//img.uscri.be/pth/e143428ebc8fb1126fca4eee1a64d90d0f955a77
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Les dom Juan

De
115 pages
Diplômé de l'enseignement supérieur, cadre dirigeant d'une entreprise du secteur financier, Serge Bernard pose, grâce à l'écriture et notamment à l'écriture théâtrale, les questions fondamentales concernant l'avenir de l'homme. Dans cette rencontre insolite entre deux valets ayant servi Dom Juan, il fait de son Dom Juan le héraut des valeurs féminines qui doivent servir aux hommes, pense-t-il, et pacifier leurs relations. Pour cela, Dom Juan doit découvrir le secret des femmes. Il s'y emploie avec détermination malgré les sarcasmes de son entourage.
Voir plus Voir moins

Les Dom Juan
2Les Dom Juan
Les Dom Juan
4Les Dom Juan
Serge Bernard
Les Dom Juan

Théâtre






Éditions Le Manuscrit

© Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 2-7481-8694-X (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782748186949 (livre imprimé)
ISBN : 2-7481-8695-8 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782748186956 (livre numérique
6Les Dom Juan
Les Dom Juan
ACTE I
Scène I
La scène se passe dans un estaminet.

Sganarelle

C’est bon de boire avec des amis.

Leporello

Amis ! Cela est vite dit. Nous nous connaissons
depuis quatre pintes.

Sganarelle

Cela suffit. L’alcool a cette faculté de rendre les
amitiés solides.

Leporello

Après tout, vous devez avoir raison. Je ne vous
connais guère et pourtant vous m’êtes
sympathique…

Sganarelle

L’alcool, vous dis-je !

9Les Dom Juan
Leporello

Laissons là l’alcool. Votre visage respire la
franchise, mais en même temps j’y discerne un
voile imperceptible qui l’obscurcit. Quelques
tourments je suppose.

Sganarelle

Vous y avez vu tout cela. Quel habile homme
vous faites ! J’ai cent fois raison de dire que
l’amitié est la plus noble des qualités humaines.
Ainsi vous voyez quelques stigmates sur mon
visage. Si vous saviez ce qui les a produits, vous
seriez horrifié.

Leporello

J’ai, moi aussi, quelques maux qui m’affadissent.
Je traîne une langueur morbide, un mal être qui
me ronge. Une contrariété a tourneboulé ma
vie. Depuis, j’oscille entre culpabilité par
veulerie et culpabilité par couardise.

Sganarelle

Vous avez vu le tréfonds de mon âme et je n’ai
point su lire sur votre visage ce que le destin y a
laissé comme empreinte. Quel ami fais-je ?

10Les Dom Juan
Leporello

Les pintes que j’ai bues avant votre arrivée
m’ont aidé. Après quelques instants
C’est étrange.

Sganarelle

Comment cela étrange !

Leporello

Plus je bois, plus je vois en transparence votre
âme. Et pourtant c’est bien du vin que je bois.
Il vérifie dans sa pinte

Sganarelle, sentencieux

La transparence de l’eau permet de voir un joli
visage qui s’y reflète, la magnificence du lit d’un
fleuve, les poissons qui s’y prélassent…
Dodelinant de la tête et l’index tendu
Mais le vin permet de rendre transparentes les
âmes qui ont souffert. Voilà une grande
question pour nos philosophes. Pas ceux qui
gaspillent leur temps à expliquer en quoi leurs
reniements sont une posture moderne, mais
ceux qui veulent disputer des questions que les
hommes n’ont pas encore résolues.

11