Histoires pour attendre et petits jeux pour patienter

-

Livres
87 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fini l’ennui !

9 histoires illustrées et 31 petits jeux pour patienter sans s’embêter !

À chaque attente, une histoire et des jeux pour tromper son impatience.

Il s’en passe de drôles de choses quand on attend ! Des histoires de dragons chez le docteur, de train qui se transforme en montgolfière, de lutins d’aéroport, et une ribambelle de jeux à faire et à refaire. Plus question de s’ennuyer quand le temps file au fil des histoires, et des activités !

Des histoires pleines de vie et des petits jeux malins, pensés pour chaque situation d’attente : chez le médecin, dans un train ou en voiture...

Idéal pour les 6-9 ans.

Découvrez vite toutes les autres histoires Fleurus, en album ou à l'unité, et en version numérique.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 17 juin 2011
Nombre de visites sur la page 96
EAN13 9782215118282
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
« Une louche de farine de champignons, deux cuillerées de jus de citrouille, trois oeufs de dragon… » Maman remue le tout avec une cuillère en bois et verse la pâte dans le moule. Elle sourit à Mina : « Tu veux goûter ? »
La petite sorcière trempe le doigt. Miam, c’est bon !
Maman glisse ensuite le gâteau dans le four en forme d’énorme potiron et dit à sa fille : « Je vais prendre un bain pendant que le gâteau cuit.
Ne touche à rien. D’accord ?
– Je peux le regarder cuire ?demande Mina. – Bien sûr ! » Et Mina reste dans la cuisine, assise sur un tabouret. Elle attend, bercée par le tic-tac de la pendule : Tic, tac, tic, tac… Mais Mina n’est pas patiente. Elle ouvre le four pour voir. La pâte ne lève pas. C’est trop long ! Elle court dans la bibliothèque : « Je vais aider ce gâteau… Voici le livre qu’il me faut :Recettes enchantées pour sorciers pressés ! « Crapauds farcis », « Beignets d’araignée », « Cuire plus vite que l’éclair ». C’est ça ! »
Mina s’approche du four, attrape sa baguette et lance :
« Rapidus gonflissimus ! »
Aussitôt, le four se remplit d’étincelles. Le gâteau se gonfle d’énormes bulles. BLOUB, BLOUB. Malheur, il faut arrêter ça : hop, un coup de baguette ! Mais… Mais que se passe-t-il ? Le gâteau se tortille, il lui pousse des jambes et des bras, et il tape sur la porte du four en criant :
" Je veux sortir ! "
Mina, stupéfaite, regarde sa baguette magique... Catastrophe, ce qu’elle tient à la main, c’est la cuillère en bois ! Pas étonnant que la magie fonctionne si mal. Et le gâteau qui continue de gigoter ! Mina ouvre le four et chuchote : « Sors vite de là, mais ne fais pas de bruit ! – Chic ! », répond le gâteau en sautant sur la table.
Mina n’en revient pas : un gâteau qui bouge et qui parle ! Que va dire Maman ? « Je vais visiter la maison ! dit le gâteau. – Sûrement pas ! s’écrie Mina. Un gâteau, c’est fait pour être mangé, pas pour se promener ! – Pas question ! » Et le gâteau court se cacher sous la table. Mina se fâche. Elle saisit sa baguette, la vraie, cette fois-ci, et elle jette un sort en criant :
" Comestibilus ! "
Bras et jambes disparaissent, le gâteau ne bouge plus. Incrédule, Mina lance un timide : « Ça va ? » Pas de réponse. Mina se demande si elle n’a pas rêvé. Mais, vite, maman sort de la salle de bains. Mina ramasse le gâteau et le jette dans le four. « Oh ! le beau gâteau ! s’écrie maman. Goûtons-le. Tu en veux une part ? » Mina regarde le gâteau d’un œil méfiant. Il à l'air normal mais on ne sait jamais.
« Non, merci, je vais me faire une tartine. Utiliser la magie pour faire de la cuisine, ce n’est pas une bonne idée... Comme le dit grand-mère sorcière : “ Magie et cuisine ne sont pas copines ! ” »
David regarde le paysage par la fenêtre. Des vaches, des champs, des vaches : c’est monotone, un Paris-Lyon en TGV. « Je vais aux toilettes, annonce-t-il soudain à sa maman qui lit un livre.
– Encore ? », s’étonne-t-elle.
Mais ce qui intéresse David, c’est surtout d’aller faire un tour !
Il arrive devant la porte quand, soudain, le battant s’ouvre à toute volée. Un homme surgit en criant : « Attention, couchez-vous ! » Il plaque David au sol.