//img.uscri.be/pth/ae4378267a4ff38a5f68192a61f44c6252df345f
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Amélie Nothomb

De
244 pages
Nous proposant un regard psychanalytique et littéraire précis et accessible sur l'œuvre et s'appuyant au plus près sur les paroles et les nombreux témoignages de l'écrivain à propos de son sentiment de la vie et de sa création, l'auteur explore ici les mystères et la fonction intime de l'écriture brève et saisissante d'Amélie Nothomb.
Voir plus Voir moins
MichelDAVID
Amélie Nothomb
L’écriture illimitée
Espaces LE Littéraires
AMÉLIE NOTHOMB
L’ÉCRITURE ILLIMITÉE
Espaces Littéraires Collection fondée par Maguy Albet Dernières parutions Nicole BERRY,John Cowper Powys, au-dessus de la terre l’oiseau. Un homme dans son œuvre, 2013. Magda IBRAHIM, Prière d’un petit enfant nègreGuy de Tirolien. Un manifeste de la Négritude, 2013. Fabrice BONARDI (dir.),Des nouvelles du désir, 2013. Simone GOUGEAUD-ARNAUDEAU,Crébillon le Tragique, 2013. Berkiz BERKSOY,Ahmet Hamdi Tanpınar, 2013. Najib REDOUANE et Yvette BÉNAYOUN-SZMIDT,Le pari poétique de Gérard Étienne, 2013. Annie RICHARD, L’autofiction et les femmes. Un chemin vers l’altruisme ?, 2013. Calisto,La femme surréaliste : de la métaphore à la métonymie, 2013. Claude FRIOUX,Le Chantier russe. Littérature, société et politique. Tome 4 : Ecrits 1980-2012, 2013. Muguraş CONSTANTINESCU,Pour une lecture critique des traductions. Réflexions et pratiques, 2013. Lidia COTEA,À la lisière de l’absence.L’Imaginaire du corps chez Jean-Philippe Toussaint, Marie Redonnet et Éric Chevillard,2013.André LUCRECE,Aimé Césaire. Liturgie et poésie charnelle, 2013. Jacques PEZEU-MASSABUAU,Verne. Les voix et les Jules voies de l’aventure, 2013. Jacques PEZEU-MASSABUAU,Jules Verne. Un art d’habiter la Terre, 2013. e David BANKS,Le texte épistolaire du XVII siècle à nos jours.Aspects linguistique, 2013.Matthieu GOSZTOLA,Alfred Jarry àLa Revue blanche. L’intense originalité d'une critique littéraire,2013. Virginie GIRAULT,Femmes et nation dans la littérature contemporaine, 2012.
Michel DAVID
AMÉLIE NOTHOMB
L’ÉCRITURE ILLIMITÉE
Du même auteur- Une Psychanalyse amusante – Tintin à la lumière de Lacan, Desclée de Brouwer, Paris, 1994. - Marguerite Duras – Une Ecriture de la Jouissance, Desclée de Brouwer, Paris, 1996. - Serge Gainsbourg – La Scène du fantasme, Actes Sud, Paris, 1999. - Le Ravissement de Marguerite Duras,L’Harmattan, Paris, coll. L’œuvre et la psyché, 2005. - Marguerite Duras, (collectif), L’Herne, Paris, 2005. - Amélie Nothomb - Le Symptôme graphomane, L’Harmattan, Paris, coll. L’oeuvre et la psyché, 2006. - Isabelle Adjani - La Tentation sublime, Imago, Paris, 2008. - La Mélancolie de Michel Houellebecq, L’Harmattan, Paris, 2011.
© L'Harmattan, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01780-8 EAN : 9782343017808
« La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c’est la littérature » Marcel Proust
Le Grand Livre d’Amélie Nothomb  Amélie Nothomb se rend tous les jours dans le bureau personnel dont elle dispose chez son éditeur parisien afin de lire et de répondre au courrier de ses lecteurs. Et c’est un mur d’étagères et de lettres rangées et empilées qui l’accueille chaque matin, devant lequel elle s’installe et exerce son activité de correspondante épistolière, avec la même régularité que l’écriture quotidienne qui l’absorbe aux aurores, quelque soit l’endroit en France, en Belgique ou dans le monde où elle se trouve.  Pourtant, elle se dit proche de la saturation :y a un« Il déséquilibre de plus en plus grand entre les lettres que je reçois et celles auxquelles je réponds. Pour que les lettres ne s’effondrent pas, j’écris en moyenne douze lettres par jour »confie-t-elle au journalLe Mondefin 2010, ceci alors que l’appétit de correspondance ne se tarit pas, comme celui de l’écriture, chemin de papier illimité semblant constituer la grand-route ou le Grand Livre de sa vie.« La faim est un art dans lequel j’excelle » énonce la romancière qui écrit des correspondances depuis l’enfance, des textes et des romans depuis l’adolescence et répond à ses lecteurs depuis maintenant vingt ans. Parlant ainsi désormais de sa« faim épistolaire »comme d’un« art »(dansUne Forme de vie), évoquant la correspondance plus précisément comme un art proustien, les lettres autorisent selon elle« la lecture[qui]permet de découvrir l’autre en conservant cette
9