Slugterra 08 - L
96 pages
Français

Slugterra 08 - L'invincible maître

-

Description

Eli et ses amis font une rencontre exceptionnelle : Shanai, l’invincible Maître, qui a entraîné les plus grands lanceurs de Slugs de Slugterra ! Mais, pour profiter de son enseignement, il faut d’abord se soumettre à des épreuves redoutables. C’est sans compter les ruses de l’infâme professeur Blakk qui nourrit une vieille rancune contre le Maître...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 octobre 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782016258422
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Based on the television series Slugterra. Adapted by Hachette. © 2013 Slugterrainea Productions Inc. SLUGTERRA and all logos and characters associated with SLUGTERRA are trademarks of Slugterrainea Productions Inc., a DHX Media company. All rights reserved. Épisode original écrit par Rob Hoegee & Scott Sonneborn.
© Hachette Livre 2017 pour la présente édition. Tous droits réservés.
Novélisation : Élizabeth Barféty. Conception graphique du roman : Marie Drion.
Hachette Livre, 58, rue Jean-Bleuzen, 92178 Vanves Cedex.
ISBN : 978-2-01-625842-2
Loi n° 49956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse
Après leur longue journée de chasse aux Slugs, des aventuriers décompressent dans une taverne. Elle se situe dans une région de Slugterra qui se distingue des autres par ses bâtiments aux allures asiatiques. L’atmosphère est décontractée… quand soudain, un vieux ninja au visage masqué pousse la porte. Immédiatement, tous les regards se tournent vers lui. Sans prêter attention aux buveurs, le ninja s’avance à pas lents, le dos courbé, en prenant appui sur son arme, un long bâton dont les deux extrémités sont des blasters. Des murmures s’élèvent bientôt dans la grande salle. – Regarde qui vient d’entrer, dit un premier aventurier. – C’est le Maître, explique un deuxième. – Jamais entendu parler ! répond son voisin. Le vieux ninja vient de s’asseoir au bar, quand deux aventuriers, un homme et une femme, s’avancent vers lui, menaçants. – Ce siège est dans une zone réservée, commence l’homme. Mais nous vous laisserons vous y asseoir… en échange de tout ce que vous possédez ! – Et, en bonus, nous vous laisserons la vie sauve, susurre la femme.
Comme le ninja reste muet, l’aventurier s’écrie, moqueur : – Oh… C’est un silencieux. En tendant la main vers la bourse que le ninja porte au côté, la femme réplique : – Tu sais ce qu’on dit : qui ne dit mot consent ! Chlac !Le bâton du ninja vient de s’abattre sur la main de la femme, qui pousse un cri de surprise. Furieux, l’homme dégaine son blaster. – Apparemment, vous avez fait votre choix ! crache-t-il, furieux que l’inconnu ne cède pas à leur racket. Les deux aventuriers menacent le ninja avec leurs armes, sûrs d’eux. Puisqu’il ne veut pas leur obéir gentiment, ils vont le combattre ! Mais l’inconnu se retourne en un éclair. Il porte deux coups parfaitement placés… et le voilà débarrassé des aventuriers !
Déjà, deux autres buveurs se sont levés pour venger leurs camarades… Cette fois, le ninja sépare son bâton en deux blasters. Ses ennemis n’ont pas le temps de comprendre ce qui les attend qu’ils sont touchés par ses Slugs ! Une fois ses adversaires neutralisés, le ninja prend la parole. – On dit qu’un nouveau Shane est arrivé à Slugterra… Je veux le voir ! Voilà pourquoi, quelques jours plus tard, Eli et ses amis approchent de cette même taverne. – Ça en fait de la route pour rencontrer un fauteur de troubles, soupire le jeune Shane, juché sur sa méca-bête. – Tu l’as dit ! approuve Kord. J’ai des bleus au derrière sur mes bleus au derrière à force de chevaucher ma méca-bête ! – Ne t’inquiète pas, mon ami au derrière fragile ! s’écrie l’éclaireur du groupe, en versant quelques gouttes d’un étrange liquide dans sa main, avant de l’appliquer sur sa nuque. Pronto a un petit remède secret de taupoïde… La salsepareille ! Le troll des cavernes lui arrache le flacon et l’examine d’un air dégoûté. – Je dois boire tout ça ? interroge-t-il. – Tu veux le boire ?! s’indigne-t-il. Son ami n’a rien compris, ce n’est pas comme ça qu’on se sert de sa potion ! Trixie chevauche à côté d’eux… et elle ne perd pas une miette de l’échange ! Les scènes comiques sont toujours les bienvenues dans ses films. Mais soudain, un bruit lui fait baisser sa caméra. Ça vient de la taverne… et ça ressemble à une bagarre ! Une foule curieuse s’est rassemblée devant les portes fermées… mais personne n’ose entrer pour voir ce qui s’y passe ! Eli et ses amis arrêtent leurs méca-bêtes et le jeune Shane met pied à terre. – Tu veux vraiment y aller, Eli ? demande Trixie. On dirait que ce ninja ne se laisse pas facilement intimider… Eli hausse les épaules et s’avance d’un pas décidé.
– Mon père n’a pas eu le temps de me former, mais il m’a appris qu’un Shane ne recule jamais face à un défi ! déclare-t-il. Kord et Trixie le rejoignent rapidement. – Ça ne veut pas dire que tu dois l’affronter tout seul, réplique cette dernière. – Un combat à quatre contre un ?! s’exclame Pronto, alléché par l’idée d’une victoire facile contre celui qui se cache dans la taverne. Le taupoïde, qui se tenait prudemment derrière ses amis, bondit en première ligne. – Alors permettez à Pronto de mener la charge ! Juste à ce moment-là, un chasseur de Slugs est violemment projeté hors du bar et atterrit… aux pieds du taupoïde ! – N’allez surtout pas là-dedans ! souffle l’homme, à moitié sonné. Tout à coup, Pronto n’a plus du tout envie d’entrer dans la taverne ! Eli, lui, ne semble pas impressionné.
– Vous me suivez ? lance-t-il à ses amis.
Alors que Kord et Trixie emboîtent le pas au jeune Shane, Pronto se penche vers le blessé. – Euh… Oui, oui, j’arrive ! Enfin, dès que j’aurai porté secours à cette pauvre âme innocente ! Il brandit son remède miracle et propose à l’homme : – Un peu de salsepareille ? C’est donc sans le taupoïde qu’Eli, Trixie et Kord pénètrent dans la taverne. Il ne s’y trouve plus qu’une seule silhouette, attablée devant un thé fumant. Le vieux ninja !