La côte est des Etats-Unis à vélo et la Floride

La côte est des Etats-Unis à vélo et la Floride

-

Français
198 pages

Description

Accompagné de ma femme et de nos trois enfants en voiture, j’ai pédalé une section de la côte Est américaine. La première partie de ce carnet de voyage relate notre odyssée de 42 jours qui nous a conduits du Maine à la Floride ; de plus, c’est un « petit guide » de voyage qui présente, entre autres, les États américains traversés. Cela nous a permis de côtoyer les plages mythiques de la côte Est, par exemple Ogunquit, Virginia Beach, Myrtle Beach et Palm Beach. Aussi, nous avons visité de grandes villes historiques (Boston, Philadelphie, Savannah et Charleston), ainsi que des sites inoubliables en raison de leur beauté tels que Magnalia Plantation, St.Augustine et le fameux quartier Art Deco de Miami Beach.


La seconde partie de notre carnet de bord raconte un autre voyage. En effet, un an plus tard, nous sommes retournés uniquement en Floride afin de parfaire, sur le terrain, notre connaissance de l’État ensoleillé (the Sunshine State).Notre but était de découvrir d’autres villes et stations balnéaires élégantes, notamment sur sa côte Ouest, celle-là même qui longe le golfe du Mexique.

Avec 16 pages de photographies en couleurs.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2010
Nombre de lectures 36
EAN13 9782981176554
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

cover.jpg

 

 

©ÉditionsLAventurier,2013 Tousdroitsréservés

 

www.editionslaventurier.ca

 

 

Edition numérique en partenariat avec IS Edition

 

www.is-edition.com

 

 

ISBN : 978-2-9811765-2-3 (versionsnumériques)

ISBN : 978-2-9811765-5-4 (versionimprimée)

DU MÊME AUTEUR{1}

LatraverséeduCanadaàvélo,éd.LAventurier,distributionUlysse,2010, 164p.

LacôteouestdesÉtats-Unisàvélo,éd.LAventurier,distributionUlysse,2010, 140p.

LacôteestdesÉtats-UnisàvéloetlaFloride,éd.LAventurier,distribution Ulysse,2010,182p.

LaphilosophieduPetitPrince:ouleretouràlessentiel,Montréal,Carte blanche,2003(1reéd.),2004(2e éd.),296p.

   — AuSalondulivredeParis2004,celivreaétéle« meilleurvendeur »austanddeQuébecÉdition,quireprésentelamajoritédeséditeursdu Québec.

   — En2004, lauteurfutlauréatduprixGriffon dOrentantquArtistepar excellence – adultedans la catégorie Arts et Culture.

   — Traduitenjaponais:LaphilosophieduPetitPrince,Japon,Random- house-Kodansha,2007,236p.

Ilsontchanlemonde.Gandhi,DomHelderCamara,RaoulFollereau, Paris etMontréal,MédiaspauletPaulines,1994,168p.

FrançoisVarillon.Unespiritualitédelaviechrétienne,Paris,Centurion,1990, 158p.

   — Primé«livredu mois »endécembre1990parlarevuefrançaise Prier.

   — Traduitenportugais:Espiritualidadedavidacristã,segundooP. Varillon,Braga,EditorialA.O.,1998,160p.

img1.jpg

Encouverture:PortlandHead Light,ME
PhotodePaulMeunier

 

Infographieetmiseenpages:

LOUBCommunicationInc.

Téléphone:514-951-4856

 

©ÉditionsLAventurier,2013 Tousdroitsréservés

ISBN978-2-9811765-5-4(versionélectronique)

 

Dépôtlégal2013

BibliothèqueetArchivesnationalesduQuébec

BibliothèqueetArchivesCanada

 

Éditionsl'Aventurier/Éd.LePetitPhilosophe

200rueGeorges

Lachenaie(Québec)J6V1B8 CANADA

 

SiteWeb:www.editionslaventurier.ca

Courriel:info@editionslaventurier.ca

 

©ÉditionsLAventurier,2010 Tousdroitsréservés

ISBN978-2-9811765-2-3(versionimprimée)

 

Dépôtlégal2etrimestre2010

BibliothèqueetArchivesnationalesduQuébec

BibliothèqueetArchivesCanada

 

Distribution:

LesGuidesdevoyageUlysse

4176, rueSaint-Denis

Montréal(Québec)H2W2M5

CANADA

 

SiteWeb:www.guidesulysse.com

 

 

 

Àmesparentsquejaime.

SOURCESDERENSEIGNEMENTS

Cinqsourcessontàl’originedel’informationsurlate estdesÉtats-Unis,plusprécimentsurlesÉtatsduVermont, duMaine,duNewHampshire,duRhodeIsland,du Connecticut,duMassachusetts,deNewYork,duNew Jersey,delaPennsylvanie,duDelaware,duMaryland,de laVirginie,delaGéorgie,delaCarolineduNord,dela CarolineduSudetdelaFloride,ainsiquesurlesvilles visitées.

Lapremièresource,nonnégligeable,savèrenotre propreexpérience,carilesttoujoursplusfaciledeparler d’unehistoirecuequedel’imaginer.Ladeuxième,ce sontlesnombreuxguidesdevoyageutilisésquevous retrouverezdanslaBibliographierestreinte.Latroisième sourcesetrouvelessitesInternetofficielsdesÉtatset villesdelateEstaméricaine.Laquatrième,c’estlelot debrochurestouristiquesqueSylvieafaitveniravantle voyage ; c’est fou toutce quel’on peuty trouver !

Notezquelespopulationsmentionnéessontune estimationde2007-2009provenantdusiteWebwww.city-data.com.

BIBLIOGRAPHIERESTREINTE ABRÉVIATIONSDESGUIDESUTILISÉS

GBÉtats-Unis.EstetSud[GuidesBleus],Paris,Hachette, 2007,674p.

 

DanslacollectionGuidedelaRouteCAA(TourBook,en anglais) :

 

CCALecentredelateAtlantique.LeDelaware,leDistrict deColumbia,leMaryland,laVirginieetlaVirginie-Occidentale,2008,992p.

 

CGLaCarolineduNord,laCarolineduSudetlaGéorgie, 2008,1056p.

 

CMRConnecticut,Massachusetts&RhodeIsland(en anglais),2007,670p.

 

FL LaFloride,édit.2008pourlaPartie1,1008p. ; édit. 2009pourlaPartie2,1032p.

 

MNVLeMaine,leNewHampshireetleVermont,2007, 504p.

