Bel-Ami

Bel-Ami

-

Livres
377 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Nouvelle édition de Bel-Ami de Guy de Maupassant augmentée d'annexes (Biographie). L'ouvrage a été spécifiquement mis en forme pour votre liseuse.
— Naviguez par simple clic de chapitre à chapitre ou de livre à livre.
— Accédez instantanément à la table des matières hyperliée globale.
— Une table des matières est placée également au début de chaque titre.

A PROPOS DE L'ÉDITEUR : Les éditions Arvensa sont les leaders de la littérature classique numérique. Leur objectif est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Tous les titres sont produits avec le plus grand soin. Le service qualité des éditions Arvensa s’engage à vous répondre dans les 48h. Retrouvez tous les titres sur le site internet des éditions Arvensa.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 18 février 2014
Nombre de lectures 205
EAN13 9782368413821
Langue Français
Signaler un abus
ARVENSA ÉDITIONS Plate-forme de référence des éditions numériques des oeuvres classiques en langue française
Retrouvez toutes nos publications, actualités et offres privilégiées sur notre site Internet www.arvensa.com
Tous droits réservés Arvensa Editions
Page 2
Copyright Arvensa Editions
NOTE DE L'ÉDITEUR
L'objectif des éditions Arvensa est de vous faire connaître les oeuvres des grands auteurs de la littérature classique en langue française à un prix abordable tout en vous fournissant la meilleure expérience de lecture sur votre liseuse. Nos titres sont ainsi relus, corrigés et mis en forme spécifiquement. Cependant, si malgré tout le soin que nous avons apporté à cette édition, vous notiez quelques erreurs, nous vous serions très reconnaissants de nous les signaler en écrivant à notre Service Qualité :
servicequalite@arvensa.com
Pour toute autre demande, contactez : editions@arvensa.com
Nos publications sont régulièrement enrichies et actualisées. Pour être informé des dernières mises à jour de cette édition et en bénéficier gratuitement et rapidement, nous vous invitons à vous inscrire sur notre site : www.arvensa.com
Nous remercions aussi tous nos lecteurs qui manifestent leur enthousiasme en l'exprimant à travers leurs commentaires.
Nous vous souhaitons une bonne lecture. © Tous droits réservés Arvensa® Editions
ISBN Epub : 9782368410028 ISBN Pdf : 9782368410271
Page 3
Copyright Arvensa Editions
LISTE DES TITRES
Page 4
Copyright Arvensa Editions
ARVENSA ÉDITIONS NOTE DE L'ÉDITEUR
BEL-AMI
Annexes BIOGRAPHIE panoramique. ÉTUDE de Guy de Maupassant par Pol Neveux
Page 5
Copyright Arvensa Editions
Guy de Maupassant : Oeuvres complètes
BEL-AMI
Retour à la liste des titres Pour toutes remarques ou suggestions : editions@arvensa.com Ou rendez-vous sur : www.arvensa.com
Page 6
Copyright Arvensa Editions
Table des matières Note Première partie I II III IV V VI VII VIII Deuxième partie I II III IV V VI VII VIII IX X Appendice Opinion de la presse sur Bel-Ami
Page 7
Copyright Arvensa Editions
Page 8
Copyright Arvensa Editions
BEL-AMI Liste des titres Liste des romans Table des matières du titre Note Le manuscrit deBel-Amicompose de 436 feuillets de papier dit se écolier, paginés 1 à 436. Il ne présente aucun caractère particulier sous le rapport des corrections qui, en raison de l’importance de l’œuvre, sont peu nombreuses. Au début Duroy s’y appelle Leroy et Boisrenard, Plumelard. Le me rendez-vous entre Bel-Ami et M Walter y est placé à Saint-Augustin et non à la Trinité, d’où quelques modifications de détails. Le constat d’adultère a donné lieu à quelques reprises en marge du manuscrit : l’ouverture de la porte, la description de la chambre meublée, l’identité de Laroche-Mathieu. Bel-Ami fut terminé en février 1885, il parut en feuilleton dansle Gil-Blas,du mercredi 8 avril au samedi 30 mai de la même année. Maupassant écrivait en effet à l’éditeur Havard (21 février 1885) : Vous me demandez de mes nouvelles. Elles ne sont pas fameuses. J’ai les yeux deplus en plus malades. Cela tient, je crois, à ce qu’ils sont extrêmement fatigués par le travail... J’ai finiBel-Ami.n’ai plus qu’à Je relire et retoucher les deux derniers chapitres. Avec six jours de travail, ce sera complètement terminé. Dans une lettre à sa mère, datée de juillet 1885, il ajoutait : Rien de nouveau pourBel-Ami. C’est ce livre qui m’a empêché d’aller à Étretat, car je me remue beaucoup pour en activer la vente, mais sans grand succès. La mort de Victor Hugo lui a porté un coup terrible. Nous sommes à la vingt-septième édition, soit 13,000 vendus. Comme je te le disais, nous irons à vingt mille ou vingt-deux mille. C’est fort honorable et voilà tout.
Page 9
Copyright Arvensa Editions
BEL-AMI Liste des titres Liste des romans Table des matières du titre Première partie
I
[1] Quand la caissière lui eut rendu la monnaie de sa pièce de cent sous, Georges Duroy sortit du restaurant. Comme il portait beau, par nature et par pose d’ancien sous-officier, il cambra sa taille, frisa sa moustache d’un geste militaire et familier, et jeta sur les dîneurs attardés un regard rapide et circulaire, un de ces regards de oli garçon, qui s’étendent comme des coups d’épervier. Les femmes avaient levé la tête vers lui, trois petites ouvrières, une maîtresse de musique entre deux âges, mal peignée, négligée, coiffée d’un chapeau toujours poussiéreux et vêtue d’une robe toujours de travers, et deux bourgeoises avec leurs maris, habituées de cette gargote à prix fixe. Lorsqu’il fut sur le trottoir, il demeura un instant immobile, se demandant ce qu’il allait faire. On était au 28 juin, il lui restait juste en poche trois francs quarante pour finir le mois. Cela représentait deux dîners sans déjeuners, ou deux déjeuners sans dîners, au choix. Il réfléchit que les repas du matin étant de vingt-deux sous, au lieu de trente que coûtaient ceux du soir, il lui resterait, en se contentant des déjeuners, un franc vingt centimes de boni, ce qui représentait encore deux collations au pain et au saucisson, plus deux bocks sur le boulevard. C’était là sa grande dépense et son grand plaisir des nuits ; et il se mit à descendre la rue Notre-Dame-de-Lorette. Il marchait ainsi qu’au temps où il portait l’uniforme des hussards, la poitrine bombée, les jambes un peu entr’ouvertes comme s’il venait de descendre de cheval ; et il avançait brutalement dans la rue pleine de monde, heurtant les épaules, poussant les gens pour ne point se déranger de sa route. Il inclinait légèrement sur l’oreille son chapeau à haute forme assez défraîchi, et battait le pavé de son talon. Il avait l’air de toujours défier quelqu’un, les passants, les maisons, la ville entière, par chic de beau soldat tombé dans le civil.
Page 10
Copyright Arvensa Editions