//img.uscri.be/pth/6159e5b38790dcfc391e654ee6501e3840a64e3b
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - PDF - EPUB

sans DRM

Les Chroniques des Gardiens (Tome 3)

De
528 pages

Deux générations de héros unies pour l’aventure ! Car l’Ombre a plus d’un sale tour dans son sac...

Lorsque, après quelques mois de paix relative, l’Ombre menace d’ouvrir les portes des Enfers, les Gardiens se lancent dans une quête hors du commun afin de terminer le projet d’une arme légendaire.

La tache va toutefois se révéler plus ardue que les jeunes ne s’y attendaient. Anciens et nouveaux Gardiens vont œuvrer en tandem pour triompher des mondes hostiles et étranges auxquels ils seront confrontés ...

Avoir de super pouvoirs ne suffit pas sans une bonne dose d’imagination, d’esprit d’initiative et de la désinvolture qui les caractérise.

Embarquez vers un monde de rêves, d’aventures et de magie ! Ce livre est un ticket pour le Gardien Express, en direction des mondes inconnus !


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture
Copyright
Cet ouvrage a été composér Edilivre
175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis
Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50
Mail : client@edilivre.com
www.edilivre.com
Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction, intégrale ou partielle réservés pour tous pays.
ISBN numérique : 978-2-332-97683-3
© Edilivre, 2015
Infos : Tout sur les gardiens
Les Gardiens sont des êtres, à la base, tout à fait normaux. Ils sont sélectionnés à la naissance car ayant des aptitudes particulières. Si l’enfant possède ces aptitudes, il disparaît une heure après sa naissance et est amené par magie au Temple des Eléments, siège du pouvoir des Gardiens. Attention ! Ce phénomène ne se produit que si un Gardien manque à l’appel. Tout est calculé pour que, si un Gardien « meurt » de vieillesse (le terme est inexact car il s’agit plutôt d’un départ à la retraite), on lui trouve un remplaçant dans l’année qui suit. Sachant que les Gardiens vivent 50000 ans, beaucoup d’enfants – un par année en moyenne – ratent l’occasion de devenir Gardien. Le Temple des Eléments est la matérialisation physique de l’Eclat, entité suprême de la Lumière créatrice des Gardiens. Cet être très ancien est d’un système de pensée semblable à celui des humanoïdes, mais il lui manque certains sentiments (il en a, mais pas tous). Principalement il ne pense pas au choc des parents qui voient leur bébé sélectionné disparaître. « L’ordre » des Gardiens dure depuis 600 000 ans. Les pouvoirs d’un Gardien sont très nombreux et de puissances diverses. Seul un entraînement acharné lui permet de « débloquer » de nouveaux dons (il les a tous dès la naissance mais n’en a pas conscience), d’augmenter sa puissance et son endurance. En plus des pouvoirs élémentaires, chaque Gardien possède des capacités physiques naturellement accrues – une augmentation de 33 % par rapport aux bien faibles aptitudes des humains – et 1 des pouvoirs psychiques de bases surnommés les 3 T : téléportation , télékinésie (lévitation) et télépathie. Avec l’âge, ils deviennent aussi capables de créer des illusions, de se rendre invisibles, de se métamorphoser ou de faire varier leur âge (pas vraiment leur apparence : ils peuvent juste prendre la forme qu’ils auraient eu à un certain âge s’ils avaient vieilli normalement). Soit-dit en passant, les Gardiens s’habillent tous selon le même ensemble : une tunique courte, un pantalon et une cape. Ces vêtements sont en lin (ou en laine pour la cape) et d’une couleur propre à chaque Gardien. Seules les Gardiennes de l’Esprit et de l’Arc-en-Ciel portent une robe au lieu d’une tunique et d’un pantalon, car ne pratiquant pas d’activité physique intense comme les autres Gardiens. Tous ont également d’épaisses chaussures de cuir noir. Ils ont aussi leur propre langue qui, étant la première langue complexe de l’Histoire, n’a pas de nom.
Dans cette histoire, travailleront ensemble les Anciens et les Nouveaux Gardiens. Les seconds n’ayant que très peu de ces nombreux pouvoirs, ils ne savent pas faire grand-chose à part les « 3T » et les sorts de bases, mais ils sont très déjà fort doués et les Anciens sont là pour compenser les éventuelles lacunes. La description détaillée des personnages se trouve à la fin du livre, les personnages présentant des détails particulièrement intéressants étant Joffrey, Nicolas, Claire, Violette, Aurélia, Zacharie, Aurore et Amy. Pour les fidèles de la série, elles ont été un peu modifiées par rapport au tome précédent car même les Gardiens changent au cours de leur vie – surtout les jeunes, évidemment (seuls les dieux s’obstinent à refuser le progrès) ; cela peut donc être intéressant d’y jeter un œil malgré tout.