 

NJP NewJersey&Pennsylvania(enanglais),2007,814p.

 

NY NewYork(enanglais),2007,718p.

 

Cesabréviationssontsuiviesdelapagecitée ;exemple :GB46signifiequevousêtesdansceGuideBleude Hachetteàlapage46.

ABVIATIONSDESÉTATS AMÉRICAINSVISITÉS

CT Connecticut

DE Delaware

FL Floride

GA Géorgie

MA Massachusetts

MD Maryland

ME Maine

NC CarolineduNord

NH NewHampshire

NJ NewJersey

NY NewYork

PA Pennsylvanie

RI RhodeIsland

SC CarolineduSud

VA Virginie

VT Vermont

PRÉPARATIONDUVOYAGE

« Lavien’estpasunproblèmeàrésoudre,
maisuneexpérienceàvivre. »(Bouddha)

 

« Ilfautajouterdelavieauxannées
et nondesannéesàlavie»(Proverbechinois)

 

 

Celivrecomportedeuxparties.Lapremièrerelatenotre traverséedelateestdesÉtats-Unisàvéloetenvoiture àl’été2008,dunordausud,soitdeBarHarbor(ME) àKeyWest(FL).Quandjedis« notretravere »,cela comprendcinqpersonnes :mafemme(Sylvie)etnostrois enfants(Annabelle,NicolasetSarah)alorsâgésrespectivementde9,11et13ans,quitransportaientlematériel enautoetroulaientenéclaireurs,etmoiquipédalaisvivement.Ilvasansdirequejen’enétaispasàmespremiers coupsdepédale,loinde !Levéloestpourmoiunepassiondepuisfortlongtemps.En2005,accompagnéségalementdemafamille,uneamiecycliste(Ginette)etmoi avonstraversé leCanada à vélo,de l’océan Pacifiqueà l’Atlantique,eten2007,nousavonspédalél’Ouestaméricaindansunpéripletrèssemblableàcelui-ci.

 

UnanaprèslateEst,nousretournionsenvoitureuniquementenFlorideafindeparfaire,surleterrain, notreconnaissancede« l’Étatensoleillé »(theSunshine State).Telleestlasecondepartiedulivre,pluscourteque lapremière,quiapourbutdevousfairedécouvriret aimerd’autresvillesetstationsbalnéairesdelaFloride, ainsiquequelquesattractions,muséesetcoupsdecœur.

NotonsquelatraverséedelateEstaméricaineétait lefruitd’unrêvepersonnelquis’estétenduàmafamille, carlerêveestcontagieux !Maisilnesuffitpasderêver{2}, encorefaut-ildonnercorpsànosprojets,oudonnerdes pieds,desmainsetunvisageconcretànosrêves,sinon sansempriseréellesurlavie,ilssetransformeronten fantômesespiègles quiviendront, tôt ou tard, hanter nos espritsderegret.« J’auraisdonc ! »sedira-t-onalors... Etunrêvequiséteint,commeça,fautedel’avoirconcrétisé,c’esttoujoursunepartiedesoiquimeurtaveclui.

 

Préparationduvoyage

 

Pourrépondred’embléeàunequestionqu’onmepose régulièrement,j’aipédalétoutemavie,notammentdepuis cinqans.Commed’habitude,j’aiprofitéduprintemps,de l’étéetaussid’unebonnepartiedel’automnepourm’entraînersurlesroutesdecampagneauxalentoursdela maison.Monentraînementatoujoursconsistéendecourtessortiesd’uneheure,jerouleavecvélocitésanstrop meménager !Maispeut-onvraimentparlerd’entraînementquandcesviréescyclistessontmonlotquotidien ?Nefaudrait-ilpasplutôtdirequecessortiesàvélo — effectuéesparplaisir constituent,ducoup,mon entraînement ?Engénéral,jepédaleunetrentainedekilomètresparjour,maisuneoudeuxfoisparsemaine,je doublele trajet.

Àl’hiver,l’entraînementintensifs’estpoursuivi,quatreoucinqfoisparsemaine,surmonvélostationnaire programmableafindemaintenirlaformephysique. L’accentétaitmisvolontairementsurunentraînementde puissancede30-50min,carjerecherchaisd’embléela forcephysique.Ilfautdirequemonpoidslégeretmon entraînementdelonguedatefontquel’endurancem’est, enquelquesorte,plusnaturellequelapuissancebrute. Deplus,unesainealimentationetdessuppléments protéiniques m’assuraient unmaintien de maforce musculaireetunerécupérationplusrapide.

Lorsdemesvoyagesprécédents,jepédalaisen moyenne100-115 km/jour.Maiscettefois-ci,jevisais plutôt80 km/jour,avecuneoudeuxjournéesderepos parsemaine,carjevoulaisprendreletempsdevisiter.

 

Lacause

 

L’hiverfuttrèsoccupé.Enplusdutravailàmi-temps etdel’entraînement,ilyaeulespourparlersavecmacousineNicoleMeunier,quiafondéPuitsEauMali,unorganismehumanitairedontlebutestderamasserdesfonds pourycreuserdespuits{3}. Àlafindel’année2008,unpremierpuitsaétéforé grâce auxdonsrecueillis (réinvestis intégralementdanscettecause)etenfévrier2010,un secondpuits.Aprèsquelquescommunications,nous avonsconvenud’inviterparlesjournauxlocauxles gensdelarégiondeTerrebonneàdonnerminimum 1¢/kmpédalé.Deprimeabord,celasemblepeu, maisnousnousdisionsquesijeparcouraisparexemple 2000 km,celaferait20 $pardonateur.Nousétions heureuxdenousassocieràunecauseenlaquellenous croyonsencoreaujourdhui.Ilestdifficiledévaluerl’impact réeldenotrecontributionàPuitsEauMali,carceuxqui étaientintéressésàlacauseleurontdonnédirectement.

 

Itinéraireetorganisation

 

J’ai toujours pensé qu’un itinéraire même souple s’avère essentielsil’onveutprofiterpleinementd’unvoyage. C’estpourquoi,sixmoisavantledépart,mafemmeetmoi étudionslemeilleurtrajetpossible,cequinousaconduits àeffectuerdesrecherchessurInternetafindeprendre connaissanced’itinérairescyclistes.Lebutétaitdetrouveruntrajetquiafaitsespreuvesetnousconvenait ; le tempsainsiépargapuêtreréinvestidansdeslectures deguidesetdebrochuresdevoyage.Nousavonsalors optépourl’achatdesseptcartesdétailléesdel’AtlanticCoastparAdventureCyclingAssociation,quiestuneassociationcyclisteexistantdepuis1974etquiproposeplus de38000mideroutesaméricainescyclables.

