//img.uscri.be/pth/4ff5be58d2f7c06519d966688bae7696ff1d3fc3
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,25 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Le carambolier

12 pages
Publié par :
Ajouté le : 01 janvier 0001
Lecture(s) : 275
EAN13 : 9782296297975
Signaler un abus

le
khê'
A
cay
carambolier
truyçn dân gian viêt-nam - conte populaire du vietnam
kê' uà uê bo'i
raconté et illustré
par
nguyên-nga
l'harmattan
7, rue de l'école-polytechnique
paris 5eA
Di
de. Nguyên-Ng&
La silure et le crapaud
Trê và Cac
de Nguyên-Nga
quatre
A PARAÎTRE
grain de
Le crapaud, faiseur de
pluie
Coc kièl1 trôi
.
de Nguyên-Nga
Cuôi, le garçon dans la
lune
@
l'harmattan, 1983
I.S.B N. : 2-85802-299-2Ngày xtla, co hai anh
em nhà kia, cha me mat
som dê' lai mât diên sà:n khâ
. .
ldh. Ngtloi anh gian tham
giành cà, chi' dê' cho ngtloi
em m<;>t miêng dât xéo, mé?t
tup lêù tranh, và mât cây
khê' ngQt.
Il était une fois, deux
frères qui reçurent de leurs
parents, morts très tôt, un
bel héritage. L'aîné, cupide,
prit tout, ne laissant au cadet
qu'un pauvre lopin de terre,
une chaumière et un
carambolier.KhÔng hé' nàn chi: vq chông
nglioi em cham chi vun soi, nén cây
khê' n~ng chili nhung quà. Ngày kia,
co con chim 19 tu dâu bay dén, bao
nhiêu quà chin dêù bi chim an hét.
Nghe tiéng dqng 19, ~glioi em nhih
lên, thây s9-ch cà trai, bèn ôm cây
mà kh6c.
Chim 19 hoi rang:
- Anh kia, sao khoc than thàm
.ét thé'?
Ngùoi em tùc ttldi dap :
Vf) chô'ng tôi nghèo, quanh
I1f song nha cây khé~ nay chim
cà trai, tRi chung tôi lây gi
ao?.
Sans perdre courage, le fils cadet
et sa femme prirent grand soin du
carambolier et en firent un magnifi-
que arbre couvert de fruits.
.
Un jour, un oiseau étrange vint
se poser sur le carambolier et mange
tous les fruits mûrs. Alerté par le
bruit, le fils cadet lève les yeux et,
voyant l'arbre dépouillé de fruits, se
met à pleurer.
Alors, l'oiseau lui demande:
- Pourquoi pleures-tu?
Le cadet se remet à sangloter:
- Ma femme et moi, nous som-
mes pauvres et nous vivons toute
l'année grâce au carambolier. Mainte-
nant que vous avez mangé tous les
comment ferons-nous pour
rocurer du riz?Chim l~ dap :
- T~ôi,.. dUng kh6c nua.
An mé?t quà, ta trà ct!c vàng.
May tui ba gang,
mang ra mà dt!ng.
N6i thê' ba lân
roi chim bay di.
Hôm sau, khi may xong tui, tni chim trd lqi, moi
gtloi em -lên ltlng roi chim bay bÔng lên trai xanh...
Qua rling, qua nui, qua biên, và d~u xuông mé?t
hàn dào hoaQg lâp lanh dây dâ qui. Ngùdi em
nhé}t dây tui roi lên h.tng chim bay vê......
Thây ngtfdi em tt! nhiên giâù co,
ngûdi anh sang tham g~ hài.
guèsi em th~t thà kê' hét.L'oiseau lui répond alors:
- Ne pleure plus. Chaque fruit mangé, jete
rendrai en or. Pour cela, prépare un sac de trois
empans.
L'oiseau répète cette parole trois fois et s'en va.
Le lendemain, ils avaient cousu le sac. L'oiseau
revient, invite le cadet à grimper sur son dos,
s'envole dans le ciel bleu au-dessus des forêts, des
montagnes et des mers... Puis, il se pose sur une île
sauvage, scintillante de pierres précieuses. Le cadet
remplit le sac, puis grimpe sur le dos de l'oiseau pour
le retour.
Voyant son frère devenu soudainement riche
l'aîné lui rend 'visite pour en connaître la
cadet, naïvement, lui raconte tout.
Alors, l'aîné lui propose d'é.cQqI)ger tous ses
contre le carambolier.I
Nghe xong, nguoi anh dài dÔi cà ,
tài san mihh lây cây khê~ Ngày qua
ngày, hÇ> nâm cha chim dên. Rôi
m9t hôm, chim trd lqi, mdi an vài
quà, da nghe chu chéo :
- Chung tôi sô'og nhè5 cây khê',
chim an nhti thê' toi chung tôi trông
cây vào dâu ? Chim dap :
.
- An mqt quà, tra Cl!C vàng
may tui ba gang mang ra mà d\jng.
ai thê: roi chim bay di. Hôm sau,
chim trd l~i, da thâ'y ngtidi anh ôm
tui dùng chao Nhting thay vi ba
gang, hÇ>da tham lam may nhung
chin gang.
Chim vân trd dên hàn dào no.
Loa mât trtfoc kho châu bau, ngtfoi
anh dà nh~t dây IDQttUi ldn, I~i nhét]
thêm ch~t cling cà quân ao.Jour après jour, allongés sous
l'arbre, l'aîné et sa femme attendent
l'oiseau extraordinaire... Et, un jour,
il revient. A peine a-t-il mangé quel-
ques fruits que tous deux s'écrient:
- Nous vivons de cet arbre. Si
tu manges tous nos fruits ainsi, que
nous restera-t-il ?
L'oiseau répond:
- Chaque fruit que je mange,
je te le rend en or. Prépare un sac
de trois empans.
I
A ces mots, il s'en va.
Le lendemain matin, il revient et I
voit l'aîné muni du sac. Mais, au lieu
de trois empans, il avait cousu, par
cupidité, un sac de neuf empans.
L'oiseau l'invite à grimper sur sari
dos et l'emmène sur l'île.
Ébloui par le trésor, il remplit son
grand sac d'or et de pierres précieu-
ses et en camoufle plein ses
vêtements.Cha'ng may, trên dtidng
vê', khi bay qua biê'n, trôi
n6i cdn giông, chim bay
ngtf~c gib, 19-ichd n~ng, dà
lao xuong biên.
Và ngtloi anh gian tham,
ngtfdi nhét dây vàng, cô'
cleo mqt tui to dây da qui,
dà bi kéo ngay xuÔng day
biên.
.
Malheureusement, au
retour, alors qu'ils survolent
la mer, la tempête se lève.
L'oiseau qui vole face au
vent, alourdi",ique dans les
vagues.
..
/
Et l'aîné, cupide, bourré
d'or, son grand sac rempli
de pierres précieuses autour
du cq~ est entraîné tout au
foncLlae la mer.
i.
Hétm<,?tgang tay
un empan
(
vài thli qùa
quelques fruits
qual vaP
le litchi
qual mang ct!t
le mangoustan
qua nhan
le longanVIÊT-NAM
.
::>
ro
'" o
Z
~
-'" "1:J
C
o
U
o
::;:
I
I- UJ
-J
CI:
o
u
L
U
'"
.~
E
.~
E
,