracula
Le yéti
Les Furies
Glossaire
Déjà paru s
Page de copyright
Bienvenue chez les monstres !
Ils sont innombrables, ils sont partout, ils sont puissants et le plus souvent terrifiants… mais qui sont-ils ? La famille des créatures fantastiques est immense et incroyablement variée, puisqu’elle comprend des stars, comme Dracula ou les loups- garous, aussi bien que des membres plus discrets, tels le kappa du Japon ou l’intulo d’Afrique du Sud. Comme dans toutes les familles, il y a des gentils et des méchants, des grands, des petits, des forts, des faibles, des rusés, des idiots ; certains sont magiciens, d’autres champions du balai-brosse… Alors qu’est-ce qui les réunit ?
Tous ces monstres, d’une façon ou d’une autre, sortent de l’ordinaire. Le mot latin monstrum signifie en effet fait prodigieux . Ni complètement humains ni complètement animaux, ces êtres appartiennent à une sorte d’entre-deux. L’apparition de ces créatures extraordinaires arrête le voyageur qui les croise, le fait réfléchir… et le met en garde. Car un monstre , au départ, est aussi un avertissement des dieux .
D’où viennent-ils ?
De partout ! Chaque civilisation, chaque culture a les siens. Les différences d’une légende à une autre sont aussi surprenantes que le sont leurs points communs. Ainsi, on trouve des thérianthropes (des hommes qui se transforment en animaux) aux quatre coins du monde ; mais, selon la région, il s’agit d’un homme-loup, d’un homme-renard ou encore d’un homme-cochon !

Les pages qui suivent sont une sorte de tour du monde des créatures de légende, ainsi qu’un voyage dans le temps. Nous ferons escale dans la Scandinavie des Vikings, en Haïti, à Hawaï, dans la France du Moyen Âge, au Tibet ou encore dans la Grèce antique. Et pour chaque monstre rencontré, nous saluerons certains de ses cousins du monde entier.

À quoi servent-ils ?
Les monstres ont de nombreux rôles. L’un des plus importants est de mettre en garde les humains contre un danger particulier. Ainsi, les voyageurs s’aventurant dans le désert de Gobi, en Mongolie, devaient éviter certaines zones particulièrement dangereuses, où sévissait l’abominable Olgoï-Khorkhoï, un gigantesque ver de terre mangeur d’homme.
Les créatures de légende entrent aussi en scène quand il s’agit d’expliquer un phénomène incompréhensible, parfois funeste. En mer du Nord, les terribles tempêtes étaient interprétées comme la colère des selkies : on pensait que ce peuple mi-phoque mi-humain se vengeait lorsqu’un pêcheur avait tué un phoque. Les curiosités géographiques sont aussi souvent le résultat d’aventures de géants, comme celle de l’Irlandais Finn mac Cool, ou de combats épiques entre un héros et un monstre.
Partout où il y a de l’inconnu, où une question se pose, un être fantastique apporte la réponse.
Enfin, les monstres sont un bon moyen pour faire peur, tout simplement. Car celui qui a peur est plus obéissant et plus respectueux de la loi : la loi du roi ou bien celle des parents. Voilà pourquoi on trouve des histoires de croquemitaines et d’ogres amateurs de chair fraîche dans le monde entier, du Yara-ma-yha-who australien au H’awouahoua du désert du Sahara.