Letrajetétabli,onsesentaitensécuritémesi,par expérience,noussavionspertinemmentqu’onval’ajuster encoursderoute.Fortsdenotreexpérience,noussavions commentfaireentrertouslesbagagesdanslecoffredela voiture.Chacunavaitdroitàunepetitevaliseouàunsac àdosde40cmdehautsur30cmdelarge.Laseuleexceptionétaitmoi,carj’apportaismestementscyclistes.

Pluslejourdudépartapprochait,plusl’appelde laventuresefaisaitentendre.Aprèstantdepréparations, noussavourionsd’avancelespaysagessplendidesqui nous attendaient.Mais il y a loin de la coupe aux lèvres !Tousceuxquiontdéjàeffectuéunlongvoyagesavent bienque,ladernièresemaine,oncourtbeaucoup.Mais lespréparatifsdudépart,celaaussifaitpartieduvoyage ! C’estenpensantàtoutcequinousattendaitdebeauque nousavonsfranchicetteétapeavecbrilitéetsérénitéà lafois,notreexpérienceduvoyageaidant !

LAROUTINEQUOTIDIENNE

Lebutdecettesectionsurlequotidienestdesoulager letextedeslourdeursquoccasionnelarépétitionde mêmeséléments.Enrésumé,voicinotreroutine...

Lesleversseffectuaientcommeunehorlogesuisse bienrégléevers6h30,parfoisplustôtmaisrarementplus tard,mêmelesjoursderepos.Ensuite,nousprenionsun déjeunernourrissantàlasalleàmangerdel’hôtel,car laplupartdutempsilétaitinclusdansleprix.Sinon, nousdéjeunionsàlachambreaveclegrille-painqu’on trimballaitavecnous,lebutétantd’éviterdeperdre inutilementdutempsenallantmangerau restaurant.Après ledéjeuner,nousembarquionslesbagagesdanslecoffre delavoiture ;commetoutcasse-tête,chaque« pièce »devait êtreà saplaceafindetoutloger.Fortsdenotre expérience,noussavionscommentlesplacerrapidement.

Avantdeprendrelaroute,ilfallaittrouverdelaglace pourgardercertainsalimentsaufroiddanslaglacière. Nousnousassurionsd’avoirlenécessairepourlajournée,cest-à-diredescollationsettoutcequ’ilfautpour fairedessandwichsaudîner,carnousmangionsfréquemmentsurleborddelaroute.S’ilmanquaitdequelque chose,Sylvieetlesenfantspassaientàl’épicerieetme rejoignaientsurlaroute.

Ennéral,uneheuretrentesétaitécouléeentrele réveiletmespremierscoupsdepédale,maisjamaissans quejemefuséchauffé.Letrajetétaitentrecoupépardescollations(fruits,noixmélangéesetbarresénergétiques), quejeprenaisgénéralementtouteslesheures.Ilsagissait denepasm’exposersciemmentauxpiresdangerspour uncycliste,cest-à-direàunecrampeouàundéchirement musculaire,ouencoreàunmanquedecalorie.Jene voulaispascourirlerisquedemettreenpérillevoyage pourunmalheureuxincidentregrettable qui aurait pu êtreévité !C’estpourquoijeprenaiségalementdesprotéinesetdesvitamines.Avecmonpoidsplume,cétait essentielafinderécupérerpourlelendemain !

Danslavoiture,lesenfantssétaientamenésdeslivres, leuriPod,descahiersàcolorieretdescrayonsdecouleur, sanscomptertouslesjeuxqu’ilss’inventaient.Ilestà noterqu’ilss’entendentvraimentbienensembleetqu’il existeunebelle complicitéentre eux.Laroute était parseméed’arrêtsfréquentssurleborddel’océansi possible—,ainsiquedevisitesimprévues.

Lapremièrechosequenousfaisionsquandonarrivait àdestinationétaitdenoustrouverunhôtel.Entransportantlesbagagesàlachambre,nouscachionslepoêle àgazetparfoisunenfant,carcertainsétablissements hôteliersn’acceptaientpasplusquequatrepersonnespar chambre.Entantquecycliste,onmedonnaitlaprioritéà ladouchejenesaispaspourquoi !Ilfallaittoujours penseràdemanderunoudeuxoreillersdeplus,carilne fautpasoublierquenousétionscinqpersonnes.Nicolas etAnnabellesecouchaientensemble,tandisqueSylvieet moipartagionsl’autrelitdouble.Cétaitparfoissipetit qu’ilfallaitdéplacercertainsmeublespourquelematelas gonflabledeSarahpuisserentrer !Ilestànoterquecesont lesenfantsquihabituellementtrouvaientl’hôtelàpartir desguidesCAAetdediversesbrochurestouristiques. Celalesamusaitgrandementtoutenlesrendantutiles.

Lesouper(despâtes,unejournéesurdeux)était l’occasiondepartagerlajournéeaveclesautres.Puisnous regardions,surleportable,lesphotosnumériquesprises aucoursdelajournée,etlesadultesprenaientletemps d’écrireleurcarnetdebord.Uneoudeuxfoisparsemaine,cétaitsuividecroustillesoud’arachides,d’une courteémissiondetélévision(souventundessinanimé) oudedifférentsjeuxaveclesenfants,dontleschatouilles. Lesadultesenprofitaientordinairementpourprendre unebrej’aibiendit« une » !C’étaitnotre« carotte », maisnotrevéritablerécompenseétaitdenousretrouveret d’êtreensemble,dejoueraveclesenfants,ainsiquela fiertéquejeressentaisàlasuitedemesexploitsdujour, aussimodestessoient-ils !Carilnefautsurtoutpasse leurrer,sicertainesjournéesétaientplusfaciles qued’autres,ilnenrestepasmoinsquecétaitundéfi constantetparfoisdifficilederoulertroisouquatre heuresparjour,etdesurcroîtseul.Entre21het21h30, nousétionstouscouchés,carlevélo,larouteoulesvisites nousrentraientdanslecorps !

