Miraculous 03 - Au secours d
96 pages
Français

Miraculous 03 - Au secours d'Alya !

-

Description

  Pour Marinette, la vie de super-héroïne n'est pas de tout repos. Et encore moins aujourd'hui : alors qu'Alya est sur le point de découvrir qui se cache sous le masque de Ladybug, elle est kidnappée par un supervilain ! Marinette parviendra-t-elle à sauver sa meilleure amie tout en protégeant son identité secrète ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 octobre 2017
Nombre de lectures 3
EAN13 9782017005179
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Miraculous™ is a trademark of ZAG – Method. © 2015 ZAG – Method – Tous droits réservés.
© 2015 Zagtoon – Method Animation – Toei – Samg – SK Broadband – AB MIRACULOUS est une marque déposée par ZAGTOON & METHOD ANIMATION
Une série réalisée par Thomas Astruc Bible littéraire : Thomas Astruc Bible graphique : Thomas Astruc et Nathanaël Bronn D’après l’épisode “Le Pharaon” écrit par Cédric Bacconnier
© 2016 Hachette Livre, pour la présente édition.
Novélisation : Catherine Kalengula Conception graphique : Carla de Cruylles Mise en pages : Célia Gabilloux
Hachette Livre, 58, rue Jean-Bleuzen, 92178 Vanves Cedex.
ISBN : 978-2-01-700517-9
Loi n° 49956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse
Entre nous, je crois que je suis vraiment la reine des étourdies. Non, en fait, j’en suis sûre. Aujourd’hui, un supervilain est apparu dans le ciel de Paris, juste au moment où je sortais du collège. Ladybug à la rescousse ! Je me suis vite cachée dans un endroit discret pour me transformer. Mais que faire de mon sac de cours ? Je ne pouvais quand même pas l’abandonner. Je l’ai donc emporté. Alors que je talonnais le nouveau méchant de Papillon, il est monté à bord d’un hélicoptère. Un hélicoptère ! On aura tout vu ! Finalement, après quelques péripéties, je suis parvenue à capturer l’akuma, et tout est rentré dans l’ordre… Enfin, presque : à mon retour à la maison, je me suis rendu compte que j’avais perdu mon livre d’histoire, pendant mon vol au-dessus de Paris. Je n’y crois pas ! Il y a des jours où je me demande pourquoi on m’a choisie – moi, miss Tête-en-l’air – pour devenir Ladybug. Je suis persuadée que beaucoup d’autres filles auraient pu accomplir cette mission, et bien mieux que moi… Enfin bon, je me dis qu’avoir égaré un livre n’est peut-être pas si grave. Je pourrais toujours prétendre l’avoir oublié dans le bus, par exemple. L’important, c’est d’avoir réussi à déjouer les plans de Papillon. Jusqu’à la prochaine fois… En attendant, dans ma chambre, j’allume mon ordinateur, et je me connecte au blog d’Alya – exclusivement consacré à sa grande passion pour Ladybug. Je lance la dernière vidéo… — Salut, les amis ! Ici Alya, en mission pour le seul et unique Ladyblog ! Soudain, alors qu’elle se tient au milieu de la rue, un hélicoptère passe dans le ciel. Sur le film, on me voit lancer mon yoyo et m’agripper à l’appareil. Je comprends que cette vidéo a été tournée un peu plus tôt. — Ah ? C’était quoi, ça ? s’étonne Alya. Ladybug en pleine action !
C’est pile le moment que choisit mon livre d’histoire pour s’enfuir de mon sac. Je n’en reviens pas. Parmi tous les endroits existant à Paris, il a fallu qu’il atterrisse juste aux pieds de ma meilleure amie. Évidemment, Alya s’empresse d’aller le ramasser, tout sourire. — Accrochez-vous, on va voir ça de plus près… Oh, waouh ! Ladybug a fait tomber un livre ! C’est un manuel d’histoire de troisième. Je suis bien placée pour le savoir, j’ai exactement le même à la maison. Notre justicière masquée préférée serait-elle une collégienne, dans la vraie vie ? Waouh !
