Les chemins de Pierre Bergounioux

Les chemins de Pierre Bergounioux

Français
352 pages

Description

S’interroger sur le monde, en inventant de nouveaux instruments pour le dire et le penser, constitue l’inquiétude féconde qui nourrit les jours de Pierre Bergounioux. Auteur emblématique d’une certaine littérature française contemporaine, il fait de celle-ci un outil d’investigation apte à saisir les mystères de l’existence, à partir de la mémoire pour activer un imaginaire redécouvrant la complexité de l’homme face à son présent. Les contributions ici rassemblées construisent un itinéraire qui vise tant à relire la partie la plus narrative de l’oeuvre qu’à en analyser les enjeux réflexifs qui côtoient le vécu quotidien et mettent la voix même de l’écrivain à l’épreuve de l’écriture.


Informations

Publié par
Date de parution 06 novembre 2018
Nombre de lectures 1
EAN13 9788822909800
Licence : Tous droits réservés
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Les chemins de Pierre Bergounioux
Sylviane Coyault et Marie Thérèse Jacquet (dir.)
Éditeur : Quodlibet Lieu d'édition : Macerata Année d'édition : 2016 Date de mise en ligne : 6 novembre 2018 Collection : Quodlibet Studio. Lettere. Ultracontemporanea ISBN électronique : 9788822909800
http://books.openedition.org
Édition imprimée Date de publication : 1 juillet 2016 ISBN : 9788874628933 Nombre de pages : 352
Référence électronique COYAULT, Sylviane (dir.) ; JACQUET, Marie Thérèse (dir.).Les chemins de Pierre Bergounioux.Nouvelle édition [en ligne]. Macerata : Quodlibet, 2016 (généré le 06 novembre 2018). Disponible sur Internet : . ISBN : 9788822909800.
Ce document a été généré automatiquement le 6 novembre 2018.
© Quodlibet, 2016 Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540
S’interrog er sur le m onde, en inventant de nouveaux instrum ents pour le dire et le penser, constitue l’inquiétude féconde qui nourrit les jour s de Pierre Berg ounioux. Auteur em blém atique d’une certaine littérature française contem poraine, il fait de celle-ci un outil d’investig ation apte à saisir les m ystères de l’existence, à partir de la m ém oire pour activer un im ag inaire redécouvrant la com plexité de l’hom m e face à son présent. Les contributions ici rassem blées construisent un itinéraire qui vise tant à relire la partie la plus narrative de l’oeuvre qu’à en analyser les enjeux réflexifs qui côtoient le vécu quotidien et m ettent la voix m êm e de l’écrivain à l’épreuve de l’écriture.
SYLVIANE COYAULT
Sylviane Coyault est professeur ém érite de littérature française à l’Université Blaise Pascal de Clerm ont-Ferrand (F), dont elle a dirig é les Presses Universitaires. Mem bre de l’équipe « Littérature 20/21 » du CELIS et présidente de l’association Littérature au centre, elle a notam m ent publié la m onog raphieLa Province en héritage, Pierre Bergounioux, Pierre Michon, Richard Milletes collectifs dans le dom breux ouvrag aine de la(Droz, 2002) et de nom littérature contem poraine, tels queFictions assassinesont-Ferrand, 2013) et(PUBP Clerm Le roman contemporain de la famille(Garnier, 2014).
MARIE THÉRÈSE JACQUET
Marie Thérèse Jacquet est professeur de littérature française à l’Université de Bari (I). Ses recherches portent principalem ent sur l’oeuvre flaubertienne, la traduction littéraire et la littérature actuelle au sein du Groupe de Recherche sur l’Extrêm e Contem porain (GREC). Son ouvrag eFiction Bergounioux. De Catherine à Miette (B.A. Graphis, “Marg es critiques/Marg ini critici”, 2006) a obtenu le Prix Littéraire de “Francesistica” des Therm es de Saint-Vincent 2007. Elle a, entre autres, coordonné le volum e collectifPapier-villes(B.A. Graphis, “Marg es critiques/Marg ini critici”, 2008).
SOMMAIRE
Avant-propos Sylviane Coyault
Un œuvre polymorphe
Arriver au mystère par la clarté Marie Thérèse Jacquet