CARNETDEBORD
P
ARTIE1LACÔTEESTDESÉTATS-UNIS

LeMaine

 

Avant de commencer le carnet de bord comme tel, je mepermetsuneintroductionsurlepremierÉtatvisité.Situé àl’extrêmenord-estdesÉtats-Unis,leMaineestleplus granddessixÉtatsquicomposentlaNouvelle-Angleterre (Connecticut,Maine,Massachusetts,NewHampshire, RhodeIsland,Vermont).Longde512 km sur336 km de large,sonlittorals’étiresurprèsde8800 kmbienquela distanceàvold’oiseaunesoitquede365 km ; ondénombrequelque3000îlesaulargedelate.LeMaine estbordéaunordetaunord-ouestparleQuébecetle Nouveau-Brunswick(Canada),ausud-ouestparleNew Hampshire(É.-U.),etilestbaignéàl’estparl’océan Atlantique.Devastesforêtsrecouvrent89%desonterritoire,ponctuéesdeplus6000lacsetde5100coursd’eau, augrandbonheurdesamateursdepêche.Lecentreet l’ouestdel’Étatsontmontagneux.Lapiste(ousentier) desAppalaches(3453 km),quicommenceausuddans l’ÉtatdeGéorgie,seterminedansleMaineauMont Katahdin(1605m),pointculminantdel’Étatsituédansle BaxterStatePark.

D’unesuperficiede86542 km2,lapopulationdu Maineétaitestiméeà1321574habitantsen2006.Sa capitaleestAugusta(18367hab.),etsamétropole, Portland(62825hab.).LeMaineadhéraàl’Unionen1820, devenantle23eÉtat.Ilestprincipalementconnupourson paysageruraletlehomard.Celui-ci,relevédansles casiersposésparlespêcheurslelongdelate,estl’un dessymbolesdel’Étatquifournitàluiseul90%delaproductionnationale.Aussi,ontrouvedansleMaine99% desmyrtilles(bleuets)sauvagesrécoltéesauxÉtats-Unis. Seshabitantssontpourlaplupartlesdescendantsdes colonseuropéens,principalementdesAnglais,Irlandais, Canadiensfrançais,AcadiensetÉcossais.

LeMaineestlèbrepoursesbellespéninsulesde côtesrocheuses,sespittoresquesvillagesdepêcheurset sespetitesbaies.Àl’intérieurdesterres,onpeutadmirer desmontagnes etdesforêts,ainsi quedesvillageshistoriques,despontscouvertsetdesfermesancestrales.

« Outretoutescesbeautés,leMaineévoquecetteimage pittoresqued’unphareperchésuruneterocailleuse, balayéeparlesvagues.Celasexplique :plusde60phares sontdisséminéssurlateduMaine. »(MNV22)

Deuxthéoriescoexistentquantàl’originedunom del’État.Selonlapremière,lenomduMainefutd’abord utiliséd’unefaçondescriptivepourindiquerlaparationentrelapartiecontinentaledel’État(mainland)etles innombrablesîlesquilabordent.Selonlasecondethéorie, lenomdéfinitiffutdonnéenhommageàl’épouseduroi Charles1erd’Angleterre,Henriette-MariedeFrance (1609-1669),filledeHenriIVetdeMariedeMédicis,qui régnaitsurlaprovinceduMaine(France).

 

Jour1,27juin2008Lachenaie(QC)-BarHarbor(ME)

 

Nousavonsprislarouteunpeuplustardqueprévu,soit à6h30.Malgunedouzainedeminutesdetraficsur l’autoroute40,latraveredeMontréalparlePont-tunnelLouis-Hippolyte-Lafontaine sest biendéroulée.Nous avonsroulésurl’autoroute20jusqu’àla30Sudafinde rejoindrela10Est.À7h30,nousprenionslapremière collationduvoyage(pommeoubanane)dansunestation-serviceàSaint-Jean-Sur-Richelieu,cequiapermisd’aller àlatoilette !Puisnousavonsalternédeconducteurce quenousavonsfaittoutelajournée.

Nousavonsrapidementdéjeunéà8h10auTimHortons deBromont.Sarahavaitunpeumalauur,peuttre parcequ’ellen’avaitpasencoreman.Nousavons continuéàroulersurl’autoroute10jusqu’àMagog,où nousavonsprisla55Sud.Àcausedetravauxroutiers, nousavonsététournéssurdesroutessecondairesembouteillées.Avectoutcela,nousavonspasséladouane àRockIsland(205 km)à9h55,soituneheureplustard queprévu.Ilestànoterqu’unedizainedekilomètres avantlafrontreduCanadaetdesÉtats-Unis,unepluie intermittenteavaitbuté.

Dèsl’entréeauVermontparl’autoroute55(quidevient la91),nousavonsremarquéquel’asphalteesteffectivement mieuxentretenuqu’auQuébec...Maisjenevousapprends rien !Parbonheur,lesoleilestrevenu,etlesvallons, valléesetvillagessesuccédaientallègrement.À10h55, nousavonscollationné de raisinsdans unestation-service,oùj’enaiprofitépourfaireleplein :4,09 $le gallon,soit2 $demoinsqu’auQbec !ÀSt.Johnsbury (6511hab.),nousavonsquittél’autoroute91pourla2, quiestunebelleroutesinueusetraversantdecharmants villagesetdesforêts,longeantparfoisdesrivières. Commemafemme,jepréfèrelesroutessecondairesaux autoroutes,carilyaplusàvoir.Encontrepartie,notre vitesseachutéentre35et50 km/h.

À11h38,nousentrionsdansleNewHampshireaprès 325 kmderoute,avecunetempératureidéalepourrouler (72°F).Lancaster(3358hab.)aétélapremièrevilleque nousavonscroiséedel’Étatparlaroute2 ; onyretrouve desbâtimentstypiquementaméricains,cequiluidonneducachet.LarouteressembleàcellesduQuébec,maisla chausséeestmieuxentretenue !Unevingtainedekilomètresplusloin,ellelongelenorddelaWhiteMountain NationalForest.Crééen1918,cetim2menseparcaunesuperficiede749827acres(3034 km).Ilestsituésurtout dansleNewHampshire ;seuleunepetitepartie(environ 5,65%)setrouvedansl’étatvoisin,leMaine.Leparc compteplusieurssommetsdeplusde4000pieds,dontle montWashington,leplushautsommetdunord-estdes États-Unis(6288pi).Ilestànoterquecettemontagneest moind’unedesplusmauvaisesmétéosduglobe ; de plus,elle détient lerecord mondial du vent le plus violent jamaisenregistré,soit372 km/h.

