Les Droits de l'homme

-

Livres
57 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Le 10 décembre 1948, un événement s'est produit à Paris, dont la portée historique n'a pas été immédiatement mesurée. Une poignée de personnes visionnaires et courageuses ont présenté la Déclaration universelle des droits de l'Homme, qu'ils avaient rédigée. Pour la première fois, un texte international s'adressait directement à tous les habitants de la terre, sans passer par le filtre des États, des gouvernements et des droits nationaux. La démarche était déjà audacieuse. Le contenu ne l'était pas moins. Dès les premières lignes, il posait le principe d'un droit universel à la dignité humaine. Mais l'expression « droits de l'homme » ne l'est pas moins ! Elle nous est devenue si familière que sa définition semble aller de soi. Elle soulève pourtant de nombreuses questions.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 3
EAN13 9782843682049
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0041 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

LES COLLECTIONS DU CITOYEN

MONDE&SOCIÉTÉ

Lesdroits
de l’homme

LES COLLECTIONS DU CITOYEN

MONDE ET SOCIÉTÉ

Lesdroits
del’homme

Ouvrage collectif
Texte: Dominique de Margerie et François Le Brun

Introduction p. 4

Le contexte historique p. 12

Les droits de l’homme avant 1948 p. 18

Les droits de l’homme de nos jours:
quels sont-ils? p. 22

Dans le prolongement
des droits de l’homme p. 28

Comment faire respecter
les droits de l’homme? p. 38

Les droits de l’homme:
utopie ou réalité? p. 51

Lexique p. 53

INTRODUCTION

Un texte de 1948
toujours aussiactuel

Stéphane Hessel
(1917-2013).

4

e 10 décembre 1948, un événement s’est produit à
L
Paris, dont la portée historique n’a pas été
immédiatement mesurée Une poignée de personnes
visionnaires et courageuses ont présenté la Déclaration

universelle des droits de l’homme qu’elles avaient rédigée

Pour la première fois, un texte international s’adressait
di

rectement à tous les habitants de la Terre sans passer par

le filtre des États, des gouvernements et des droits
natio

naux La démarche était déjà audacieuse Le contenu ne

l’était pas moins Dès les premières lignes, il posait le
prin

cipe d’un droit universel à la dignité humaine

En 1948, l’armistice du 8 mai 1945 est à la fois proche et
déjà lointain La tragédie des champs de bataille avait
certes été stoppée Mais la paix à peine retrouvée, le
monde entier était informé de l’horreur des camps nazis
Il découvre également la puissance dévastatrice de deux
bombes atomiques au Japon En outre, deux blocs
idéologiques s’affrontent dans une guerre froide qui ne dit pas

encore son nom Dans cet environnement déshumanisé, le

sort de chaque individu pèse peu

Pourtant, un texte s’intéressait à chacun d’entre nous

Pour la première fois dans l’histoire des traités
internatio

naux, des droits fondamentaux nous étaient reconnus
Ces droits ne pouvaient pas nous être retirés, car ils étaient
déclarés inaliénables* Leur caractèreuniversel était
également consacré Cela veut dire qu’ils sont valables
partout dans le monde, quels que soient les régimes
politiques locaux et les pratiques culturelles ou religieuses

Lors de la première édition de cet ouvrage, en 2008, à

l’occasion du soixantième anniversaire de la Déclaration

universelle, la préface avait été rédigée par un homme-clé

au sein de ce petit groupe de héros discrets qui furent à

l’origine du texte Il s’agissait de Stéphane Hessel, l’auteur

du best-sellerIndignez-vous!

À l’époque, il était chef de cabinet d’Henri Laugier,
Se

crétaire général adjoint de la toute jeune Organisation des

Nations unies Comme son supérieur était chargé de la

Commission des droits de l’homme, le Français fut donc

aux premières loges pour l’élaboration du texte

* Les mots suivis d’un astérisque sont expliqués dans le lexique, page 53.

Eleanor Roosevelt
(18841962), veuve du président
des États-Unis Franklin
D. Roosevelt, lors de
l’adoption de la
Déclaration universelle
des droits de l’homme
(à laquelle elle avait
pris une grande part)
par l’ONU Paris, palais
de Chaillot, 1948.

SAVIEZ-VOUS QUE…

À l’ONU, il y a six langues
officielles : l’anglais, l’arabe,
le chinois, l’espagnol,
le français et le russe.

5