1 Les mots soulignés sont des noms de sorts et sont définis dans leLexique Magique des Annexes, à la fin du livre. Les mots avec un astérisque, eux, sont dans leLexiqueces de mêmes Annexes.
Prologue
Avant toute chose, voici un détail absolument sans importance pour la suite de l’histoire mais qui pourrait faire plaisir à certains lecteurs romantiques : François a enfin trouvé le courage pour faire sa demande et le voilà marié à Marine. Depuis le temps ! Et lorsque débute notre histoire, Kevin était en train d’organiser son propre mariage avec Carmen, prévu 4 jours plus tard. Seulement cette union devra attendre un peu à cause des événements évoqués dans ces pages, sauvegarde de l’intégralité des mondes oblige ! Eh oui, être un Gardien c’est cool mais c’est un boulot à plein temps : jamais de congés, ni de week-end, 7j/7 et 24h/24… Avant toute chose, un rapide résumé des personnages :
Anciens Gardiens
Nom Joffrey Juliette Didier François Gabin Nicolas Jeanne Bertrand Robin Thibault Kevin & David Claire
Elément Feu Eau Terre Air Eclair Glace Plante Pierre Combat Laser Vie Esprit
Nouveaux Gardiens
Signe Lion Poisson Taureau Balance Scorpion Verseau Cancer Bélier Sagittaire Capricorne Gémeaux Vierge
Apparence 15 ans 45 ans 54 ans 26 ans 18 ans 12 ans 30 ans 28 ans 30 ans 32 ans 24 ans 20 ans
Age réel 20156 20185 20194 20006 20159 13001 9791 6556 6626 15692 4514 10259
Nom Elément Signe Age Violette Poisons Serpent 15 ans Dimitri Temps Cheval 22 ans Arthur Métal Buffle 26 ans Alice Dragons Dragon 18 ans Amy Arc-en-ciel Tigre 14 ans Aurélia Lumière Coq 17 ans Maya Microcosme Porc 25 ans Aurore Vertus* Chèvre 16 ans Matthieu Humanité Singe 24 ans Stella Espace Lapin 21 ans Carlos & Carmen Mort Chien 19 ans Zacharie Ténèbres Rat 20 ans L’action de ce troisième tome se passe en juin 2013. Elle débute le 3 juin, à 10h00, par une journée absolument normale pour les Gardiens. Ce qui signifie que les jeunes viennent de terminer leurs deux heures d’entraînement matinal avec Robin et qu’ils ont tous les muscles en compote. Pendant ce temps, les Anciens Gardiens se sont occupés de la gestion de leur Territoire* et ont commencé leur travail quotidien : – Joffrey étudiait un artéfact ramené la veille par François – Jeanne cultivait les ressources alimentaires de la communauté – Bertrand déterrait des joyaux et du minerai – Claire analyse les comportements des humains
Les autres sont employés au Pays des Gardiens car : – Juliette s’assurait de la propreté de l’océan – Didier surveillait l’état des sols – François gérait la météo – Gabin supervisait la production électrique – Nicolas vérifiant les sorts complexes y régulant la température – Thibault supervisait les équipes scientifiques à la solde des Gardiens – Kevin et David s’occupaient de leurs patients dans l’hôpital de la capitale – Robin, seul Gardien à ne pas œuvrer pour la communauté, passait son temps à… en fait, personne ne s’est jamais posé la question ! C’est sa vie privée, après tout ! Et les jeunes se reposaient. Mais plus pour très longtemps : – « Debout les jeunes ! », s’exclama Robin en pénétrant dans la salle commune du Palais Solaire – « Hein, déjà ? », s’insurgea Maya, allongée sur un matelas d’énergie – « Mon dos proteste, fit Alice en se levant d’un des fauteuils. Qu’est ce qui se passe de si