Palace Pets 08 - Le vaillant petit chevalier
64 pages
Français

Palace Pets 08 - Le vaillant petit chevalier

-

Description

Trésor et Sultan sont si courageux  qu’ils ont été tous deux désignés  chevaliers du Petit Royaume. Mais l’idée  de partager ce titre est bien loin de leur plaire.  Pour les départager, Trésor décide  d’organiser un concours… et c’est Ballerine  qui en sera le juge !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 12 octobre 2017
Nombre de lectures 1
EAN13 9782016258255
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

© 2015 Disney Enterprises, Inc.
© Hachette Livre, 2016 pour la présente édition.
Tous droits réservés.
Traduction et adaptation : Catherine Kalengula. Conception graphique : Claire Besset.
Hachette Livre, 58, rue Jean-Bleuzen, 92178 Vanves Cedex.
ISBN : 978-2-01-625825-5
Loi n° 49956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse
Dans le Petit Royaume, deux amis sont particulièrement courageux : Trésor, l’aventurière à moustaches, et Sultan, le tigre fonceur. Leurs compagnons savent qu’ils peuvent compter sur eux à tout moment. Un problème urgent à régler ? Une mission délicate à remplir ? Un obstacle à franchir ? Trésor et Sultan répondent toujours présents ! D’ailleurs, ce jour-là, chacun d’eux a l’occasion de montrer toute l’étendue de sa bravoure… Dans le parc, Rose, la ponette, est en train de s’amuser tranquillement avec son beau cerf-volant. Mais voilà qu’une rafale de vent emporte son jouet en haut d’un arbre ! CATASTROPHE ! Rose a beau tirer sur la ficelle, encore et encore, rien n’y fait. Heureusement, Trésor passe par là. Rose lui explique son problème. – Ne t’inquiète pas, la rassure aussitôt son amie. J’ai l’habitude de grimper au mât des bateaux, même lorsqu’une tempête souffle très fort. Fais-moi confiance ! Trésor enfonce ses griffes dans l’écorce et commence son ascension. L’arbre est vraiment très grand, mais la petite aventurière ne tremble pas un seul instant. Même pas peur ! Ethop !Le tour est joué. Grâce à Trésor, Rose peut récupérer son cerf-volant adoré. Plus tard, tandis que madame Bonne Plume volette tranquillement dans le parc du palais, son joli chapeau bleu s’envole… Décidément, le vent est taquin, aujourd’hui ! Le chapeau de la fée tourbillonne, tourbillonne, avant de tomber droit au fond d’un puits. CATASTROPHE !
Heureusement, Sultan se promène dans les parages. – Besoin d’un coup de patte, madame Bonne Plume ? lui demande aussitôt le tigre. Je vais descendre chercher votre chapeau,illico presto! Sultan bondit dans le seau, et la fée se charge de tourner la manivelle. L’intérieur du puits est vraiment très sombre, mais le tigre ne tremble pas un seul instant. Même pas peur ! – C’est bon ! crie-t-il d’en bas. Je l’ai trouvé. Vous pouvez me remonter, maintenant ! Ethop !Après quelques tours de manivelle, Sultan réapparaît avec le chapeau pointu. Les deux compagnons sont contents d’avoir pu aider. Mais lequel d’entre eux est le plus courageux ? Mystère… Confortablement allongée sur un fauteuil, Ballerine chantonne devant son miroir. Dans le palais, il y a tout ce qu’il faut pour se pomponner : coiffeuses, sèche-pelages, parfums et un tas d’autres choses encore. Sans oublier des jus de fruits bien frais et de délicieux biscuits. C’est un véritable paradis ! Ballerine pense au prochain bal que Cendrillon va donner… La petite chienne coquette va-t-elle porter une robe rose à paillettes ou un tutu violet ? C’est si difficile de choisir ! Soudain, Sultan bondit dans la pièce. Il a enfilé un casque en métal, comme en portaient les chevaliers. – Ha ! Ha ! Je suis le chevalier du Petit Royaume ! lance-t-il, sur un ton plein d’assurance. Trésor surgit à son tour. Elle aussi porte un casque de chevalier. Et elle ne se laissera pas voler la vedette aussi facilement. – Non ! C’est moi, qu’on a sacrée chevalier ! Ballerine les écoute, intriguée. – Mais c’est quoi, cette histoire de chevalier ? demande-t-elle. – C’est un titre que l’on donne à l’habitant le plus courageux du royaume, lui explique Sultan. – Et c’est moi ! intervient Trésor, en posant une patte sur sa poitrine. Son ami à rayures n’est pas du tout d’accord. Il secoue la tête. – Non, c’est moi ! rugit-il. Trésor réfléchit à un moyen de les départager.
– Organisons un concours ! propose-t-elle. Le plus brave l’emportera. Sultan trouve que c’est une excellente idée. Les compagnons s’élancent l’un vers l’autre en riant. Un concours, voilà qui est parfait ! Mais il leur faudrait un arbitre… – Ballerine, tu seras notre jury ! s’exclame la petite chatte rousse. La chienne sursaute.Elle, jury ? Elle sait évaluer les robes de bal, oh, ça oui ! Les meilleures danses, aussi. Ou encore, les plus beaux déguisements. Mais la bravoure, c’est une autre histoire ! Elle a peur de ne pas être à la hauteur. Surtout, elle n’a pas envie de choisir entre ses deux amis. À ses yeux, ils sont tout aussi courageux ! Alors, que faire ?
Mais Trésor et Sultan semblent avoir vraiment besoin d’elle… – Si vous voulez, finit-elle par accepter, embarrassée.