Je m’écroule, désespérée, tandis que Tikki m’observe, assise sur le haut de mon écran. — J’ai écrit mon nom, dans ce bouquin ! je gémis. Alors là, je suis fichue ! D’accord, il figure en tout petit, et au crayon à papier, sur l’une des pages du début, mais si Alya examine attentivement l’ouvrage, je serai démasquée ! Cette fois, j’en ai la confirmation : je ne devrais pas m’appeler Ladybug, mais Lady-gaffes. Vous parlez d’une super-héroïne ! Tikki me rejoint en volant. — Ce qui est fait est fait. On ne peut pas changer ce qu’il s’est passé. Mais on peut toujours aller de l’avant. Alya ne doit pas découvrir qui tu es. Il faut absolument qu’on récupère le manuel avant qu’elle ne voie ton nom à l’intérieur. Je ne lève même pas le nez. Pas le courage. — Oui, mais comment ? Je crois que je ne suis pas la fille idéale pour être Ladybug. — Tu as été choisie, Marinette, rétorque mon kwami.
Elle vient se poser sur mon bras, si légère que je la sens à peine. — Tout finira par s’arranger, crois-moi, m’assure-t-elle. Nous avons tous beaucoup à apprendre de notre passé.
Tikki est une véritable amie, mais, parfois, elle me dit des choses que je ne comprends pas du tout. En quoi mon passé pourrait-il m’aider à régler un problème du présent ? Elle se met à virevolter sur les touches du clavier pour surfer sur le Net. Une image apparaît aussitôt à l’écran, celle d’un masque funéraire en or, comme en portaient les pharaons de l’Égypte ancienne. Il est superbe, mais où Tikki veut-elle en venir ? Devrais-je porter ce genre de masque pour me cacher jusqu’à la fin de mes jours ? Pas sûr qu’il soit très confortable… Toujours affalée com- me une crêpe, je lève légèrement le nez pour lire ce qui est écrit. — Une exposition au Louvre sur le pharaon Akhenaton ? Là, je suis complètement perdue. Je me tourne vers Tikki, qui lévite dans les airs. — Quel est le rapport avec mon livre d’histoire et Alya ? — Il faut que tu la persuades d’y aller avec toi, et assure-toi qu’elle prenne le manuel. Tu n’auras qu’à lui dire que tu as découvert quelque chose sur Ladybug. J’écarquille les yeux. J’ai l’impression que Tikki a une idée derrière la tête. — Au musée ? — Tu verras bien, chantonne mon kwami, avec un petit air mystérieux. Apparemment, elle ne m’en dira pas plus. Mais j’ai confiance en elle. Si elle a trouvé un moyen de récupérer mon livre, je suis partante ! Par contre, il y a un souci.
— Mouais, je ne vois pas comment je vais pouvoir convaincre Alya d’aller voir une exposition sur l’Égypte, je fais remarquer. Quel pourrait être le lien avec Ladybug ? Tikki semble étrangement sûre d’elle. — Je te jure que ça l’intéressera. Et toi, aussi, promis !
Finalement, je réussis à persuader Alya de m’accompagner au musée. Le prétexte est parfait : je prétends vouloir lui montrer une surprise incroyable à propos de Ladybug. Je préfère ne pas lui dire que je n’ai absolument aucune idée de la surprise en question… J’espère juste parvenir à reprendre mon manuel. Elle l’aura forcément emporté, puisqu’elle l’emmène partout, un peu comme un trophée. Le samedi suivant, nous prenons le bus, direction le Louvre ! Durant tout le trajet, Alya n’a qu’un sujet à la bouche. — Tu te rends compte ? Il suffit que je trouve à qui appartient ce livre d’histoire, etbam !Je connaîtrai la véritable identité de Ladybug. Cette fois, c’est la bonne ! Je ne sais plus où me mettre. Au moins, elle n’a pas encore remarqué mon nom écrit à l’intérieur. Mais ce n’est qu’une question de temps…
Nous descendons du bus et nous dirigeons vers le magnifique musée. En traversant la cour, nous passons devant la célèbre pyramide de verre. J’adore le Louvre ! Pourtant, aujourd’hui, je ne pense qu’à une chose : empêcher à tout prix ma meilleure amie de découvrir que Ladybug… c’est moi !