important ? » – « L’Ombre attaque dans le Connemara ! Allez, on se remue ! » – « Pourquoi devrions-nous venir ?, demanda Zacharie. Nous sommes impuissants face à l’Ombre, contrairement à vous. C’est pour ça que nous ne sommes jamais allés sur le champ de bataille en 8 mois, malgré les fréquentes attaques de l’ennemi. » En effet, comme si l’épisode de la Tour Mécanique ne lui avait pas suffi, l’Ombre attaquait environ une fois par semaine depuis cet incident et se faisait botter les fesses à chaque fois. – « Je sais pas, c’est le chef qui a décidé ça ! », répliqua le colosse A contrecœur, les jeunes le laissèrent les emporter dans le Connemara, où la bataille faisait déjà rage. Au moment où ils arrivèrent, l’Ombre venait de s’extirper d’une mer de flammes créée par l’association des pouvoirs du Feu et des Plantes. Tous les Gardiens étaient présents, ce qui signifie des attaques sans répit à l’encontre du Seigneur Funeste. L’Ombre dut donc échapper à des comètes, à des tornades, des lames de pierre et d’autres de glace, etc. Les coups étaient encore plus durs à encaisser lorsqu’ils résultaient de la fusion de plusieurs éléments. Et l’Ombre n’avait pas l’air d’apprécier. Enfin : 2 – « OK, c’est bon, déclara-t-il en levant les mains en l’air au bout de quelques minutes d’explosions en tous genres, je déclare forfait ! » – « Eh, qu’est-ce qu’il a sur le corps ? », s’exclama Aurélia En effet, le corps de l’Ombre était parcouru de marques blanches, comme des cicatrices. – « Eh bien, dit Joffrey, nous avons posé la même question la première fois. Ce sont… » – « Ces marques sont les blessures que VOUS m’avez occasionnées en me poussant dans les engrenages de votre tour à la noix ! », le coupa l’Ombre – « Là c’est toi qui pousse !, rétorqua Gabin. On ne t’a rien fait, tu es tombé tout seul ! » – « Avec vos armes plantées dans le dos… » Même après 8 mois de fréquents combats, le sujet était encore sensible, comme les blessures à n’en pas douter. Il arrivait souvent que l’Ombre se prenne le bec avec les Gardiens à ce sujet. – « J’ai eu un mal fou à me régénérer à cause de vos âneries !, s’écria le Maître des Ténèbres. Mais bientôt, j’aurai ma revanche. Ce monde sera englouti dans la noirceur et moi je serai CONTENT !!! » – «Il a pété un câble !,glissa mentalement Claire aux autres.Tant mieux car comme ça il nous révèle des détails qu’il aurait dû garder pour lui. » – « Un tsunami d’ombres, tu dis ? », continua-t-elle à haute voix – « Exactement ! Dans 366 heures, les ténèbres jailliront des Portes des Enfers* et étoufferont la lumière. Et en plus… » L’Ombre se figea brusquement et lâcha dans une grimace :
– « Pourquoi je viens de vous révéler ça, moi ? » – « Continue, ne te gêne pas pour nous ! », l’encouragea Didier – « Ça va pas la tête ?! On ne m’y reprendra pas ! » Sur ces mots, la Source de Noirceur se téléporta dans son Manoir, visiblement très énervée de s’être fait avoir. – « C’était trop beau… », soupira Nicolas avant de retourner avec les autres au Palais Solaire pour tenir un conseil de guerre
2 L’Ombre étant un être asexué et n’ayant de toute manière aucun trait distinctif sur le visage, tout mot le concernant sera mis au masculin car en français le masculin l’emporte sur le féminin (en conjugaison uniquement bien sûr) lorsqu’il y a un doute.
