Gribouillis barbares

Gribouillis barbares

-

Livres
88 pages

Description

Un jeune touriste montréalais arrive à Grande-Digue où, dit-il, « c’est plate à mort, y a rien qui se passe ». Pourtant, à voir le nombre de chalets construits le long de la côte, il semble que les gens se plaisent beaucoup dans ce petit village du sud-est du Nouveau-Brunswick. Sauf Madame Privé, la nouvelle venue. Elle ne supporte personne autour de chez-elle et ne pense qu’à protéger son terrain de l’érosion. Tant pis pour le beau paysage et le plaisir des vacanciers ! Or, on ne brime pas la liberté des gens sans en subir les conséquences. Madame Privé l’apprendra à ses dépens.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 février 2011
Nombre de lectures 9
EAN13 9782896825295
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Denise Paquette texte et illustrations
Gribouillis barbares
Extrait de la publication
météore / roman
Extrait de la publication
Gribouillisbarbares
Extrait de la publication
collectionmétéore
Gribouillisbarbares
roman
texteetillustrations
DenisePaquette
Extrait de la publication
Données de catalogage avant publication (Canada) Paquette, Denise, 1956-Gribouillis barbares : roman (Collection Météore) ISBN 2-922203-15-8 I. Titre. II. Collection. PS8581.A67414G74 1998 jC843’.54 C98-901064-3 PZ23.P36Gr 1998
Maquette de la couverture : Claude Guy Gallant Mise en pages : Marguerite Maillet assistée de Claude Guy Gallant
Tous droits réservés pour tous les pays.
papier ISBN 2-922203-15-8 PDF ISBN 978-2-89682-179-2 ePub ISBN 978-2-89682-529-5
e Dépôt légal : 3 trimestre 1998 er Réédition : 1 trimestre 2002
© Bouton d’or Acadie 204- 236, rue Saint-Georges Moncton, N.-B., E1C 1W1 CANADA Téléphone : (506) 382-1367 Télécopieur : (506) 854-7577 Site Internet : www.boutondoracadie.com
Extrait de la publication
« J’ai l’intime conviction que la relation aux autres êtres - nos compagnons de voyage - est à la fois l’élément le plus mystérieux et le plus significatif de notre vie personnelle et en définitive de toute l’évolution cosmique. » Hubert Reeves
Extrait de la publication
Chapitre1
Les bons voisins
Extrait de la publication
— Salut Benoît ! Benoît me répond par une grimace. Il est devenu mon cousin depuis que son père, Wilhelm Prescott, a épousé ma tante Emma, l’an dernier. C’est la pre-mière fois qu’il vient à Grande-Digue. Tout est nou-veau pour lui : les gens, la plage, même les marches du patio sur lesquelles il est assis. En ce moment, il tient dans ses mains une carte postale plutôt moche représentant trois gros homards rouges couchés sur un casier. La carte, c’est une idée de tante Emma : — Écris donc à Suzanne. Elle serait contente d’avoir de tes nouvelles. Suzanne, la blonde de Benoît, habite à Montréal. Depuis le début de l’été, elle lui a envoyé cinq let-tres. Elle veut tout savoir : comment ça se passe à Grande-Digue, s’il s’entend toujours bien avec sa mère adoptive… Elle lui a même demandé comment j’étais ! Benoît préférerait lui répondre par courrier électronique. Comme il n’y a pas d’ordinateur au
1
0