NousavonsdînéauMcDonaldsdeGorham(1753hab.) à12h10 ; l’odomètreaffichait366 km.Audépart,j’ai remarquéquelaroute2étaitfraîchementasphaltée — c’estunedéformationcycliste !Nousavonstraverséau Maineà13h20(382 km),longeanttoujourslenordde laWhiteMountainNationalForest.Cestalorsque l’asphaltesestenlaidi ;ensurplus,ilyaplusieurssectionsderouteenconstruction,cequiprésageunebelle chausséepourl’anprochain !À14h10(439 km),nous avons collationnéàMexico(2 014hab.),puisà 15h 35 (521 km),àNorridgewock(1580hab.).

Vers16h15,degrosnuagesgrisontapportéunepluie diluviennedecourtedurée.ÀNewport(1800hab.),nous avonsquittélaroute2pourles95NordversBangor (31853hab.),puisnousavonsbifurqsurlaroute1A pourEllsworth(7070hab.).Delà,nousavonssuivila route3jusqu’àBarHarbor.Noussommesfinalement arrivésà18h20(678 km)auBestWesternInndeBar Harbor,telcharmantàl’oréedubois ; nousavionsune chambreavecunmobilierdestyle rustique.

Lajournéederoutenousayantfatigués,etquiplus est,n’ayantpasfaitl’épicerie,nousavonscommandéde lapizzaquenousavonsmaneàlachambre.Nous étionsheureuxd’êtreenfinarrivésàdestination.Lelitne s’estpasfaitattendre !

 

Jour2,28juinBarHarbor(ME)(161 km)

 

Nousnoussommeslevésà6h30 ; ledéjeunercontinentalétaitfourni.Notrevoisinedechambrenousadonné sixbresauxbleuetsqu’ellenevoulaitpasramenerchez elle ;cestgentil.À8h,nousavonsvisitél’Acadia NationalPark(20 $/véhicule),lejoyauduMaineclassé troisétoilesparleGuideBleudeHachette.Leparcours (unebouclede43 km)parlasplendideParkLoopRoad futponctuédenombreuseshaltes,notammentpourprendredesphotosetadmirerlepaysage.Notonsque l’asphalteestsuperbe,etquejem’yvoyaisbienàvélo !Le parcnationald’Acadieoffreplusde19000hectaresd’un spectaculairepaysagedemontagneetd’océan.

Leparcfutcrééen1916souslenomdeSieurdeMonts NationalMonument(enl’honneurdePierreduGua, SieurdeMonts) ; 13ansplustard,ilpritlenomd’Acadia NationalPark.Ilcouvreunetrèsanciennegiongranitique,sansdouted’âgeprécambrienpourlesrochesles plusanciennes(granitesrosesougris),etparendroits, unecouverturesédimentairedatantde500millions d’années.Leparcabriteenviron40espècesdemammifèressauvages,dontl’écureuilgrisetroux,lecerfde Virginie,l’élan,lecastor,leporc-épic,leratmusqué,le renard,lecoyote,lelynxetl’oursnoir.Oncompteenoutre unnombrerecordde338espècesd’oiseaux,dontle fauconpèlerinquenousavonsobservé9h)austationnementduPrecipiceTrail(desjumellessontfournies).

À8h40,nousadmirionslaFrenchmanBay,nommée enl’honneurdeSamueldeChamplain.Quedevuesà couperlesoufflesurlabaieetsesnombreusesîles !40min plustard,nousmarchionsàSandBeach,laseuleplagede sable(290m)duparc ; deplus,lefaitqu’ellesoitprise entrelesmontagnesetlesformationsrocheusesdelacôte larendattirante.Maisilfaisaittrèsfroid(13-14°C) ;de toutefaçon,labaignadeestréservéeauxoiseauxdemer etauxphoques,carmêmeenfind’été,latempératuredel’eauestvoisinede13°C !Plusloin,desphotosd’Otter Coveetd’OtterPoints’imposaient ;lavuesurlapetite baie,lameretlesformationsrocheusesestsplendide. Vers 10h30,nousarrêtionsàJordanPondHouse,leseul restaurantducircuit ; lecaféoulechocolatchaudnousa réchauffés !Annabelle,NicolasetmoiavonsprislesentierpédestrequimèneauJordanPondpendantqueSarah etSylvieflânaientaumagasindesouvenirs.Entouréde montagnesetdeforêt,cebelétangauneprofondeurde 150pieds ;lanatationetlesbateauxàmoteurnesontpas autorisés.Çavautledétour !

À11h,nousempruntionslarouteenlacetquiconduit ausommetdumontCadillac(1530pi ; 466m),d’oùl’on aunevuepanoramiquesur17sommetsmontagneux,la terocheusedéchiquetéeetlesîlesavoisinantes.Laroute offredesvuessuperbes,maisausommet,lebrouillard voilait,hélas,lepaysage !Nousn’avonsmontéàpiedle courtsentiermenantàlacimedelamontagnequepourla forme.IlestànoterquelaCadillac Mountainestlepoint leplushautdelacôteestdesÉtats-Unis ; parconquent, d’octobreàmars,c’estàsonsommetquelesoleilselève enpremiersurlepays,attirantplusieursamateursdela nature.

AveclamontéedumontCadillacsachèvelaPark LoopRd.Nousavonsalorsprislaroute233puisla198 afindevisiterlapartieouestdel’île.C’estqueBarHarbor etleparcnationalAcadia,toutcomme,entreautres, NortheastHarbor,SouthwestHarbor,SomesvilleetBass HarborfontpartiedeMountDesertIsland(108mi2 ;280 km2).« Ceslocalités[...]demeurentlargementàl’écart desfluxtouristiques,cequiajouteàleurcharme. »(GB254) Cheminfaisant,nousavonsprisdesphotosd’unjoli petitport depêche aunord duSomes SoundFjord. Lors d’unepause-pipiauSmuggler’sDenCampground,nous avonsobservéaveccuriositéungrandpapillonvertde toutebeauté.Cinqminutesplustard,nousétionsséduits parlepetitportdepêchedeSouthwestHarbor,quidonnesurlegolfeduMaine.PuisnousavonssuivilaSeawall Road(102A)jusqu’auBassHarborHeadLighthouse (1858),untrèsbeauphareferméaupublicoffrant desvuessplendidessurlameretlesformationsrocheuses beigesdelatesauvage.Ilfautdescendreuncourtsentierpédestrepourl’appréciervraiment,sansquoion passeàtédesoncharmefou.Ànepasmanquer !

