//img.uscri.be/pth/81f0bdfc5270badd013c83326755ab71ae85450e
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

La Rivière des Vents

De
216 pages
La vie souvent s'écoule à l'envers de nos désirs. A presque 30 ans, Gabrielle pense avoir résolu le restant de ses jours et tourné le dos à une enfance faite de voyages et de départs pénibles. Mais, précisément à cet instant-là, les circonstances de la vie remettront froidement en question toutes ses certitudes. Ses tendres années refont surface, avec deux souvenirs confus : celui de sa marraine salvadorienne et celui de la Rivière des vents, dont elle ne sait s'il s'agit d'un lieu réel, d'une légende, ou d'une énigme. Elle entreprendra un voyage au Salvador, pour chercher la réponse, sans savoir que c'est elle-même qu'elle trouvera à travers la découverte d'un pays, à travers l'absence, l'amour et même la mort.
Voir plus Voir moins
La Rivière des Vents
Tania K.
La Rivière des Vents
MÉMOIRES
© manuscrit.com, 2003
Avertissement de l’éditeur
Découvert par notre réseau de Grands Lecteurs (libraires, revues, critiques littéraires et de chercheurs), ce manuscrit est imprimé tel un livre.
manuscrit.com 5bis, rue de l’Asile Popincourt 75011 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@manuscrit.com
« Plus tard, nous verrons que les moments d’im puissance étaient peutêtre les grands moments de notre vie ». Cardinal Journet
7
Paris s’épanouissait sous le charme du printemps.
Au cours d’un dîner mondain auquel j’avais été conviée par une connaissance, mon voisin de table m’a demandé d’un ton anodin dans quel moment de ma vie je me trouvais.
Je lui ai répondu sans vraiment y réfléchir :
« Dans le meilleur moment... »
Je me suis alors rendue compte, obscurément, qu’en réalité, même si les autres enviaient l’appa rence de ma vie, jusque là son véritable sens s’était tapi dans le secret de mon monde intérieur, nourri de rêves et d’espoirs jalousement gardés, jamais expo sés.
Le meilleur moment de ma vie n’avait d’impor tance que pour moi, car je ne le partageais pas, pen sant que personne ne pouvait le comprendre. Il n’ap partenait qu’à moi
L’étranger m’a involontairement révélé que ma vulnérabilité était l’envers de ma force. J’étais le mi roir dont l’image reflétait la personne inaccessible que j’avais mis des années à façonner...
9
La Rivière des Vents
 « Je m’appelle Quentin de Beaubourg, finitil par répondre au bout d’un trop long silence. Et vous ?»
Il venait de réveiller l’autre côté du miroir, chan geant en l’espace de quelques mots le cours de ma vie. Mais comment lui avouer que sur les bases de cette éphémère rencontre, j’ai ressenti le besoin obs cur de bâtir le restant de mes jours, une éternité à ma mesure ?
10