//img.uscri.be/pth/348c6e8c1da735e83b3d45d76fd56cb0304e9df1
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF - MOBI

sans DRM

Lost Souls

De
280 pages

Elle ne savait pas ce qui allait se passer. Il ne pensait pas qu’il serait impliqué là-dedans. Ils ne croyaient pas que cela allait leur tomber dessus.

Safira Kavatica et Dérence Storm sont entraînés, dans un gouffre, devenant subitement les intrus du monde de la désolation. Un lieu, originellement, réservé aux démons ayant perdu leur âme impure. Elle ne se pensait pas différente des autres. Pourtant, trois frères cadavériques nommés les Osseux lui révélèrent le contraire. Une âme pure qui serait une menace pour le Faucheur. Son but ? Détruire celle qui pourrait nuire à son trône.

Leur but ? Sortir de ce monde sinistre et affligeant. Nos deux héros devront, malgré eux, s’entre-aider afin de découvrir leurs forces, cachées au cœur même de leurs sombres âmes.

Ensemble, ils vont parvenir à une destinée qui n’était guère la leur.


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composér Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-334-02781-6

 

© Edilivre, 2015

Résumé

La folie peut-elle l’emporter sur ce qu’il y a de plus sain ?

Elle ne savait pas ce qui allait se passer. Il ne pensait pas qu’il serait impliqué là-dedans. Ils ne croyaient pas que cela allait leur tomber dessus.

Safira Kavatica et Dérence Storm ne s’attendaient pas à tomber dans un gouffre, encore moins devenir des intrus dans le monde de la Désolation. Un endroit réservé aux démons ayant perdu leur âme impure. Elle qui était certaine de n’être pas différente des autres, il a fallu qu’un bouclier surgisse de ses mains et que des cadavres, trois frères nommés les Osseux viennent lui révéler le contraire. Une âme pure dont elle serait l’avenir de la déchéance du Seigneur des ténèbres. Son but ? Détruire celle qui pourrait nuire à son trône.

Leur but ? Sortir de ce monde sinistre et affligeant mais pour cela ils doivent montrer leur capacité à s’entre-aider et à dévoiler courageusement leurs forces qui se cachent au cœur même de leurs âmes sombres.

Leurs vies vont être secouées à jamais par des mystères inquiétants. Une épée destructrice leur viendra en aide. Des démons ravageront leur chemin. Leurs pouvoirs se présenteront une fois la colère déchainée.

Ensemble, ils vont parvenir à une destinée qui n’était guère la leur.

Safira n’avait rien demandé de tout cela…

Qui est-elle réellement ? Quel secret se cache parmi ce monde aux âmes impures ? Sera-t-elle à la hauteur de ses affrontements et de ses craintes qui la hantent depuis son funeste passé ?

« Ton âme est mienne et mon âme est tienne. Nul ne s’opposera à nous car nous ne formons plus qu’un. »

Remerciement

 

Merci infiniment à Edilivre pour m’avoir donné cette chance

Un grand merci à ma chère tantine qui m’a soutenue jusqu’au bout

A Bernard V. qui a cru en moi

Et à tous ceux qui m’ont encouragé à ne pas baisser les bras

Y compris mon compagnon qui est resté auprès de moi tout au long de mon dur labeur

Eh, Quentin W., j’ai réussi à réaliser mon rêve !

Citation

 

« Ton âme est mienne et mon âme est tienne. Nul ne s’opposera à nous car nous ne formons plus qu’un. »

Safira Kavatica

Caractère

Une fille au caractère bien trempé. Elle est arrogante, provocatrice, têtue, impulsive mais elle a aussi bon cœur. Safira est souvent de bonne humeur. Elle est gentille, douce, souriante, indépendante et curieuse. Pleine d’énergie, elle n’est pas du genre à laisser tomber.

Age

20 ans.

Date de naissance

1980.

Taille

1m65

Poids

55Kg.

Dérence Storm

Caractère

Un garçon mystérieux, calme, froid, sombre et aussi égoïste. Il est unique dans sa personnalité. Il n’est pas comme les autres. Ce garçon préfère travailler seul et rester distant avec presque tout le monde à l’exception de quelques personnes. Il est réservé et ne plaisante jamais. Dérence traite les autres comme des êtres inférieurs et, si on peut dire, dispose d’un naturel instinctif de tueur durant les combats. Il peut être têtu et parfois sarcastique.

Age

20 ans.

Date de naissance

1980.

Taille

1m85.

Poids

100kg de muscles.

