Expliquez-moi les spécialistes de la Gendarmerie

-

Livres
46 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Coup de projecteur sur dix spécialités de la gendarmerie : Gendarme de la brigade nautique cotière, gendarme enquêteur subaquatique, gendarme de haute montagne, gendarme maître-chien, gendarme motocycliste, pilote d'hélicoptère, pilote de voiture rapide d'intervention, gendarme spéléologue, spécialiste des systèmes d'information et de communication, technicien en identification criminelle.


Aux quatre coins de l'Hexagone et des DOM-TOM, la Gendarmerie Nationale accompagne la vie des citoyens français. Hommes et femmes de terrain, ils mènent au quotidien des actions de prévention, d'intervention et d'enquêtes. Parmi eux se trouvent "les spécialistes". Gendarmes à part entière, ils ont choisi, à un moment de leur carrière, d'acquérir un savoir-faire approfondi dans des domaines particuliers, qui leur permet de mener à bien des missions ciblées et complexes. Pour devenir des spécialistes, ils font l'objet d'une sélection rigoureuse, et suivent des formations parfois éprouvantes.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 30 juillet 2013
Nombre de visites sur la page 34
EAN13 9782843681141
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0041 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
raconte-moi…expliquez-moi…
racontez-moi… explique-moi…
Lesspécialistes de la gendarmerie
Ouvrage collectif Nane Éditions / Henri de Lestapis Illustrations : Kevin Lucbert
16, rue de Marignan – 75008 Paris Téléphone 01 53 83 95 78 – Fax 01 53 75 36 80 contact@nane-editions.frwww.nane-editions.fr
Les armoiries
Les armoiries de la gendarmerie française ont été dessinées pour rappeler son valeureux passé et sa mission sociale « Pour la patrie, l'honneur et le droit », (ci-dessus).
L'insigne de tradition
Projet final de Robert Louis, héraldiste réalisé en 1948 à partir des travaux du capitaine de gendarmerie Besand, (ci-contre).
Sommaire
Historique Gendarme de la brigade nautique côtière Gendarme enquêteur subaquatique Gendarme de haute montagne Gendarme maître-chien Gendarme motocycliste Pilote d'hélicoptère Pilote de voiture rapide d'intervention Gendarme spéléologue Spécialiste des systèmes d'information et de communication Technicien en identification criminelle Adresse utiles
Historique
ens d’armes… Il ne faut pas aller chercher bien loin dans l’étymologie du mot pour comprendre d’où vient le nom de « gendarme ». O n peut faire e G remonter les origines de cette force d’État au Moyen-âge. Plus précisément au XII siècle. Partant en croisade, le roi Philippe Auguste décide de créer une troupe qui assure sa protection et l’exercice de son autorité dans le royaume. Il confie cette mission à l’un de ses grands officiers, le Sénéchal, et aux « sergents d’armes ». Sous l’ordre du Sénéchal, cette première force armée hérite du nom de Sénéchaussée. Elle passera ensuite sous le commandement des maréchaux de Philippe Auguste, et s’appellera la Maréchaussée. e Elle conserve ce nom durant plusieurs siècles, mais ses fonctions évoluent. Au XIV siècle, la Maréchaussée est chargée de contrôler les soldats, qui pendant et après la guerre de cent ans, forment des bandes de pillards et dévastent le royaume.
1. GENDARMERIE ROYALE VERS 1830.
2. GENDARME DÉPARTEMENTAL À PIED, 1922. e er Au XVI , François 1 étend son périmètre d’action hors des villes, et charge la Maréchaussée de réprimer tous les crimes de grand chemin, commis aussi bien par des civils que par des militaires.
Le terme de « gendarmerie nationale » et les fonctions que nous lui connaissons aujourd’hui sont apparus pour la première fois en février 1791, sous la Révolution. Malgré le changement de régime, les révolutionnaires maintiennent son uniforme, et son rattachement à l’armée. La loi du 17 avril 1798 précise que « le corps de la gendarmerie nationale est une force instituée pour assurer à l’intérieur de la République le maintien de l’ordre et l’exécution des lois ». Aujourd’hui, la gendarmerie conserve ces mêmes fonctions. Elle est sous l’autorité du ministère de l’Intérieur, mais garde son statut militaire.
GENDARMERIE DÉPARTEMENTALE EN GRANDE TENUE, 1930. Présents dans les villes, les villages et les campagnes, les gendarmes sont habituellement appréciés pour leur écoute et leur proximité avec la population. Leur mission est d’assurer la protection des citoyens. Ils mènent des enquêtes, maintiennent l’ordre pendant des événements, assurent la sécurité de convois ou de sites sensibles, arrêtent les criminels. Au cœur de la gendarmerie nationale, les unités spécialisées ont été créées au fur et à mesure qu’émer geaient des besoins de sécurité dans des domaines nouveaux, et exigeant des formations toujours plus pointues. Ainsi, la gendarmerie de haute montagne est née au milieu des années 50, l’engouement de la population pour l’escalade et la randonnée s’accompagnant inexorablement d’une augmentation des accidents sur les sommets. De la même façon, l’arrivée massive des instruments numériques à partir des années 90, tels que les ordinateurs, cartes à puces, et téléphones mobiles a fait apparaître une nouvelle forme de délinquance : les escroqueries sur Internet, le piratage infor matique, la pédopornographie ou le trafic de stupéfiants en sont des exemples. Des unités de spécialistes ont été créées pour lutter contre ces nouveaux fléaux.
"LA CONDUITE DES FILLES DE JOIES À LA SALPÊTRIÈRE" EN PRÉSENCE DE LA MARÉCHAUSSÉE. ŒUVRE D'ÉTIENNE JEAURAT, 1755.