1 Une foule de complications
Dne fois dans la salle commune, les chefs organisèrent un briefing. – « Bon, déclara Bertrand, d’ici 15 jours et 6 heures le monde sera englouti sous les ténèbres. Quelqu’un a-t-il une solution ? » – « Je pense que oui, répondit Juliette. Mais ce canon… » – « Il faudrait plutôt voir pour l’épée… », répliqua François – « Quel canon ? », demanda avid – « Quelle épée ? », compléta son frère – « Vous être trop jeunes pour savoir, expliqua Joffrey. Il y a quelques millénaires, nous avons commencé à soupçonner l’Ombre de s’être libéré. Nous avons donc prévu des moyens de riposte à ses pouvoirs comme le Canon Transformateur que nous venons de citer. Il permet de transformer la noirceur en clarté. Mais il ne fonctionne pas très bien… Et puis il y a cette idée d’une épée surpuissante capable de manipuler autant la Lumière que les Ténèbres ; le seul problème est que nous n’avons jamais réussi à déterminercomments’y prendrait. elle Avec nos moyens de l’époque, nous n’aboutissions à rien. » – « Mais maintenant que les jeunes sont là, avec leurs 12 pouvoirs inédits, nous commencions à envisager quelque chose ! », dit François – « A l’époque, j’ai créé le seul élément dont nous étions certains : la garde, raconta Jeanne. J’ai fabriqué une garde d’épée et les autres Gardiens l’ont améliorée pour qu’elle accueille 6 joyaux qui lui transmettront leurs pouvoirs. » – « Pour notre plan, il nous faudrait 6 joyaux particuliers : le Soleil oré, la Lune Noire, la Flamme Ecarlate, la Goutte Royale, le Silex Auburn et le Souffle Translucide », déclara Juliette – « Le seul souci, expliqua Claire, c’est que ces gemmes d’une pureté incroyable ornent déjà la garde d’autres épées. Nous avions confié ces épées à des humanoïdes sang-bleu (humain, elfe, nain, métamorphe, sang-mêlé et fée*) de confiance qui ignoraient leurs pouvoirs. Mais les nobles font la guerre et ces épées ont été volées ou perdues. » – « Il faut donc les retrouver de toute urgence, compléta Joffrey. Nous ne les avons pas cherchées car elles étaient perdues ou en sécurité, mais désormais nous devons les récupérer quel qu’en soit le prix. » – « Dne fois que nous aurons récupérer ces lames, je détacherai les gemmes de leur pommeau et Gabin les mettra dans la garde de notre future arme, termina Bertrand. es questions ? » Après ce très long exposé de la situation, il est naturel d’avoir des questions. J’espère que les lecteurs trouveront les réponses aux leurs dans la suite de ce chapitre car, eux, ils n’ont personne à qui les poser. – « Mais pourquoi vous vous embêtez à faire tout ça ?, demanda Zacharie. L’Ombre veut offrir les Portes des Enfers, il nous suffit de les renfermer ! » – « Bonne idée, répondit Joffrey, à un détail près : on n’y arrivera pas. Il y a très exactement 18 Portes aux Enfers et seuls 4 Gardiens peuvent les refermer : toi, grâce à ton pouvoir des Ténèbres ; Aurélia, grâce à son pouvoir de la Lumière ; Carlos et Carmen, c’est après tout eux qui en sont chargés d’ordinaire ; et pour finir moi-même, grâce à une relique de l’Eclat qui se transmet chez les Gardiens du Feu. Peut-être Amy le pourrait-elle également avec de l’expérience, mais de toute manière comme il faut plusieurs minutes pour réparer leur sceau si jamais ils étaient brisés on aurait à peine le temps d’en faire la moitié. onc l’idée, c’est d’utiliser l’épée pour battre l’Ombre puis de renforcer les sceaux des Enfers avec le pouvoir de ladite épée, puisqu’il est évident que l’Ombre les a fragilisés au préalable. » – « Si j’ai bien compris, à propos de cette épée, fit Aurélia, on n’a qu’une garde et pas de lame. » – « Ça résume bien la situation, je pense, répondit Joffrey. C’est moi qui dois imaginer et
