//img.uscri.be/pth/a168d4b132f14baf408413913f5a1809b2db78a8
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - EPUB

sans DRM

Art scénique et vieilles donzelles

De
12 pages

1 h. - 3 f. - Durée : 20 mn

A la maison de retraite « Les Belles Années » quelques pensionnaires ont décidé de monter une pièce de théâtre afin de distraire leurs amis. La petite troupe se compose de Blanche Sacristain', ancienne bonne du curé, Elsa Triboulet, ancienne secrétaire d'un notaire et Rose Bonbon, veuve d'un grand confiseur. Leur répétiteur, un certain Jean-Marie Mary, vieux beau ancien représentant de commerce, prétentieux et insupportable, leur mène la vie dure au cours de leurs exercices de diction, ayant fait, autrefois, de minables tournées en province. Nullement impressionnées par ses critiques abusives, elles décident de se venger en sabotant le programme prévu. Ayant voulu leur imposer son « art scénique » il sera vaincu par celui que lui auront distillé ses « vieilles donzelles ».


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

ART SCÉNIQUE
ET VIEILLES DONZELLES

Jean des MARCHENELLES

Editions ART ET COMEDIE
2, rue des Tanneries
75013 PARIS

 

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation
et de traduction réservés pour tous pays
© Editions théâtrales ART ET COMEDIE

logo_cnl_texte

PERSONNAGES

JEAN-MARIE MARY 70 ans. Vieux beau. Ancien représentant de commerce et artiste d’occasion ayant fait des tournées en province. Prétentieux et insupportable. Il fait répéter ses « donzelles » à la façon d’un dictateur.

ELSA TRIBOULET 65 ans. Ancienne secrétaire d’un notaire dont elle était amoureuse.

BLANCHE SACRISTAIN Même âge. Ancienne bonne de curé.

ROSE BONBON Même âge. Veuve d’un confiseur. Naïve et maladroite. Elle rachète ses petits défauts par un sourire permanent et une bonne humeur inaltérable.

L’action se passe, de nos jours, dans le salon d’une maison de repos : « Les Belles Années ».

Le ton général est celui du vaudeville. Cette pièce peut être interprétée, sans difficulté, par des acteurs du troisième âge.

Néanmoins, une troupe de jeunes acteurs peut tout aussi bien la monter, en s’amusant à camper, à l’aide d’un bon maquillage, les rôles de composition qu’elle comporte.

 

 

Quand le rideau se lève, quatre personnages sont en scène. Les dames sont assises autour de la table centrale. Côté gauche, il y a Elsa. Blanche est au centre, face au public. Rose est à droite. À chacune des places qu’elles occupent, un petit manuel (le livret de la pièce) est déposé sur la table, devant elles. Jean- Marie est debout, côté gauche, livret en main, un peu en retrait. Il les dirige d’un air autoritaire.

ELSA, ROSE et BLANCHE (avec un bel ensemble, respirant profondément entre chaque émission de son) - Ah... Heu... Hi... Ho... Hu... Hou... Hé... Haie ! (Elles hochent la tête à chaque son.)

(Jean Marie, imbu de son importance, bat la mesure comme un chef d’orchestre.)

JEAN-MARIE - Encore !

CES DAMES (dociles, en chœur) - Ha, he, hi, ho, hu, hou, hé, hai !

JEAN-MARIE - Bien. Encore une fois !

CES DAMES (faisant la grimace) - Ha, heu, hi, ho, hu, hou, hé, hai !

JEAN-MARIE (impitoyable) - Plus fort !

(Ces dames, prenant des airs excédés, recommencent leur litanie un ton plus haut.)

JEAN-MARIE (même jeu) - Plus vite !

CES DAMES (donnant des signes d’épuisement évidents) - Heu... Hi... (Le rythme ralentit, on dirait un ballon qui se dégonfle. Elles sont à bout de souffle.) Hou... Hou... Hou... Ah... là là... Ah là là !

BLANCHE (décrochant) - Et puis zut ! J’en ai assez...

JEAN-MARIE (sévèrement) - Mademoiselle Blanche Sacristain... vous sabotez notre exercice vocal. Vous serez à l’amende !

(Elsa et Rose la regardent d ‘un air apitoyé.)

BLANCHE (se levant, mains appuyées sur la table) -...