Stanley l’Osseux

Caractère

Stanley est très narcissique, il a une confiance en lui sans limite, il fonce souvent tête baissée, sans réfléchir, ce qui lui vaut énormément d’ennuis, ne réfléchissant jamais, ce qui lui vaut souvent un comportement pitoyable. Il s’en moque éperdument, son caractère est dur à cerner ; parfois même, il peut être protecteur lorsqu’il le faut. Il peut frapper n’importe quoi et n’importe qui, filles ou garçons mais il essayera de l’éviter. Quand Stanley se trouve confronté à une personne plus grande et meilleure dans le domaine du combat, il devient incontrôlable et Stanley est encore plus crétin que d’habitude et plus égocentrique. Néanmoins, Stanley peut se concentrer en un clin d’œil, et être sérieux, seulement, ça ne dure pas longtemps, il déteste qu’on lui vole la vedette.

Age

Plus de 3 siècles.

Date de naissance

Aucun détail.

Taille

1m10.

Poids

40kg.

Gunther l’Osseux

Caractère

Gunther est, au premier abord, sérieux et ayant un grand sens de la justice, il est aussi très altruiste. Il est aussi, par moment, naïf et a du mal à se débrouiller seul. Bien qu’il soit gentil et prêt à aider tous ceux dans le besoin, il peut être dur avec ceux qui s’opposent à lui ou le gênent dans sa quête. Parfois, il s’emporte facilement, et cela lui occasionne quelques problèmes. Mais surtout, il est la voix de la raison quand Stanley et Junki se chamaillent. Gunther est un Osseux intelligent, et il a une capacité à voir ce que certains ne comprennent pas au premier coup d’œil, et lit des langages incompréhensibles pour beaucoup. Il est le premier à comprendre dans quel pétrin ils se trouvent.

Age

Plus de 3 siècles.

Date de naissance

Aucun détail.

Taille

1m05.

Poids

35kg.

Junki l’Osseux

Caractère

Contrairement à ses frères, Junki est doux, gentil et timide voire écrasé par la personnalité excentrique et narcissique de Stanley, mais n’en est pas moins intelligent, réfléchi et se garde bien de rappeler à Stanley à quel point il est stupide. Il sait reconnaître les talents de ses deux grands frères et essaie de les faire progresser, mais, la plupart du temps, il n’en fait rien, espérant qu’ils progresseront ensemble.

Age

Plus de 3 siècles.

Date de naissance

Aucun détail.

Taille

1m.

Poids

30kg

Alice

Caractère

Alice possède les grandes qualités et valeurs qui en font une grande aventurière « pilleuse de tombes et forgeron » : le courage, la ténacité, la bravoure mais aussi une grande intelligence (parfaite connaissance des langues antiques et de la mythologie gréco-romaine et égyptienne,…) et un sens de déduction très développé qui lui permet de fabriquer des plans tordus. Elle est aussi une guerrière, faisant d’elle une forte et très habile combattante. Alice a un caractère bien prononcé. Elle ne se laissera jamais humilier ou se faire marcher dessus, quitte à mourir ; l’honneur est une chose que personne ne pourra lui enlever. Elle n’hésite pas à se battre pour se défendre et a quelques notions de « magie ». Alice est tolérante envers les personnes méritantes et prend sous son aile quiconque a besoin d’aide. Elle ferait absolument tout pour sauver un ami. Elle est pour l’égalité entre les Divisions et ne supporte pas l’injustice qu’elle combat tant bien que mal.

Age

Plus de 4 siècles.

Date de naissance

Aucun détail.

Taille

1m30.

Poids

33kg.

Le Seigneur des ténèbres Alias le Faucheur

Caractère

Le Seigneur des ténèbres est un personnage très rancunier mais surtout, démoniaque égoïste et vaniteux, il souhaite tout avoir et ne tolère pas qu’on lui donne des ordres. Il est une représentation du mal, il est représenté comme un être surpuissant, massif et pourvu d’une intelligence supérieure. C’est un homme décidé qui n’hésite pas à traquer une proie sans lui laisser de répit, jusqu’à ce qu’elle demande grâce ou qu’elle meure. Lui sait que sa force seule ne pourra jamais lui permettre de se hisser parmi les puissants de ce monde et est persuadé que le savoir, bien utilisé, serait la meilleure des armes. Le Faucheur est aussi un personnage extrêmement vicieux capable de faire croire des choses impossibles aux gens les plus crédules.

Age

Immortel.

Date de naissance

Plus de 8 siècles.

Taille

2m10

Poids

Sans commentaire.