forger cette lame. Et il est difficilement réalisable de forger une lame qui peut accueillir la puissance nécessaire à éradiquer cette marée d’ombre qui se profile. Nous ne pourrons commencer la mission que lorsque nous aurons récupéré la garde et que j’aurai imaginé la lame. Alors si personne n’a besoin de moi dans l’immédiat, je crois que je vais me mettre au boulot… » Sur ce, il se téléporta dans son volcan pour dessiner des esquisses. Chacun réfléchit à la situation. Au bout de quelques minutes, Aurélia fit une remarque plus que judicieuse : – « Comment comptez-vous faire pour retrouver les épées si elles sont perdues ? » – « C’est un peu compliqué à expliquer, dit Thibault. Vois-tu, lorsque nous devons cacher des artéfacts dans d’autres mondes que la Terre, nous donnons la priorité à 24 mondes éloignés les uns des autres. Dn lieu semblable à la Tour Mécanique nous permet de regagner facilement les lieux où les objets sont dissimulés. Nous ne faisons ça que pour les objets vraiment très rares car, pour nous rendre dans chacun de ces mondes, il nous faut des clés. Et elles sont aussi dissimulées. » – « Je trouve que vous vous compliquez la vie », dit Amy, fronçant (adorablement) ses petits sourcils pendant qu’elle cherchait à tout remettre dans l’ordre – « Elle n’a pas tort… », marmonna Robin – « onc, résuma Aurélia, on doit trouver des clés cachées pour activer une machine cachée permettant des retrouver des artéfacts cachés. » – « C’est vrai que vu sous cet angle, ça frise la paranoïa », reconnut Nicolas – « Vois le bon côté des choses, dit Claire : on sait où les clés sont cachées, il faudra juste les récupérer. Et pour la machine, il suffit de s’y rendre. » Mais en disant cela, même elle ne semblait pas convaincue. – « Bon OK, reprit-elle devant le manque de réaction de l’assemblée. Pour vous prouver que ce n’est pas si tordu, allons-y de ce pas ! »
2 La Gare d’Opale
Thibault, François et Bertrand les conduisirent dans leurs appartements secondaires sur le Pic Argenté. En touchant une partie du mur dans le hall du bâtiment, Thibault ouvrit un passage secret qui descendait dans la montagne et menait à une grotte où se trouvaient sept petits avions en argent et en forme d’aigle. Ces avions possèdent 5 places chacun (donc un Ancien et 4 jeunes dans chaque). Comme il manquait une place, Carlos et Carmen fusionnèrent en un hermaphrodite bicéphale – un pouvoir que seuls les Gardiens jumeaux possèdent, mais qui est peu utilisé quand ils sont de sexe différent car alors très… perturbant. Les Anciens Gardiens allumèrent les « moteurs » et les avions décollèrent en battant des ailes. Ils traversèrent un mur de roche (une simple illusion) et se mirent à planer autour du Pic Argenté. Dans la cabine de pilotage de l’Aigle 1, Thibault fit un signe aux autres pilotes et appuya sur un gros bouton jaune (le seul de la cabine en fait). L’avion accéléra brusquement et se dissipa en particules lumineuses. Les deux autres suivirent cet exemple. Les vaisseaux se reformèrent dans un hangar. Les jeunes en descendirent et, guidés par les Gardiens G1, se dirigèrent vers une porte orange au fond. Une fois qu’ils l’eurent franchie, un spectacle éblouissant les attendait : une plateforme rotative pour train… entièrement en opale irisée ! Et le train correspondant, avec locomotive en cristal et un unique wagon d’or pur, attendait paisiblement sur les rails de joyaux. Un petit bourdon (une cloche au son grave) en or était l’unique ornement de la locomotive, remplie de lumière rouge – donc d’énergie du Feu. Les jeunes ne purent rien dire, le souffle coupé. La plateforme rotative menait à huit rails de rubis, orientés dans toutes les directions. Au-dessus desquels se trouvaient huit rails de saphir identiques et, encore au-dessus, huit rails d’émeraude. Et à côté du train se trouvait un cube de fer percé de 24 fentes de toutes tailles et de toutes formes. – « Les jeunes, voici la Gare d’Opale ! », s’exclama Thibault – « Avec son Train Cristallin, son Terminal à vos côtés et les différents rails superposés qui mènent aux différents mondes, compléta François. Je tiens à préciser que cet endroit n’a pas servi depuis 1941, lorsque nous sommes allés chercher une potion unique pour empêcher les nazis de s’infiltrer dans le Palais Solaire via une brèche spatio-temporelle. » – « Et où sont les clés ? », demanda Zacharie – « Dans les 24 plus grandes villes du monde, dit Bertrand. Mais nous n’aurons besoin que de 6 d’entre elles. Des formalités, vous dis-je ! » Suite à cela, les jeunes rentrèrent au Palais Solaire où tous les Gardiens (jeunes et vieux) passèrent la journée à imaginer un plan d’action. On chercha dans la bibliothèque quelles clés il fallait, où étaient-elles, quels seraient les Gardiens les mieux adaptés pour les retrouver et je vous épargne la suite parce que sinon on en aurait pour 10 pages…
