Katia poils aux pattes

-

Livres
15 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


(Adapté aux lecteurs dyslexiques)


L’histoire de dix petits sorciers qui vont monter une confrérie secrète à la manière des chevaliers de la table ronde. Cinq filles et cinq garçons avec à leur tête un jeune Arthur qui va les faire partir à la recherche d’une vilaine sorcière.
Des lapins qui disparaissent, des enfants martyrisés, un fond de magie et d’histoire. Un cocktail qui va s’achever sur la naissance d’une belle amitié.


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 4
EAN13 9791034803033
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0022€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Patricia Philippe Company La confrérie de la Piptarquie Et Katia poils aux pattes (8-10 ans) Couverture :Néro Illustrations :Ruelle Catherine Publié dans laCollection Farfadet, Dirigée parNana Jam
©Evidence Editions2017 « Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse, modifiée par la loi n° 2011-525 du 17 mai 2011 » Août 2017
Adapté aux lecteurs dyslexiques
Salembourg est un petit village niché au cœur des Cévennes. Il est habité uniquement par des sorciers. Ils vivent pourtant en parfaite harmonie avec ceux qu’ils ont surnommés les « pieds-sur-terre ». Mais de par leur condition, ils ont préféré avoir leur propre village. C’est dans cet environnement boisé que vit Arthur avec sa petite sœur Viviane et ses parents Églantine et Erwann. Un soir, Viviane écoutait avec plus ou moins d’attention sa mère qui, d’une voix mystérieuse, lui racontait une histoire : « La lune avait pris sa couleur d’un rouge profond, qui plongeait la forêt dans une douce lumière tamisée. Les chouettes, aux aguets, attendaient patiemment que les rats se soient repus d’un bon épi de maïs, avant de leur tomber dessus. À faire un bon repas autant qu’il soit copieux. Les farfadets sortaient peu à peu de leur tanière pour se mettre à leurs travaux de la ferme, quand tout à coup … » — MAMAAAAAN !!! Le balai ne veut pas démarrer ! cria Arthur en tirant les longs poils de son balai comme s’il s’agissait d’une queue de cheval. — Bravo Arthur ! Ta sœur Viviane était sur le point de s’endormir ! Parfois je me demande à quoi ça sert que j’invente des histoires de légendes de « pieds-sur-terre » ! Qu’est-ce qu’il a ton balai ? Tu as dit la bonne formule ? — Ben oui ! « élévatus balus » ! Mais il ne veut pas se lévatus ! — Bon, laissons de côté ta blague douteuse, et passons à la bonne formule qui est...