Vers13h,nousavonsdînéàSouthwestHarbor (1955hab.)dansunpetitrestochaleureux.Lesenfantset moiavonsgtéauCrabCake ;c’étaitunepremière.Bien quelesfilleseussentaiméça,ellesontpréférémanger autrechose.Lespropriétairesserventdelacuisinemaison,ettoutestsucculent.Nousavonsensuitepoursuivile tourdelapartieouestdeMountDesertIslandparla PrettyMarshRoad,maiscettesectionpeuhabitéenousa déçus.Unmots’imposesurcettegrandeîle...

« En1604,SamueldeChamplaindécouvraitdeson navirel’îleauxsommetsdénudésqu’ilbaptisaîledes Monts-Déserts.Cadillac,SieurdesMonts,Huguenot Head,FrenchmanBay...latoponymierappellequel’île, commel’Acadie,futsousdominationfrançaisejusqu’en 1713.Lacolonisationanglaisenecommençavraimentquau lendemaindelachutedeQuébecen1759.AuXIXes.,la populationétaitpresqueessentiellementécossaiseet vivaitdesmoulinsàeau. »(GB252)

À15h15,nous étionsàBarHarbor.Avecses2752 habitants,lavillevitsurtoutdelamannetouristique qu’apportel’AcadiaNationalPark.Lacommunautéaété constituéeen1796souslenomd’Eden,puisen1918,elle futrebaptiséeBarHarbor.Nousavonstrouvélavillecharmante,avecsespetitesboutiquesetrestaurantsenbois, notammentlelongdelaMainStreet.Jaiachetéunbel imperméablecourtdoubléenpolarpouraussipeuque 27 $US.Aprèsunemarchede45min,lesadultesontpris unepause-capendant quelesenfants savouraientun sorbet.DuBarHarborWhaleWatch,onaunebellevue surlaFrenchmanBayetsesîles,ainsiquesurleluxueuxBarHarborInn&Spaetleportdeplaisanceoùétait amarréelasuperbegoéletteMargaretTodd(unquatre-mâts).

« Cestlabeautédelamer,desmontagnes,deslacs etdelaforêtquiavaluàcetterégionuneréputationmondialecommestationbalnéaire.AudébutduXXesiècle, BarHarborétaitdevenuleterraindejeuestivaldesmieux nantisdesÉtats-Unis[...Plusieurs]ypossédaientune villa. » (MNV34)Il estànoter quecestlelieude naissancedu41evice-présidentdesÉtats-Unis,Nelson Rockefeller,petit-filsdumagnatdutroleJohnDavison Rockefeller.Cestcedernierqui,en1916,« afinancé laconstructiondes72 kmdecheminscarrossables, dessentiersderandonnéeetdelaParkLoopRd.,une magnifiquerouteencornichequiserpenteautourdumont Cadillac. »(GB252)

Enretournantàl’hôtelparlaroute3,nousavons arrêtépourécouteretphotographierunÉcossaisqui jouaitdelacornemuseencostumetraditionnelsurun rocherauborddelaHullsCove.Cétaitunspectacleaussi impressionnantqu’inattendu.Aprèsladouche,nous sommesrevenusàBarHarbor(5min)poursouper.Mais avant,nousavonsfaitunpetitdétourafind’acheterun câbleUSBdédiéservantautransfertdesphotosdemon appareilnumériqueauportable,carj’avaisoubliélemien àlamaison...Oups !C’estlaréceptionnistedel’hôtelqui nousaconseilléd’allerauRadioShack.

Puisnousavonsdénichéunepizzeriasympathiqueoù l’onsertdelapizzaentredeuxcroûtesetdescalzones, maismalheureusement,iln’yavaitpasdeplacepour nous.Commenousressortions,uneserveusenousarejointssurletrottoirpournousdirequ’unetablevenait d’êtredesservie ; onyestretournésavecjoie !Sylvieet moiavonsprisunebreavecunepizzagarniedepoulet etbrocoli.Toutétaitbon.Nousavonsensuitemarché,fait dulèche-vitrinesetfuretédansquelquesboutiques.Bar HarborressembleunpeuàBanff,avecsesruesinvitantesrempliesdeboutiques,derestosetdecafés.Nousavons bienaimécettepetiteville.Deretouràl’hôtel,j’avaishâte devérifiersilecâbleUSBétaitcompatibleavecmon appareilnumérique.Çafonctionnait,youpi !À22h,après unejournée bienremplie,nousdormions tous.

 

Jour3,29juinBarHarbor-Rockland(±150 km)

 

MisàpartSylvie,nousnoussommeslevésvers6h. Nicolasestalléliredanslasalledebainafindenepasla réveiller !Aprèsavoirdéjeuné(à7h)etembarquéles bagagesdanslecoffredelavoiture,nousétudionsattentivementlacarte.Ledépartsesteffectuéà9hsousunciel couvertetmenaçant.Nousfaisionsnotrepremière épicerierapideàTrenton(1482hab.),situéesurlaroute3 àlasortiedeMountDesertIsland.À10h10,nousétions àEllsworth(7070hab.) ;ilfaisait14°C !Delà,ensuivant lacartecycliste,nousavonsbifurquésurlaroute172 (difficileàtrouver)quidevientla176,quiestpassablementabîmée etsans accotement.Heureusement,cette routesecondaireoutertiaireesttrèspeuachalandéeet habitée,carellepasselittéralementdanslesbois.J’étais heureuxd’êtreenvoiturepourcettesection-là,carle brouillardétaitsidensequ’onnevoyaitgreàplusde 300m,etlachausséeasphaltéeétaitmouillée.Cechemin nevautpasletour.Unconseil :prenezplutôtlaroute1 àpartird’Ellsworth,quiestbelle.

Après26 kmsurlaroute172,nousavonsprislaUS1 pourBucksport(3050hab.),oùnousavonscollationné chacund’unebananeetd’unmuffinprovenantdudéjeunercontinentaldecematin !Sylvieetmoivoulions prendreuncaféespresso,maisonn’atrouvéaucuncaféou restaurantquienservait !Laroute1enjambelaPenobscot Riverparunmagnifiquepontàhaubans,oususpendu,le PenobscotNarrowsBridge,quirelieBucksportàProspect surVeronaIsland.Construitentre2003et2006,lepontest dotéd’unetourd’observationà420piedsd’altitude,accessibleparunascenseur,d’oùl’onpeutadmirertoute lagion.Maisunbrouillardépais,quivoilaitlesommet del’observatoire,nousaconvaincusdenepasymonter. Dommage !C’estlepremierpont-observatoiredesÉtats-Unis,etleplushautdumondeouvertaupublic.