Le lendemain, Joffrey arriva à 8h 30 avec la garde de l’épée et un croquis. Les jeunes eurent donc le droit d’arrêter leur entraînement matinal (« EXCEPTIONNELLEMENT ! », beugla Robin), qui se trouva donc réduit de 75 % – leur soulagement, lui, augmenta d’autant. Les Nouveaux Gardiens, curieux, examinèrent la garde : faite de bouleau recouvert de cuir fauve, elle était assez légère et maniable. Sa forme mimait un dragon aux ailes déployées enroulé autour du manche et dont la gueule crachait la lame. – « Voilà, déclara Joffrey. J’ai récupéré la garde de l’épée et pu dessiner une esquisse de la lame idéale. Avec l’aide de Bertrand pour l’évaluation des gemmes, j’ai pu déterminer qu’il me faudrait environ une vingtaine de matériaux rares en plus de ceux de base pour forger cette lame. Mais je n’ai pas tout ce qu’il me faut. Ce sont des minerais très rares, recensés dans seulement un ou deux de tous les mondes connus. J’en ai d’ailleurs une bonne partie, mais il m’en manque six. » – « C’est fâcheux. Et il n’y a aucun moyen d’en acheter ? », fit Nicolas
– « Ça fait quelques siècles que j’essaie, mais ces gros cristaux magiques semblent ne pas avoir de prix. J’ai aussi deux nouvelles : la bonne c’est que nous avons le moyen d’aller dans les mondes où sont fabriqués les minerais manquants pour les récupérer directement par la négociation de préférence mais par la force s’il le faut : la mauvaise est que ce moyen est la Gare d’Opale et qu’il nous faudra 6 clés supplémentaires. » – « Donc nous devons récupérer 12 clés puis nous rendre dans les mondes à la recherche des minerais et des épées », dit Gabin – « Exact. Ces minerais, extrêmement magiques, se nomment la Plume de Corbeau, l’Œil de Baleine, la Griffe de Lynx, la Dent de Grizzly, l’Ecaille de Boa et le Souffle de Dragon », expliqua Joffrey Voyant l’expression dégoutée des jeunes, il précisa : – « Ne faites pas cette tête-là, ce ne sont que des noms. Il ne s’agit pas de composants animaux mais de gemmes brutes. Je poursuis donc : il nous reste environ 13 jours pour tout rassembler. Nous chercherons les minerais d’abord pour que je forge la lame pendant que les autres commencent à chercher les épées. Il me faudra juste une vingtaine d’heures de travail. Je propose que nous allions chercher les clés 3 par 3 pour économiser du temps. Après, le train ne pourra servir que pour une mission à la fois ». – « Nous sommes 24 – désolé pour les jumeaux mais vous savez comment on compte – donc il faudrait nous mettre par binômes, dit Nicolas. Voici ce que je propose : chaque paire ira chercher un objet et la clé qui lui correspond. Vu les mondes qui nous intéressent et en vertu de mes intenses recherches de la veille dans notre Bibliothèque, je crois qu’il serait judicieux de nous répartir ainsi. » Nicolas exposa son plan pour répartir les rôles. Voici un tableau récapitulant ce qui a été dit, dans l’ordre de passage : Equipiers Destinations Thibault et Stella San Francisco puis BA01O Bertrand et Aurore Alexandrie puis CA77H Nicolas et Claire Sydney puis NA90S Robin et Matthieu Moscou puis BR38T Kevin & David et Carlos & Carmen Montréal puis TN17S Zacharie et Aurélia Paris puis CH99X Juliette et Dimitri Londres puis EA87I Didier et Arthur Tenochtitlan puis TE58D Jeanne et Maya Calcutta puis OM46M François et Alice New York puis AI96V Gabin et Amy Rome puis LU74B Joffrey et Violette Cuzco puis FE33B – « Où est-ce que je vais ? », demanda Arthur, plutôt surpris – « A Tenochtitlan, répondit Joffrey. C’était la capitale de l’empire aztèque, une ville ème majoritairement flottante qui fut détruite par les troupes de Cortès au XV siècle. » – « Ce que nous avons oublié de vous préciser, dit Gabin, c’est qu’une partie des clés a été détruite ou perdue ; malgré leur rôle, ce ne sont que des bouts de métal sans aucune magie. Certains d’entre nous devront retourner dans le passé les récupérer avant. Par exemple la clé qui m’a été assignée était cachée dans le Colisée, à Rome, où un gladiateur l’a trouvée avant d’être dévoré par un lion 3 minutes plus tard. La clé a été avalée en même temps et on a perdu sa trace – quoiqu’on se doute de l’étape suivante du voyage. Je devrais donc aller en 50 avant JC pour la récupérer avant le début des jeux. » – « Sur cette même lancée, enchaîna Juliette, Bertrand devra aller chercher la clé d’Alexandrie avant qu’elle ne fonde pendant l’incendie de la bibliothèque, Didier devra récupérer sa clé avant que Tenochtitlan ne disparaisse et Joffrey ira prendre la sienne avant