Sérafina Thinkle

Caractère

Sérafina est une sorcière à l’esprit lumineux. Elle est aussi aventureuse et têtue. Sa curiosité et son amour pour l’aventure lui occasionnent parfois des ennuis. Habituellement, cependant, Sérafina surmonte tous les obstacles. Elle utilise la magie pour changer les choses. Elle entretient une relation étroite avec un corbeau nommé Crow, le majordome du Seigneur des ténèbres. Sérafina est aussi impulsive, comme en témoigne son comportement envers son Maître. Sérafina est capable de tout risquer pour son amour pour le Faucheur et pour ses rêves, même si cela pourrait la blesser. Elle est également protectrice envers ses amis même si elle se met en danger dans le processus.

Age

Immortel mais en âge terrestre elle aurait 30 ans

Date de naissance

Plus de 6 siècles.

Taille

1m75

Poids

Sans commentaire !

Crow

Caractère

C’est un corbeau qui a une loyauté inébranlable envers le Seigneur des ténèbres. Il est fier de sa position et agit très dignement, c’est un râleur et un voleur essayant sans cesse de prouver sa valeur, Plus proche de sa personnalité c’est un égoïste, une grande gueule, un capricieux, un gourmand mais il est aussi intelligent, plein d’esprit et réaliste. Durant les combats, c’est un lâche qui veut tout faire pour rester en vie.

Age

/

Date de naissance

/

Taille

70cm.

Poids

/

Dédicace

 

Même si nous oublions le visage de nos amis,

nous n’oublierons jamais les liens qui ont uni nos âmes.

Chapitre 1

Tout commence dans un internat d’un établissement scolaire en Angleterre. Dans la chambre 201, le matin, à 6h30, une fille aux grands yeux amandes dormait profondément, bercée par les chants des oiseaux. Elle rêvait d’un cercle d’amis qui ne se détachait pas de sa personne, les pâquerettes tournoyaient avec la grâce du vent et les arbres étaient leurs amis. Brusquement, elle se réveilla lorsque le réveil se mit à passer de la vieille musique country. Maudissant cet objet d’arrache rêve, elle prit son courage à deux mains, se leva du lit et tendit ses bras le plus loin possible. Elle éteignit ensuite le réveil, prit lentement son peignoir et se dirigea vers la salle de bain. Sa petite robe en soie blanche suivit le mouvement de ses pas.

Marchant à l’aveugle, elle se frotta les yeux plusieurs fois, le sommeil l’empêchait de se réveiller correctement, ce qui l’exaspéra. Arrivée devant le miroir, elle poussa un cri de panique en constatant ses cheveux tout ébouriffés.

– Je ne sais pas ce qu’il s’est passé cette nuit, mais il y a du pain sur la planche ! dit-elle en pointant du doigt son reflet.

Safira Kavatica.

Une jeune fille, un mètre soixante-cinq, au caractère bien trempé. Un visage en forme de cœur, coquette, chevelure bouclée jusqu’au bas du dos, jouant à faire des vagues surprenantes, La couleur tirait sur le bordeaux satiné. Des yeux vert émeraude, petit nez mutin qui lui donnait un air d’une petite enfant sage alors que ses lèvres pulpeuses disaient le contraire.

Elle ouvrit le robinet de la douche et sursauta car l’eau était glaciale.

Rien de mieux qu’une bonne douche froide pour se réveiller ! pensa-t’elle.

Quand elle entendit l’eau couler de l’autre côté du mur, elle frappa sur le carrelage du mur et cria :

– EH, Dérence arrête ta douche !! Tu prends toute l’eau chaude !

Une voix provenant de l’autre côté lui répondit :

– Désolé, l’eau chaude est réservée à ceux qui se lèvent tôt.

Safira, prise de rage, regarda sa toilette et eut une idée géniale !

Elle tira la chasse d’eau un cri résonna à travers le mur.

– Ouais c’est cool, taquina-t’elle tout en continuant à tirer la chasse d’eau.

Soudain, une explosion retentit de l’autre côté.

– Là c’est moins cool…, murmura-t-elle avec une pointe de regret.

Elle appela Dérence mais celui-ci ne lui répondit plus, s’inquiétant un peu de la bêtise qu’elle venait de faire, elle décida d’aller voir si tout allait bien mais avant qu’elle n’ait pu franchir le seuil de la salle de bain, elle se cogna le nez dans une imposante silhouette.

Dérence Storm.

