//img.uscri.be/pth/ee2bfa6363551e333318bb278a423a6dccc4537b
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

L'oeil de la bête

De
112 pages
Matthieu, Inès, Margot et Jules forment désormais le clan des "Traqueurs de cauchemars". Et justement, Constance, une élève de troisième, a besoin d'eux : elle avance tous les soirs dans un obscur couloir aux portes fermées, jusqu'à celle du fond, qu'il ne faut surtout pas ouvrir... Une nouvelle mission pour les quatre copains, encore plus angoissante que la première !
Voir plus Voir moins
L’auteure Marie-Hélène Delval
Marie-Hélène Delval est auteure de nombreux textes pour la jeunesse aux éditions Bayard et Flammarion. Fan de fantastique et de fant asy, comme le prouvent son r o m a nLes chatssa série et Les dragons de Nalsara, elle est également traductrice de l’anglais (les sériesL’Épouvanteur, La Cabane Magique, Eragon…). Les Traqueurs de Cauchemarsune fois de plus de son goût pour les témoignent littératures de l’imaginaire ! L’illustrateur Auren Après un diplôme en arts appliqués, Auren travaille dans le jeu vidéo et la bande dessinée institutionnelle. Puis il commence à illus trer plusieurs romans jeunesse et dessine les missions desAventuriers de l’Intermonde, pourAstrapiBD Kids. et Tout en imaginant les couvertures desTraqueurs de Cauchemars (qu’il adore), il cumule différents projets de peur de trop s’ennuyer.
© 2018, Bayard éditions. Dépôt légal : avril 2018.
ISBN : 978-2-7470-9971-4
Première édition o Loi n 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications à destination de la jeunesse.
Imprimé en Espagne par Novoprint
Couverture
Page de titre
Page de copyright
1 - La fille de 4e A
Table des matières
Comme à leur habitude à l’heure de la récré, les Tr aqueurs de Cauchemars se retrouvent sous leur marronnier préféré dans la cou r du collège. Depuis leur 1 dernière équipée nocturne , ils n’ont plus qu’un seu l sujet de conversation : les moments les plus étranges des deux étranges nuits q u’ils ont vécues ensemble. ns la forêt du rêve, c’est laMoi, dit Inès, ce qui m’a surtout impressionnée, da lumière de la lune. C’est vrai, enchaîne Margot. Elle avait quelque cho se de… pas normal. ette forêt, enchérit Jules.De toute façon, il n’y avait rien de normal, dans c Il n’empêche que les filles ont raison, intervient Matthieu. J’avais remarqué ça, moi aussi. Et j’ai fini par comprendre ce qui n’all ait pas : même dans une clarté aussi faible, on aurait dû avoir une ombre. Et on n ’en avait pas ! Comme si… on n’était pas vraiment là.
En tout cas, c’était une aventure EXTRAORDINAIRE, n on ? s’enthousiasme Margot. J’ai hâte de recommencer ! Pas vous ? omment ? Tu veuxRecommencer ? grommelle Jules. Et tu t’y prendras c qu’on placarde une annonce sur les murs du collège ? « Vos mauvais rêves troublent votre sommeil ? Le clan des Traqueurs de Cauchemars s’en charge ! Contactez Margot, Mat’, Inès et… » Ça, approuve illico Margot, c’est une super bonne i dée ! On n’a qu’à…
Salut ! l’interrompt une voix.
Les quatre copains se retournent. Une fille se tient devant eux, une grande blonde qu ’ils connaissent vaguement de vue. e Salut ! répète-t-elle. Je m’appelle Constance, je s uis en 4 A. Ah ? fait Jules. om, c’est Antoine, mais onOui, A. J’ai un petit frère, Bilou. Enfin, son prén
l’appelle Bilou. Et…
Se tournant vers le garçon blond, elle demande :
C’est bien toi, Matthieu ?