Àdroite,àlasortiedupontàProspect,ilyaFort Knox.Construitde1844à1869,lavisitedecefortaméricainfutagréablemêmesilapluiebattantenousatrempés quelquepeu.Nousavonsvu,entreautres,lesmurailles degranite,lesentrepôts,lesdortoirs,lequartierdesofficiers,lescachotsetlestroisbatteriesdecanons,etnous avonsmarchédansdescouloirsétroitsetsombres.La lampedepoche auraitpuservir sielle n’avaitpasété au fondducoffredelavoiture !Javouequejemesuisunpeu moquédeSylviequandellel’avaitemportée.Maisleplus comiquedanstoutça,cestquecefutlaseulefoisduvoyageelleauraitvraiment étéutile !

Nousavonsquitté le fort à midi pour Searsport (1163hab.),«quidemeureun importantportduMaine[...] Certainesdemeuresàl’architecturesplendidesedressent surlesruesombragées ».(MNV67)PuislaUS1traverse Belfast(6754hab.),quiest« unelocalitéresplendissante, dotéededemeuresdestylefédéraletdubutdel’époquevictorienneconstruitesparlespremiersmarins marchands. »(MNV36)Unequinzainedekilomètresplus loin,nousavonsdînédesandwichsàLincolnville(2179hab.) enfaced’uneplagedesableetdegalets,àtéd’unpetit portdepêche.Lesoleilestrevenu,dissipantlebrouillard etapportantlachaleur.Maisavantdereprendrela route, nous avonsvisité deuxboutiques d’artisanat.Que j’étais heureuxd’enfourcherenfinmonvélo !

Enquelquescoupsdepédale(environ10 km),nous avionsgagnéCamden(4042hab.).Peuavant,nous avionsvoulugravirlemontBattie(250m),maisle CamdenHillsStatePark(dontilfaitpartie)étaitfermé àcausedubrouillardquisaccrochaitàlamontagne. C’étaitfrustrant,carnoussavionsquelesommetoffreunevuepanoramiquedeCamden,delabaiePenobscotetdes îlesenvironnantes,etmême,partempsclair,desmonts CadillacetMegunticook(1375pi).Nousavonsvisitéle portdeplaisancedeCamdenl’onpeutadmirerde grandsvoiliersetquelquesjoliesboutiquesavantde prendrelacollationdansuncafé.Lavilleestvraiment charmante,etilfaitbonflânersurlarueprincipale !

« Grâceàsabeauté,Camdenaattirédenombreuxécrivains,peintresetartisans[...]Lesruesbordéesd’ormeset leséglisesenbardeauxblancsaccentuentl’atmosphère paisiblequigneàCamden. »(MNV40)

À16h,jepédalaissurlaBayviewSt.versRockland (7480hab.)enpassantparRockport(3513hab.),10 km avant,nousavonsadmilejoliportdeplaisance.Par peurdemeperdre,Sylvieetlesenfantsm’ontsuivien voiturejusqu’àRockland,oùnousavonslouéunegrande chambre(vieillemaispropre)auTradeWindsMotorInn vers16h30.Pendantquejemedouchais,lesautresont profitédelapiscineintérieurechaufféeetduspa.Sylvie etmoiavonsfinalementgoûtéàlabreauxbleuets,que nousnetrouvonspasfameuse,maisbuvable !Puisellea donnédesnouvellesàlafamillevial’Internetdemanièce Julie.Nousavonssoudepâteàlachambre,etensuite visionnélesphotosdelajournéesurleportable.Ilestà noterqu’àl’origine,RockportetCamdenneconstituaient qu’uneseulelocalité.En1891,ellesdevinrentdeuxvilles distinctes.

 

Jour4,30juinRockland-Brunswick(±115 km)

 

Lajournéedenotre18eanniversairedemariageadébuté parunbondéjeunercontinental.Justeenfacedel’hôtelse trouveleMaineLighthouseMuseum,quenousavions planifié devisiter ; nousyétionspourl’ouverture9h). C’estunincontournablepourquiconques’intéresse auxpharesouàl’histoiremaritimedesÉtats-Unis.Ony retrouvelaplusgrandecollectiondelentillesetd’artefactsdepharedel’État(sirènes,cloches,équipementsdesauvetage,etc.).Mêmelesenfantsontgrandementapprécié.

Puisj’aienfourchémonvélopourmerendreau RocklandBreakwaterLighthouse(1902)àJamesonPoint, oùj’airejointlesmiens.Maispourserendreauphare,on doitmarchersurunejetéedepierresd’unelongueurde 4346pieds(1,32 km)quis’avancedanslaPenobscotBay. Çanevautpasledétour,carnonseulementondoit revenirsursespas,maisiln’estouvertaupublicquelafin desemaine(cequenousnesavionspas).Or,nousétions un lundi !Saraha trouvéceladifficile,carellen’apaspu avoiraccèsauxtoilettesduphare.Elleaeffectleretour àpasdegéant !

À8 km ausud-estdeRocklandsetrouveleOwl’sHeadLighthouse(1825),d’oùl’onpeutadmirerle panoramadelaWestPenobscotBay.Maislebrouillard voilaitlesuperbepaysage ; partant,nousn’avonsvu qu’uneinfimesectiondelacôterocailleuse !Deplus,le phare estferméau public.Nousnesommes pasaujourd’huichanceuxaveclesphares !Ilyavaitunminceprix deconsolation :lamaisondugardiendephareest« extérieurement »belle,carelleaussiestferméeaupublic !