Un jeune garçon, un mètre quatre-vingt-cinq, Safira se sentait toujours petite avec lui. Dérence était sorti de la douche pour régler ses compte avec elle, trempé de la tête aux pieds, il ne s’était ni séché ni même habillé, musclé là où il fallait, laissant les bras et les pectoraux dévoilés. Le reste était enfoui dans une serviette de bain. Heureusement, se dit Safira en levant les yeux au ciel. Sa chevelure longue aux couleurs corbeaux, le rendait sombre. Elle ne faisait pas vraiment attention à lui mais plutôt aux gouttes qui ruisselaient et suivaient les contours de son visage et son corps. Cela l’amusait. Dérence avait les traits durs et froids, des yeux d’un bleu glacial, un nez droit et des lèvres pleines. Un visage qui montrait clairement qu’il ne fallait surtout pas le faire chier.

Son regard bleuté était braqué sur elle avec mépris.

Toutes les filles craquaient sur Dérence Storm, il était dans la liste des plus beaux garçons de tout l’établissement. Il faut avouer que sa beauté sans pareille lui vaut beaucoup de problèmes, parfois il souhaiterait être un gars auquel personne ne ferait attention. Enfin, seule Safira n’était pas aveuglée par lui. Elle préfère lui pourrir la vie plutôt que de se jeter à ses pieds comme les autres.

Safira remarqua, que la mousse de savon qui fusionnait parfaitement avec les cheveux de Dérence, et essaya de dissimuler son sourire, ce qui mit la patience de Dérence à rude épreuve.

– Je fais comment maintenant pour me rincer les cheveux ? gronda-t-il.

Safira réfléchit quelques secondes, puis se retourna, prit un verre sur le lavabo, rempli d’eau, et le jeta sur Dérence sans cesser le sourire.

– Ça répond à ta question ?

Dérence crispa sa mâchoire, la fixa pendant un long moment, puis finit par lui sourire avant de passer les mains dans sa longue chevelure d’ébène pour recueillir la mousse qu’il vint poser avec force sur le visage de son ennemie. La mousse fit un joli dessin d’une barbe blanche brillante sur le visage de Safira. Elle le foudroya du regard ; Dérence savait pertinemment qu’elle détestait être mouillée.

Tandis qu’ils se chamaillaient, une voix sortie d’un interphone et hurla :

– DERENCE, SAFIRA !! LA DIRECTRICE VOUS ATTEND DANS SON BUREAU !!

Dérence et Safira se regardèrent tous deux d’un œil mauvais et dirent en chœur :

– C’EST DE SA FAUTE !!!

En prenant le chemin du bureau, Safira poussa Dérence pour passer la première. Il lui lança un regard exaspéré.

– Votre comportement est inacceptable !! s’écria la directrice avec un regard à faire froid dans le dos.

Dérence avait les cheveux prisonniers dans une serviette de bain tandis que Safira, qui s’était rapidement changée avant de venir, baissait la tête face à Leslie Fox, la directrice de l’internat. Fox connaissait ses élèves par cœur. Dès son entrée en fonction, elle s’était juré d’apprendre à ces enfants les choses de la vie et de les respecter à condition, bien sûr, qu’on la respecte.

Lady Fox portait des habits classiques teintés de noir et blanc. Elle avait un chignon qui retenait ses cheveux aussi sombres que la nuit, ses lunettes de forme rectangulaire allaient parfaitement avec ses grands yeux ronds de couleur vert pomme.

Leslie a une sollicitude envers ses étudiants mais peut aussi être coléreuse et sévère si l’élève se moque de ses remarques mais rares sont ceux qui font la bêtise de la provoquer.

– C’est un désastre ! Je viens de téléphoner au plombier on n’aura plus d’eau chaude avant au moins une semaine !! Brailla-t-elle les larmes aux yeux en pensant à tous ses pauvres élèves qui devront prendre leur douche dans de mauvaises conditions. Parfois, Lady Fox ne recule jamais devant une exagération. Dérence et Safira ne se laissèrent pas impressionner

– J’espère que vous avez une bonne excuse cette fois ?

Les élèves restèrent silencieux. Ce n’était effectivement pas la première fois que Dérence et Safira étaient convoqués à cause de leurs disputes.

Dès leur arrivée, Lady Fox avait compris que ces deux-là se détesteraient. Elle avait raison. Elle avait alors eu l’idée de les mettre dans des chambres voisines, dans l’espoir de favoriser une embellie dans leurs relations ; peine perdue. Et à présent, aucune chambre n’était libre.

Ne voulant pas perdre de temps, Dérence prit la parole :

– C’est elle qui a commencé avec l’eau ! Je n’y peux rien si cette idiote refuse obstinément que je prenne l’eau en premier !

– Je peux vous dire que lorsqu’une fille n’a pas ce qu’elle veut elle peut devenir hystérique, riposta Safira. D’autant plus qu’il est venu dans ma salle de bains à moitié nu ! Ce sera et restera l’image la plus traumatisante de ma vie… expliqua-t-elle d’une manière théâtrale.