Oui. Bilou est au CP avec ton frère Théo. Ils sont très copains, tous les deux. Et Bilou m’a raconté que… C’est une histoire plutôt bi zarre, et ce n’est sûrement pas vrai. Tout de même, je me demandais si… Elle se tait, mordille d’un air embarrassé une mèch e de cheveux qui lui retombe dans la figure. Mais les Traqueurs ont déjà deviné. Ton petit frère fait des cauchemars, c’est ça ? dem ande Margot. De surprise, la fille en oublie de mâchonner ses ch eveux. Enfin, elle lâche : Alors, c’est vrai ce que Théo a raconté ? Que vous pouvez… ?
Eh oui, déclare Margot. On peut !
La fille restant muette, Inès la relance :
Et, donc, ton petit frère fait des cauchemars ?
Non, non, pas lui ! Lui, il dort très bien. C’est…
Elle hésite à nouveau. Cette fois, c’est Matthieu qui lui vient en aide : C’est toi, hein ? C’est toi qui fais des cauchemars ?
La fille hoche la tête :
ie. Le soir, je repousse leJe sais, ça a l’air idiot. Mais… ça me pourrit la v moment de m’endormir, tellement j’ai peur que ça re commence. Ce couloir bordé de portes fermées… Et cet espèce de monstre qui…
Elle s’interrompt et soupire :
en classe, j’accumule lesBref, j’ai tout le temps sommeil, je n’écoute rien mauvaises notes. Je n’en peux plus ! t. On est le clan desTu as bien fait de nous en parler, lui assure Margo Traqueurs de Cauchemars, et on va régler ton problè me, promis ! Constance la dévisage, perplexe.
Enfin, elle murmure : Donc, c’est vrai ? Vous avez réellement… Puis elle recule en agitant les mains : Non, c’est impossible ! Vous me faites marcher ! Ou bliez ça ! Je me débrouillerai toute seule. Salut !
Et elle s’enfuit en répétant sans se retourner :
Oubliez ça !
Constance ! l’appelle Matthieu.
Trop tard. La fille s’est éloignée pour se mêler à un groupe de copines.
Elle est bête, commente Inès. On aurait sans doute pu…
Margot hausse les épaules :
Bah ! T’inquiète ! À mon avis, on va bientôt la voir revenir.
uchemars, marmonneJe me demande à quoi ressemble le monstre de ses ca Jules, inquiet. Elle a l’air d’avoir très peur, et…
Il garde pour lui la fin de sa phrase :
« Et j’aimerais autant qu’elle ne revienne pas… »
Malheureusement pour lui, les trois autres sont déj à tout excités à l’idée d’une nouvelle aventure ! C’est Cambouis qui va être content ! se réjouit Margot. Ah bon ? s’étonne Inès. Ton chat a envie de remettre ça ? t se frotter à mes jambes enC’est clair ! Dès que je rentre du collège, il vien miaulant : « Quand est-ce qu’on repart ? » Tu es sûre que ça ne signifie pas plutôt :
« Mes croquettes, s’il te plaît ! », ironise Jules. Parce que le langage chat, tu sais…
Non, non, ça lui plaît d’être notre Passeur, insiste Margot.
e Brûlé ? reprend Inès.Vous croyez que le Passage s’ouvrira encore au Chên
Pourquoi pas ? s’étonne Jules. gique. Mais, là, si on doitUn arbre nous a conduits dans une forêt, c’était lo entrer dans un couloir, ce sera peut-être différent… De toute façon, déclare Matthieu, on n’ira nulle pa rt tant que Constance ne nous aura pas raconté son cauchemar en entier. Et rien ne dit qu’elle le fera.
Cette phrase et la sonnerie annonçant la fin de la récré mettent un terme à leur discussion. Mais, tout en allant se mettre en rang avec ses copains, Margot affiche un petit sourire en coin :
Oh, si, elle nous le racontera !
1.LireLa forêt qui chuchote, Les Traqueurs de Cauchemars, t. 1.