NoussommesretournésàRocklandpourdîner :hamburgers,tortillasetdoigtsdepouletdansunDairyQueen. Avecl’apparitiondusoleil,latempératureétaitenhausse augrandbonheurdetous,notammentdemoi(carpour pédaler,c’estplusagréable).Nousavonspoursuivisurla route1jusqu’àWiscasset(1242hab.),localitéoùilfaitbon vivrebordéedecharmantesmaisonsetboutiques,où nousavonsprisunecollation :uncornetavecune grosseboule.Ilfaisaitchaud,enfin !« Cettepetitevillepittoresquecomptedenombreusesdemeuresconstruites pourlesbaronsdel’exploitationforestièreetdeschantiers navals,aubutduXIXes.Lesmaisonsdepêcheursde Wiscassetontétéreconvertiesengaleriesd’artetmagasinsd’antiquités. »(GB316)

Vers16h30(20 km),nousavonsvisitéBath(8959hab.) àpied,pluspréciment sonquartierhistoriquequi comptedebellesdemeuresdatantdel’époqueoùelleétait uneimportantevilleportuaire.« Sitsurlariveouestde larivièreKennebec,lalocalitédeBathestreconnuepour seschantiersdeconstructionnavaledepuisledébutdu XVIIesiècle.Denosjours,cesontdesnaviresnucléaires etd’immensesnaviresmarchandsqueproduisentles chantiersmaritimes de Bath Iron Works. » (MNV 35)

Mêmesic’étaitl’heuredechercherànousloger,ona préfésortirdeBathetfuiruntraficléger,cardemain matin,nousnevoulionspasêtreprisdanslacirculation automobile.11 km plusloin,nousavonsdénichéune chambreauMainlineMotel,àBrunswick(15335hab.). Leaufroidedelapiscineextérieuren’apasempêché NicolasetAnnabelledesybaigner.Nousavonssoupéen familledansunpubdelavilleafindecélébrernotreanniversairedemariage ; romantique !Lesenfantsontbien appclemaïssouffléenattendantleurassiette,etles adultes,leurbièreent !Lesmetsétaientsavoureux ;par exemplemonlobsterroll(unmélange,entreautres,de homardetdemayonnaiseservidansunpetitpain).Dodo à21h30,épuisés.

 

Jour5,1erjuilletBrunswick-Scarborough(±100 km)

 

NoussommespartispourFreeportà8h40 ;ilfaisait74°F. J’aipédaléles16 kmquinousenparaientenune quarantainedeminutes.Nousavonsimmédiatement trouvéL.L.Beansurlaroute1(cétaitprévuetattendu depuislongtemps).Fondéen1912,cemagasindesport s’avèreaussigrandqu’intéressant,etouvertàl’année (saufdeuxdimanches),24hsur24 !Ontrouvetoutpour touslessports,etaussiunehorlogecentenaireoùl’on peutadmirerlemécanismeinterne,etuncaféoùnous avonsprislacollationde10h.LesiteWeben.wikipedia.org/wiki/L._L._Beanluiconsacreunebellepage(enanglais)quiritelecoupd’œil.Ilyaunegigantesque bottined’environ15piedsdehautquiagrandementimpressionnélesenfants.Cestunmagasinvraimentunique. Sylvies’estachetédessouliersdemarched’étébienaérés etlégers.J’enaiprofitépourfairevérifierl’alignementde marouearrièredevélo,ainsiquepouracheter3paires de bascyclistes.Mêmelesenfantsontbienappréciéla « visite »,sionpeutdire.Danslehalld’entréed’unede leurs3ou4tisses,ilyaunénormesacàdosetun superbeaquariumgéantcontenantunecentainede truites !Ilyamêmeundômevitréoùlesenfants pouvaientmettreleurtête,seretrouvantducoupdans l’aquarium !

NousavonsquittéL.L.Beansansavoirvisitélebâtimentdestementsdesport ; onn’apasosé,sachantque nousyaurionspasséaumoinsuneheure !À11h30,nous prenionsledépartsousunsoleildeplomb.J’enfourchais monvélopendantquelafamilleallaitfaireunepetite épicerie ; 50minplustard,ellemerejoignaitsurlaroute1. NousavonsdînéàPortland(62825hab.),àl’ombre d’unarbredansunparcquinousaétésuggéréparune dameducoin ; quiplusest,ellenousyamêmeconduits envoiture.Ilfaisaitsichaudquelesenfantsn’ontpasjoué trèslongtempsdansl’airedejeu.

Nousavonsvisitélecentre-villePortland,quenous avonstrouvéordinairemalgrélesdeuxétoilesquele GuideBleudeHachettecerneàlaville.Jepensequ’il faisaittropchaudpourl’apprécieràsapleinevaleur.En effet,un thermomètreextérieurindiquait85°F(29,5°C), à14h.Aussi,c’étaitpournouslapremièrejournéevraimentchaudedel’été :d’unepart,leQuébecn’avaitpas connudevéritablechaleuravantnotredépartet,d’autre part,leMaineavaitétéjusqu’àcejourplutôtglacial !Nous avonstoutdememarchéunpeuaucentre-villeetpris quelquesphotos ; nousavonsétéravisparlasuperbe CathedraloftheImmaculateConception(1833).

Nousavonsunpeutournéenrondpourtrouverla route77afindenousrendreàCapeElizabeth(8825hab.), baptiséainsien1615enl’honneurdelaprincessedu mêmenom,sœurdeCharlesIerd’Angleterre.Lesenfants seplaignaientunpeuàcausedelachaleur,maisune bonneglaceenvilleapermisdereprendreleursesprits !NousyavonsvisitélefameuxPortlandHeadLight(1791), quimériteabsolumentletour.C’estlepremierphareà êtreconstruitaprèslaDéclarationd’Indépendancedes États-Unisen1776 ;parconséquent,c’estleplusancien pharedupaysencoreenactivité.Prèsd’unmillionde personneslevisitentparan,faisantdeluil’undesphares lesplusphotographiésd’AmériqueduNord.Unmusée estaménagédanscequifutlamaisondugardiende phare,maisà16h,lorsdenotrearrivée,ilvenaitdefermer.

Aprèsnousêtreremplilatêted’imagesàcouperle souffle,nousnoussommesmisàlarecherched’unmotel ouhôtel,maispassansêtreauparavantretournésurla route1.NousavonsdénicunechambreauAmericas BestValueInndeScarborough(4002hab.).Lesenfants sontallésàlaréceptionpourréchaufferaumicro-ondes lesrestesdelapizzad’hiersoir !Sylvieasavouréune bonnebièrefroideenécrivantlecarnetdebordpendant quejeprenaismadouche.Enfaisantbouillirl’eaupour lestesavecnotrepoêleaugazportatifinstallésurune tabledepique-nique,Sylvieetmoiavonsrencontré desvacancierssympathiquesoriginairesduNouveau-Brunswick.Puisilsestmisàpleuvoiretàtonnerfort. Maisleséclairsétantéloignés,jemesuispermisdesortir leparapluiepourterminerlacuissondestes,quenous avonsmangéesàl’intérieur.C’étaitplutôtcomiqueque tragique.Ensoirée,lesenfantsetmoiavonsjouéaux cartes,plusprécimentàlaFouine ; durantcetemps, Sylvielisait.

 

—FIN DE L’EXTRAIT—

Table des matières

 

DU MÊME AUTEUR