Dérence leva les yeux au ciel. Il avait oublié à quel point Safira pouvait dramatiser pour lui faire porter le chapeau.

Lady Fox les observa, les écoutant se chamailler pendant un long moment, puis elle soupira et trancha :

– Ça suffit ! Allez au cours, vous avez suffisamment perdu de temps comme ça.

Les deux élèves restèrent muets, l’expression étonnée pendant un moment. Pas de leçons de morale ? Pas de sanctions ?

– Vous êtes encore là ? souffla la directrice avec humeur.

Les élèves se levèrent, s’inclinèrent avec respect et partirent sans demander leur reste.

Lorsqu’ils fermèrent la porte derrière eux, Lady fox se mit à sourire.

Marchant d’un pas lent dans les couloirs de l’établissement, Safira et Dérence ne se regardèrent même pas alors que leurs esprits étaient embrouillés par les mêmes pensées. Cependant, Safira ne voulait pas rester dans ce silence qui commençait à la mettre mal à l’aise.

– Tu as vu comment Lady Fox a réagi ? dit-elle.

Dérence n’avait vraiment pas envie de discuter avec elle mais il répondit toutefois.

– Oui.

– Tu crois qu’elle va nous convoquer à ce fameux grand conseil ?

Lady Fox avait l’habitude d’envoyer les élèves peu disciplinés devant le grand conseil, là où étaient décidés les sanctions.

– Va savoir.

– Ça va je suis désolée. Cesse donc de me faire la tête… marmonna-t-elle d’une voix tremblante.

Dérence, surprit, lui posa une question :

– Réponds-moi franchement, qu’est-ce que je représente à tes yeux ?

Safira fut étonnée. Lui qui a la sale manie de se comporter comme le roi des abrutis, il est resté calme et sérieux.

Perdue dans ses pensées, une main alla vers elle, du pouce, Dérence lui essuya sa larme de sa joue qui s’était échappée de son œil.

Elle se raidit à ce contact et rougit. Elle n’aimait pas dont la façon il la touchait car parfois c’était vraiment gênant.

Dérence ne la quittant pas des yeux, lui demanda :

– Depuis que nous sommes arrivés dans cette école, tu ne fais que me chercher des ennuis. Pourquoi ?

Il voulait comprendre cette fille, c’était plus fort que lui. Il voulait savoir pourquoi il était tendre par moment avec elle alors qu’elle ne le méritait pas. Surtout que ce n’est pas dans son habitude de se comporter ainsi.

Elle secoua la tête.

– Tu es le garçon le plus prétentieux et le plus arrogant qui soit. Je veux juste te montrer que tu n’es pas le seul à jouer, conclut-elle avec un de ses plus beaux sourires.

Dérence continua à la regarder sans rien dire, puis finit par sourire à son tour.

Tout d’un coup Safira poussa un cri !

– AAAH !! On parle, on parle mais on rate les cours !!

Elle agrippa le bras de Dérence et ils se mirent à courir.

Arrivés en classe, ils expliquèrent la raison de leur retard, leur professeur accepta leurs excuses et ils s’installèrent.

– Monsieur Storm, pouvez-vous, je vous prie, enlever cette serviette de votre tête ? demanda l’instituteur, irrité par ce manque de politesse.

Dérence n’avait pas vraiment envie de l’enlever. Après tout, il n’a pas eu le temps de sécher ses cheveux.

– Monsieur Dérence ?

Il poussa un grognement.

– … bien.

Il enleva la serviette en secouant ses cheveux de gauche à droite lentement, passant ensuite ses mains dans sa crinière pour les coiffer correctement.

Les filles soufflèrent de contemplation.

– Oh ! qu’il est trop beau !!

– Pitié Dérence sors avec moi !!

– Non avec moi !

Le professeur ordonna aux filles de se calmer, cette situation devenait agaçante. Toujours la même rengaine.

Ces longs cheveux d’ébène, avec leurs reflets bleutés les faisaient toutes craquer, mais ne leur donnant pas ce plaisir, il les attacha en queue de cheval. Dérence en avait assez de ces filles et de leurs gamineries.

Elles étaient toutes chiantes, collantes et soulantes, Dérence ne faisait jamais attention à elles. D’ailleurs, elles n’existaient pas pour lui.

– Eh bien. Ces cheveux ont un véritable pouvoir, dit Safira hébétée.

– Qu’est-ce que ça peut te faire ! Tu t’en fiches, tu es la seule fille que Dérence ne refoule pas ! râla l’une des filles.