Bergounioux, la connaissance à l’œuvre. De la voie romanesque aux chemins de traverse Mathilde Barraband Première séquence : deCatherineàLa Bête faramineuse Deuxième séquence : deLa Maisonrose àLa Mue Troisième séquence :L’OrphelinetLa Toussaint Quatrième séquence :Le Premier mot
Formes du récit de filiation : deL’OrphelinàLa CasseetLa Ligne Manet van Montfrans L’Orpheline, transmission: filiation, héritag La Casse: l’antidote La Ligne, un leurre L’ombre de la réalité
Écriture de l’absence. Une lecture deL’Orphelin Giusi Alessandra Falco L’Orphelinet le doute de l’absence Écriture de l’absence : une prog ression thématique Une absence primaire : la cassure de la filiation La présence de la fiction : le coin du livre Une absence g énératrice
Le récit d’enfance dansLa Maison rose Alain Schaffner Le «mythe du premier souvenir» «L’éblouissement du sensible» (S. Coyault) Un étrang e rapport au temps La reconstitution d’une identité flottante
Les voices de la connaissance
La chasse dansCatherine et Chasseur à la manque Aurélie Adler
Un scénario fantasmatique fondateur Métonymie des orig ines Une passion coupable
Un lexique enTrente mots Anna Isabella Squarzina
D’un discours qui serait du style : le poinçon de l’écriture et la marque de l’expérience Grazia Tamburini
Les « formes impersonnelles » du style selon Bergounioux Laurent Demanze Les impensés de la stylistique Préhistoire et histoire du style Le style comme distinction Distinction et individuation
L'histoire et le temps
Bergounioux, le principe historique Dominique Viart Historiog raphie et g éog raphie du Temps long La permanence sociolog ique Dynamique d’écriture : la narration accélérée de l’Histoire Une narration épique Nostalg ie des Grands Récits
B-17G,Le Récit absentetLe Baiser de la sorcière: la photo comme archive objective ou subjective Jean-Bernard Vray
SurLa Mort de Brune: histoires de peintures Pierre d’Almeida
Le regret de la République. Lecture deLa fin du monde en avançant Valerio Cordiner
Un moment du temps qui glisse sur l’éternité : de l’Histoire en miettes à la conception et perception du temps chez Bergounioux Jochen Mecke Le temps conçu : construction et décomposition de l’histoire et du mythe Le temps vécu des personnag es Le temps perçu du lecteur Une temporalité prémoderne
La conquête symbolique du réel
Pourquoi la littérature en temps de détresse (globale) ? Paolo Tamassia
Des idées et des hommes : l’éclat des thèses dans le texte bref de Bergounioux Stéphane Chaudier Une Chambre en Hollande: le petit véhicule du matérialisme Agir écrireou le g rand véhicule du matérialisme Un récit absent: le soviétisme littéraire
Trois mille trois cent quatre-vingt-seize pages : lesCarnets de notesde Bergounioux ou la vie d’un lettré Christine Jérusalem
Avec Cathy Sylviane Coyault Premier tableau : Une «force qui va» Deuxième tableau : Cérès rendue visible Troisième tableau : «ce fut comme une apparition» ou «suffit-il donc que tu paraisses» Dernier tableau : Cathy, la femme de trois mille ans
Paysages et couleurs
La friche et la forêt dansMiette: un entre-deux en montagne limousine Éric Langlois et Laurent Rieutort De la lande à la forêt : acteurs et processus du reboisement sur le plateau de Millevaches Espaces intermédiaires et « entre-deux » dansMiette
« Les fastes du dehors »: la géographie réelle et fabuleuse de Bergounioux (Quelques notes surUn peu de bleu dans le paysage) Liana Nissim
Couleursou l’arc-en-ciel pour décrypter le monde Marinella Termite Couleurs romanesques Couleurs critiques
Approches de l’ombre Guy Larroux Berg ounioux ténébriste Scénog raphies de l’ombre Fiat lux
Voix d’écrivains
Noircir du papier Matteo Majorano et Pierre Bergounioux
De la vitesse et des chiens Michel C. Thomas
Paul de Salvandy Pierre Bergounioux
Une œuvre, des approches critiques : une rencontre Marie Thérèse Jacquet
Bibliographie
Index des noms